Okinawa (île)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Okinawa.
Okinawa
沖縄本島 (ja)
Okinawa Hontō avec Ie-jima au nord-ouest.
Okinawa Hontō avec Ie-jima au nord-ouest.
Géographie
Pays Drapeau du Japon Japon
Archipel Archipel Okinawa
Localisation Océan Pacifique
Coordonnées 26° 30′ 00″ N 127° 56′ 00″ E / 26.5, 127.93333326° 30′ 00″ N 127° 56′ 00″ E / 26.5, 127.933333  
Superficie 1 207,87 km2
Point culminant Yonaha-dake (503 m)
Géologie Île volcanique
Administration
Préfecture Okinawa
Démographie
Population 1 230 000 hab. (2010)
Densité 1 018,32 hab./km2
Plus grande ville Naha
Autres informations
Découverte Préhistoire
Fuseau horaire UTC+9

Géolocalisation sur la carte : océan Pacifique

(Voir situation sur carte : océan Pacifique)
Okinawa
Okinawa

Géolocalisation sur la carte : Japon

(Voir situation sur carte : Japon)
Okinawa
Okinawa
Îles du Japon

L'île d'Okinawa (沖縄本島, Okinawa Hontō?, littéralement « île principale Okinawa ») est l'île principale de l'archipel Okinawa, et donc de la préfecture d'Okinawa et de l'archipel des îles Ryū-Kyū.

Sa superficie est 1 207,87 km² et sa population en 2010 s’élevait à 1 230 000 habitants. Sa ville principale est Naha, capitale de la préfecture.

Géographie[modifier | modifier le code]

Les îles habitées de l'archipel Okinawa ont pour nom Ie-jima (伊江島?) au nord-ouest, Izena-jima (伊是名島?) et Iheya-jima (伊平屋島?) plus au nord ; elles sont très proches de l'île principale.

L'extrémité nord de l'île est le cap Hedo.

Histoire[modifier | modifier le code]

Bases militaires américaines en 2009 (en rouge).

Okinawa Hontō présente de nombreuses traces de son occupation par l'homme aux temps préhistoriques et historiques. Certaines ruines montrent qu'un réseau de châteaux permettait de défendre ce royaume à la fois chinois et japonais pendant des siècles.

Après sa capture lors de la bataille d'Okinawa, elle fut sous administration américaine. L'île a été rendue aux Japonais par les États-Unis en 1972. Il reste de nombreuses bases américaines dispersées sur l'île, avec des aéroports par lesquels peut transiter l'arme nucléaire. Le tout est protégé par un espace aérien spécifique (cf. Liste des bases militaires des États-Unis dans le monde).

À Naha, on croise beaucoup d'Occidentaux, comparativement au reste du Japon (à l'exception des villes accessibles par le train à grande vitesse, le shinkansen).

Environnement[modifier | modifier le code]

L'île, par son isolement, présente un endémisme important quant à la faune et la flore, et héberge encore des espèces d'oiseaux uniques au monde comme le pic d'Okinawa (Sapheopipo noguchii) et le râle d'Okinawa (Gallirallus okinawae).

Démographie[modifier | modifier le code]

C'est dans l'archipel d'Okinawa, et dans cette île en particulier, que l'on trouve la plus longue espérance de vie (86 ans pour les femmes et 78 ans pour les hommes) ainsi que le plus grand nombre de centenaires à l’échelle de la planète, en partie grâce à l'hérédité et à l'alimentation des habitants d'Okinawa[1].

Culture[modifier | modifier le code]

Les habitants, bien que parlant la langue nationale, ont également leur langue locale, l'okinawaïen qui fait partie des langues ryukyu, mais tend à se perdre chez les jeunes générations.

Les habitants d'Okinawa revendiquent leurs différences culturelles avec le Japon : la culture d’Okinawa est en fait un mélange de cultures chinoise et japonaise, avec de nombreuses spécificités, notamment au niveau de la musique et de la nourriture. Comme à Tokyo ou dans le reste du Japon, le mélange architectural est frappant : on passe rapidement de bâtiments en béton prêts à affronter les fréquents typhons et le vent marin salé, aux habitations typiques d’Okinawa généralement sur un seul étage.

Références[modifier | modifier le code]

  1. Cornelia Stolze, « L'île des centenaires », Quoi de neuf, docteur ? sur Arte, le 8 janvier 2009.