Baloutchistan (Pakistan)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour l’article homonyme, voir Baloutchistan
Baloutchistan
Balochistan
بلوچستان
Drapeau de Baloutchistan
Drapeau
Carte du Pakistan avec le Baloutchistan en rouge.
Carte du Pakistan avec le Baloutchistan en rouge.
Administration
Pays Drapeau du Pakistan Pakistan
Capitale Quetta
Plus grande villes Quetta, Khuzdar
Nombre de villes
de plus de 20 000 Hab.
19
Ministre en chef Abdul Malik Baloch
(2013-2018)
Nombre de députés 14 sur 272, soit 5 %
Nombre de sénateurs 22 sur 100, soit 22 %
Pouvoir législatif Assemblée provinciale du Balouchistan (65 députés)
Gouverneur Mohammad Khan Achakzai
Démographie
Population 13 162 222 hab.[1] (rec. 2011)
Densité 38 hab./km2
Rang 4e
Géographie
Superficie 347 190 km2
Rang 1er
Divers
Langues nationales officielles anglais, ourdou
Langues provinciales de facto baloutche, pachto, hazaragi, etc.
Liens
Site web balochistan.gov.pk

Le Baloutchistan est la plus vaste province du Pakistan.

Cette province est la plus grande du Pakistan, avec 343 000 km2, soit presque la moitié de la superficie du pays, pour près de dix millions d'habitants. Sa capitale est Quetta. La densité de population est très faible. Elle est peuplée de plusieurs ethnies dont les principales sont les Hazaras, les Brahui, les Baloutches, les Pachtounes, les Mèdes et les Khoras.

Géographie[modifier | modifier le code]

Le Baloutchistan est situé sur le bord oriental du plateau iranien. Constitué d'un vaste désert rocheux et aride, il est principalement montagneux, à l'exception du Katch Gandava, situé au nord-est au pied des montagnes. Au sud, la zone côtière de la province fait partie du Mékran.

Les districts[modifier | modifier le code]

La province est divisée 27 districts.

Économie[modifier | modifier le code]

Le gaz naturel, le charbon ainsi que l'onyx sont les principales ressources naturelles de cette province. Très peu développé économiquement, le Baloutchistan, bien que rattaché au régime fédéral d'Islamabad, vit toujours selon des lois féodales et sous le joug de quelques grands seigneurs, les « Mirs », à qui appartiennent les terres et les populations qui y vivent.

Histoire[modifier | modifier le code]

Le Baloutchistan, est en proie depuis 2004 à une rébellion séparatiste de l'ethnie baloutche qui a fait plusieurs centaines de morts. La région est également un refuge pour les dirigeants des talibans afghans[2].

Politique[modifier | modifier le code]

L'Assemblée provinciale du Baloutchistan est monocamérale et constitue le pouvoir législatif de cette province fédérée. Sur ses 65 membres, 51 sont élus directement par le peuple au suffrage universel direct uninominal majoritaire à un tour, et leur mandat est de cinq ans. Les quatorze membres restants sont élus par les autres membres, dont onze sont réservés à des femmes et trois à des minorités religieuses[3]. La province dispose également d'un gouvernement local autonome qui découle de son Assemblée. Le ministre en chef (Chief Minister) est le chef de ce gouvernement et il est responsable devant l'Assemblée[4]. Le pouvoir fédéral de l'État est en revanche représenté par le Gouverneur, qui est nommé par le Président de la République sur le conseil du Premier ministre.

Les différences forces politiques de la province correspondent en partie aux deux principales ethnies de la province, à savoir les Pachtounes vivants au nord, représentées notamment par le parti islamiste Jamiat Ulema-e-Islam (F), le Parti national Awami et le Pukhtoonkhwa Milli Awami Party. Les Baloutches, vivant au sud, ont eux été représentés ces dernières années par le Parti national baloutche et le Parti national, notamment. Lors des dernières élections provinciales de 2013, la Ligue musulmane du Pakistan (N), le Pukhtoonkhwa Milli Awami Party et le Parti national sont devenu respectivement les trois principales forces de l'Assemblée, et ont formé un gouvernement de coalition. Le poste de ministre en chef est alors revenu à Abdul Malik Baloch et le poste de Gouverneur à Mohammad Khan Achakzai.

Élections législatives de 2013 dans le Baloutchistan
Parti Voix  % Députés fédéraux[n 1] Députés provinciaux[n 2] +/-
Ligue musulmane du Pakistan (N) 134 758 10,28 % 1 19 en augmentation 18
Pukhtoonkhwa Milli Awami Party 167 900 12,80 % 3 14 en augmentation 14
Parti national 76 018 5,80 % 1 10 en augmentation 10
Jamiat Ulema-e-Islam (F) 207 167 15,80 % 4 8 en diminution 2
Ligue musulmane du Pakistan (Q) 53 305 4,06 % 0 6 =
Parti national baloutche 81 217 6,20 % 1 2 en diminution 5
Jamote Qaumi Movement 11 976 0,91 % 0 1 en augmentation 1
Parti national Awami 31 122 2,37 % 0 1 en diminution 2
Majlis-e-Wahdat-e-Muslimeen Pakistan 8 799 0,67 % 0 1 en augmentation 1
Autres partis 186 920 14,25 % 0 0 en diminution 38
Indépendants 352 300 26,86 % 0 3 en augmentation 3
Total (participation : 42,50 %) 1 311 482 100 % 10 65
  1. Députés élus directement dans les circonscriptions
  2. Composition finale de l'Assemblée provinciale du Pendjab
Source : Commission électorale du Pakistan (sièges nationaux, sièges provinciaux et votes)

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. (en) [1]
  2. Pakistan: un responsable américain de l'ONU enlevé, leparisien.fr, 2 février 2009
  3. (en) Part IV - Chapter 2 : Pronvincial assemblies sur The Constitution of Pakistan.
  4. (en) IV - Chapter 3 : The pronvincial governments sur The Constitution of Pakistan.