Lusaka

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Lusaka
Centre-ville de Lusaka
Centre-ville de Lusaka
Administration
Pays Drapeau de la Zambie Zambie
Province Lusaka
District Lusaka
Maire Stephen Chilatu
Démographie
Population 1 742 979 hab. (2010)
Densité 24 900 hab./km2
Géographie
Coordonnées 15° 25′ 59″ S 28° 19′ 59″ E / -15.433, 28.33315° 25′ 59″ Sud 28° 19′ 59″ Est / -15.433, 28.333  
Altitude 1 300 m
Superficie 7 000 ha = 70 km2
Localisation

Géolocalisation sur la carte : Zambie (administrative)

Voir sur la carte Zambie administrative
City locator 11.svg
Lusaka
Liens
Site web http://www.lcc.gov.zm/

Lusaka est la capitale et la plus grande ville de Zambie. Elle est située au sud du plateau central du pays, à une altitude de 1 300 mètres. Sa population est estimée à 1 742 979 habitants (recensement de 2010), elle est en outre considérée comme une des villes d'Afrique qui connaît la croissance démographique la plus forte[réf. nécessaire]. Les deux principaux langages utilisés dans la ville sont l'anglais et le nyanja. Elle tient lieu de centre de commerce ainsi que de siège du gouvernement zambien, et les quatre axes principaux de Zambie allant vers le nord, le sud, l'est et l'ouest partent de la ville.

Gouvernement et administration[modifier | modifier le code]

En tant que capitale du pays, Lusaka est le siège des branches législative, exécutive et judiciaire de Zambie, par la présence de l'Assemblée Nationale, du palais présidentiel et de la Cour Suprême. Le Parlement est situé dans le complexe du Parlement, qui se caractérise par son gratte-ciel de 15 étages recouvert de cuivre. La ville est de plus la capitale de la province de Lusaka, la plus petite et la seconde plus peuplée des neuf provinces. Elle forme un district administratif dirigé par le conseil de la ville de Lusaka. En 2007, le maire est Stephen Chilatu (FP).

Histoire[modifier | modifier le code]

Statue de la liberté

Lusaka était le site d'un village nommé d'après son chef local Lusaka, qui était situé sur la colline de Manda, près de l'endroit où l'Assemblée Nationale zambienne se trouve aujourd'hui. Dans le langage Nyanja, Manda veut dire cimetière. Le site est étendu par les colons Européens (principalement les Britanniques) en 1905 avec la construction du chemin de fer.

En 1935, en raison de sa position centrale et de sa situation sur le chemin de fer et au carrefour de la Grande route du Nord et de la Grande route de l'Est, la ville est choisie pour remplacer Livingstone comme capitale de la colonie britannique de la Rhodésie du Nord[1].

Après la fusion du nord avec la Rhodésie du Sud et le Nyassaland, en 1953, elle est le centre du mouvement indépendantiste que conduit une partie de l'élite locale et qui a pour conséquence la création de la République de Zambie. En 1964, Lusaka devient la capitale de la nouvelle Zambie indépendante.

Ces dernières années, Lusaka est devenue un lieu d'installation urbain privilégié des Zambiens comme des touristes. Sa position centrale et la croissance rapide de son parc d'infrastructures ont soutenu la confiance des investisseurs, et de nombreux Zambiens sont en train de voir les signes du développement dans les domaines de l'emploi, l'habitat, etc. En conséquence, on peut penser qu'avec la prospérité relative et le résultat des réformes économiques, Lusaka ainsi que le reste de la Zambie pourraient connaître un développement considérable ces prochaines années. La ville est aussi le lieu d'implantation de nombreux étrangers, beaucoup d'entre eux travaillant dans des organisations non gouvernementales ainsi que dans des ambassades, des organismes religieux ou dans les affaires.

Morphologie urbaine[modifier | modifier le code]

Rue à Lusaka

Centre-ville[modifier | modifier le code]

Le centre-ville compte quelques-uns des plus grands immeubles de Zambie, tel le gratte-ciel Findeco House à l'ouest de la route du Caire. Autour de cette zone se trouvent le nouveau marché de la ville, et le marché de Kamwala, un grand centre commerçant, ainsi que le musée de la communauté Zintu. Cette aire est le lieu privilégié du commerce, en particulier la rue de la route du Caire. Plus à l'est se trouve la zone gouvernementale, où sont installés les différents ministères comme le palais présidentiel, sur l'avenue de l'indépendance, ainsi que les différentes ambassades.

Banlieue[modifier | modifier le code]

La banlieue autour de Lusaka inclut les quartiers chics de Sunningdale, Kabulonga, Woodlands, Jesmondine, Northmead, Olympia Park, Roma, Kalundu, Chelston, Avondale, Rhodes Park, Prospect Hill, Longacres, Fairview, Thorn Park, Twinpalm et Villa Elizabetha. Les autres aires résidentielles sont Kabwata (un quartier populaire, où se trouve le centre culturel de Kabawata), Madras, Matero, Mtendendere, Chaisa, Chawama, Kalingalinga, Chipata Compound, Garden Compound, Bauleni, Helen Kaunda et Kaunda Square; certains de ces quartiers peuvent être désignés comme bidonvilles.

Climat[modifier | modifier le code]

Relevé météorologique de Lusaka
Mois jan. fév. mars avril mai juin jui. août sep. oct. nov. déc. année
Température minimale moyenne (°C) 17 17 17 15 12 10 9 12 15 18 18 17 15
Température maximale moyenne (°C) 26 26 26 26 25 23 23 25 29 31 29 27 26
Record de froid (°C) 14 13 13 10 8 4 4 6 8 12 13 14 4
Record de chaleur (°C) 31 31 31 30 29 28 28 31 35 38 37 34 38
Ensoleillement (h) 155 141,25 217 270 279 270 279 310 270 279 210 186 2 866,25
Précipitations (mm) 231 191 142 18 3 0 0 0 0 10 91 150 836
Humidité relative (%) 77,5 77,5 69,5 59 48 44 41 36 30 31 51,5 68,5 52,8
Source : BBC Weather[2]


Lusaka jouit d'un climat tropical. La saison sèche s'étale d'avril à octobre, tandis que la saison des pluies, assez marquée, se déroule de novembre à mars. De plus, la ville étant située sur un plateau à quelque 1 300 mètres d'altitude, l'écart de température entre le jour et la nuit peut parfois y être important.

Éducation[modifier | modifier le code]

Lusaka abrite parmi les plus prestigieux établissements du pays, tel que l'école internationale de Lusaka, l'institution Baobab ou l'école américaine de Lusaka. L'université de Zambie, la plus grande du pays avec quelque 6 000 étudiants[3], se trouve à environ 7 kilomètres de la ville. La France est de plus présente dans le domaine éducatif par la présence de l'école française de Lusaka, fondée en 1980[4].

Religion[modifier | modifier le code]

Article détaillé : Archidiocèse de Lusaka.

Lusaka est le siège d'un archidiocèse catholique.

Sites remarquables[modifier | modifier le code]

Centres commerciaux[modifier | modifier le code]

Les deux principaux centres commerciaux de la ville (et du pays), les Arcades et le Manda Hill, se trouvent sur la route du Caire. Ils sont principalement fréquentés par les expatriés occidentaux et la population aisée locale.

Aéroport[modifier | modifier le code]

La ville abrite l'aéroport international de Lusaka. Cet aéroport est notamment la plate-forme de Zambezi Airlines, compagnie qui propose des vols vers Johannesburg, Ndola ou encore Dar es salam. British Airways assure de plus une correspondance avec Londres[5]. D'autres villes, zambiennes ou étrangères, sont desservies par de multiples compagnies aériennes africaines. L'aéroport sert aussi bien dans le domaine civil que militaire; un autre vieil aéroport, situé près du centre-ville, n'est plus guère utilisé, excepté parfois par le président.

Jumelages[modifier | modifier le code]

La ville de Lusaka est jumelée avec :

Notes et références[modifier | modifier le code]

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • (en) John Collins, Lusaka : the myth of the garden city, University of Zambia, Institute for Social Research, Lusaka, 1969, 32 p.
  • (en) Karen Tranberg Hansen, Keeping house in Lusaka, Columbia University Press, New York, 1997, 228 p. (ISBN 0-231-08143-X)
  • (en) Ilsa M. Glazer Schuster, New women of Lusaka, Mayfield Pub. Co., Palo Alto, Calif., 1979, 209 p. (ISBN 0-87484-428-2)

Liens externes[modifier | modifier le code]