Saint-Rémy-des-Landes

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Saint-Rémy-des-Landes
Saint-Rémy-des-Landes
Église Saint-Rémy.
Administration
Pays Drapeau de la France France
Région Normandie
Département Manche
Arrondissement Coutances
Canton Créances
Intercommunalité Communauté de communes Côte Ouest Centre Manche
Statut commune déléguée
Maire délégué Michèle Brochard
2016-2020
Code postal 50580
Code commune 50544
Démographie
Gentilé Saint-Rémiais
Population 217 hab. (2015)
Densité 26 hab./km2
Géographie
Coordonnées 49° 18′ 07″ nord, 1° 39′ 19″ ouest
Altitude Min. 4 m
Max. 39 m
Superficie 8,30 km2
Historique
Commune(s) d’intégration La Haye
Localisation

Géolocalisation sur la carte : Manche

Voir sur la carte administrative de la Manche
City locator 15.svg
Saint-Rémy-des-Landes

Géolocalisation sur la carte : Manche

Voir sur la carte topographique de la Manche
City locator 15.svg
Saint-Rémy-des-Landes

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte administrative de France
City locator 15.svg
Saint-Rémy-des-Landes

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte topographique de France
City locator 15.svg
Saint-Rémy-des-Landes

Saint-Rémy-des-Landes est une ancienne commune française, située dans le département de la Manche en région Normandie, devenue le une commune déléguée au sein de la commune nouvelle de La Haye[1].

Elle est peuplée de 217 habitants[Note 1] (les Saint-Rémiais).

Géographie[modifier | modifier le code]

La commune est au sud-ouest de la péninsule du Cotentin, sur le littoral de la Manche. Son bourg est à 9,5 km à l'ouest de La Haye-du-Puits, à 13 km au sud-est de Barneville-Carteret et à 17 km au nord-ouest de Lessay[2].

Communes limitrophes de Saint-Rémy-des-Landes[3]
Denneville Denneville Denneville,
Baudreville
Mer de la Manche Saint-Rémy-des-Landes[3] Baudreville
Mer de la Manche (havre de Surville) Surville Surville

Toponymie[modifier | modifier le code]

Le nom de la localité est attesté sous les formes Sanctus Remigius de Landis vers 1280[4], ecclesia Sancti Remigii de Landis 1332[5], Sanctus Remigius en 1351 et en 1352[6], Saint Remy des Landes entre 1612 et 1636[7].

La paroisse est dédiée à Remi de Reims.

Le déterminant -des-Landes, attesté dès le XIIIe siècle, évoque d'anciennes terres incultes sur lesquelles s'est implantée la paroisse.

Histoire[modifier | modifier le code]

Politique et administration[modifier | modifier le code]

La mairie.
Liste des maires successifs
Période Identité Étiquette Qualité
mars 1989 31 décembre 2015 Michèle Brochard[8] PCF[9] Enseignante
Les données manquantes sont à compléter.

Le conseil municipal est composé de onze membres dont le maire et deux adjoints[8].

Démographie[modifier | modifier le code]

L'évolution du nombre d'habitants est connue à travers les recensements de la population effectués dans la commune depuis 1793. À partir du , les populations légales des communes sont publiées annuellement dans le cadre d'un recensement qui repose désormais sur une collecte d'information annuelle, concernant successivement tous les territoires communaux au cours d'une période de cinq ans. Pour les communes de moins de 10 000 habitants, une enquête de recensement portant sur toute la population est réalisée tous les cinq ans, les populations légales des années intermédiaires étant quant à elles estimées par interpolation ou extrapolation[10]. Pour la commune, le premier recensement exhaustif entrant dans le cadre du nouveau dispositif a été réalisé en 2004[11],[Note 2].

En 2015, la commune comptait 217 habitants, en augmentation de 4,33 % par rapport à 2010 (Manche : 0,44 % , France hors Mayotte : 2,49 %) Saint-Rémy-des-Landes a compté jusqu'à 723 habitants en 1836.

           Évolution de la population  [modifier]
1793 1800 1806 1821 1831 1836 1841 1846 1851
510508591632674723718678671
1856 1861 1866 1872 1876 1881 1886 1891 1896
613607567540500529506508511
1901 1906 1911 1921 1926 1931 1936 1946 1954
440428408337331302295278315
1962 1968 1975 1982 1990 1999 2004 2009 2014
287275236208223216214206213
2015 - - - - - - - -
217--------
De 1962 à 1999 : population sans doubles comptes ; pour les dates suivantes : population municipale.
(Sources : Ldh/EHESS/Cassini jusqu'en 1999[12] puis Insee à partir de 2006[13].)
Histogramme de l'évolution démographique

Économie[modifier | modifier le code]

De Saint-Rémy-des-Landes, du courant électrique est exporté vers Jersey à partir du poste de transformation de La Haye-du-Puits[14]. C'est également le cas de Pirou, à partir du poste de transformation de Périers.

Lieux et monuments[modifier | modifier le code]

  • Église Saint-Rémy du XVe siècle.
  • Château de Saint-Rémy.
  • Massif dunaire des mielles d'Allonne et le havre de Surville, intégrés au site d'importance communautaire du littoral ouest du Cotentin de Saint-Germain-sur-Ay au Rozel proposé dans le cadre de Natura 2000[15].

Activité et manifestations[modifier | modifier le code]

Personnalités liées à la commune[modifier | modifier le code]

  • Marc Stéphane (1870 - 1944 à Saint-Rémy-des-Landes), écrivain et éditeur.

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Notes et références[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

  1. Population municipale 2015.
  2. Par convention dans Wikipédia, le principe a été retenu de n’afficher dans le tableau des recensements et le graphique, pour les populations légales postérieures à 1999, que les populations correspondant à une enquête exhaustive de recensement pour les communes de moins de 10 000 habitants, et que les populations des années 2006, 2011, 2016, etc. pour les communes de plus de 10 000 habitants, ainsi que la dernière population légale publiée par l’Insee pour l'ensemble des communes.

Références[modifier | modifier le code]

  • Altitudes, coordonnées, superficie : IGN[16].
  1. « recueil des actes administratifs de la Manche » (consulté le 8 décembre 2015)
  2. Distances routières les plus courtes selon Viamichelin.fr
  3. « Géoportail (IGN), couche « Limites Administratives » activée »
  4. François de Beaurepaire, Les Noms des communes et ancienne paroisses de la Manche, Picard, Paris, 1986, page 212.
  5. Pouillé du Diocèse de Coutances, 1332, in Auguste Longnon, Pouillés de la Province de Rouen, Recueil des Historiens de France, Paris, 1903, p. 334F.
  6. Compte du Diocèse de Coutances pour l’année 1351 ou 1352, in Auguste Longnon, Pouillés de la Province de Rouen, Recueil des Historiens de France, Paris, 1903, p. 374B.
  7. Jean Bigot sieur de Sommesnil, État des paroisses des élections de Normandie, 1612/1636 [BN, ms. fr. 4620].
  8. a et b Réélection 2014 : « Saint-Rémy-des-Landes (50580) - Municipales 2014 », sur elections.ouest-france.fr, Ouest-France (consulté le 25 mai 2014)
  9. « Site du PCF - Des villes, des maires communistes » (consulté le 30 juillet 2009)
  10. L'organisation du recensement, sur le site de l'Insee.
  11. Calendrier départemental des recensements, sur le site de l'Insee.
  12. Des villages de Cassini aux communes d'aujourd'hui sur le site de l'École des hautes études en sciences sociales.
  13. Fiches Insee - Populations légales de la commune pour les années 20062007 2008 2009 2010 20112012201320142015 .
  14. [PDF] rte-france Voir page 3.
  15. « Natura 2000 : Fiche du site FR2500082 (Ministère de l'écologie, de l'énergie, du développement durable et de la mer) » (consulté le 20 janvier 2010)
  16. « Saint-Rémy-des-Landes sur le site de l'Institut géographique national » [archive du ] (archive Wikiwix)

Liens externes[modifier | modifier le code]