Aller au contenu

Église Saint-Pierre de Vesly

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Église Saint-Pierre de Vesly
Présentation
Type
Fondation
XIIIe siècleVoir et modifier les données sur Wikidata
Dédicataire
Style
Religion
Usage
Patrimonialité
Localisation
Localisation
Coordonnées
Carte

L'église Saint-Pierre de Vesly est un édifice catholique, du XIIIe siècle, fortifiée au XVe siècle, qui se dresse sur le territoire de la commune française de Vesly, dans le département de la Manche en région Normandie.

L'église est classé aux monuments historiques.

Localisation[modifier | modifier le code]

L'église Saint-Pierre est située sur la commune de Vesly, dans le département français de la Manche.

Historique[modifier | modifier le code]

L'église, dédiée à saint pierre, a été construite au XIIIe siècle à l'emplacement d'une nécropole mérovingienne[1].

Description[modifier | modifier le code]

L'église présente le plan couramment répandu du XIIIe au XIVe siècle : une nef de deux étages d'arcades et de baies, et des bas-côtés couvert d'un toit indépendant[2].

Les arcades des cinq travées de sa nef du début du XIIIe siècle[3] reposent sur des colonnes cylindriques coiffées de chapiteaux sur bases carrées. Le transept est du XIIIe siècle[1]. Le chœur, de style gothique flamboyant[note 1], a été reconstruit, pendant la renaissance normande, au cours de la décennie 1460 grâce aux libéralités de Guillaume de Cerisay, grand bailli du Cotentin[4],[5].

Le porche occidental a été édifié en 1472[5]. On peut lire l'épitaphe suivante :
« L'an de grâce mil CCCC LXXII ce portal
fut faict et donné par
noble homme Pierre Le Poupet
en son vivant seigneur de Besneville
Dieu luy donnent paradis. Amen[6].
 »
.

De nombreuses inscriptions obituaires sont apposées sur les piliers de la nef[3].

La tour fortifiée au XVe siècle comprend sur deux de ses faces un parapet en encorbellement sur une rangée de corbeaux moulurés[7].

Protection aux monuments historiques[modifier | modifier le code]

L'église est classée au titre des monuments historiques par arrêté du [8].

Mobilier et décor[modifier | modifier le code]

L'église abrite différentes œuvres classées au titre objet aux monuments historiques (tableau, statues de sainte Walburge (XVIe siècle)[9],[note 2] et de saint Sébastien (XVIIIe siècle)[11], banquette des thuriféraires (XVIIIe siècle)[12]etc.), ainsi qu'une chaire d'époque Régence[1].

Notes et références[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

  1. On peut le comparer aux œuvres contemporaines de Carentan et de Saint-Fromond[3].
  2. On invoque sainte Walburge pour le rachitisme, l'eczéma et la péritonite[10].

Références[modifier | modifier le code]

  1. a b et c Norbert Girard et Maurice Lecœur, Trésors du Cotentin : Architecture civile & art religieux, Mayenne, Éditions Isoète, , 296 p. (ISBN 978-2-913920-38-5), p. 97.
  2. Bernard Beck (photogr. Bernard Pagnon), Quand les Normands bâtissaient les églises : 15 siècles de vie des hommes, d'histoire et d'architecture religieuse dans la Manche, Coutances, Éditions OCEP, , 204 p. (ISBN 2-7134-0053-8), p. 127.
  3. a b et c Beck 1981, p. 167.
  4. André Davy, Les barons du Cotentin, Condé-sur-Noireau, Éditions Eurocibles, coll. « Inédits et introuvables du patrimoine Normand », , 319 p. (ISBN 978-2-91454-196-1), p. 59.
  5. a et b Beck 1981, p. 54.
  6. Beck 1981, p. 70.
  7. Beck 1981, p. 139.
  8. « Église Saint-Pierre », notice no PA00110639, sur la plateforme ouverte du patrimoine, base Mérimée, ministère français de la Culture.
  9. « Statue : Sainte Walburge », notice no PM50001240.
  10. Maurice Lecœur, Le Moyen Âge dans le Cotentin : Histoire & Vestiges, Isoète, , 141 p. (ISBN 978-2-9139-2072-9), p. 114.
  11. « Statue : Saint Sébastien », notice no PM50001243.
  12. « Banquette des thuriféraires », notice no PM50001242.

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Julien Gilles Travers, « Canton de Lessay. Vesly », Annuaire du département de la Manche, t. 32,‎ , p. 22-26 (lire en ligne)
  • Gaétan Guillot, « L'église de Vesly », dans La Normandie monumentale et pittoresque, édifices publics, églises, châteaux, manoirs, etc. : Manche 1re partie, Le Havre, Lemale & Cie, imprimeurs éditeurs, (lire en ligne), p. 188-189
  • Marcel Lelégard, « L'église de Vesly », dans Congrès archéologique de France. 124e session. Cotentin et Avranchin. 1966, Paris, Société française d'archéologie, (lire en ligne), p. 255-265

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]