École polytechnique de l'université d'Orléans

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
(Redirigé depuis Polytech'Orléans)
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir École polytechnique.
Polytech Orléans
Logo Polytech Orleans.jpg
Histoire et statut
Fondation
Type
Directeur
Christophe Léger
Localisation
Campus
Localisation
Pays
Localisation sur la carte d’Europe
voir sur la carte d’Europe
Red pog.svg
Localisation sur la carte de France
voir sur la carte de France
Red pog.svg
Localisation sur la carte d’Orléans
voir sur la carte d’Orléans
Red pog.svg
Chiffres-clés
Étudiants
1200
Enseignants
100
Divers
Devise
Relevons les défis de demain
Membre de
CGE, CDEFI, GEIPI, Labellisée EUR-ACE
Site web
Ancien logo

Polytech Orléans ou École Polytechnique de l'université d'Orléans est l'une des 207 écoles d'ingénieurs françaises accréditées au à délivrer un diplôme d'ingénieur[1].

Elle est située à Orléans, sur le campus de l'université d'Orléans dans le département du Loiret en région Centre-Val de Loire.

L'école est membre de la conférence des grandes écoles (CGE) depuis le . Elle est également certifiée ISO 9001 par l'AFNOR pour l'ensemble de ses formations d'ingénieurs et de son cycle préparatoire.

Historique[modifier | modifier le code]

L'école polytechnique de l'université d'Orléans est créé en 2002[2] par la fusion de l’école supérieure de l'énergie et des matériaux (ESEM) et de l’école supérieure des procédés électroniques et optiques (ESPEO).

L'ESEM, première école d’ingénieur de la ville d’Orléans, était déjà issue du regroupement de deux écoles en 1982: l'École Supérieure des Transports et l'École Supérieure des Ressources et Matériaux.

La création de l'ESPEO est quant à elle plus récente. C'est 1992 qu'a été créée la seconde école d’ingénieur de la ville d'Orléans. Les deux écoles ayant des spécialisations bien distinctes, leur rassemblement a permis la naissance d'une école avec un panel de spécialités très large.

Liste des directeurs successifs
  • Septembre 2002 - mars 2006 : Jean Louis Billoët, directeur
  • Avril 2006 - août 2008 : Pierre Ranson, administrateur provisoire
  • Septembre 2008 - février 2012 : Anne-Marie Jolly, directrice
  • Depuis mars 2012 : Christophe Léger, directeur

Enseignement[modifier | modifier le code]

La formation d'ingénieurs en cinq ans est répartie en deux cycles : le parcours des écoles d'ingénieur Polytech (PeiP) de formation aux outils et méthodes de l’ingénierie de deux ans, suivi d'un cycle de spécialités de trois ans à choisir parmi sept domaines. L'admission à l'école est possible au niveau Bac (Bac S ou STI2D ; concours Geipi Polytech), au niveau Bac+1 (étudiants en première année commune des études de santé : concours « Polytech »), au niveau Bac+3 (élèves de classes préparatoires aux grandes écoles : concours « Polytech » et G2E pour les BCPST, titulaires d'un IUT ou d'un BTS, titulaires d'une Licence ou d'un master 1 : concours réseau « Polytech »), au niveau Bac +4 pour les titulaires de Master 2 (concours réseau « Polytech »).

Les débouchés professionnels se situent principalement dans les domaines de l'automobile, de l'environnement, de l'aéronautique, des systèmes embarqués, des objets communicants, de l'énergétique, de la mécatronique ou du traitement des images.

Le PeiP de Polytech Orléans, d'une durée de 2 ans, est un parcours intégré post-bac qui se déroule dans l'école. À l'issue du PeiP, il est possible d'intégrer l'une des 80 spécialités d'ingénieur proposées au niveau du Réseau Polytech.

Sept spécialités sont proposées :

  • génie civil et géo-environnement
  • génie physique et systèmes embarqués
  • génie industriel appliqué à la cosmétique, la pharmacie et l'agroalimentaire
  • technologies pour l'énergie, l'aérospatial et la motorisation
  • innovations en conception et matériaux
  • management de la production (en alternance, en partenariat avec l'ITII Centre)
  • smart building (en alternance, en partenariat avec l'ITII Centre)

Formations complémentaires[modifier | modifier le code]

L'école propose des formations complémentaires, pour obtenir un second diplôme en parallèle ou à la suite du diplôme d’ingénieur. Le suivi des cours des formations complémentaires est facilité car pris en compte dans les emplois du temps des élèves ingénieurs.

Il est ainsi possible, en parallèle aux 4e et 5e années du cursus, d'intégrer des masters de l'université d'Orléans. Les étudiants suivant ce parcours, en cas de validation des deux formations, se voient décerner un double diplôme: ingénieur et Master 2.

Un partenariat avec l' Institut d'Administration des Entreprises ( IAE ) permet l'obtention d'un double-diplôme en administration des entreprises.

L'école propose également un mastère spécialisé après le diplôme d'ingénieur, labellisé par la conférence des grandes écoles (CGE) : « Création d’entreprise innovante et socialement responsable » .

L'école a signé un accord de double diplôme avec l'institut français Énergies nouvelles (ex IFP). Cet accord s'inscrit dans le cadre de la formation dispensée par l'école en spécialisation moteur (conversion de l'énergie).

Dotée d'un pôle en motorisation, l'école, en partenariat avec l'Institut supérieur de l'automobile et des transports propose le master spécialisé automotive engineering for sustainable mobility.

Relations internationales[modifier | modifier le code]

L'école appartient à un réseau d'universités permettant une mobilité à ses étudiants et ses chercheurs. L'association « Polytech Mundus » en collaboration étroite avec l'école polytechnique de l'université de Tours permet d'accueillir un nombre important d'étudiants étrangers sur les deux campus. Une expérience internationale de 24 semaines est obligatoire pour obtenir le diplôme d'ingénieur de l'école d'Orléans.

Recherche[modifier | modifier le code]

L'école s'appuie sur[pas clair] six laboratoires de recherche associés : le groupe de recherche sur l'énergétique des milieux ionisés (GREMI) ; le laboratoire pluridisciplinaire de recherche en ingénierie des systèmes, mécanique et énergétique (PRISME) ; le laboratoire de recherche sur les conditions extrêmes et matériaux : haute température et irradiation (CNRS-CEMHTI) ; le centre de recherche sur la matière divisée (CRMD) ; l'institut des sciences de la terre d'Orléans (ISTO) ; l'institut de combustion aérothermique réactivité et environnement (ICARE).

L'école dispose également d'une soufflerie destinée à la recherche scientifique. La soufflerie "Lucien Malavard" est dite subsonique à retour ( vitesse maximale de 200 km/h ) et possède une veine principale de 2 mètres sur 2 mètres.

Vie associative[modifier | modifier le code]

ViaPolytech est l'association de loi 1901 des diplômés de l'école. Elle réunit les diplômés des formations fondatrices de l'école Polytech Orléans à savoir, ESTEP, ESRMM, ESEM, ESPEO, PROD ITII, DESS EEA, DESS ITE, DESS Génie automobile, ASGE et MST TP.

Les associations proposées par l’école sont variées, une quarantaine y sont proposées.

Quelques exemples d'associations :

  • Bureau des Élèves ( BDE )
  • La Kfet ( lieu de restauration et de détente )
  • Le FAT ( Magazine officiel de l’école )
  • Humani'World
  • Polytech LAN ( Convivialité et jeux )
  • Bureau des Arts ( BDA )
  • PolyRock
  • PixOU ( Photographie )
  • Polytech DJ

Dans le domaine sportif :

  • XV EPO ( Polytech Orléans Rugby )
  • POLYTECH RAID
  • POLYTECH RACING
  • POLYTECH SPORT FILLES
  • POLYTECH FOOT
  • CHEERS POLYTECH ORLÉANS

Le Bureau des Sports de l’école regroupe des clubs sportifs tels que le handball, l'aviron, le judo, le water-polo, le tennis, le cyclisme, la course à pied, la pêche...

Dans les technologies :

  • Robotek Orleans
  • Exergie ( participation au Shell Eco Marathon )
  • Astr'O
  • SpaceTech ( participation au C'Space organisé par le CNES )

Un événement regroupant les élèves des 14 écoles du réseau Polytech est organisé par l’école tous les ans. Il s'agit du "Tournoi des Tigresses", c'est un événement sportif exclusivement féminin qui met en concurrence les différentes écoles du réseau ainsi que les grandes écoles et universités de la région Centre.

Notes et références[modifier | modifier le code]

Textes réglementaires[modifier | modifier le code]