Conception mécanique assistée par ordinateur

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Représentation géométrique tridimensionnelle d'un modèle réduit de véhicule technique

La conception mécanique assistée par ordinateur relève de la conception assistée par ordinateur appliquée au domaine de la mécanique des solides et de la Technologie mécanique. Les outils logiciels relevant notamment de la CAO électronique, de la CAO moléculaire et de la CAO de génie civil n'en font pas partie.

Historique[modifier | modifier le code]

La conception mécanique assistée par ordinateur trouve ses origines dans les années 1960 essentiellement :

Du DAO (dessin assisté par ordinateur) à la CAO (conception assistée par ordinateur)[modifier | modifier le code]

En fonction des logiciels, le terme 2D peut représenter soit la zone de mise en plan, soit une limitation à deux dimensions de l’espace de travail 3D. Cette limitation de l’espace peut être utilisé, par exemple temporairement pour faciliter la construction spatiale des éléments, ou de manière permanente pour la sauvegarde d’une cinématique plane dans un espace 3D.

Si le passage 3D au 2D ne pose plus aucun problème, le contraire est moins évident. Des recherches sont en cours et bientôt il sera possible de récupérer automatiquement les vieux plans sur calques pour régénérer automatiquement les volumes 3D.

Bien que la représentation 2D de modèles 3D soit parfaitement maîtrisée et qu'il soit très facile d'obtenir des vues « planes » d'un modèle ou d'un assemblage 3D visuellement valable pour le néophyte, la mise en plan est toujours laborieuse. Parent pauvre de la CAO, la mise en plan peine à évoluer, voire régresse fortement pour certains logiciels[réf. nécessaire].

Vers l'utilisation de bases de connaissances[modifier | modifier le code]

L'arrivée - dans les années 1990 - des techniques de simulation des raisonnements déductifs en modélisation géométrique permet de coupler des bases de connaissances aux systèmes de CAO[1], de tels systèmes d'ingénierie numérique experte - dits aussi de KBE (Knowledge Based Engineering)[2] ou CAO 4D[3],[4] : Rule-based (ex : système à base de connaissance Kadviser) générant alors automatiquement la géométrie 3D conformément aux règles métier d'ingénierie[5].

Des outils logiciels comme :

illustrent ces solutions d'outils avancés de CAO.

Formats d’échange standards[modifier | modifier le code]

Quelques formats parmi les nombreux existants.

  • DWG, format natif de AutoCAD de Autodesk, standard de facto
  • DXF ou Drawing exchange format, format d’échange pour DAO et CAO, de Autodesk
  • IGES ou Initial Graphics Exchange Specification, format d'exportation de données pour les logiciels de CAO, du National Institute of Standards and Technology (États-Unis)
  • SET ou Standard d’échange et de transfert, standard français (AFNOR z68-300, 1989)
  • STEP ou Standard pour l'échange de données de produit, norme ISO 10303, et en particulier ISO 10303-21 (en) pour la CAO
  • VDA-FS ou Verband der Automobilindustrie-Flächenschnittstelle, standards utilisés dans l'industrie automobile dans la zone d'influence allemande

Logiciels Gratuits[modifier | modifier le code]

  • DraftSight de Dassault Systèmes: est un logiciel DAO, disponible sous Windows, Mac et Linux, dont le format natif est le DWG[6].
  • Qcad : un logiciel libre de DAO en 2D.
  • FreeCAD : est un logiciel de modélisation 3D libre pour la CAO, IAO, PLM, orientée vers le génie mécanique et le design de produits, mais qui vise également d'autres disciplines, telles que l'architecture ou d'autres branches de l'ingénierie.

Logiciels[modifier | modifier le code]

On peut citer (par ordre alphabétique) :

Aide à la conception mécanique assistée par ordinateur[modifier | modifier le code]

Il existe des bibliothèques CAO permettant aux concepteurs de télécharger directement les composants dont ils ont besoin sans avoir besoin de les redessiner. Les fichiers CAO sont téléchargeables directement aux formats désirés et s'insèrent directement aux logiciels de conception des utilisateurs.

Voir aussi[modifier | modifier le code]

  • Bibliothèque 3D

Liens externes[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. P. Serrafero, « Du CAD/CAM au KAD/KAM ou de la conception assistée par ordinateur à la conception assurée par les connaissances », Congrès SIA, Paris, série session 1,‎ (lire en ligne)
  2. « Du CAD/CAM au KAD/KAM », CAD Magazine, no 126,‎ , p. 53 (lire en ligne)
  3. [Conception assistée par ordinateur en 4D]
  4. [Recherche en CAO 4D à Stanford University]
  5. P. Serrafero, C Vargas et D. Renson, « Knowledge Aided Design : les démarches de PSA et Techspace Aero », Conférence MICAD, Paris, Edition Hermès,‎ , p. 23-36 (lire en ligne)
  6. DraftSight sur le site de Dassault Systèmes