Pierre Bourdan

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Pierre Bourdan
Fonctions
Parlementaire français
Député
19451948
Gouvernement IVe République
Groupe politique UDSR
Biographie
Date de naissance 13 mai 1909
Date de décès 15 juillet 1948
Résidence Creuse

Pierre Bourdan (de son vrai nom Pierre Maillaud) est un journaliste et un homme politique français, né le 13 mai 1909 à Perpignan (Pyrénées-Orientales) et mort en juillet 1948 au large du Lavandou (Var).

Un village de la Creuse, Le Bourg-d'Hem, où il passait ses vacances enfant, est à l’origine de son surnom.

Biographie[modifier | modifier le code]

Stèle de Pierre-Bourdan au Bourg-d'Hem

Pierre Bourdan est journaliste dans les publications suivantes : « La Journée Industrielle », « Le Soir », puis devient sous-directeur de l'agence Havas à Londres. Il est à l'origine de « l'Agence française indépendante », à Londres. Il parle à Radio Londres de juillet 1940 à juin 1944, participe à l'émission « Les Français parlent aux Français ». En 1944, il est correspondant de guerre auprès de la division Leclerc. Arrêté, il parvient à s’évader près de Saumur ; caché à Longué par la famille Bloudeau, il écoute clandestinement ses amis de Radio Londres à Jumelles, chez Marcel Derouin. Il entre dans Paris aux côtés de la 2e Division Blindée. Son frère, Robert Maillaud (qui était sous-officier au 4e hussard), par contre est mort au front au cours d'un combat contre l'armée allemande le 10 juin 1940.

À la Libération, Pierre Bourdan collabore au « Figaro » et à « Bref ». Député UDSR de 1945 à 1948, il représente la Creuse à la Première Assemblée nationale constituante puis la Seine dans la Deuxième et à l’Assemblée nationale. Il est ministre de la Jeunesse, des Arts et des Lettres, chargé des services de l'information dans le gouvernement Paul Ramadier (1) du 22 janvier au 22 octobre 1947. À ce titre, on peut considérer qu'il est le ministre de la culture "créateur" du festival d'Avignon. Il élabore un projet de loi sur le statut de la presse, plaide pour la suppression de « l'autorisation préalable » qui régissait la presse. Dans le domaine des arts et des lettres, il institue l'aide à la première pièce, en faveur des auteurs dramatiques. Il est décédé en mer lors d'une sortie en voilier (un assassinat est parfois évoqué) en 1948. Sa femme, Jeannette d'Albiez, était d'origine basque. Parmi les membres de sa famille, on remarque Raymond Paluat et son épouse Berthe Rutily, qui descend d'un célèbre bandit Corse (Adolf Rutily). Enfin, cette famille fera de nouveau parler d'elle (d'une autre manière) par l'activiste Stan Maillaud (né le 7 janvier 1968).

Œuvres[modifier | modifier le code]

  • Carnet de Retour avec la Division Lecler, éditions Pierre Trémois, 1945 ; récit de la campagne de libération de la France au sein de la 2e Division Blindée.
  • Carnet des jours d'attente (juin 40-juin 44), éditions Pierre Trémois, 1945.
  • Perplexités et grandeur de l’Angleterre., collection Aspects du monde, Stock, 1945.
  • (en) The English Way, New York, Oxford University Press, 1946.
  • Commentaires 1940-1943, Éd. Calmann-Lévy, 1947.
  • Pages choisies de Pierre Bourdan, présentées par Jean Oberlé, Éditions Magnard, 1951.
  • 1940-1944 Pierre Bourdan vous parle, préface de François Mitterrand, collection « Fantasia Poche Historique » n° 211, Magnard, 1990.

Sources[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Archives nationales