Louis Nicolle

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Nicolle.
Louis Nicolle, ministre de la Santé publique (1936)

Louis Nicolle né à Lille le 16 juin 1871 décédé à Paris le 23 juillet 1942, était un industriel et un homme politique français.

Biographie[modifier | modifier le code]

Il était membre d'une ancienne famille du Nord de la France. Son père, officier de la marine puis industriel, a dirigé la Société de géographie de Lille. Sa mère est issue d'une famille d'industriels de textile en lin.

Louis Nicolle est bachelier ès lettres et ès sciences

Il a été le président des établissements Louis Nicolle, industrie textile, qui avait son siège social 293 avenue de Dunkerque à Lomme.

Le capital initial de la société à l'origine était de 90 000 francs réparti en 18 000 actions de 5 francs chacune. Le 18 juin 1921, 2000 actions supplémentaires sont émises et le 18 octobre 1924, 4 000 de plus sont mises sur le marché. Il était aussi président des associations des filatures et des régions dévastées.

Louis Nicolle, en parallèle de ses activités industrielles, a mené une longue carrière politique. D'abord premier adjoint du maire de Lomme dès 1904, il est élu maire quatre ans plus tard (1908) et conserve son siège jusqu'en 1919.

En 1924 il est élu député du Nord, en cinquième position sur la liste de l'ERD (Entente Républicaine Démocratique). Réélu en 1928 et 1932, il devient ministre de la Santé publique en janvier 1936 dans le gouvernement d'Union d'Albert Sarraut. Mal vécue par les militants lillois de son parti, l'Entente républicaine démocratique (droite proche de la Fédération républicaine), cette promotion met paradoxalement fin à sa carrière politique locale. Il quitte ensuite définitivement la politique lors de l'arrivée au pouvoir du Front Populaire, en juin 1936.

Membre de l'Union républicaine et démocratique jusqu'en 1936, il rejoint à l'Assemblée le groupe républicain fondé par Georges Pernot en 1932. Au Palais Bourbon, ses interventions à la tribune concernent essentiellement les sujets d'économie internationale, d'industrie et de problèmes sociaux.

Officier de la Légion d'honneur et président de la Société des sciences, de l'agriculture et des arts de Lille, il meurt à l'âge de 70 ans.

Ses résultats aux élections législatives de 1932 : Nicolle, Louis, Alliance Démocratique Nord, 1re circonscription de Lille, élu au second tour avec 8 456 voix sur 15 525 votants soit 54,47 % des suffrages.

Source[modifier | modifier le code]

  • Bibliothèque municipale de Lille: éloge funèbre de Louis Nicolle (27724 BM Lille)
  • Archives départementales du Nord: Série M - Dossiers personnels de la IIIe République.

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Dictionnaire biographique des députés... JOLY
  • Jean Vavasseur-Desperriers, Culture, Structures, Stratégie d'une organisation de la droite parlementaire durant l'entre-deux-guerres : la fédération républicaine de 1919 à 1940