Bernard Lafay

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Lafay.
Bernard Lafay
Fonctions
Député de la 22e circonscription de Paris
2 avril 19732 avril 1978
Législature Ve (Cinquième République)
Groupe politique UD-Ve
Prédécesseur Jacques Sanglier
Successeur Maurice Druon
Secrétaire d'État auprès du ministre du Développement industriel et scientifique
20 juin 19695 juillet 1972
Président Georges Pompidou
Gouvernement Chaban-Delmas
Successeur Jean Charbonnel
Député de la 22e circonscription de Paris
3 avril 196722 juillet 1969
Législature IIIe, IVe (Cinquième République)
Groupe politique UDR
Prédécesseur Jacques Sanglier
Successeur Jacques Sanglier
Secrétaire d'État aux Affaires économiques
2 juillet 195312 juin 1954
Président Vincent Auriol
Gouvernement Laniel I et II
Sénateur de Paris
26 avril 195918 avril 1967
Groupe politique Gauche démocratique
Ministre de la Santé publique et de la Population
23 février 195524 janvier 1956
Président René Coty
Gouvernement Faure II et II
Prédécesseur André Monteil
Successeur André Maroselli
Secrétaire d'État
Secrétaire d'État aux Affaires économiques
2 juillet 195312 juin 1954
Président Vincent Auriol
Gouvernement Laniel I et II
Secrétaire d'État à la Présidence du Conseil et à la Fonction publique
20 janvier 19528 mars 1952
Président Vincent Auriol
Gouvernement Faure I
Député de la 2e circonscription de la Seine
17 juin 19518 décembre 1958
Législature IIe, IIIe (Quatrième République)
Groupe politique RRRS-RGRCR
Sénateur de la Seine
7 novembre 194821 août 1951
Groupe politique RPF
Conseiller de la République
Élu par l'Assemblée nationale
19 décembre 19467 novembre 1948
Groupe politique RPF
Biographie
Nom de naissance Auguste Paul Laurent Bernard Lafay
Date de naissance 8 septembre 1903
Lieu de naissance Malakoff (Seine)
Date de décès 13 février 1977 (à 73 ans)
Lieu de décès Paris
Parti politique PDM-UDR
Profession Médecin

Bernard Lafay, né le 8 septembre 1903 à Malakoff (Seine) et mort le 13 février 1977, est un docteur en médecine et docteur ès sciences, membre de l'Académie de médecine et homme politique français.

Biographie[modifier | modifier le code]

Père du docteur Philippe Lafay, Bernard Lafay est médecin généraliste et se fait remarquer par ses travaux. Mobilisé en 1939, il met ses connaissances professionnelles au service de la Résistance, ce qui lui permet d'être élu en 1945 au Conseil municipal de Paris. Ses candidatures aux élections des deux Assemblées constituantes de 1945 et 1946 (à Paris) et de la première Assemblée nationale de novembre 1946 (dans le Tarn), sous l'étiquette du parti radical sont des échecs. Il est cependant élu par cette Assemblée au Conseil de la République en 1946. Il est réélu au Sénat en novembre 1948.

Il en démissionne le 21 août 1951, après avoir été élu député de la 2e circonscription de la Seine (partie ouest de la rive droite de Paris), à la tête d'une liste RGR-PR, avec Pierre de Léotard. Ils sont tous deux réélus en 1956.

Brièvement secrétaire d'État d'Edgar Faure, il devient l'année suivante son secrétaire d'État aux Affaires économiques dans le gouvernement de Joseph Laniel. Edgar Faure, devenu président du Conseil le rappelle en 1955 comme ministre de la Santé publique et de la Population.

Bernard Lafay est battu de peu, lors des élections de novembre 1958, dans la 23e circonscription de Paris, par l'UNR Guy Vaschetti. Il retrouve cependant le Luxembourg en 1959. Il démissionne à nouveau en 1967 afin de se présenter aux élections législatives. Élu centriste PDM contre le député gaulliste sortant Jacques Sanglier, il se présente à nouveau l'année suivante, après la dissolution de l'Assemblée, mais cette fois sous les couleurs de l'UDR, avec, comme suppléant, son ancien adversaire Jacques Sanglier. Ce dernier reprend d'ailleurs son siège lorsque Lafay est nommé secrétaire d'État dans le gouvernement de Jacques Chaban-Delmas.

Impliqué dans la bataille municipale de 1977 aux côtés de Jacques Chirac, il meurt d'une crise cardiaque en pleine campagne électorale.

Il est président du Conseil de Paris et secrétaire général du Centre républicain de 1960 à 1967. Il est à l'origine de la réforme du statut de Paris et a été le dernier président du Conseil de Paris (1975-1977).

Il entre à l'Académie de médecine en février 1956.

Fonctions gouvernementales[modifier | modifier le code]

Annexes[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]