Marc Jacquet

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Jacquet.
Marc Jacquet
Fonctions
Parlementaire français
Député 1951-1955
puis 1958-1973
Sénateur 1977-1983
Gouvernement Quatrième République-Cinquième République
Groupe politique RPF (1951-1955)
UNR (1958-1967)
UDVe (1967-1968)
UDR (1968-1973)
RPR (1977-1983)
Biographie
Date de naissance 17 février 1913
Date de décès 18 avril 1983
Résidence Morbihan

Marc Jacquet est un homme politique français, né le 17 février 1913 à Mercy-le-Bas (Meurthe-et-Moselle) et décédé le 18 avril 1983 à Paris. Industriel.

Carrière politique[modifier | modifier le code]

Il étudie le droit aux universités de Paris et de Kiel et obtient le doctorat en droit. Résistant, il fonde le réseau Hector.

Délégué agricole du mouvement gaulliste, il est élu député RPF de Seine-et-Marne de 1951 à 1955. Il se défend d’être à l’origine des fuites sur les communications des généraux Ely et Salan qui ont paru dans l’Express. Battu en 1956, il oriente ses activités vers l’industrie du bâtiment.

Sous la Ve République, il est élu député (UNR) de la première circonscription de Seine-et-Marne en 1958 et est réélu jusqu’à sa défaite en 1973. Il exerce au Palais Bourbon la fonction de rapporteur général du budget à l'Assemblée nationale. Il devient président du groupe UDR en 1969 et dirige ce groupe jusqu’en 1973. C'est lui qui annonce à ses compagnons le décès du général de Gaulle en ces termes: « Mes enfants, le père est mort ! ». En 1977, il devient sénateur et préside le groupe RPR de la Haute Assemblée de 1978 à 1981. Il meurt en fonctions.

Il est maire de Barbizon de 1953 à 1971 puis de Melun de 1971 à sa mort.

Fonctions gouvernementales[modifier | modifier le code]