Dodge

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Dodge (homonymie).

Dodge

alt=Description de l'image Dodge logo.svg.
Création 1914
Dates clés 1928, Fusion avec Chrysler
1998 Fusion de Chrysler avec Daimler AG
2007 Rachat de Chrysler par Cerberus Capital Management
2009 Prise de participation à hauteur de 20 % dans Chrysler par Fiat
2014 Intégré à 100% dans le groupe Fiat Chrysler Automobiles
Personnages clés John Dodge, Fondateur
Horace Dodge, Fondateur
Walter Chrysler, Président de Chrysler
Slogan L'esprit qui conduit
Siège social Drapeau des États-Unis Auburn Hills, Michigan (États-Unis)
Activité Industrie automobile
Société mère Fiat Chrysler Automobiles
Site web « Site officiel de Dodge »

Dodge est une marque américaine d'automobiles et de poids lourds. Fondé par les frères Dodge en 1914, le constructeur fut englobé dans le groupe Chrysler en 1928. Haut de gamme, Dodge a peu à peu évolué vers la conception de voitures à tendance sportive, à l'instar de Pontiac au sein du groupe General Motors[1]. Son logo représentait jusqu'à mai 2010 une tête de bélier avec le slogan « Mordez dans la vie ». Depuis le rachat de Chrysler par Fiat, la marque Dodge n'est plus vendue en Europe depuis le 1 juin 2011. En 2014, le groupe fête ses 100 ans et diffuse une vidéo mettant en scène des centenaires qui donnent aux spectateurs plusieurs conseils de sagesse qui s'appliquent également à la philosophie du groupe[2]. Le slogan de la vidéo : "vous apprenez beaucoup en 100 ans" fait référence à la longue histoire de Dodge et à son expertise acquise au long des années[3].

Histoire[modifier | modifier le code]

Débuts[modifier | modifier le code]

Débutant leur carrière professionnelle à la Murphy Engine Company[4], en 1886, les frères John et Horace Dodge font ensuite fortune dans la production de bicyclettes[5], à la tête de leur company Evans & Dodge Bicycle Company[6]. En 1901, les deux frères déplacent leur usine de bicyclettes et de machines à Détroit dans le Michigan. Ils y fabriquent des roulements et d'autres pièces pour les premières industries automobiles. Ils aident à la mise au point des moteurs des premières Oldsmobile.

En 1902, les frères Dodge sont approchés par Henry Ford qui cherche de l'aide pour financer sa propre société de fabrication d'automobiles. Les frères Dodge aident donc Ford à financer son entreprise. Ils deviennent les premiers actionnaires et constructeurs des moteurs de la Ford Motor Company[7]. Au moment de la fondation de la Ford Motor Company, Henry Ford donne cinquante actions à chacun des deux frères Dodge. Lorsqu’en 1919, les frères vendent les parts Ford, ils récupérèrent la somme de 25 millions de dollars[6].

Dodge Brothers Motor Company[modifier | modifier le code]

Une des premières automobiles Dodge

En 1914, les frères Dodge décident de créer leur propre marque, portant leur nom. La firme est ainsi fondée à Hamtramck (Michigan)[7]. Les premiers modèles ressemblent à la Ford T décapotable, mais avec quelques innovations comme un démarreur électrique. Fort de leur excellente réputation de motoristes, les commandes affluent et leur première voiture se pose pendant un temps en véritable rivale de la Ford T[5]. Leur slogan est « Fiable ! ». À la fin de 1914, 249 voitures sont construites par la Dodge Brothers Motor Company. Ils en écouleront par la suite des centaines de milliers[8].

Les automobiles Dodge acquièrent une réputation d'automobiles fiables et robustes. Tout naturellement, l'armée de terre américaine s'y intéresse. Le général Pershing les utilise pour la première fois lors de l'expédition punitive à l'encontre des bandits mexicains, sous les ordres de Pancho Villa, ordonné par le président Wilson au début de l'année 1916. C'est le 14 mai 1916 que le lieutenant George Patton, à la tête d'un groupe de dix hommes accompagné de deux guides mexicains dans trois voitures Dodge, ramène au poste de commandement du général Pershing, créant ainsi la sensation en faisant la une des journaux américains, les dépouilles des bras droits de Villa dont le général Bob Cardena, ficelées au garde-boue[8]. En 1917, les deux frères se lancent dans la construction de poids lourds, au départ pour l'armée des États-Unis pendant la Première Guerre mondiale, puis pour les usages civils après la fin des hostilités. Ils appellent leur premier modèle Commercial Car : il s'agit d'un pick-up construit sur un châssis standard avec de larges ouvertures entre les côtés et le toit, qui seront remplacées par des côtés pleins par la suite[8].

Mort des frères[modifier | modifier le code]

Dodge de 1917

Cependant, en 1920, alors que Dodge occupe la deuxième place des ventes de voitures aux États-Unis, l'avenir de Dodge bascule du tout au tout. Terrassé par une pneumonie, John décède le 14 janvier, tandis que Horace, inconsolable et dépressif, meurt à son tour en décembre des suites de la grippe et d’une cirrhose du foie[6]. Le troisième constructeur américain de l'époque passe alors sous le contrôle d'un groupe bancaire, en 1925[5]. Cette même année, la société des frères Dodge est rachetée par Dillon, Read & Co. pour 146 millions de dollars, la plus importante transaction financière jamais vue à l'époque. Dillon Read revend ensuite la société à Walter Chrysler le 31 juillet 1928, Dodge fait à présent partie du groupe Chrysler.

Camions[modifier | modifier le code]

Dans les années 1930, Dodge s'associe aux frères Graham pour produire des véhicules commerciaux. Les camions Graham reposent sur des châssis Dodge et sont vendus dans les concessions du même revendeur. Au milieu des années 1930, Dodge se porte acquéreur de Graham. La tradition de fiabilité des camions est née[6].

Seconde Guerre mondiale[modifier | modifier le code]

L'entreprise participe à l'effort de guerre du complexe militaro-industriel des États-Unis en construisant entre autres des moteurs de bombardiers dans l'usine de moteurs d'avions Dodge-Chicago.

Dodge a totalement reconverti sa production automobile civile entre 1942 et 1945 pour les besoins des alliés en leur fournissant des 4X4 et des 6X6.

Modèle 4X4 : DODGE 3/4 Ton moteur T-214

  • WC 51 (weapon carrier), 123 541 exemplaires
  • WC 52 (weapon carrier avec treuil), 59 114 exemplaires
  • WC 53 (Carryall), 8 400 exemplaires
  • WC 54 (Ambulance carrosserie acier), 26 002 exemplaires
  • WC 55 (canon auto-porté), 5 380 exemplaires
  • WC 56 (command car), 21 156 exemplaires
  • WC 57 (command car avec treuil), 6 010 exemplaires
  • WC 58 (command car Radio), 2 344 exemplaires
  • WC 59 (installation téléphonique), 549 exemplaires
  • WC 60 (réparation d'urgence), 296 exemplaires
  • WC 61 (installation téléphonique), 58 exemplaires
  • WC 64-KD (Ambulance carrosserie acier-bois), 3 500 exemplaires

Modèle 6X6 : DODGE 1 1/2 Ton moteur T-223

*WC 62 ( weapon carrier 6X6), 23 092 exemplaires
  • WC 63 ( weapon carrier 6X6 avec treuil), 20 132 exemplaires

En Europe[modifier | modifier le code]

Dodge tente une incursion sans succès sur le marché européen à la fin des années 1970. Cette marque entreprend de conquérir un public jeune avec des produits aux lignes assez spectaculaires et surtout un rapport prix/prestations attractif qui a réussi à séduire 2 500 clients en France en 2007. Ce chiffre est faible en comparaison avec les 1,5 million d’unités écoulé aux États-Unis où Dodge a réussi à perdurer contrairement à Plymouth ou De Soto, deux autres marques du groupe Chrysler maintenant disparues. Le constructeur, célèbre pour ses pick-up allant du simple véhicule de fermier au véritable camion, se contente en Europe d’une gamme aux gabarits réduits[9]. Depuis son rachat par Chrysler lui même racheté par Fiat, la marque Dodge n'est plus diffusée en Europe à compté du 1 juin 2011.

Identité visuelle (logo)[modifier | modifier le code]

Liste des modèles[modifier | modifier le code]

Anciens modèles[modifier | modifier le code]

Modèles actuels[modifier | modifier le code]

Dodge Caliber
Dodge Charger
Dodge Challenger 2008
Dodge Viper SRT-10
Dodge Durango
Dodge Ram 2008

Amérique du Nord[modifier | modifier le code]

Reste du monde (Amérique du Sud, Moyen-Orient)[modifier | modifier le code]

Camions[modifier | modifier le code]

T202 - Camion 4 roues motrices 0,5 tonne (G-505)[modifier | modifier le code]

T203 - Camion 4 roues motrices 0,5 tonne[modifier | modifier le code]

T207 - Camion 4 roues motrices 0,5 tonne (G-505)[modifier | modifier le code]

T211 - Camion 4 roues motrices 0,5 tonne (G-505)[modifier | modifier le code]

T214 - Camion 4 roues motrices 0,75 tonne (G-502)[modifier | modifier le code]

T215 - Camion 4 roues motrices 0,5 tonne (G-505)[modifier | modifier le code]

T223 - Camion 6 roues motrices 1,25 tonne[modifier | modifier le code]

T236 - Camion 4 roues motrices 0,75 tonne (fabrication canadienne)[modifier | modifier le code]

M-37 - Camion 4 roues motrices 0,75 tonne (G-741)[modifier | modifier le code]

T137 - Camion 4 roues motrices 1 tonne[modifier | modifier le code]

M-880 - Camion 4 roues motrices 1,25 tonne[modifier | modifier le code]

Variantes 2 roues motrices :

Poids lourds[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. (fr) « Histoire des marques : Dodge », sur Automotive Statistic & Forecasts
  2. https://www.youtube.com/watch?v=uKoTpcs8ip8
  3. http://www.ladn.eu/actualites/dans-monde,dodge-jeunesse-centenaires,36,21482.html?utm_campaign=newsletter-s18-29_04_2014&utm_source=docnews-newsletter&utm_medium=email&utm_content=dodge-jeunesse-centenaires
  4. Il s'agit d'un fabricant de moteurs marins
  5. a, b et c (fr) « La saga des marques : Dodge », sur Caradisiac
  6. a, b, c et d (fr) « Les Frères Dodge, John et Horace - Des Hommes, des constructeurs », sur Autocadre
  7. a et b (fr) « Histoire de Dodge », sur Histomobile
  8. a, b et c (fr) « L'histoire de Dodge », sur Historic Motor Legend
  9. (fr) « Dodge », sur Turbo.fr
  10. une variante du Mirage ou du Eagle Summit (en fait les trois voitures sont identiques sauf pour les logos et pour l'équipement de série, elles ont le même moteur fait par Mitsubishi avec une carrosserie Dodge)
  11. une variante de la Mitsubishi 3000 GT/GTO

Liens externes[modifier | modifier le code]