Massey Ferguson

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Massey et Ferguson.

Massey Ferguson

Description de l'image  Massey Ferguson logo.gif.
Création 1847, 1953
Dates clés 1847, 1867, 1953, 1958, 1995
Personnages clés Daniel Massey, Alason Harris, Harry Ferguson, Robert J. Ratliff
Activité Agricole
Produits Agriculture, matériels professionnels et particuliers, services financiers
Société mère AGCO
Site web www.masseyferguson.com
Massey Ferguson MF 5445 capot plongeant
Massey Ferguson MF 6490 Dynashift
Massey Ferguson MF 7485 DynaVT.

Massey Ferguson est un constructeur de matériels agricoles, et notamment de tracteurs.

Massey Ferguson est une société du groupe américain Agco Corporation, dont le siège est situé à Duluth, Géorgie. Cette marque est spécialisée dans la fabrication de matériels agricoles et notamment de tracteurs, moissonneuses-batteuses, ramasseuses-presses, des chargeurs télescopiques ainsi que des outils pour les espaces verts. Ces machines sont reconnaissables à leur couleur rouge soulignée par le sigle des trois triangles.

Histoire[modifier | modifier le code]

La société Massey Ferguson a été fondée en 1953 sous le nom de Massey Harris Ferguson[réf. nécessaire] et a pris son nom actuel qu'en 1958.

Massey Ferguson porte dans son nom ses origines : Massey pour Daniel Massey, Ferguson pour Harry Ferguson et enfin Harris pour Alason Harris.

Massey Harris[modifier | modifier le code]

En effet, Massey Ferguson a tout d'abord pour origine la société canadienne d'outils agricoles de Daniel Massey créée en 1847 à Newcastle, dans l'Ontario (Canada). Elle fusionna avec la société voisine appartenant à Alanson Harris en 1891 qui travaillait depuis 1857 à Beamsville (également dans l'Ontario) dans le même secteur agricole.

En 1867, la Massey Manufacturing Company gagne deux médailles d'or à l'Exposition internationale de Paris. C'est le début d'une longue lignée d'innovations. Spécialiste des outils agricoles dont la première moissonneuses batteuses automotrice moderne commercialisée en 1938, Massey-Harris fabriquait aussi des tracteurs avec le premier quatre roues motrices (égales) en 1930 et les Pony (1947) des années 1950.

Harry Ferguson[modifier | modifier le code]

De son côté, Harry Ferguson (1884-1960) est un constructeur de tracteur, inventeur en 1919 du troisième point avec un relevage hydromécanique automatisant en 1925 les reports de charges des outils : le System Ferguson révolutionna l'agriculture. Le relevage 3 points devient pour l'industrie agricole un standard ISO en 1948. En 1933, il sort son premier tracteur moderne, le Ferguson Black. Il travaille avec David Brown dès 1933, puis avec Ford en 1938 pour fabriquer ses modèles. Puis, en 1948, il construit lui-même ses propres tracteurs, dont le Ferguson Petit Gris copie du Ford 9N, toujours avec le Ferguson System. Ce dernier deviendra fameux, entre autres par son utilisation en Antarctique par l'expédition Fuchs-Hillary. Ces tracteurs sont toujours d'actualité, avec des fabrications de modèles issus de la même conception (notamment au Brésil). Ces technologies sont utilisées par toutes les autres marques.

Massey Harris Ferguson[modifier | modifier le code]

En 1953, la société Harry Ferguson se groupa avec l'un de ses concurrents Massey Harris. Le nom actuel correspond donc à l'origine de la société, fondée par une fusion entre la société américaine Massey Harris et la société britannique Harry Ferguson Limited. En effet, le premier nom qui était Massey-Harris-Ferguson (MHF) a été résumé en Massey-Ferguson (MF) en 1958.

Massey Ferguson[modifier | modifier le code]

Outre la poursuite de la fabrication des tracteurs Ferguson, cette société développa de nombreuses autres technologies dans le domaine des agroéquipements, comme par exemple l'utilisation omniprésente de l'électronique sur les tracteurs (En 1978, premier attelage trois points électrohydraulique par contrôle d'effort électronique avec radar, gestion automatisée des outils, etc.).

Massey Ferguson devient une société du groupe Varity créé en 1981. En 1994, la marque fait partie du groupe américain Agco Corporation.

Production[modifier | modifier le code]

Aujourd'hui, Massey Ferguson est le troisième constructeur mondial de tracteurs (110 000 unités par an) après Fiat-CNH et John Deere. En plus des tracteurs, Massey Ferguson commercialise également des moissonneuses-batteuses, des presses à fourrage, des outils de travail du sol, du matériel pour les espaces verts, des chargeurs agricoles.

La principale usine de la marque en Europe est située à Beauvais (Oise) en France où sont produit les séries 5400 / 5600 / 6400 / 6600 / 7400 / 7600 & 8600. L'autre site de production de tracteurs est à Canoas, au Brésil. Pour les moissonneuses batteuses, trois sites principaux  : Breganze (Italie), Santa Rosa au Brésil et Kansas aux États-Unis.

Des compléments de gammes sont fabriqués avec des accords commerciaux comme pour les chargeurs télescopiques à Pontchâteau (Loire-Atlantique) en France. D'autres sites de production existent également, notamment des fabrications sous licence comme par exemple en Inde.

Concurrence[modifier | modifier le code]

John Deere, Fiat-CNH (Fiat Trattori, Case-IH, New-Holland, Steyr), Argo SpA (Landini, Mc Cormick, Valpadana), SDF (Deutz-Fahr, Hürlimann, Lamborghini, SAME), Claas qui a racheté en 2003 la division Renault Agriculture, JCB (tracteurs Fastrac), Kubota, Zetor, etc.

Le groupe AGCO Corp. entretient aussi une concurrence entre ses différentes marques dont : Massey-Ferguson, Fendt, Valtra, Challenger.

Ferguson en compétition automobile[modifier | modifier le code]

Historique[modifier | modifier le code]

La Ferguson-Climax P99 du Rob Walker Racing Team

À la suite de la fusion, en 1953, avec Massey-Harris, Harry Ferguson décide, par le biais de sa filiale recherche et développement Harry Ferguson Research Ltd de réaliser une monoplace de Formule 1 dotée d'une transmission à 4 roues motrices et d'un système de régulation de freinage qui apparaît comme l'ancêtre de l'ABS. La construction de la voiture est confiée à l'ancien pilote Tony Rolt et à Claude Hill. La conception débute en 1960 mais la voiture n'est finalisée qu'en fin d'année 1961, après le décès d'Harry Ferguson.

La Ferguson P99 débute en compétition lors du British Empire Trophy et est engagée par l'écurie Rob Walker Racing Team. Jack Fairman se crashe au troisième tour de course[1]. L'expérience est reconduite lors du Grand Prix automobile de Grande-Bretagne 1961, toujours avec Fairman au départ. Parti en vingtième position, il se hisse en 13e position avant qu'un problème mineur l'oblige à revenir dans les stands où la voiture ne parvient pas à redémarrer. Comme les mécaniciens la poussent, l'écurie est disqualifiée. La sanction n'est toutefois pas appliquée immédiatement et Stirling Moss relaie son compatriote et établit le 12e meilleur temps en course lors du cinquante-et-unième passage[2],[3].

Cette course reste la seule d'une Ferguson en championnat du monde mais Stirling Moss persuade Rob Walker de lui confier la monoplace lors de l'International Gold Cup, épreuve hors-championnat disputée à Oulton Park. Le pilote britannique remporte la victoire devant Jack Brabham et Bruce McLaren en réalisant le meilleur tour en course[4].

Un autre châssis Ferguson conservant le principe des quatre roues motrices fut construit pour Bobby Unser qui disputa à son volant les éditions 1964 et 1965 des 500 Miles d'Indianapolis.

Résultats en championnat du monde de Formule 1[modifier | modifier le code]

Résultats de l'écurie Ferguson en championnat du monde de Formule 1
Saison Écurie Châssis Moteur Pneus Pilotes Grands Prix disputés Points inscrits Classement
1961 Drapeau : Royaume-Uni RRC Walker Racing Team Ferguson P99 Climax 4 en ligne Dunlop Drapeau : Royaume-Uni Jack Fairman 1 0 Non classé
Tableau synthétique des résultats de l'écurie Ferguson en Formule 1
Saison Écurie Châssis Moteur Pneumatiques Pilotes Courses Points
inscrits
Classement
1 2 3 4 5 6 7 8
1961 RRC Walker Racing Team Ferguson P99 Climax L4 Dunlop MON P-B BEL FRA GBR ALL ITA USA 0 Non classé
Jack Fairman Dsq

Légende : ici

Anecdotes[modifier | modifier le code]

Galerie de photos[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. « XIII British Empire Trophy », sur statsf1.com (consulté en 6 août 2013)
  2. « Qualifications du Grand Prix de Grande-Bretagne 1961 », sur statsf1.com (consulté en 6 août 2013)
  3. « Classement du Grand Prix de Grande-Bretagne 1961 », sur statsf1.com (consulté en 6 août 2013)
  4. « VIII International Gold Cup », sur statsf1.com (consulté en 6 août 2013)

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]