Kenworth

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Un Kenworth sur l'interstate 85, Durham, Caroline du Nord
Un Kenworth sur le parking Sears, Boyle Heights, Los Angeles
Kenworth des transports Marten - Venice Californie

Kenworth est une marque de camions basée à Kirkland, dans la banlieue de Seattle, Washington, États-Unis. C'est une filiale du groupe Paccar (Pacific Car and Foundry). Kenworth a des usines à Renton, État de Washington, Chillicothe dans l'Ohio, Sainte-Thérèse au Québec, Victoria en Australie et Mexicali au Mexique. Cette dernière usine construit les camions sous le nom de Kenmex.

Histoire[modifier | modifier le code]

En 1916, Louis et son frère Edgar Gerlinger fondaient leur entreprise, à Seattle, Washington. Un an plus tard, un premier camion fut produit, nommé : Gersix, avec un moteur à essence de 6 cylindres.

En 1923 Edgar Worthington et Harry Kent, deux actionnaires majoritaires, prennent le contrôle de la compagnie et la rebaptisent « Kenworth ». le succès de la nouvelle entreprise découle en partie de la fermeture de deux firmes concurrentes de Seattle, les HRL Motor CO. et Vulcan Motor. Les 3 premières lettres du nom Kent et les 5 premières de Worthington ont servi à composer le nom de la marque.

En 1924, les premiers modèles Kenworth étaient à capot de 1,5 à 4 tonnes de charge utiles, avec des moteurs à essence de 4 cylindres Buda (en), 80 camions sont vendus cette année-là. En 1925, cinq modèles étaient disponibles, le plus lourd étant un 5 tonnes. La production de camions était alors de deux par semaines. En 1927, apparait un nouveau moteur de 6 cylindres de 78 chevaux.

En 1929, Kenworth ouvrit une usine d'assemblage à Vancouver, pour développer les ventes au Canada, aussi la firme adoptait une politique de « sur mesure », chaque véhicule pouvait être construit de manière à répondre aux besoins spécifiques du client.

En 1933, la compagnie devint le premier fabricant américain à installer des moteurs Diesel de série, de marque Cummins ; une cabine couchette était disponible en option. En 1935, Kenworth produisit des camions pour l'usage forestier, avec un châssis renforcé, d'une suspension Timken. En 1936, un premier camion à cabine avancée fut introduit dans la gamme.

Pendant la Seconde Guerre mondiale, la firme fut un important producteur de camions militaires, en particulier avec la dépanneuse M-1 6x6. Après la guerre, l'utilisation de l'aluminium dans les châssis, cabines et moteurs permit d'importantes réductions de poids. la firme développa des camions pour les usages divers comme les travaux publics, les mines et l'industrie forestière.

En 1944, Kenworth devint une filiale de PACCAR. Ensuite la production fut augmenté avec l'acquisition de l'ancienne usine de Fisher Body. Les plantations de canne à sucre d'Hawaï devinrent de gros clients pour la firme.

En 1951, la compagnie introduit le 853, exploité dans les gisements pétrolifères en Arabie saoudite. La gamme de camions comprend 27 modèles différents.

En 1954, un nouveau tracteur à demi-cabine CBE (Cab Beside Engine), fut fabriqué, ce genre de cabine était censé apporter un meilleur angle de vision, mais n'était guère apprécié des camionneurs en raison du manque d'espace intérieur. En 1956, deux icônes de l'histoire de la société furent lancées : le W900 à capot et le K100 à cabine avancée, ce dernier est construit en Australie. Et un tracteur 8 roues original à moteur sous le plancher fut construit pour Pacific Intermountain Express. En 1958, la firme produisit les 953 et 984, pour les travaux difficiles.

En 1959, les exportations représentèrent 40 % de son chiffre d'affaires. Arthur Sicard construit des camions miniers Kenworth à son usine de Sainte-Thérèse, Québec, avec l'accord de PACCAR. Aussi Kenworth inaugure une usine à Mexicali au Mexique pour vendre des camions sous le nom de Kenmex.

En 1962, les ventes atteignent 1851 véhicules. En 1964, les ventes montent à 2037 unités. En 1965, l'usine de Kansas City[Laquelle ?] devint opérationnelle. Et aussi 3065 camions furent vendus. En 1966, les ventes montent à 3906 camions, aussi Kenworth conçoit un camion spécial destiné aux transports exceptionnels, et nommé 884C, avec un moteur V12 de 700 chevaux.

En 1967, PACCAR acquit l'usine de Sainte-Thérèse, pour fabriquer les marques Kenworth et Peterbilt pour l'Amérique du Nord, des camions porteurs et des tracteurs à cabine de jour. En 1968, les ventes montent à 4549 véhicules, et un an plus tard les ventes atteignent 6240 camions.

En 1971, la série PD de camions urbains à cabine avancée apparut sur le marché. Et plus tard cette série fut renommée : Hustler. Et un autre gros camion, le 6x4 Brute, destiné à l'industrie du bâtiment dont 6600 exemplaires furent construits. En 1972, les ventes de camions atteignent 10 000.

En 1974, des nouvelles usines furent ouvertes à Chillicothe, Ohio, et Bayswater (en), Australie, où furent développés des camions porteurs 4 essieux.

En 1976, la firme inaugura le tracteur long parcours à toit surélevé avec cabine couchette haut de gamme: pour les camions à capot et à cabine avancée. Aussi pour fêter le bicentenaire de l'indépendance Américaine, la compagnie propose une série limitée, appelée « VIT » pour Very Important Trucker. Et depuis cette date, les options VIT sont restées au catalogue pour satisfaire les plus exigeants. En 1979, les ventes atteignent 15 691 véhicules.

En 1985, les camions au style américains typique furent renouvelés, et aussi un nouveau camion le T600 très aérodynamique qui réduisait la résistance de l'air d'environ 40 % et consommait 22 % de moins de diesel par rapport au W900. En 1986, ce fut le T800, et deux années plus tard apparut le T400.

En 1996, deux gammes furent introduites, le T2000, un camion très aérodynamique et le camion T300 pour la livraison locale en porteur et en tracteur.

En 2002, Kenworth inaugure le C500, un camion pour les chantiers. En 2006, le T600 fut renouvelé en étant plus aérodynamique et pris le nom de T660.

L'augmentation du développement international a vu récemment des versions de camions européens DAF sous l'étiquette Kenworth. Aussi PACCAR, possède Foden et Leyland.

Annexes[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Peter J. Davies, L'Encyclopédie mondiale des camions, Genève, éditions Manise, 2003 (ISBN 2-84198-214-9)
  • Aux :
  • L'Atlas Les Camions Américains, L'Atlas Les Camions De Légende, L'Atlas Les Camions De Chantier, Éditions Atlas, et Éditions Glénat
  • Camions Kenworth : la légende, Massin Éditeur.

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :