Monospace (véhicule)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Un monospace, aussi appelé mini-fourgonnette (Canada francophone), minivan (États-Unis) ou encore MPV (Multi Purpose Vehicle : véhicule multi-usage), était, au départ, un véhicule automobile ne comportant généralement qu'un seul volume (dépourvu de différenciation entre les parties avant, centrale et arrière), destiné avant tout à un usage familial (carrosserie "monocorps") mais bénéficiant d'une carrosserie plus volumineuse, généralement plus haute, que celle d'un break ordinaire.

Il est toutefois inapproprié de considérer les monospaces comme étant de fait des monocorps (ou monovolumes), silhouette qui suggère un pare-brise dans le prolongement du capot. Non seulement de nombreux monospaces ne sont pas des monocorps (dont celui qui est considéré comme le vrai premier monospace, le Chrysler Voyager de 1983) mais de plus, de nombreux monocorps ne sont pas forcément des monospaces : c'est le cas de la première Renault Twingo ou de la Honda Today qui sont des citadines "monovolumes" mais en aucun cas des monospaces, concept qui intègre une notion de véhicule familial.

Définition[modifier | modifier le code]

Ce type de carrosserie a été popularisé en Europe[1] par la Renault Espace, qui est à l'origine du mot monospace. En effet, il s'agissait alors de décrire un véhicule monocorps ou monovolume qui ressemblait au Renault Espace.

Par extension, et par abus de langage, ce mot désigne aussi des véhicules bicorps présentant un léger décrochage au niveau du capot, mais possédant certaines caractéristiques d'habitabilité, du point de vue du nombre de sièges ou de l'espace intérieur (exemple: Chrysler Voyager et Mazda MPV). Le terme monospace est en effet utilisé comme équivalent du terme britannique MPV et du terme américain minivan, qui n'incluent pas la notion de volume unique pour la carrosserie.

A contrario, des petits véhicules monocorps tels que la Renault Twingo I ou la Chevrolet Matiz ne sont pas considérés comme des monospaces, même si, dans le cas de la Twingo, la modularité est, plus ou moins, présente. Le fait est que dans l'extension de sa définition première, le monospace est un véhicule familial, et non un véhicule citadin. Ainsi, les plus petits véhicules reconnus comme étant des monospaces de nos jours font partie du segment B (exemple : Opel Meriva, parfois aussi appelé minispace).

Fiat 600 Multipla (1957) Le premier monospace automobile

Un monospace comporte au minimum 5 sièges, souvent distincts, mais certains grands monospaces peuvent aller jusqu'à 8 ou 9 sièges. La Ssangyong Rodius peut même comporter jusqu'à 11 sièges sur certains marchés.

Toutefois, on ne peut négliger le fait que le premier monospace ou monovolume ou minispace construit en grande série fut la Fiat 600 Multipla lancée en 1956. C'était un petit véhicule original et économique qui disposait de 6 places disposées sur trois rangs. malgré une longueur de seulement 3,5 mètres et un empattement de seulement 2,00 mètres. Fiat a ensuite remplacé sa 600 Multipla en 1965 par un dérivé de sa berline Fiat 850, la "850 Pulmino".

Implantation moteur[modifier | modifier le code]

L'idée reçue voulant que le moteur d'un monospace fasse partie de la cellule habitable est fausse dans la mesure où le moteur, même si le capot ne présente pas de décrochement avec le pare-brise, est, dans la majeure partie des cas séparés de l'habitacle, tout comme l'est, par exemple, le moteur central-arrière de nombre de voitures de sport. Par ailleurs, il existe des exemples de monospaces avec des implantations moteurs assez variées, tel que le Toyota Previa qui présentait un moteur à plat, sous le plancher, entre les deux essieux.

Origines[modifier | modifier le code]

L'ancêtre du monospace est le van, originaire des États-Unis. Il s'agit d'un véhicule utilitaire léger (camionnette) dont l'espace intérieur a été aménagé pour le transport de personnes. Le monospace est une variante plus petite du van (d'où le nom américain minivan), à structure monocoque, et plus familiale. Trois véhicules peuvent revendiquer le titre de précurseur du monospace: le Plymouth Voyager et son cousin le Dodge Caravan, ainsi que le Renault Espace, créé par Matra.

Le concepteur de l'Espace, Philippe Guédon de Matra, a créé le premier prototype en 1979, pour ensuite le proposer à PSA (refus du projet), puis à Renault, qui le commercialisera fin 1983. Le prototype du Renault Espace de l'époque laisse d'ailleurs apparaitre beaucoup de similarités avec la calandre de la Peugeot 604. L'idée est une conséquence de concepts similaires imaginés chez Toyota (1975) ou Nissan (1978 qui a donné la Nissan Prairie en 1983), eux-mêmes reprenant le principe lancé par Volkswagen en 1950 avec la Caravelle qui était une camionnette aménagée. L'idée de base du design du "monovolume" du Renault Espace est assez similaire à celle du TGV de l'époque. De même que le Nissan Prairie présente des similarités évidentes avec l'équivalent Japonais du TGV.
L'Espace se distinguait des minivans de l'époque par une importante modularité interne. Conçue à l'origine dans la lignée de la Matra Rancho (précédente collaboration de Matra avec Simca), le projet est abandonné et Guedon se tourne alors vers Renault qui lui insuffle une orientation plus haut-de-gamme. Après un lancement en demi-teinte en 1984 le véhicule fabriqué par Matra et commercialisé par Renault conquiert le marché européen et crée un segment à part entière.

Évolution[modifier | modifier le code]

Progressivement, la plupart des constructeurs généralistes étoffent leur gamme avec un modèle de ce type. La niche est d'autant plus alléchante que la valeur perçue est élevée et par conséquent les marges supérieures.
Sur le marché nord-américain, Mazda lance ainsi son MPV en 1989, General Motors ses Chevrolet Lumina APV, Oldsmobile Silhouette, et Pontiac Trans Sport en 1990. La même année, Toyota met sur le marché le Previa, premier vrai monospace de la marque, après divers modèles dérivées de camionnettes. En Europe, mis à part le Chrysler Voyager, importé depuis 1989, il faudra attendre 1994 et l'arrivée des jumeaux Citroën Evasion, Fiat Ulysse, Lancia Zeta et Peugeot 806, pour que le Renault Espace ait une réelle concurrence. L'année suivante, Ford et VAG mettront sur le marché, les Galaxy, Alhambra et Sharan, conçus eux aussi en commun par les deux groupes. Renault conservera néanmoins son avance sur le segment, en lançant en 1996, le Renault Mégane Scénic, premier monospace compact mis sur le marché européen. La création de ce nouveau segment, devenu incontournable en Europe, entrainera la venue de la plupart des constructeurs généralistes présents sur le vieux continent, avec les Fiat Multipla, Opel Zafira, Citroën Xsara Picasso, Volkswagen Touran, Ford Focus C-Max, etc. Dérivés pour la plupart de berlines compactes, les monospaces compacts deviendront peu à peu des modèles distincts, comme le montre l'abandon du nom Mégane pour le Scenic, et du nom Focus pour le C-Max, au bout de quelques années. Finalement, les monospaces compacts représentent aujourd'hui l'essentiel des ventes de monospaces en Europe.

Représentant à peine plus de 1 % des ventes de voitures particulières en France en 1990, les monospaces totalisent en 2004 plus de 20 % de ce marché. Cette tendance s'affirme un peu partout en Europe alors que ce type de véhicules ne séduit plus sur le marché américain, où les SUV sont petit à petit devenus plus populaires. Le Japon reste en revanche un gros marché de monospaces, que ce soient des monospaces compacts ou des grands monospaces.

Dérivés[modifier | modifier le code]

  • Ludospace : véhicules familiaux dérivés d'utilitaires légers. Ce segment a surtout été initié en Europe par les Citroën Berlingo, Peugeot Partner et Renault Kangoo à la fin des années 1990. Attention, comme "minispace", "ludospace" n'est pas un mot qui appartient au dictionnaire de la langue française. Il doit donc être systématiquement utilisé entre guillemets.
  • Coupéspace : Renault Avantime, monospace à trois portes et 4 places, conçu en collaboration avec Matra sur une base de Renault Espace III. Il se révéla être un échec commercial, avec seulement un peu plus de 8 000 exemplaires produits. Le mot "coupéspace" est un terme commercial inventé par Renault et doit à ce titre davantage être attribué au seul Avantime qu'à une catégorie entière (au demeurant à ce jour seulement représentée par l'Avantime). Il peut cependant convenir également à d'autres modèles, par exemple la version coupé de la Mercedes-Benz Classe A C169.

Exemples[modifier | modifier le code]

Petits monospaces[modifier | modifier le code]

Les petits monospaces ou minispaces sont basés sur des plateformes de citadines polyvalentes.

Monospaces compacts[modifier | modifier le code]

Les monospaces compacts sont basés sur des plateformes d'automobiles compactes.

Versions compactes[modifier | modifier le code]

Les versions compactes, offrant 5 parfois 7 places, ont une longueur généralement inférieure à 4,5 m.

Versions longues[modifier | modifier le code]

Les versions longues, permettant le transport de 7 personnes avec bagages, ont une longueur généralement supérieure à 4,5 m.

Grands monospaces[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. La Dodge Caravan fut commercialisée quelques mois avant aux États-Unis.

Annexes[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Lien externe[modifier | modifier le code]