Zastava

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

43° 59′ 48″ N 20° 53′ 51″ E / 43.996612, 20.897509 ()

Zastava
Застава

Description de l'image  Zastava logo.jpg.
Création 1953
Dates clés 1954: accord coopération avec Fiat SpA
1999 : bombardement OTAN
2008 : rachat par Fiat group Automobiles spa
Forme juridique Société d'Etat
Siège social Kragujevac, Serbie Serbie
Actionnaires Fiat Chrysler Automobiles 70%, Etat Serbe 30 %
Activité Automotive
Produits Automobile
Société mère Fiat Chrysler Automobiles
Sociétés sœurs Zastava Auto
Filiales Zastava Kamioni
Site web zastava-automobili.com

Zastava était une puissante entreprise d’État Yougoslave, qui regroupait plusieurs entités industrielles différentes, et qui a été transformée en holding afin de privatiser chaque branche :

  • automobile - Zavodi Crevna Zastava, créée en 1953, constructeur automobile serbe, devenu Застава Аутомобили (Zastava Automobili), filiale du géant italien Fiat Group Automobiles SpA,
  • fabricant d'armes Zastava Arms,
  • constructeur de camions Zastava Kamioni très lié à Iveco, la branche de poids lourds du groupe Fiat.
  • les autres activités industrielles ont été vendues après la fin de la guerre des Balkans.

Histoire de Zastava Automobili - Yugo[modifier | modifier le code]

Les premiers véhicules automobiles fabriqués dans l'usine d’État de Kragujevac, alors spécialisée dans l'armement, furent quatre-cents camions Ford, à la fin des années 1930, à la suite d'une commande de l'armée yougoslave. L'usine portait alors le nom de Vojno-Tehnicki Zavod (Usine Technique des Armées). Quelques camions de la même série ont encore été fabriqués en 1941.

Au lendemain de la Seconde Guerre mondiale, l'usine fut rebaptisée Zavodi Crvena Zastava, Usine Drapeau Rouge.

Au début des années 1950, des contacts furent pris avec Willys-Overland, alors propriété de Chrysler, pour construire des Jeeps Willys, mais la tentative échoua et cent soixante-deux exemplaires seulement furent assemblés.

Des négociations sont alors engagées avec le constructeur italien Fiat SpA.

C'est le 12 août 1954 que le gouvernement yougoslave et les dirigeants italiens de Fiat S.p.A. signent un accord de coopération technique et financier qui permettra à Zastava de construire, sous licence Fiat, certains produits de la marque italienne. L'assemblage des modèles Fiat Campagnola, Fiat 1400 et Fiat 1100 commence dans les semaines qui suivent dans une nouvelle usine construite sur le site de Kragujevac.

Zastava 600 1ère série

Le 18 octobre 1955, Zastava lance la Z-600, qui sera ensuite surnommée fica, copie conforme de la Fiat 600-D italienne. Zastava en déclinera plusieurs modèles dérivés: les Z-750, 750-M, 750-S et enfin la Z-850. La fabrication de ce modèle au succès incontestable, se poursuivra jusqu'au 18 novembre 1985, date à laquelle les chaînes d'assemblage seront transférées chez Tofas, en Turquie et fabriquées sous licence. 923 487 exemplaires auront été fabriqués à Kragujevac.

En 1955, première année complète d'activité de ce nouveau constructeur automobile, la production de Zastava ne sera que de mille quarante quatre exemplaires.

Zastava 1300

En 1961, Zastava lance les Fiat 1300/1500 dans ses versions berline et break. Ces modèles que les automobilistes ont élus « meilleures voitures jamais fabriquées sur le sol yougoslave », resteront en fabrication jusqu'au 20 décembre 1979 et seront produits à 201 160 exemplaires.

L'année 1965 est une année très importante pour le constructeur yougoslave, en effet il est autorisé par Fiat à exporter ses fabrications, sous licence : six mille voitures prendront la direction de la Pologne.

1968 sera l'année du renouvellement des accords de support technique et de licence avec Fiat. Fiat prendra une participation financière dans son associé et lui garantira l'assistance pour accroître sa capacité de production de 85 000 à 130 000 véhicules par an. À cette occasion, la branche camions de Zastava devient une société indépendante Zastava Kamioni, qui noue de nouveaux liens avec Fiat V.I.. Un accord de cession de licence est conclu pour un camion de quatre tonnes, l'OM 40, remplaçant de l'OM Leoncino.

Le 16 mai 1971, Zastava est fier de lancer le premier modèle à la conception duquel il a directement participé : la Z 101. C'est un modèle dérivé de la Fiat 128 qui dispose d'un hayon arrière, à la différence de la Fiat qui a un coffre classique. Plus de 1 500 000 exemplaires seront fabriqués. Elle s'appellera ensuite Skala 55.

Le 15 décembre 1975, Zastava fête la sortie de sa millionième voiture particulière sous licence Fiat.

À la suite d'une étude de marché, lors du lancement du nouveau modèle Z 102, Zastava décide de diffuser ses produits sous la marque YUGO. On verra donc la Z-102, modèle dérivé de la Fiat 127 avec une carrosserie différente, s'appeler Yugo 45. Cette voiture connaîtra un énorme succès, même aux USA où elle sera considérée comme un jouet, vu sa taille, utile certes, puisque ce sont 145 511 exemplaires qui y seront vendus.

Le 19 février 1987, Zastava lance la Z 103 - Yugo Florida, une berline à la ligne moderne. D'abord équipée du nouveau moteur de la Fiat Tipo de 1 372 cm3, elle recevra ensuite l'ancien moteur Fiat de 1 116 cm3 de la Z 101, puis un de 1 581 cm3 et un diesel de 1 714 cm3 en provenance de Fiat Italie. La fabrication de ce nouveau modèle rencontra de grosses difficultés au démarrage et il faudra attendre plus de deux ans avant qu'il ne soit fabriqué en série.

En 1988, Zastava démarre la fabrication de la Fiat Uno pour son marché intérieur. Elle restera en production jusqu'en 1994. Ce modèle ne connaîtra pas le succès rencontré dans le reste de l'Europe, en raison de la concurrence interne avec la Yugo 45, affichée à un prix très inférieur. Seulement 2 620 exemplaires seront assemblés.

1989 sera une grande année pour le constructeur yougoslave. Le 20 septembre, il fêtera la sortie de sa 3 500 000 ème voiture. La production de l'année 1989 sera de 180 950 unités auxquelles il faut ajouter la production et l'assemblage sous licence, à l'étranger, de 42 614 exemplaires, et la production de 4 827 camions par Zastava Kamioni.

En 1990, vu le succès remporté par les modèles à la conception desquels Zastava a pris part, Z 101, Z 102, et Z 103, Zastava lance l'étude de la Z 104, un modèle dérivé de la Yugo Florida, mais à cinq portes. Ce nouveau projet ne verra jamais le jour, la Yougoslavie et surtout la Serbie étant frappées d'embargo par l'ONU en 1991, verront leur économie étranglée sans aucune possibilité de recours, à la suite des déclarations de guerre à ses voisins Bosnie-Herzégovine, Croatie et Slovénie.

En 1992 la production de Zastava tombe à 24 000 automobiles, soit de dixième de son potentiel. En 1993, seulement sept-cents véhicules sortent de l'usine de Kragujevac.

Dans l'espoir de créér une société mixte, Zastava entame des discussions avec des constructeurs français dont Renault et PSA, asiatiques dont Daewoo, mais elle se concentre sur les négociations avec le Groupe PSA.

En 1997, la production redémarre légèrement pour atteindre les 11 124 automobiles, neuf-cents véhicules commerciaux et deux-cents camions.

Juste avant la signature du contrat de coopération avec le Groupe PSA pour fabriquer un nouveau modèle de marque Peugeot en 1999, les deux bombardements par l'OTAN de l'usine de Kragujevac, des 9 et 12 avril, détruisent quasi intégralement l'outil de production.

Le gouvernement serbe décide alors de reconstruire, du moins ce qu'il peut, et la production peut reprendre dès le début de l'année 2000 avec 12 782 voitures fabriquées avec l'implantation des moteurs Peugeot dans les modèles existants; vu que le Groupe PSA avait refusé de reprendre le contrat de coopération développé avant le bombardement.

Décembre 2003, la dernière Fiat 128-Z assemblée sort de l'usine. Désormais ce ne seront que des modèles en CKD qui seront exportés chez El Nasr en Égypte, et qui seront assemblés à la cadence de trois mille exemplaires par an.

L'année 2004 voit l'intensification des négociations entre la direction de Zastava, le gouvernement serbe et Fiat Auto, au sujet de la dette de Zastava envers le constructeur italien, qui remonte à plus de dix ans et qui dépasse les 75 millions $. Après d'âpres tractations, Fiat accepte d'effacer plus de 75 % de cette somme et de ne récupérer que dix millions €, à verser avant tout nouvel accord de transfert de technologie. En effet, Zastava voudrait fabriquer sous licence la dernière Fiat Punto II de 1999, pour le marché local, à 16 000 exemplaires par an. Le dernier versement de la somme convenue est effectué le 22 juin 2006, et Fiat fait livrer par sa filiale robotique COMAU, l'outillage nécessaire à l'équipement de la ligne d'assemblage de la Punto. En attendant la mise en fabrication locale du modèle, c'est Fiat Auto Italie qui exporte 1 334 Punto vers la Serbie. Bien que le site yougoslave produise en 2008 sa 3 500 000 ème unité[1], la production 2006 n'a été que de 10 250 automobiles.

Le futur en rose vire au gris[modifier | modifier le code]

Dès le mois de mars 2007, le nouvel atelier de fabrication de la Z-10 est opérationnel, les ouvriers serbes ont été formés sur les chaînes Fiat de l'usine de Mirafiori, où sont toujours fabriquées les Punto.

Le 4 juin 2007, la première Fiat Punto, rebaptisée Z-10 sort des nouveaux ateliers reconstruits de l'usine de Kragujevac. Zastava arrête d'acheter les moteurs de PCM ; bien que les études sur l'implantation d'un moteur diesel PSA étaient en cours.

Zastava repart de l'avant et ses dirigeants espèrent obtenir de nouveaux transferts de fabrication avec Fiat Auto S.p.A.. Ils discutent depuis de la possibilité d'assembler deux nouveaux modèles, le Fiat Doblo et son remplaçant, ainsi que la future Fiat Uno brésilienne.

Le gouvernement serbe a lancé un appel d'offre pour la vente de Zastava. De nombreux constructeurs européens et asiatiques se sont intéressés au dossier dont Fiat, Volkswagen et General Motors, pour qui Zastava devrait produire localement des Opel Astra.

Fiat a signé le 30 avril 2008 un accord avec le gouvernement serbe pour reprendre 70 % de Zastava Automobili. L'usine de Kragujevac sera entièrement modernisée avec un investissement de sept-cents millions €, un second modèle sera mis en fabrication en fin d'année 2008, et un nouveau modèle, probablement la future Fiat Nuova Topolino, sera construit en Serbie dès 2010, ainsi qu'un modèle plus grand. L'objectif à terme est d'y produire 300 000 véhicules par an[2].

Mais, un peu plus de 6 mois après l'accord avec la Serbie toute la production s'arrête. Elle ne reprendra qu'au début de l'année 2009, après une restructuration sévère des usines par Fiat qui est devenue propriétaire de la marque. Fiat produit 2000 Punto Classic par mois et ne conservera finalement que 600 employés dans l'usine de Kragujevac devenue désormais Fiat Automobiles Serbie. En janvier 2011, la société Zastava automobiles disparait définitivement.

Les modèles Fiat construits par Zastava[modifier | modifier le code]

  • Fiat Campagnola: le 17 novembre 1954 la première Fiat Campagnola AR-51, un genre de tout-terrain qui était utilisé par l'armée italienne sortit de l'usine serbe; la production se poursuivit jusqu'en 1962 et 9 089 exemplaires furent assemblés.
  • Fiat 1400: la première berline est assemblée le 26 août 1954. Quelques modèles Fiat 1900 ont également été produits. Au total ce sont plusieurs dizaines de milliers de ces luxueuses voitures qui furent fabriquées.
  • Fiat 1100-D: plusieurs dizaines de milliers de Fiat 1100 ont été construites par Zastava.
La Zastava 600/750/850, variante yougoslave de la Fiat 600
  • Fiat 600: présentée sur le marché yougoslave en 1955, sous le nom de Zastava 750, elle était strictement identique à la Fiat 600-D. Elle restera en fabrication jusqu'au 4 avril 2000, après une évolution en Z-850. Au total ce sont 923 487 "fica" qui auront été fabriquées par Zastava en quarante-cinq ans.
  • Fiat 615: présenté en Italie en 1952, ce petit camion de cinq tonnes connut très rapidement un grand succès commercial. Il fut fabriqué par Zastava Kamioni, à la suite d'un nouvel accord de collaboration avec Fiat V.I. intervenu en 1957 : plus de 36 000 Zastava 615 seront produits.
  • Fiat 1300/1500 : strictement identique à l'original italien présenté en 1961, la Zastava 1300 est apparue en 1962 et restera en production jusqu'au 20 décembre 1979. Au total ce sont 201 160 Zastava 1300 qui ont été fabriquées. Une nouvelle usine sur le site de Kragujevac a été édifiée à cette occasion.
  • Fiat 850: certains spécialistes affirment que cette voiture a été également construite par Zastava. Aucune information fiable ne le confirme.
  • camions Fiat V.I.-OM: pour remplacer le Fiat 615, Zastava opta pour le nouveau véhicule italien OM en 1969.
La Zastava 101, variante yougoslave de la Fiat 128
  • Zastava 101 commercialisée en France sous le nom Zastava 1100 en raison du monopole de Peugeot sur les numéros à trois chiffres comportant un zéro en leur centre, pour la désignation des véhicules automobiles ! Cette automobile était dérivée de la Fiat 128 et comportait un hayon à la manière de la Simca 1100. Ce fut la première fois que Zastava présenta un produit différent de l'original italien. Présentée le 16 mai 1971 au Salon de Belgrade, la Zastava 101 connut un énorme succès dans son pays, et dans beaucoup de pays de l'Est où elle fut largement exportée. Fiat ne voulut pas englober ce modèle dans sa gamme en raison de manques qualitatifs importants en regard de ses propres standards de fabrication. Elle subit d'importantes améliorations techniques au fil des ans, car sa fabrication a pris fin le 20 novembre 2008, après 1 273 532 exemplaires produits, sans compter les modèles exportés en CKD pour être assemblés en Égypte chez El Nasr, ainsi qu'en Éthiopie.
  • Camion Fiat OM 40: à partir du 5 août 1978, Zastava obtient la licence pour construire le nouveau petit camion italien OM.
La Zastava Skala 128, version yougoslave de la Fiat 128 3e série
  • Fiat 128: une des lignes de fabrication du modèle italien de base a été transférée chez Zastava en 1980. Sa fabrication a été arrêtée le 20 novembre 2008, elle était baptisée Skala 128. 225 963 exemplaires sont sortis des chaines Zastava sur le site de Kragujevac.
  • Yugo 45: encouragés par le succès rencontré localement par la Zastava 101, les dirigeants de Zastava ont obtenu de la part de la direction de Fiat Auto l'aide technologique nécessaire pour créer une variante de la Fiat 127 mais dotée d'une carrosserie différente. Le 2 octobre 1980, la Z-102 est dévoilée au Salon de Belgrade aux côtés de la nouvelle Zastava 128. Zastava en profite pour inaugurer sa nouvelle marque Yugo. Fabriquée jusqu'au 20 novembre 2008 mais avec quelques retouches esthétiques et mécaniques, elle aura été produite à 794 428 exemplaires. Une version cabriolet s'est fait remarquer sur le marché des États-Unis, où elle a été largement exportée, à 145 511 exemplaires! À partir de 2002, elle a été remodelée et rebaptisée Zastava Koral.
  • Camion Fiat Daily : Fiat V.I. accordera la licence de fabrication de son succès mondial le Fiat Daily, avec une contrepartie: IVECO, filiale de Fiat, prendra 35 % du capital du constructeur Zastava Kamioni, et investira les capitaux nécessaires pour moderniser l'usine et y construire d'autres modèles de moyen tonnage de sa gamme.
  • Yugo 103 Florida: les dirigeants de Zastava-Yugo qui avaient ouvert leur capitalisation à Fiat Auto à hauteur de 35 %, comme pour les camions, ont obtenu son aide pour concevoir un nouveau véhicule spécifique. Fiat leur livra, mais ce fut leur choix, la maquette d'un projet élaboré par Giugiaro de Fiat Tipo refusé. Fiat refusa par contre, dans un premier temps, de fournir les nouveaux moteurs qui équipaient les Fiat Tipo. La Z-103 Florida prit beaucoup de retard dans sa mise au point et la carrière de la Tipo était bien avancée lorsque la Z-103 fut commercialisée. Fiat céda, et fournit ses moteurs de dernière génération. La Z-103 Florida est restée en production jusqu'au 11 novembre 2008. On estime qu'il en fut fabriqué plus de 160 000 exemplaires avant l'arrêt de l'usine en 1999, à la suite du bombardement américain, et seulement 29 950 exemplaires de la seconde série lancée en 2002 furent construits.

Depuis la reprise des activités en 2002, toutes les automobiles produites ont repris le nom et le logo Zastava.

  • Zastava Z10 - Fiat Punto2: après une longue période d'incertitude liée à l'embargo sur la Serbie et la profonde crise financière qu'a traversé le pays après le conflit armé, qui s'est soldé pour le constructeur Zastava par l'arrêt total de la fabrication pendant plusieurs années à la suite du bombardement du site de Kragujevac en avril 1999, Fiat et le gouvernement serbe ont trouvé un accord pour redresser Zastava et rembourser à Fiat une partie "symbolique" des 77 millions de dollars de dettes laissés par l'ancien régime.

Ce n'est qu'en septembre 2004, après deux ans de dures négociations, que Fiat signa un nouvel accord de coopération technologique avec le constructeur serbe qui reprit le nom de Zastava pour assembler la Fiat Punto 2e série, version de 2003, sous la marque Zastava Z10 by Fiat. Un atelier de l'usine de Kragujevac a ainsi été reconstruit et équipé d'une chaîne de montage Fiat. L'assemblage de la voiture a débuté le 16 juillet 2007 au rythme de cent exemplaires par jour. Précédemment, les Fiat Punto commercialisées dans les Balkans, marquées Z-10, étaient fabriquées à Turin, puis exportées.

Les ateliers Zastava ont arrêté toute production le 22 novembre 2008. Ils ont repris après une sérieuse restructuration de l'outil de production, sous l'égide de Fiat Auto, nouveau propriétaire de la marque, depuis le 2 mars 2009, la production du modèle Punto Classic, sous le nom de Fiat, au rythme de 2 000 exemplaires par mois. En 2011, Fiat continue avec 600 employés le montage de ses modèles à Zastava automobiles, dénommée Fiat Automobiles Serbie, tandis que la majorité d’employés de Zastava automobiles sera licenciée. Depuis le mois de janvier 2011, la société Zastava automobiles n’existe plus.

Le label Yugo et Zastava 10[modifier | modifier le code]

Cliquez sur une vignette pour l’agrandir

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Fiat s'offre une base « low cost » en reprenant le serbe Zastava, Denis Fainsbilder, Les Echos, 2 mai 2008
  2. Fiat s'oofre une base « low cost » en reprenant le serbe Zastava, Denis Fainsbilder, Les Echos, 2 mai 2008

À partir du 2 octobre 1980, date de la sortie de la Yugo 45, et jusqu'en 2002, toutes les automobiles Zastava ont porté le nom Yugo.

Sur les autres projets Wikimedia :