Simca-Talbot Horizon

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Horizon.
Simca-Talbot Horizon
Simca-Talbot Horizon
Une Talbot Horizon

Marque Drapeau : France Simca puis Talbot
Années de production 1977 - 1987
Classe Compacte
Usine(s) d’assemblage Poissy
Moteur et transmission
Énergie Essence
Diesel
Moteur(s) 4 cylindres
Position du moteur Avant
Cylindrée Essence : 1 118 cm³, 1 294 cm³, 1 442 cm³ et 1 592 cm³
Diesel : 1 905 cm3
Transmission Traction
Boîte de vitesses BV4, BV5 et BVA
Poids et performances
Poids à vide 945 à 1 025 kg
Châssis - Carrosserie
Carrosserie(s) Berline bicorps
Coefficient de traînée 0,41
Freins disques à l'avant, tambours à l'arrière
Dimensions
Longueur 3 960 mm
Largeur 1 680 mm
Hauteur 1 410 mm
Chronologie des modèles
Précédent Simca 1100 Peugeot 309 Suivant

La Chrysler-Simca-Talbot Horizon est une automobile présentée en octobre 1977 au Maroc et commercialisée à partir du mois de janvier 1978. Elle reprend les recettes du succès de sa devancière, la Simca 1100. Elle a remporté le trophée européen de la voiture de l'année en 1979.

Elle porte le nom de Simca-Chrysler Horizon, Simca-Chrysler-Talbot Horizon puis Talbot Horizon après le rachat de Chrysler Europe par Peugeot en 1978. Elle obtient un titre de voiture de l'année en février 1979, mais est victime du contexte économique morose : les ventes diminuent régulièrement, jusqu'à sa condamnation définitive, d'abord en France en 1985, puis en Espagne en 1987. Sa remplaçante, qui devait s'appeler Talbot Arizona, est lancée en 1985, mais sous le nom de Peugeot 309. PSA avait en effet décidé entre temps de condamner définitivement sa troisième marque[1].

Historique de l'Horizon[modifier | modifier le code]

Millésime 1978[modifier | modifier le code]

Le millésime 78 comporte trois finitions de l'Horizon : la LS, la GL et la GLS.

La LS est équipée du Moteur Poissy de 1 118 cm³, 55 ch DIN, 6 CV, le seul moteur de la gamme fonctionnant encore à l’ordinaire. Cette version bénéficie de l’équipement de base, avec ceintures de sécurité à enrouleur à l’avant, tablette arrière rabattable et dégivrage de la lunette arrière.

La GL est équipée du Moteur Poissy de 1 118 cm³ , 59 ch DIN, 6 CV, fonctionnant au super. L’équipement se voit amélioré avec une montre à aiguilles, un pré équipement radio, un garnissage intégral des portières, un compteur journalier, un allume cigare, une console centrale…

La GLS est équipée du Moteur Poissy de 1 294 cm³ 68 ch DIN, 7 CV. C’est le modèle haut de gamme : calandre chromée, appuie-tête à l’avant, pare-brise feuilleté, baguettes d’entourage des portières, bandeau noir autour de la carrosserie, contre-portes en tissu, voltmètre, manomètre de pression d’huile, phares à iode H4, cache-moyeux de roues en noir, montre digitale, éclairage de coffre, plafonnier avec lecteur de cartes… Avec en option, les essuie-phares, les répétiteurs d’aile …

Millésime 1979[modifier | modifier le code]

Tous les modèles disposent désormais de ceintures de sécurité à l’arrière, devenues obligatoires. La prise de diagnostic apparaît également, et l’on peut voir sur les ailes un monogramme indiquant la cylindrée du véhicule.

La LS reçoit le Moteur Poissy de 1 118 cm³ de la GL, fonctionnant au super.

La GL reçoit le Moteur Poissy de 1 294 cm³ de la GLS, ou alors un 1 294 cm³ à bas taux de compression, fonctionnant à l’ordinaire.

La GLS reçoit le Moteur Poissy de 1 442 cm³, 69 ch DIN, 7 CV. Elle se voit également dotée d’un essuie glace arrière. Et en option, le Kit Performances : carburateur double corps, poussant le moteur à 83 ch.

Une nouvelle finition est proposée avec L’Horizon SX. Elle est équipée du Moteur Poissy de 1 442 cm³ , 83 ch DIN, 7 CV. L’équipement est celui de la GLS, avec en plus une boite automatique à trois rapports, un régulateur de vitesse, un ordinateur de bord, des sièges en velours et les enjoliveurs de roues.

Puis en mars 1979, apparition de la série limitée Jubilé à l'occasion du titre de voiture de l'année remporté par l'Horizon. Elle est équipée du moteur de la SX et des finitions de la GLS. Elle reçoit une peinture bi-ton séparée par un liseret, de jantes alus, un intérieur velours.

Millésime 1980[modifier | modifier le code]

L'ensemble de la gamme arbore les trois marques : pentastar Chrysler sur la calandre, monogramme Talbot sur le capot, et monogramme Simca sur le hayon de coffre.

La LS perd ses accoudoirs à l’arrière qui sont remplacés par des tire-portes. Les cendriers arrières sont également supprimé.

La GL perd le haut de ses contre-portes, sa console centrale, ses filets chromés sur la calandre.

La GLS perd ses phares à iodes H4 qui sont remplacés par des codes européens.

La SX gagne des baguettes latérales sur les portières à la place des bandes décoratives.

En mars, apparition de la série limitée « Spécial ». Cette série est basée sur la GLS avec Kit Performances 83 ch. Elle reçoit des jantes alliage léger (Amil), un décor latéral et de hayon spécifiques, proche de la Talbot Sunbeam Lotus, un intérieur spécifique « pied de poule », des entourages de vitres noirs et des pare-chocs noirs. Elle est toutefois démunie de console centrale, d’accoudoirs à l’arrière et de ceintures à enrouleurs à l’arrière. Trois teintes sont disponibles : Noir Onyx (bandes grises), Rouge Vallelunga (bandes noires, jantes blanches), Blanc Ibiza (bandes noires et jantes blanches).

Millésime 1981[modifier | modifier le code]

L'ensemble de la gamme voit les monogrammes Simca et Chrysler disparaitre, le monogramme Talbot est modifié, le lettrage est plus épais. Sur la calandre comme sur le cache moyeu du volant, apparition du T cerclé. Et les modèles reçoivent un compteur kilométrique à 6 chiffres.

La LS ne subit pas de modifications notables par rapport à l'année précédente.

La GL et la GLS reçoivent des baguettes latérales de protection. Apparition d'une GL 1 442 cm³ de 65 ch (la GL économique). Le principal argument de vente est sa faible consommation: 5,5L/100 km. Cette série a la particularité d'avoir un éconoscope qui indique, en fonction de la vitesse et du régime moteur, si la consommation de carburant est trop élevée. En janvier 1981, disparition de la GL 1.3.

La S remplace la GLS option performances. Elle reçoit une déco spécifique, elle a un monogramme S sur le hayon et l'inscription S sur les ailes, des entourages de vitres noirs, des pare-chocs noirs, et un compte-tours linéaire a diodes.

Millésime 1982[modifier | modifier le code]

L'ensemble de la gamme reçoit de nouveaux commodos.

La S disparaît du catalogue.

La GL retrouve sa console centrale et les vide poches dans les portières avant. Elle peut recevoir en option la boîte automatique à 3 rapports de la SX.

La GLS est dotée de vitres électriques à l'avant, du compte tours linéaire à diodes de la S et de la fermeture centralisée en option. Elle reçoit en outre le carburateur double corps du Kit Performances de série, poussant le moteur à 83 ch.

La SX reçoit des vitres électriques et la fermeture centralisée des 4 portes de série.

L'Ultra est proposée. Ce modèle est basé sur la LS. La vocation de l'Ultra est de stimuler les ventes des bas de gamme. Elle reçoit de série la radio, des jantes alliage, pneus larges, des sièges en tissu écossais avec appuie-têtes, des pare-chocs noirs, et une peinture métallisée avec des bandes noires dégradées, proches de celles de la SPL.

L'EX reçoit le moteur 1 442 cm³ de 65 ch de la GL avec l'éconoscope, et l'équipement de la GLS. Puis en mars 1982, apparition de l'EX5. La finition et la motorisation sont les mêmes que celles de l'EX, mais avec une boîte 5 vitesses (BE1/5, d'origine PSA), des vitres teintées et une peinture métallisée.

Millésime 1983[modifier | modifier le code]

L'ensemble de la gamme reçoit des pare-chocs noirs, voit son habitabilité améliorée de 6 cm à l'arrière et une augmentation du volume du coffre de 10 % grâce au rehaussement de la tablette arrière ce qui entraîne le noircissement du bas de la lunette arrière pour masquer le contenu du coffre qui devenait visible de l'extérieur du véhicule. La SX est supprimée du catalogue.

La GLS reçoit une boîte 5, des nouvelles jantes tôle en alvéoles avec enjoliveurs, la direction assistée est en option.

L'EX / EX-5 : L'Horizon EX reçoit une boîte 5, l'EX boîte 4 n'est plus proposée. L'EX-5 et l'EX ne font plus qu'une sous le nom EX.

L'ULTRA perd ses jantes alu au profit de jantes tôle avec enjoliveurs, ainsi que sa déco latérale pour une peinture bi-ton : gris Futura / gris Onagre. Elle reçoit des sièges velours avec appuie-tête.

La LD et EXD sont des versions diesel de l'Horizon disponible avec le moteur XUD de 1 905 cm³ développant 65 ch d'origine PSA. L'Horizon est la première à être équipée de ce moteur. Deux finitions sont disponibles. La LD basée sur la LS, avec boîte 5 et direction assistée en option. L'EXD basée sur l'EX, vitres électriques et boîte 5 vitesses de série, direction assistée et fermeture centralisée en option.

La Premium, un haut de gamme de l'Horizon est présenté. Elle est équipée du moteur Poissy de 1 592 cm³ 90 ch déjà monté sur Solara/1510. Elle dispose de jantes en alliage, de la direction assistée, de la fermeture centralisée, du compte tours à diodes, d'une montre digitale, d'une boîte 5 vitesses, de sièges en Tweed, d'une moquette épaisse. Sur les ailes avant, des monogrammes "Premium" sont apposés, et un logo représentant une couronne est placé sur hayon.

Millésime 1984[modifier | modifier le code]

Sur tous les modèles, ajout d'un témoin d'alerte de température d'eau, et d'un témoin de détection d'eau dans le filtre à mazout sur les versions Diesel. L'ensemble de la gamme est désormais équipé d'un pare-brise feuilleté. Les compte-tours linéaires à diodes sont remplacés par des compte-tours digitaux intégrés au combiné, à la place du manomètre de pression d'huile. Les montres digitales jusqu'alors d'origine Talbot sont remplacées par des montres digitales PSA (origine 205) sur la GLS et la Premium, tout comme les vide-poches (origine 505) et les pommeaux de levier de vitesse (origine 504/505).

L'EX et l'EXD perdent la montre digitale, au profit d'une montre à quartz. L'ensemble des modèles équipés de sièges en velours se voient attribuer des sièges en tissu.

Seule la Premium y gagne, et récupère les sièges en velours (le tweed disparaît) ainsi que des garnitures de portes avec insert de velours (spécifique à la Premium). En outre, elle est désormais équipée d'un bouchon de réservoir fermant à clef.

L'Ultra perd sa peinture bi-tons, elle est désormais peinte uniformément en gris futura, avec un monogramme "ULTRA" en bas des ailes avant.

Seule nouveauté de cette année: la série limitée Sherlock sur la base de l'Horizon LS, moteur 1 118 cm³, 59 ch DIN. Elle bénéficie d'une peinture métallisée (brun Tibétain ou rouge Syracuse), d'un liseré de caisse avec monogramme "Sherlock" sur les ailes arrières, monogramme couronne (identique à la Premium) sur le hayon, enjoliveurs de Solara SX, toutes vitres teintées, baguettes latérales de protection, lave-vitre et essuie-vitre de glace arrière, calandre chromée. Autre particularité de la Sherlock : le bandeau noir autour de la vitre de hayon. L'intérieur est très "British" : pommeau de levier de vitesses en bois, tout comme la planche de bord et les inserts des garnitures de portes. Tissus écossais (carreaux) pour les sièges, avec appuie-tête. Elle dispose de série d'un équipement radio et d'une montre à quartz (contrairement à la LS).Cette série est la seule à ne disposer d'aucune option.

Millésime 1985[modifier | modifier le code]

Plusieurs évolutions sur l'ensemble de la gamme : Les baguettes latérales de protection sont plus larges. Le T cerclé du cache-moyeu du volant change. Le combiné change aussi, il est désormais orné d'un liseré orange et d'un marquage "Horizon". Les boutons poussoirs changent aussi, ils sont désormais identiques à ceux de la Solara. Les pommeaux de levier de vitesse sont tous d'origine Peugeot. Et comme à Poissy on essaye de réduire les stocks, certains modèles de la gamme Horizon se verront attribuer des appuis-tête ajourés, en plastique, provenant de la Samba.

Les modèles Diesel LD et EXD sont remplacés par un seul, l'Horizon D. L'équipement reste identique à celui de l'EXD. L'EX disparaît du catalogue

La LS peut recevoir un essuie/lave vitre de hayon, une boîte 5 et des appuie-tête (options).

La GL se voit attribuer un spoiler avant et une boîte 5 vitesses.

La GLS reçoit des sièges en tissu type "Sherlock", et des inserts sur les contre portes de ce même tissu. La boîte automatique à 3 rapports est en option.

La Premium est toujours équipée de sièges et contre portes avec inserts en velours, mais le velours change : il est désormais plus épais, plus joli aussi, mais vieillira bien plus mal (velours Vidocq, origine Peugeot, on le retrouvera entre autres sur la 309 SR l'année suivante).

Puis Juin 85 : Arrêt de la production de l'Horizon. La production d'Horizon survivra en Espagne jusqu'en 1987, et aux États-Unis d'Amérique jusqu'en 1990 pour les versions américaines (Dodge Omni et Plymouth Horizon).

Total des ventes[modifier | modifier le code]

  • 1978 : 208 000
  • 1979 : 222 000
  • 1980 : 159 000
  • 1981 : 107 000
  • 1982 : 82 000
  • 1983 : 59 000
  • 1984 : 27 000
  • 1985 : 4 600
  • Total : 869 000

La version nord-américaine de l'Horizon[modifier | modifier le code]

Plymouth Horizon

Chrysler avait conservé tous les droits sur le modèle Hillman Avenger ainsi que sur la version américaine Horizon, Peugeot ont donc été contraint de conserver le logo Chrysler "Pentastar" sur la Simca-Talbot Horizon. Chrysler aurait voulu débuter la production de la voiture en Argentine lorsque les ventes européennes ont pris fin en 1981, mais la crise économique qui sévit en Amérique du Sud l'en a empêché.

La version américaine de l'Horizon a continué à être produite aux États-Unis sous le label Plymouth Horizon et Dodge Omni jusqu'en 1990, trois ans après le dernier modèle européen. Un coupé était disponible de 1979 à 1982 et la Dodge Omni connut une version survitaminée, la Dodge Omni GLH|Shelby GLH-S.

Notes et références[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • La Simca-Talbot Horizon de mon père, par F. Metz, E.T.A.I, 2012.
  • Simca, l'aventure de l'hirondelle, par A.Cahuzac, E.T.A.I, 2008.
  • Magazine Youngtimers N°24 septembre 2012, dossier spécial Simca-Talbot Horizon