Goodyear Tire & Rubber

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Goodyear.

Goodyear Tire & Rubber

alt=Description de l'image Goodyear logo.svg.
Création 1898
Personnages clés Frank Seiberling (fondateur)
Slogan "Vivons plus vite !"
Siège social Drapeau des États-Unis - Akron (Ohio)
Activité pneus en caoutchouc
Produits Pneu
Filiales Dunlop
Effectif 75 000
Site web www.goodyear.com
Chiffre d’affaires en augmentation 22 milliards US$ (2011)
Résultat net en augmentation 223 millions US$ (2011)
en augmentation 592 millions US$ (2012)

Goodyear Tire and Rubber Company est une compagnie américaine fondée en 1898 par Frank Seiberling. Aujourd'hui, Goodyear est le troisième fabricant de pneumatiques au monde, après Bridgestone/Firestone et Michelin. Elle fabrique des pneus pour les automobiles, les avions et les poids lourds. Elle confectionne également des courroies, des durits et d’autres produits en caoutchouc, ainsi que des produits chimiques liés à l'industrie du caoutchouc. Bien que l'entreprise n'ait pas de lien avec lui, son nom est en honneur de Charles Goodyear, qui a inventé la vulcanisation en 1839. Les premiers pneus Goodyear devinrent populaires grâce à leur faible coût de maintenance et au fait qu’ils étaient facilement détachables.

Goodyear est célèbre dans le monde entier grâce à un ballon dirigeable souple Goodyear. Le ballon dirigeable souple était une volonté de Goodyear afin d'entrer dans l'industrie aérospatiale et de l’aviation après la Seconde Guerre mondiale. Aujourd'hui c'est l'une des publicités les plus reconnues d'Amérique.

En 2012, ses ventes nettes sont de 20,9 milliards de dollars, en recul par rapport à 2011 (22,7 milliards de dollars). Le nombre de pneumatiques vendus est de 164 millions en 2012 (180,6 en 2011)[1].

Ballon dirigeable souple Goodyear

Historique[modifier | modifier le code]

Le début : 1898 à 1926[modifier | modifier le code]

La première usine Goodyear fut ouverte à Akron, dans l'Ohio, en 1898. Les trente employés d'origine fabriquaient des pneus pour vélos et calèches, des sabots pour chevaux en caoutchouc. La société grandit avec le succès de l'industrie automobile.

En 1901, Franck Seiberling fournit des pneus de course à Henry Ford. En 1908, Ford a produit son modèle T avec des pneus Goodyear. Un an plus tard, Goodyear construit ses premiers pneus pour l'aviation.

En 1911, Goodyear démarre son expérience dans le design des avions. Pendant la Première Guerre mondiale, il fabrique des avions et ballons dirigeables pour l'armée américaine. Les performances des constructions de Goodyear ont contribué à la victoire des alliés.

En 1926, Goodyear était la plus importante entreprise de caoutchouc aux monde. Quatre ans auparavant, l'entreprise fut forcée d'abandonner temporairement la production de pneus de course du fait de la compétition. Néanmoins, la popularité des pneus de Goodyear sur les circuits donna une importante reconnaissance de la marque.

Le développement : 1926 à 1990[modifier | modifier le code]

Les soixante années qui suivirent ont permis à Goodyear de devenir une multinationale avec des chiffres d'affaires de plusieurs milliards de dollars. L'entreprise acquis sa rivale Kelly-Springfield Tire en 1935. Pendant la période 1939-1945, elle produit l'avion de guerre Corsair pour l'armée américaine. En 1956, elle détient et assure une usine de traitement nucléaire dans l'Ohio.

En 1944, une coentreprise est conclue à Mexico avec Cia. Plus tard, l'entreprise devient Goodyear Oxo.

En 1969, la vente dépassait les 3 milliards de dollars, cinq ans après elle dépassait les 5 milliards et l'entreprise pouvait se vanter d'être présente dans 34 pays. En 1978 l'usine située à Akron fut convertie en un Centre Technique de Recherche et Conception. Dans l'année 1985, une vente mondiale excédait les 10 milliards de dollars.

Le joyau de la couronne de Goodyear fut la Goodyear Aerospace Corporation, une société développée par l'entreprise d'aviation Goodyear (Goodyear Aircraft Company) à la fin de la seconde guerre mondiale. En 1979 ils construisirent un super calculateur pour le Centre Aérospatial Goddard de la NASA, le MPP. La filiale fut vendue en 1987 à Loral Corp. en raison d'une restructuration.

1990 à aujourd'hui[modifier | modifier le code]

La dernière réorganisation de l'entreprise a eu lieu en 1991. Goodyear engagea Stanley Gault, ancien directeur financier de Rubbermaid inc, afin de diversifier l'entreprise et de s'ouvrir à de nouveaux marchés. Cette restructuration entraîna le licenciement de 12 000 salariés.

Le 5 octobre 2006, le syndicat United Steelworkers a voté une grève à l'usine Goodyear du Kansas, suite à un conflit social. Elle prit fin le 2 janvier 2007 et coûta à l'entreprise une perte de 358 millions de dollars.

France[modifier | modifier le code]

Après avoir annoncé plus de 400 suppressions d'emplois sur les 2 sites voisin de Dunlop et Goodyear de la Zone Industrielle d'Amiens-Nord (France), en mai 2008, la firme a annoncé une nouvelle restructuration en mars 2009, et un licenciement collectif portant sur mille emplois sur l'usine Goodyear, qui compte 1 450 salariés et un plan investissent massif sur le site de Dunlop[2]. Début 2013, la direction annonce la fermeture du site Goodyear d'Amiens notamment à la suite du refus d'une nouvelle grille horaire par le syndicat majoritaire. Le site de Dunlop qui a été restructuré, poursuit quant à lui sa production[3]. Afin de prévenir tout risque de débordement, la CGT met en place au début de 2014 un service de sécurité pour garantir la sécurité des personnes, des biens, et des moyens de production[4]. En janvier 2014, la fin de l'occupation du site d'Amiens est annoncée. Les syndicats acceptent de cesser le blocage du site contre le triplement des indemnités de départ. Ceci n'annonce pas pour autant la fin du conflit social qui se poursuit aux prud'hommes afin de contester la validité économique de ce plan social[5].

Chronologie[modifier | modifier le code]

  • 1898 — Création de Goodyear
  • 1901 — Frank Seiberling fabrique des pneus de course pour Henry Ford
  • 1908 — La Ford T est équipée de pneus Goodyear
  • 1909 — Premier pneus pour avion
  • 1911 — Première carlingue d'avion
  • 1917 — Fabrication d'avions et ballons dirigeables pour l'armée américaine pendant la Première Guerre mondiale
  • 1919 — La voiture qui gagne l'Indianapolis 500 est équipée de pneus Goodyear
  • 1925 — Le premier ballon dirigeable souple, le Pilgrim est lancé
  • 1926 — Plus grosse usine de fabrication de caoutchouc
  • 1935 — Rachat de l'entreprise de pneus Kelly-Springfield
  • 1958 — Entre dans les courses automobiles avec une image d'entreprise « bourrative »
  • 1967 — Goodyear introduit le pneu en polyglas
  • 1974 — L'entreprise vaut 5 milliards de dollars
  • 1978 — L'usine d'Akron est convertie en un Centre Technique de Recherche et de Développement
  • 1984 — L'entreprise dépasse les 10 milliards de dollars
  • 1987 — Restructuration massive
  • 1987 — Exécution du pipeline d'huile « All American » de Californie - Texas
  • 1994 — Le magasin d'électronique « electronic store » ouvre au CompuServe network
  • 1999 — Goodyear et le groupe japonais Sumitomo Rubber créent la coentreprise Goodyear Dunlop
  • 2006 — Fin de la production de pneus au Royaume-Uni, fermeture de l'usine à Washington
  • 2007 — Vente de sa division Ingénierie Production au groupe Carlyle; EPD est renommée en Veyance Technologies

Structure et direction de l'entreprise[modifier | modifier le code]

The Goodyear Tire & Rubber Company est structurée selon les unités régionales suivantes :

  • Asie Pacifique
    • Daniel Smytka, Président
  • Union Européenne, Europe de l'Est, Moyen-Orient et Afrique
    • Darren Wells, Président
  • Amérique Latine
    • Jaime C. Szulc, Président
  • Amérique du Nord
    • Steve McClellan, Président

Personnes actuellement dans la direction de Goodyear : James C. Boland, John G. Breen, Gary D. Forsee, William J. Hudson Jr., Steven A. Minter, Denise M. Morrison, Rodney O'Neal, Shirley D. Peterson, G. Craig Sullivan, Thomas H. Weidemeyer, Michael R. Wessel, W. Alan McCollough, et Richard Kramer.

Richard Kramer est le CEO et président de l'entreprise depuis 2010, succédant à Robert J. Keegan.

Filiales[modifier | modifier le code]

Marques Goodyear[modifier | modifier le code]

Secteur automobile[modifier | modifier le code]

  • Assurance (cars & minivan)
    • TripleTred Technology
    • ComforTred Technology
  • Fortera (suv)
    • Silent Armor Technology
    • TripleTred Technology
  • Wrangler (truck)
    • Silent Armor Technology
    • ProGrade Technology
      • Heavy Duty
  • Eagle (performance)
    • Response Edge
      • Carbon Fiber Technology
  • Nordic (Winter tires)

Commercial[modifier | modifier le code]

  • Pour camions
    • Fuel Max
    • K MAX
    • Duraseal
    • Treadmax
  • Pour tous terrains
    • Articulated Dump Truck
    • Rigid Haulage Truck
    • Mobile Crane
    • Scaper
    • Port & Container Handling
    • Dozer and Loader
    • Mine Service
    • Motor Grader
  • Pneus ATV
    • Rawhide Camo
    • Rawhide MT/R
  • Pneus RV
    • Unisteel series (G670RV, G149RSA, G169RSA, G647RSS, G614RST)
    • Wrangler HT (all weather)
    • Marathon (trailer towing)
  • Aviation

Hors industrie pneumatique[modifier | modifier le code]

  • Chambre à air
  • Tuyaux industriels
  • Produits hydrauliques
  • Ceintures automobiles
  • Transmissions automobiles
  • Isoprene monomer
  • Caoutchouc synthétique pour applications médicales
  • Caoutchouc synthétique pour chewing-gum

Personnalités[modifier | modifier le code]

Références[modifier | modifier le code]

  1. Rapport annuel 2012
  2. Goodyear Amiens : la restructuration se durcit, Le Figaro, 18 mars 2009.
  3. Goodyear : l'impasse après cinq ans de blocage de la CGT, Elsa Bembaron, Le Figaro.fr, 1er février 2013
  4. Miroir Social article du 10/01/2014
  5. Liberation.fr

Lien externe[modifier | modifier le code]