Isuzu

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Isuzu

Description de l'image  Isuzu wordmark.svg.
Création 1893
Dates clés 1955, des moteurs sont utilisés en Antarctique.
Action TSE : 7202
Siège social Drapeau du Japon Tokyo (Japon)
Direction Susumu Hosoi
Actionnaires Mitsubishi Corporation : 9,22 %, Itochu : 7,67 %Toyota : 5,89 %
Activité transport
Produits Camions, SUV, et fabrications de petits moteurs diesel.
Site web www.isuzu.com
Un camion Isuzu en Thaïlande.

Isuzu Motors Ltd. (いすゞ自動車株式会社, Isuzu Jidōsha Kabushiki-kaisha?), (Isuzu signifie « cloches »), est un constructeur automobile japonais spécialisé essentiellement dans la production de véhicules utilitaires 4x4, et de camions de poids légers.

Les origines de la firme remontent à 1893, année de la création de la toute première société, la Tokyo Ishikawajima Shipbuilding & Engineering Company Limited. Au début la firme construisait des navires, mais elle abandonne rapidement cette activité. La première voiture de tourisme produite par Isuzu a été réalisée en partenariat avec le constructeur britannique, Wolseley Motor Limited. Isuzu est aussi un constructeur de moteurs diesel, avec des puissances de 7 à 650 chevaux, pour diverses applications commerciales : tondeuse à gazon, chariot élévateur, génératrice, petit bateau. Isuzu compte parmi sa clientèle les marques Opel, Saab et Renault.

L'histoire de l'entreprise[modifier | modifier le code]

En 1916, Tokyo Ishikawajima Shipbuilding and Engineering LTD (le prédécesseur du groupe Isuzu) commence la construction d’une fabrique pour la production des voitures. En 1918, Tokyo Gas and Electric Industrial Company avec le prédécesseur de la maison d’Isuzu, produisent le camion «A9».

En 1922, avec la permission de Wolseley Motor, le groupe construit sa première voiture au Japon, vendue principalement à l'armée impériale japonaise. Cet accord commercial avec la firme britannique prend fin en 1927.

En 1930, le constructeur produit le modèle Sumida, un camion à capot ayant une charge utile de 2 tonnes. En 1936, après deux ans de recherche, un moteur diesel de 5.3 litres, refroidi à l'air, fut fabriqué et monté sur le camion TX40, avec une charge utile de 2 tonnes. L'année 1937 voit la fondation du groupe industriel Tokyo Motors Inc (le prédécesseur de l’héritage du savoir-faire technique), avec la fusion de Tokyo Jidosha Kogyo (Tokyo Automobile Industrie). C'est ce nouveau groupe qui deviendra en 1949: « Isuzu Motors Limited ». En 1938 une nouvelle usine est inaugurée à Kawasaki[Laquelle ?], et une grande partie de la production va aux militaires durant la Seconde Guerre mondiale. En 1939, la firme développe un nouveau moteur diesel, le DA40.

En 1946, l'entreprise inaugure un autre moteur diesel, le TX80, pour les véhicules lourds. En 1950, Isuzu, introduit deux modèles de camion à capot. Le TX550 est un véhicule doté du moteur diesel DA640, de 6 cylindres, 6.1 litres, 125 chevaux, une transmission manuelle à 5 rapports pour une charge utile de 6 tonnes. Le deuxième, le TW540, offre le choix entre deux moteurs, à essence ou au diesel, de 6 cylindres, 145 chevaux, en configuration de 4x2 civil, ou 6x6 militaire, pour une charge utile de 5 tonnes. Aussi la firme fournit des véhicules à l'armée américaine durant la guerre de Corée.

En 1953, Isuzu construisit l'automobile Hillman Minx, sous licence de Rootes Group. En 1955, le gouvernement du Japon choisit l'entreprise pour motoriser des véhicules pour des expéditions scientifiques en Antarctique, et par le fait même, répondre aux besoins en énergie en fournissant des génératrices. En 1959, Isuzu présente un véhicule de 3 tonnes de charge utile, avec traction avant, ainsi qu'un camion à capot, le TD150, doté d'un moteur diesel, 6 cylindres, 10.8 litres, 180 chevaux, des freins pneumatiques, une charge utile de 9 tonnes, en configuration de 4x2.

Un camion «Isuzu Elf» au Japon.

En 1960, Isuzu inaugure deux gammes, les modèles à capot TD, et à cabine avancée TDE, avec une charge utile de 8 tonnes, en configuration de 4x2, ainsi que les modèles TP à capot, et TPE à cabine avancée, d'une charge utile de 10 tonnes, en configuration de 6x2, ces deux gammes étant équipées d'un moteur diesel de 10.8 litres de 200 chevaux. La firme commercialise en plus le modèle ELF, un camion à cabine avancée, avec un moteur diesel DL200, et d'une charge utile de 2 tonnes. Ce véhicule était assemblé à l'usine d'automobiles Fujisawa, avec des pièces mécaniques de l'entreprise britannique Rootes group. Ensuite la firme présenta une gamme de camions d'incendie avec le TXG20, avec une cabine ouverte, une lance, une pompe à incendie d'un débit de 2250 litres à la minutes, un réservoir d'eau de 3000 litres. En 1961, la firme développe son premier moteur diesel pour les automobiles, monté sur le modèle Bellel.

En 1963, l'entreprise introduit un camion de chantier TD50D avec un moteur diesel DH100 de 6 cylindres de 10.18 litres, en configuration de 4x2 et 6x4 et équipé d'une benne hydraulique, et d'une charge utile de 8 et 15 tonnes. Suivent ensuite deux modèles automobiles, le Bellett, et en 1967, le modèle Florian.

Camions de pompiers Isuzu dans une caserne de Phnom Penh.

En 1970, Isuzu construit un châssis surbaissé YZ20, avec un moteur diesel de 6 cylindres, de 10.1 litres, de 195 chevaux, en configuration de 4x2, pour des livraisons urbaines, des services municipaux, comme par exemple ; un camion d'incendie avec une pompe et une échelle pivotante Morita de 40 mètres et de 20 tonnes. En 1971, un accord commercial est passé avec le groupe General Motors.

Un véhicule d'incendie en Australie.

En 1973, une nouvelle gamme de camion à cabine avancée furent introduites, avec un moteur diesel E120, de 6 cylindres, 12 litres à injection directe, le SBR de 9 tonnes, le JBR de 12 tonnes, le SLR de 16 tonnes, le SBG, à deux essieux avant directrices, le SPZ, de 24 tonnes de PTAC en configuration de 6x4, et deux tracteurs routiers et équipés de semi-remorques de 38 tonnes de PTRA; le VPR 4x2, et le VPZ 6x4. Ces modèles étaient fabriqués en Australie par la filiale de GM Holden (constructeur automobile), pour ce marché et avec la Nouvelle-Zélande, et vendu sous le nom de Bedford, pour une courte période, avant de prendre le nom d'Isuzu. En 1974, l'automobile Gemini fut construite sous licence par Isuzu.

En 1980, Isuzu inaugure une autre gamme de camions à cabine avancée avec un moteur diesel 10PB1 de 10 cylindres, 14 litres, 292 chevaux, monté sur les modèles :

  • le TXD45/55 4x2, et le TWD55 6x4 ;
  • le TDJ 4x2 de 16 tonnes, et le TDH 4x2 de 17,5 tonnes ;
  • le TMH 6x4, et TMQ 6x4, de 24 tonnes chacun de PTAC ;
  • en configuration militaire les TSD 4x4 et TWD 6x6.

En 1981, Isuzu introduit une gamme de camions d'une charge utile de 10 tonnes, avec deux choix de moteurs de 8 et 6 cylindres, 8PB1T et T6RA1. L'entreprise crée aussi, la division American Isuzu Motors, pour vendre des véhicules aux États-Unis. En 1983, la firme produit la série 810, pour le Japon, avec le moteur turbo diesel 6RA1TC. En 1986, 3 millions de véhicules furent exportés. En 1989, la firme ouvre une usine à Lafayette, en Indiana.

En 1990, les tracteurs routiers EXR 4x2 et EXZ 6x4 furent introduits, de même qu'une nouvelle gamme, la série C Giga. Aussi deux firmes britanniques Leyland Truck et ERF trucks, assemblent brièvement les véhicules Isuzu sous licence pour leurs marchés intérieurs. Le véhicule tout-terrain Trooper est aussi présenté au marché et il gagne plusieurs rallyes dans le monde avec une version d'un moteur diesel « common-rail ».

En 1994, Isuzu entame la production de sa gamme NPR dans l'usine General Motors de Janesville, dans le Wisconsin[1]. En décembre 1998, le moteur diesel « common rail » qui équipe le Trooper reçoit le prix « Technology of the Year » comme meilleur moteur de l’année, donné par la « Automotive researchers Journalist Conference » au Japon[2]. En juin 1999, Isuzu commence la fabrication des moteurs diesel en Pologne pour toutes les voitures OPEL et GM destinées au marché de l’Europe, et une usine est inaugurée en Ohio.

En 2001, Renault a confirmé qu’il ferait appel à Isuzu pour offrir un moteur Diesel à son futur haut gamme Vel Satis. Selon l’accord prévu en 1998, le constructeur japonais fournira entre 10.000 et 20.000 moteurs V6 3 litres par an à partir de 2002.

En mai 2002, est lancé le nouveau pick-up Isuzu, avec le moteur diesel D-MAX, pour le marché thaïlandais en attendant le record des ventes pour un des marchés les plus importants pour le pick-up. [réf. nécessaire] Aussi une usine est inaugurée dans ce pays. À la fin de l'année 2003 est lancé en Europe le moteur D-MAX, avec présentation sur le marché italien. En 2004, Isuzu est le premier constructeur au monde de véhicules utilitaires (183 000 unités de moins de 6T et 75 000 véhicules de 6T à 16T[3]). La firme fusionne avec Hino trucks son activité de fabrication d'autobus.

En octobre 2006, Mitsubishi corp devient le principal actionnaire d'Isuzu Motors Ltd avec 15,65 % du capital, et lance dans les mois qui suivent la fabrication de 2 moteurs diesel de 1,8L & 2L à géométrie variable en collaboration avec Mitsubishi Motors, dont il est actionnaire avec Mitsubishi Heavy. En 2006, les ventes internationales de moteurs diesel pour les véhicules commerciaux sont de 269 079 moteurs pour les camions lourds et 648 176 moteurs pour les camions légers.

Les modèles de voitures[modifier | modifier le code]

Véhicule léger de pompiers, Isuzu D-Max utilisé dans le département de l'Ardèche.

Concept car[modifier | modifier le code]

Lieux de Production[modifier | modifier le code]

Export[modifier | modifier le code]

  • 1981 : Arrivée officielle aux États-Unis (d'où il repart en 2009)
  • 2013 : Arrivée officielle en Inde

La gamme actuelle de camions[modifier | modifier le code]

La Série N[modifier | modifier le code]

Moteurs diesel de 4 cylindres de 3 litres, 4JH1TC, 4HK1TCN, 4HK1TCS, des transmissions à 5 et 6 rapports, MYY5T, MYY6P, MZZ6U, en configuration de 4x2, avec des charges de 4.5 à 9 tonnes de PTAC et de 8 à 12,5 tonnes de PTRA. Aussi la Série N, servi de base pour un autobus de 25 passagers.

  • NKR, des empattements de 2.46, 2.49, et 3,36 mètres,
  • NPR, des empattements de 2.76, 3.365, et 3,815 mètres,
  • NPS, 4x4, un empattements de 3,40 mètres,
  • NQR, des empattements de 3.365 et 4,175 mètres,

La Série F[modifier | modifier le code]

Moteurs diesel de 6 cylindres, 6HK1TCC, 6HK1TCS, 6SD1TC, des transmissions de 6, 7, et 10 rapports, MLD6Q, MLD6D, FOS5206B, MLD7Q, RT7608LL, en configuration de 4x2, avec des charges de 10 à 24 tonnes de PTAC et de 16 à 39 tonnes de PTRA.

  • FRR, un empattement de 4,85 mètres,
  • FSR, un empattement de 4,77 mètres,
  • FTR, un empattement de 5,05 mètres,
  • FTS, 4x4, un empattement de 4,25 mètres,
  • FVR, un empattement de 5,05 mètres,
  • FVZ, 6x4, des empattements de 4.41 et 5,70 mètres,

La Série GIGA[modifier | modifier le code]

Moteurs diesel de 6 cylindres, 6WG1TCS, 6WG1TCC, 6WF1TCC, des transmissions de 16 et 18 vitesses, MJX16AMT, MJX16PAMT, RTLO18918, RTLO16918, en configuration de 6x4 et 8x4, des empattements de 4.30, 5.15, et 5,98 mètres, avec des charges de 24 et 29 tonnes de PTAC, et de 50 et 65 tonnes de PTRA.

  • EXY,
  • EXZ,
  • CYZ,
  • CYJ,
  • CYH,
Un autobus NQR de 25 passagers à Taïwan.

Marchés[modifier | modifier le code]

Outre son marché intérieur, Isuzu vend des véhicules dans les pays suivants : en Australie, en Afrique du Sud, en Chine, en Égypte, en Malaisie, en Indonésie, en Nouvelle-Zélande, en Thaïlande, en Inde depuis 2013 en attendant une usine, en Ouzbékistan, en Ukraine, en Russie, et aussi en Europe, en Tunisie, en Arabie saoudite, en Amérique du Sud, et en Amérique du Nord.

Références[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :