VM Motori

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Logo de VM Motori

VM Motori (Venezia Motori) S.p.A. est une entreprise industrielle de moteurs Diesel et une des rares entreprises qui produise exclusivement des moteurs Diesel, implantée à Cento en Italie,.

Création[modifier | modifier le code]

Les deux entrepreneurs Ugo Martelli et Claudio Vancini ont fondé VM en 1947. De 1971 à 1989 la société VM faisait partie du groupe public italien Finmeccanica, appartenant à la holding d'État IRI.

VM Motori s'est rapidement spécialisée dans la conception et la fabrication de moteurs Diesel pour des utilisations les plus diverses.

Initialement destinés aux secteurs industriels, agricoles et maritimes, à partir de la moitié des années 1970, VM proposa une nouvelle famille de propulseurs de conception avancée qui trouva des applications immédiates dans le secteur automobile. C'étaient les premiers moteurs turbo-Diesel au monde[réf. nécessaire].

Ces moteurs ont permis à VM Motori d'asseoir définitivement sa réputation de grand motoriste et de se faire connaître du grand public.

Histoire[modifier | modifier le code]

1947 
VM Motori est créée à Cento dans la province de Ferrare, à côté de Bologne, en Italie, par Vancini et Martelli d'où l'acronyme VM. Située dans une région connue pour sa richesse en entreprises de mécaniques comme Ferrari, Lamborghini, Maserati, Ducati, etc., VM dépose le brevet du premier moteur Diesel italien et un des premiers mondiaux, avec refroidissement par air et à injection directe.

Le marché réclame des propulseurs de ce type : simples, peu coûteux, fiables et avec une très faible consommation. La production se développe très rapidement et la part exportée croit de la même manière.

1962 
Les capacités de production de la première usine sont rapidement saturées et un nouveau site industriel est inauguré.

Une attention particulière est portée à la division Recherche & Développement, ainsi qu'au laboratoire attenant.

1971 
L'activité de l'entreprise continue à un rythme important. La société procède à une fusion absorption avec les "Stabilimenti Meccanici Triestini" de Trieste. C'est ainsi que naît la société "Stabilimenti Meccanici VM SpA" avec deux sites de production, l'un à Cento et l'autre à Trieste, dans lesquels sont répartis les différentes gammes de production.
1974 
Parmi les moteurs fabriqués dans l'usine de Cento, on trouve la nouvelle série HR, avec préchambres, refroidis par eau, suralimentés et avec un régime moteur élevé pour l'époque : 4 200 tr/min.

Ce sont ces moteurs qui seront montés sur des automobiles dès la fin des années 1970 après le premier choc pétrolier.

1979 
Au Salon automobile de Francfort de 1979, Alfa Roméo présente la première voiture équipée d'un moteur Diesel produit par l'usine de Cento : une Alfetta.

À partir du milieu des années 1980, le secteur des moteurs Diesel pour les automobiles est devenu une branche très importante pour VM, ce qui lui a permis de rester un des motoristes les plus affirmés du secteur et faire face à une concurrence toujours plus forte liée aux regroupements des constructeurs au niveau mondial.

1989 
Finmeccanica, la section mécanique de la holding publique italienne IRI, décida de céder VM Motori, car elle considérait que la production de moteurs Diesel n'était plus stratégique. En décembre 1989, avec une opération de LBO, la direction s'appuya sur la banque Midland Montague, et VM Motori redevint une société de droit privé, avec un seul site de production à Cento.
1990 
Au mois de janvier, à Milan, VM Motori présente un moteur révolutionnaire pour l'époque, appelé Turbotronic, qui en plus de la suralimentation utilisait l'électronique pour le contrôle de la combustion. Avec le Turbotronic le moteur le plus "propre" du monde était né. Il sera fabriqué par VM Motori pendant plus d'une décennie et équipera les véhicules des principaux constructeurs mondiaux comme Ford, Chrysler, General Motors, Rover, Alfa Romeo et bien d'autres.
1995 
L'activité de VM Motori provient à 75 % du secteur automobile. La société représente une proie facile pour certains financiers et en janvier, VM Motori est rachetée par Detroit Diesel Corporation, groupe américain spécialiste dans le Diesel, qui représente un des majors aux États-Unis mais dont la technologie comparable à celle de VM lui fait défaut.

Ayant gardé une large autonomie décisionnelle, la société a pu alors poursuivre sa politique de recherche et développement et trouva un important nouveau client en Chrysler à qui VM Motori fournit toujours l'essentiel des propulseurs Diesel pour la gamme Voyager et Cherokee.

2000 
VM Motori, avec Detroit Diesel Corporation, sont intégrés dans le groupe DaimlerChrysler.
2003 
Une nouvelle répartition du capital de VM Motori est opérée : 51 % Penske Group et 49 % à DaimlerChrysler.

Avec une capacité de 80 000 moteurs par an et un millier de salariés, VM Motori dispose d'une usine de 85 000 m2, dont 50 000 couverts, et développe toujours en son sein les moteurs de la prochaine génération.

2007 
DaimlerChrysler vend le restant de sa participation à Penske.
juin 2007 
VM et Jeep escaladent les montagnes du Nevada : VM Motori équipera désormais le dernier modèle Jeep Wrangler avec le turbo-Diesel de 2.8 l et 177 ch fabriqué à Cento.
juillet 2007 
GM veut acheter 50 % de VM Motori : General Motors a annoncé avoir signé un accord pour créer une coentreprise avec Penske Corporation pour la reprise de 50 % du capital de VM MOTORI S.p.A. GM veut introduire des moteurs Diesel aux États-Unis.
janvier 2011 
Fiat Powertrain Technologies rachète la participation de l'américain Penske Corporation et devient l'actionnaire référent de la société. Fiat veut équiper toute la gamme Chrysler avec le V6 Diesel VM (A630 DOHC), en remplacement des anciens moteurs Mercedes ainsi que ses propres futurs modèles hauts de gamme Fiat, Lancia, Alfa Romeo et peut être aussi Maserati.Ce moteur équipe les modèles Lancia Thema II et Lancia Voyager ainsi que les nouveaux modèles Jeep 2011.
octobre 2013 
Fiat rachète à GM sa part de 50 % dans VM Motori. Fiat devient l'unique actionnaire. VM équipe en particulier avec son V6 Diesel 3.0 le Jeep Grand Cherokee et les Maserati Ghibli et Quattroporte[1].

Références[modifier | modifier le code]

  1. « Fiat finalise le rachat de VM motori », sur automobile.challenges.fr,‎ 30 octobre 2013