VM Motori

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

VM Motori SpA

Description de l'image  VM Motori.jpg.
Création 1914 à Cento
Fondateurs Claudio Vancini & Ugo Martelli
Forme juridique SA
Siège social Drapeau d'Italie Cento (Italie)
Actionnaires Drapeau : Italie Fiat Chrysler Automobiles
Activité Industrie
Produits Moteurs diesel
Société mère Drapeau : Italie Fiat Powertrain Technologies
Effectif 1.150 (2013)[1]
Site web vmmotori.it
Chiffre d’affaires > 400 M€ (2012)
en augmentation 11%
Taxi VM Motori

VM Motori S.p.A. est une entreprise industrielle de moteurs Diesel et une des rares entreprises qui produise exclusivement des moteurs Diesel, implantée à Cento, dans la province de Ferrare dans le nord de l'Italie.

Histoire[modifier | modifier le code]

Les deux associés Claudio Vancini et Ugo Martelli ont fondé leur entreprise en 1947. Ils utilisèrent la première lettre de leur nom respectif pour désigner leur nouvelle société : V.M.

La réussite va venir très rapidement avec leur premier moteur, un diesel injection directe refroidi à l'air. Ce sera d'ailleurs le premier moteur italien de ce type. Il ne tardera pas à s'imposer car les industriels recherchaient un moteur de ce type : simple, pas très cher, fiable et consommant bien moins que les autres moteurs diesel à injection indirecte de puissance équivalente. La production se développa à un rythme très rapide car sa réputation ne tarde pas à faire le tour des pays industrialisés.

En 1970, la société "Stabilimenti Meccanici Triestini", une joint venture entre les groupes SNIA et Finmeccanica, qui était à cette époque une division de la très puissante holding publique italienne IRI, spécialisée dans la production de machines pour la réalisation de fibres textiles, connait une crise du secteur. Finmeccanica rachète la totalité de la société et négocie avec la toute jeune VM Motori qui portera à la fusion des deux entités avec l'absorption de SMT par VM, avec la constitution d'une nouvelle société Stabilimenti Meccanici VM S.p.A. disposant de deux usines, celle de Cento pour la production de moteurs diesel à usage industriel et le second à Trieste pour la production de moteurs marins et de groupes électrogènes. Finmeccanica, via sa maison mère IRI, détiennet la majorité du capital de VM et la société est intégrée dans le groupe IRI-Finmeccanica. Elle y restera un acteur important jusqu'en 1989.

VM Motori a toujours assuré la conception et la fabrication de ses propres moteurs Diesel à injection pour des utilisations les plus diverses. Initialement destinés aux secteurs industriels, agricoles et maritimes, c'est à partir de la moitié des années 1970, que VM proposera une nouvelle famille de propulseurs de conception avancée qui trouvera des applications immédiates dans le secteur automobile. C'étaient les premiers moteurs turbo-Diesel rapides sur une voiture sportive construite en série au monde.

Ces moteurs ont permis à VM Motori d'asseoir définitivement sa réputation de grand motoriste et de se faire connaître du grand public.

Chronologie[modifier | modifier le code]

1947

VM Motori est créée à Cento dans la province de Ferrare, à côté de Bologne, en Italie, par Vancini et Martelli d'où l'acronyme VM. Située dans une région connue pour sa richesse en entreprises de mécaniques comme Ferrari, Lamborghini, Maserati, Ducati, etc., VM dépose le brevet du premier moteur Diesel italien et un des premiers mondiaux, avec refroidissement par air et à injection directe.

1962

Les capacités de production de la première usine sont rapidement saturées et un nouveau site industriel est inauguré. Une attention particulière est portée à la division Recherche & Développement, ainsi qu'au laboratoire attenant.

1971

L'activité de l'entreprise continue à un rythme important. La société procède à une fusion absorption avec les "Stabilimenti Meccanici Triestini" de Trieste. C'est ainsi que naît la société "Stabilimenti Meccanici VM SpA" avec deux sites de production, l'un à Cento et l'autre à Trieste, dans lesquels sont répartis les différentes gammes de production.

1974

Parmi les moteurs fabriqués dans l'usine de Cento, on trouve la nouvelle série HR, avec préchambres, refroidis par eau, suralimentés et avec un régime moteur élevé pour l'époque : 4 200 tr/min. Ce sont ces moteurs qui seront montés sur des automobiles dès la fin des années 1970 après le premier choc pétrolier.

1979

Au Salon automobile de Francfort de 1979, Alfa Roméo présente la première voiture équipée d'un moteur Diesel produit par l'usine de Cento : une Alfa Romeo Alfetta. À partir du milieu des années 1980, le secteur des moteurs Diesel pour automobiles est devenu une branche très importante pour VM, ce qui lui a permis de rester un des motoristes les plus affirmés du secteur et faire face à une concurrence toujours plus forte liée aux regroupements des constructeurs au niveau mondial.

Années 1980

Le groupe britannique British Leyland choisit les moteurs VM pour équiper les modèles range Rover, Rover SD1 et Rover 800.

1989

Finmeccanica, la section mécanique de la holding publique italienne IRI, décida de céder VM Motori, considérant que la production de moteurs Diesel n'était plus stratégique. En décembre 1989, avec une opération de LBO, la direction, s'appuyant sur la banque Midland Montague, VM Motori redevient une société de droit privé, avec un seul site de production à Cento.

1990

Au mois de janvier, à Milan, VM Motori présente un moteur révolutionnaire pour l'époque, appelé Turbotronic, qui en plus de la suralimentation utilisait l'électronique pour le contrôle de la combustion. Avec le Turbotronic le moteur le plus "propre" du monde était né. Il sera fabriqué par VM Motori pendant plus d'une décennie et équipera les véhicules des principaux constructeurs mondiaux comme Ford, Chrysler, General Motors, Rover, Alfa Romeo et bien d'autres.

1995

L'activité de VM Motori provient à 75 % du secteur automobile. La société représente une proie facile pour certains financiers et en janvier, VM Motori est rachetée par Detroit Diesel Corporation, groupe américain spécialiste dans le Diesel, qui représente un des majors aux États-Unis mais dont la technologie comparable à celle de VM lui fait défaut. Ayant gardé une large autonomie décisionnelle, la société peut poursuivre sa politique de recherche et développement et trouve un nouveau client important en Chrysler à qui VM Motori fournit depuis cette époque l'essentiel des propulseurs Diesel 2,5 litres pour les gammes Voyager et Cherokee.

1998

Un nouveau moteur turbodiesel trois-cylindres de 1,5 litres a été développé par VM Motori, le R315 SOHC. Il comporte un simple arbre à cames en tête, quatre soupapes par cylindre et l'injection directe common rail[2]. Il a été conçu spécialement à la demande du constructeur sud-coréen Hyundai. Il est fabriqué Corée sous licence et a été utilisé dans les modèles Hyundai Accent, Hyundai Getz et Hyundai Matrix. Ils ont été fabriqués en Corée sous licence et commercialisés de 2001 jusqu'à la fin de 2009.

L'entreprise vend également ses produits hors secteur automotive, comme les moteurs marins, pour l'énergie ou la défense. MTU Friedrichshafen, un fabricant allemand de moteurs diesel, détient les droits exclusifs de vente pour VM Motori des moteurs "off road" en dehors de l'Italie.

2000

VM Motori, avec la reprise de Detroit Diesel Corporation par Daimler AG, est intégrée dans le groupe DaimlerChrysler (à l'époque les deux constructeurs avaient fusionné).

2003

Une nouvelle répartition du capital de VM Motori est opérée : 51 % Penske Group et 49 % à DaimlerChrysler. Avec une capacité de 80 000 moteurs par an et un millier de salariés, VM Motori dispose d'une usine de 85 000 m2, dont 50 000 couverts, et développe toujours en son sein les moteurs de la prochaine génération.

2004

GM Daewoo a acheté une licence pour la fabrication des moteurs diesel common rail R 315 et RA420 SOHC de 1,5 litres et 2,0 litres. Une usine spécifiquement dédiée à la production de ce moteur à été construite en 2004 et 2005[3], et a commencé la production en 2006. La version 2,0 L diesel est utilisée dans la Daewoo Winstorm aussi commercialisée sous le label Chevrolet Captiva et Opel Antara, la Daewoo Lacetti ou Chevrolet Lacetti, la Daewoo Tosca ou Chevrolet Epica et la Chevrolet Cruze.

2006

La dernière version "TX4" des fameux Taxicabs produite par London Taxis International bénéficie du moteur diesel R425 DOHC de 2,5 L VM Motori.

2007

Après la séparation judiciaire de Daimler AG et de Chrysler aux torts de l'allemand, Daimler AG vend le restant de sa participation dans VM Motori à l'américain Penske.

Juin 2007

VM et Jeep escaladent les montagnes du Nevada : VM Motori équipe désormais le dernier modèle Jeep Wrangler avec le turbo-Diesel de 2,8 l de 177 ch fabriqué à Cento.

Juillet 2007

GM veut acheter 50 % de VM Motori : General Motors a annoncé avoir signé un accord pour créer une coentreprise avec Penske Corporation pour la reprise de 50 % du capital de VM MOTORI S.p.A. GM veut introduire des moteurs Diesel aux États-Unis.

Janvier 2011

Le groupe italien Fiat qui a mis la main an 2009 sur Chrysler en faillite suite à la mauvaise gestion de Daimler AG. Fiat Powertrain Technologies rachète la participation de l'américain Penske Corporation et devient l'actionnaire référent de VM Motori. Fiat veut équiper toute la gamme Chrysler avec le V6 Diesel VM (A630 DOHC), en remplacement des anciens moteurs Mercedes-Benz ainsi que ses propres modèles hauts de gamme à venir Fiat, Lancia, Alfa Romeo et peut être aussi Maserati. Ce moteur équipe les modèles Lancia Thema (2011) et Lancia Voyager ainsi que les nouveaux modèles Jeep 2011.

Octobre 2013

Fiat rachète à GM sa part dans VM Motori. Fiat devient l'unique actionnaire et l'intègre dans sa division powertrain FPT. VM équipe en particulier avec ce nouveau V6 Diesel 3,0 le Jeep Grand Cherokee et les nouvelles Maserati Ghibli et Quattroporte[4].

Les premières utilisations du nouveau moteur A 630 DACT sont le Grand Cherokee WK2 et les Ram 1500 (2014) Eco-Diesel, le même moteur monté aussi sur la Maserati Ghibli III. Ce moteur a remporté plusieurs prix, dont celui du meilleur moteur de 2014[5],[6].

Liste des principaux moteurs automobile VM Motori[modifier | modifier le code]

Moteur VM 425

Les informations techniques ci-dessous sont essentiellement tirées de l'encyclopédie Quattroruote - Tutte le Auto del Mondo [7] et des fiches techniques des moteurs sur le site de VM Motori.

3 cylindres[modifier | modifier le code]

Le premier moteur diesel 3 cylindres en ligne VM (alésage x course : 92 x 89,2 mm) fut le 318 OHC à injection indirecte, lancé en 1985. Avec une cylindrée de 1.779 cm3 et 2 soupapes par cylindre, il développait 72 ou 84 Ch. Il dérivait du moteur 425 OHV, le premier de la gamme VM, auquel il avait été supprimé un cylindre pour réduire la cylindrée. Il a équipé les Alfa Romeo 33. dans sa version turbocompressée avec intercooler HR 392 SOHC, il développait 94 ch.

  • 1986-1989 Alfa Romeo 33 : 73 Ch / 54 kW à 4.200 tr/min - couple : 178 Nm à 2.400 tr/min[8].
  • 1990 à 1995 Alfa Romeo 33 II 84 Ch / 62 kW à 4.200 tr/min - 178 Nm à 2.400 tr/min.

R315 SHOC[modifier | modifier le code]

C'est le seul moteur à 3 cylindres actuellement encore en production. Conçu à la demande spécifique de Hyundai, c'est un moteur dont la cylindrée est de 1.493 cm3 et dispose de 2 niveaux de puissance : 82 et 108 Ch. il est produit sous licence en Corée du Sud chez Hyundai.

Il a équipé les modèles suivants :

4 cylindres[modifier | modifier le code]

C'est la famille la plus nombreuse de moteurs dont les plus anciens étaient à injection indirecte et à partir de 2000, à injection directe common rail. On trouve plusieurs combinaisons, simple arbre et double arbre à cammes, en tête ou latéral.

HR 488 OHV[modifier | modifier le code]

C'est le plus ancien des moteurs VM à usage automobile de grande diffusion. Un moteur 2,0 L de 1.995 cm3, 4 cylindres en ligne et 2 soupapes par cylindre, injection indirecte SPICA - super carré avec alésage x course de 88,0 x 82,0 mm. Ce moteur a été développé pour Alfa Romeo en 1979, développant 82 Ch / 60 kW à 4.300 tr/min et 162 Nm à 2 300 tr/min. [9], est également connu sous les labels VM80A et VM4 HT. (Nota: VM Motori et Alfa Romeo appartenaient, à l'époque, au même groupe Finmeccanica).

Il a équipé les modèles suivants :

HR 492 OHV[modifier | modifier le code]

Moteur diesel 2.4 L de 2.393 cm3 - 4 cylindres en ligne avec 2 soupapes par cylindre et injection indirecte - alésage x course : 92,0 x 90,0 mm. Ce moteur a également été nommé VM81A ou VM4 HT 2.4. Au début, le compresseur utilisé était un KKK 24 remplacé ensuite par un KKK 16.

Il a équipé les modèles suivants :

  • avril 1982 à octobre 1986 : Rover 2400 SD Turbo (SD1), 90 Ch / 67 kW à 4.000 tr/min et 192 Nm à 2.350 tr/min,
  • avril 1983 à décembre 1984 : Alfa Romeo Alfetta, 95 Ch / 69 kW à 4.300 tr/min et 162 Nm à 2.300 tr/min.
  • 1984 : "Delta Motors Corporation filiale de Toyota aux Philippines pour la Delta Mini Cruiser/Explorer, 100 Ch / 74 kW à 4.200 tr/min,
  • octobre 1984 à janvier 1987 : Alfa Romeo 90, 110 Ch / 81 kW à 4.200 tr/min et 235 Nm à 2.300 tr/min,
  • 1986 à octobre 1989 : Range Rover, 106 Ch / 80 kW à 4.200 tr/min et 238 Nm à 2.400 tr/min,
  • 1986 - ? : UAZ 469, 97 Ch /71 kW à 4.200 tr/min et 216 Nm à 2.300 tr/min, pour les exemplaires vendus en Europe et installé en Italie par l'importateur V. Martorelli,
  • octobre 1988 à février 1992 : Alfa Romeo 75, 112 Ch / 81 kW à 4.200 tr/min et 240 Nm à 2.400 tr/min,

425 OHV[modifier | modifier le code]

Moteur diesel 2,5 L de 2.499 cm3 - 4 cylindres en ligne avec 2 soupapes par cylindre, injection indirecte. Alésage x course : 92,0 x 94,0 mm. Le moteur est aussi été désigné sous la cylindrée 2500 ou 2499 cm3 selon comment l'on arrondissait les 2.499,5 cm3 de sa cylindrée. Ce moteur a été aussi dénommé HR 492, signifiant quatre cylindres de 92 mm de diamètre. Il comporte une chaîne et non pas une courroie crantée de distribution.

Il a équipé les modèles suivants :

  • 1987-1992 : Alfa Romeo 164, 114-117 Ch / 84-86 kW à 4.200 tr/min et 258 Nm à 2.500 tr/min (HR492/VM84A/VM08),
    • 1989,10 à 1992 : Range Rover, 119 Ch / 89 kW à 4.200 tr/min et 284 Nm à 1.950 tr/min,
  • 1990-1999 : Rover 800, 118-120 Ch / 87-88 kW et 268 Nm à 2.100 tr/min,
  • 1991-1995 : Dodge Caravan C / V pour le marché américain uniquement, 118 Ch / 87 kW et 262 Nm,
  • 1991-2000 : Chrysler Voyager, 118 Ch / 87 kW et 262 Nm,
  • 1992-1998 : Alfa Romeo 164, 125 Ch / 92 kW à 4.200 tr/min et 294 Nm à 2.000 tr/min (HS492/VM32),
  • 1994-1998 : Alfa Romeo 155, 125 Ch / 92 kW à 4.200 tr/min et 294 Nm à 2.000 tr/min,
  • 1994-2001 : Jeep Cherokee XJ, 118 Ch / 88 kW à 4.000 tr/min et 300 Nm à 2.000 tr/min,
  • 1995-1998 : Jeep Grand Cherokee, 114 Ch / 85 kW et 300 Nm,
  • 1996-2000 : GAZ van et minibus GAZelle, 101 Ch / 75 kW) et 232 Nm,
  • 1997-2000 : UAZ 3160, 101 Ch / 75 kW et 232 Nm,
  • 1999-2000 : Dodge Dakota II, 114 Ch / 85 kW et 300 Nm,

Ce moteur a également été utilisé dans les Toyota Land Cruiser, Toyota Hilux et Opel Frontera.

Entre 1997 et 2001, ce moteur a été fabriqué sous licence par "Detroit Diesel Motores do Brasil" dans son usine de Curitiba, Parana, Brésil. L'usine a été ensuite été vendue à Perkins après que la production locale du Dodge Dakota ait été arrêtée.

R 425 OHV[modifier | modifier le code]

C'est le moteur 425 OHV équipé du système d'injection directe de carburant pour des émissions plus propres.

R 425 DOHC[modifier | modifier le code]

Moteur diesel 2,5 L de 2.499 cm3 - 4 cylindres en ligne avec injection directe à quatre soupapes par cylindre et à rampe commune common rail). Également disponible avec turbocompresseur à géométrie variable (VGT) avec une puissance de 163 Ch / 120 kW[10]

Il a équipé les modèles suivants :

  • 2001-2007 : Chrysler Voyager, 141 Ch / 105 kW et 340 Nm,
  • 2002-2004 : Jeep Cherokee ou Jeep liberty aux USA, 141 Ch / 105 kW et 340 Nm,
  • 2006 - actuel.t : LDV Maxus (fourgon britannique du gabarit du Ford Transit)[11]. 118 Ch / 88 kW à 4000 tr/min et 300 Nm à 2.000 tr/min,

Une version déclassée de ce moteur dont la puissance a été ramenée à 100 Ch a été choisi en 2006 pour la nouvelle génération de l'emblématique London Taxi TX4.

RA 420 SOHC[modifier | modifier le code]

Moteur 2,0 L de 1.991 cm3 - 4 cylindres en ligne avec injection directe à quatre soupapes par cylindre et à rampe commune. Produit sous licence par par GM Daewoo.

Il a équipé les modèles suivants :


R 428 DOHC[modifier | modifier le code]

Le moteur R 428 DOHC est le "R 425 DACT" dont la cylindrée a été portée de 2,5 L à 2,8 L - 2.766 cm3.

Il a équipé les modèles suivants :

  • 2001-2007 : Chrysler Voyager (transmission automatique) : 150 Ch / 110 kW et couple 360 Nm,
  • 2001-2004 : Jeep Cherokee en Europe : 150 Ch / 110 kW et couple 360 Nm,
  • 2005-2007 Jeep Liberty aux USA : 163 Ch / 120 kW et couple 400 Nm,
  • 2008-2010 (mod. RA 428 DACT) : Jeep Liberty : 177 Ch / 130 kW et couple 410-460 Nm,
  • 2004-Acuel.t : BMC Megastar : 127 Ch / 95 kW et couple 250 Nm,
  • 2007-2010 (mod. RA 428 DACT) : Dodge Nitro : 177 Ch / 130 kW et couple 410/460 Nm,
  • 2007-2010 (mod. RA 428 DACT) : Jeep Wrangler : 177 Ch / 130 kW et couple : Boite manuelle 410 Nm / automatique 460 Nm,
  • 2008-2011 (mod. RA 428 DACT) : Chrysler Grand Voyager (transmission automatique) : 163 Ch / 120 kW et couple 400 Nm,

A 428 DACT[modifier | modifier le code]

C'est une évolution du R 428 DACT avec système d'injection à rampe common rail à 1800 bars et injecteurs piézo-électriques

Il équipe les modèles suivants :

5 cylindres[modifier | modifier le code]

Le premier moteur automobile VM à 5 cylindres a été créé en 1983. C'était un moteur de 2.494 cm3 développant 105 Ch avec un couple de 206 Nm à 2.400 tr/min équipant l'Alfa Romeo Alfa 6 2.5 Turbodiesel. Il était issu de la même conception modulaire que le premier 4 cylindres de 1.995 cm3 qui équipait les Alfa Romeo Alfetta et Giulietta en lui ajoutant un cylindre. (Nota : un an après la mise en fabrication de ce moteur, VM présentait le 4 cylindres de 2.393 cm3 qui équipera l'Alfa Romeo 90 d'une puissance de 110 Ch mais avec une consommation moindre. Avec l'arrêt de la fabrication de l'Alfa 6 en 1987, VM ne produira plus de nouveaux moteurs à 5 cylindres jusqu'en 1999. Celui-ci resta en fabrication pour équiper le Toyota Land Cruiser BJ73 avec le moteur VM66A 5 cylindres durant les années 1987-88. Actuellement plus aucune voiture commercialisée dans le monde n'est équipée d'un moteur VM 5 cylindres.

HR 588 OHV[modifier | modifier le code]

Moteur 2,5 L de 2.494 cm3, 5 cylindres en ligne avec deux soupapes par cylindre et injection indirecte Spica. Alésage x course 88,0 x 82,0 mm. Ce moteur est une version à cinq cylindres du moteur 2 litres HR488 et utilise un turbocompresseurs KKK.

Il a équipé les modèles suivants :

  • 1983 à mai 1986 : Alfa Romeo Alfa 6 : 105 Ch / 82 kW à 4.200 tr/min et 240 Nm à 2.400 tr/min,
  • 1987 - 1988 : Toyota Land Cruiser II BJ73 : 99 Ch / 73 kW à 4.000 tr/min et 220 Nm à 2.600 tr/min (pour plusieurs marchés en Europe).

531 OHV[modifier | modifier le code]

Ce moteur 531 OHV est un 425 OHV avec un cylindre supplémentaire, 3.1 L de 3.125 cm3, 5 cylindres en ligne avec deux soupapes par cylindre et injection indirecte. Le R 531 OHV sera la version à injection directe common rail.

Il a équipé essntiellemnt le modèle suivant :


6 Cylindres[modifier | modifier le code]

638 OHV[modifier | modifier le code]

Ce moteur est le 531 OHV avec un cylindre supplémentaire, 3,8 L de | 3.749 cm3, 6 cylindres en ligne avec deux soupapes par cylindre et injection indirecte.

Il a équipé les modèles suivants :

  • 1995-1999 Asia Motors - Kia Combi : 135 Ch / 101 kW et 320 Nm,
  • 1995-2000 : Bucher-Guyer Duro : 148 Ch / 110 kW et 340 Nm,
  • 1999 : camions Béring : 116 Ch / 87 kW et 400 Nm.

R 638 OHV[modifier | modifier le code]

Ce moteur est un 638 OHV équipé de l'injection directe common rail.


D 642 OHV[modifier | modifier le code]

Ce moteur est l'évolution du R 638 OHV dont la cylindrée a été portée de 3.8 L à 4,2 L - 4.164 cm3. Il a été le premier moteur VM Motori a adopter l'injection directe.

Il a équipé le modèle suivant :

  • 2001-2002 : Bucher-Guyer Duro : 158 Ch / 118 kW et 400 Nm,

RA 629 DACT[modifier | modifier le code]

Moteur 2,9 L de 2.935 cm3 V6 avec double arbre à cames en tête et quatre soupapes par cylindre, injection directe common rail.

Développé spécialement pour General Motors, sa production s'est arrêtée à la fin de l'année 2008 après que Cadillac ait décidé de quitter le marché européen et que Saab, l'ancienne filiale de GM, ait été mise en vente. GM n'avait pas d'autres utilisations de ce moteur.

A 630 DACT[modifier | modifier le code]

Moteur 3.0 L de 2.987 cm3 V6 avec double arbre à cames en tête et quatre soupapes par cylindre, injection directe common rail. C'est une variante pour se conformer aux normes d'émissions de CO2 en Amérique du Nord (ALENA). Il est aussi connu sous le nom de code L630 DACT et commercialisé dans les modèles Chrysler sous le label EcoDiesel.

Il équipe les modèles suivants :


Autres véhicules aynat utilisé les moteurs VM Motori[modifier | modifier le code]


Références[modifier | modifier le code]

  1. [1] titre=Fiat si compra tutta la VM Motori consulté 30 juin 2014
  2. [2] VM Motori S.p.A. consulté le 30 juin 2014
  3. [3] Auto Report 10 Sept. 2013 consulté le 30 juin 2014
  4. « Fiat finalise le rachat de VM motori », sur automobile.challenges.fr,‎ 30 octobre 2013
  5. http://www.autoblog.com/2014/03/16/ram-jeep-ecodiesel-engine-has-maserati-roots
  6. http://www.vmmotori.com/news-flash/notizie-2/2014-ward-s-auto-10-best-engines-award-for-vm-v6-3-0l.html
  7. Quattroruote : Tutte le Auto del Mondo 2008 - Editoriale Domus SpA
  8. = 23 consulté le 30 Juin 2014
  9. journal Automobiltechnik an der Zeitenwende - La technique de l'automobile à un tournant Berne, Suisse page 109 - 6 Mars 1980
  10. [4] VM Motori R425 DACT
  11. [5] date : 16 mai 2005 - Crain Communications Automotive News - LDV gets diesels from VM Motori