C'est si bon

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

C’est si bon

Chanson par Louis Armstrong (chanteur) avec Sy Oliver (orchestre)
Enregistré 26 juin 1950
New York
Durée 3:00
Genre Jazz
Format Vinyle
Auteur Henri Betti (musique)
André Hornez (paroles)
Jerry Seelen (paroles anglaises)
Édition Paul Beuscher
Label Decca Records

C’est si bon est une chanson française composée en 1947 par Henri Betti avec des paroles écrites par André Hornez. Elle est aussi reprise et adaptée dans plusieurs langues.

Histoire[modifier | modifier le code]

C’est en marchant sous les arcades de la Place Masséna à Nice en juillet 1947 que les neuf premières notes de la chanson viennent en tête de Henri Betti. Il prit ensuite rendez-vous avec le parolier André Hornez à l’Hôtel Powers de la rue François-Ier à Paris pour trouver un titre à sa chanson. Le parolier lui dit que le titre sera en trois syllabes et qu’il ira sur les trois premières notes. Le lendemain, il fera voir à Henri Betti une liste de dix titres en trois syllabes dont le dernier titre est C’est si Bon. Henri Betti lui dit que c’est celui-là qu’il veut prendre mais André Hornez lui répondit qu’il ne voulait pas le marquer parce qu’il y avait à la même époque une chanson chantée par Charles Trenet qui s’appelait C’est Bon[1]. Henri Betti lui dit que le "si" ferait toute la différence.

Avant de rechercher des chanteurs professionnels pour chanter sa chanson, Henri Betti la chanta lui-même au restaurant La Réserve à Nice le soir en musique d’ouverture et de clôture des services. Pour faire chanter la chanson, il la proposa à Yves Montand qui la refusera. L’éditeur de la chanson Paul Beuscher proposa à Henri Betti de la faire chanter par les Sœurs Étienne mais l’enregistrement passa inaperçu. Paul Beuscher proposa ensuite la chanson à Suzy Delair qui accepta de la chanter au premier Nice Jazz Festival en 1948[1]. Dans ce Festival était présent Louis Armstrong qui demanda à Suzy Delair et ensuite Paul Beuscher s’il pouvait en faire un enregistrement en Amérique. Le disque sortit en 1950 et connaîtra un succès planétaire.

En 1964, Yves Montand enregistre une nouvelle version pour son album Le Paris de… Montand.

La même année, Cliff Richard accompagné par The Shadows, reprend la chanson en français sur un Super 45 T contenant 4 chansons française dont La Mer de Charles Trenet. Eddy Mitchell fera également sa version en 1964 en solo. En 2006, Arielle Dombasle reprend la chanson en anglais et en français dans son album C'est si bon (album).

En 2010, la chanteuse québécoise Nicole Martin l’enregistre et l’incorpore à son album Cocktail de douceur.

Enregistrements[modifier | modifier le code]

Autres versions[modifier | modifier le code]

Version anglaise[modifier | modifier le code]

En 1949 Johnny Desmond (en) chante une version anglaise avec le titre C’est si bon (It’s So Good), dont les paroles sont signées de Jerry Seelen. La chanson est popularisée en 1953 aux États-Unis avec une version française chantée par Eartha Kitt, réutilisée dans le film de Harry Horner New Faces (en) sorti en 1954. Jean Sablon enregistrera également la chanson dans les années 1950 en version anglaise.

La version anglaise est reprise par Louis Armstrong en 1950, par Pat Thomas en 1963, par Lloyd Price en 1964.

Version allemande[modifier | modifier le code]

En 1950, Angèle Durand enregistre une version allemande qui devient un succès en Allemagne.

Version espagnole[modifier | modifier le code]

La chanteuse Eva Cortés (es) et le chanteur de flamenco Miguel Poveda (es) reprennent la chanson en français et en espagnol dans l’album El mar de mi vida en 2010.

Version brésilienne[modifier | modifier le code]

Rita Lee enregistre une version sous le nom Cecy Bom, dans l’album Zona Zen (EMI Records).

Filmographie[modifier | modifier le code]

C’est si bon a aussi été reprise dans plusieurs films :

Références[modifier | modifier le code]

  1. a et b Louis-Jean Calve, Cent ans de chansons française, Archipoche, 2008, p. 67

Lien externe[modifier | modifier le code]