Paul Beuscher

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Paul Beuscher est une chaîne de magasins d'instruments de musique, et d'édition musicale. Son siège est situé au 27 boulevard Beaumarchais à Paris.

Histoire[modifier | modifier le code]

L'activité commence en 1850 avec Hippolyte Beuscher, dit Paul, qui exerce le métier de luthier au 29, boulevard Beaumarchais.

Années 1940[modifier | modifier le code]

Les années 1940 voient l'essor des éditions musicales Paul Beuscher, prises en main par Roger Seiller (1903-1956)[1], devenant le lieu de rendez-vous des grands noms de la chanson française, notamment avec la signature de chansons devenues des standards internationaux, comme C'est si bon (Henri Betti et André Hornez) et La Vie en rose (Louiguy et Édith Piaf).

Années 1960[modifier | modifier le code]

À partir des années 1960, le président-directeur général Philippe Seiller (né en 1933)[1], renforce le poids de l'activité éditoriale en éditant des partitions des principaux succès de Nino Ferrer, François Deguelt, Pierre Vassiliu.

L'activité éditoriale de Paul Beuscher s'étend ensuite à la publication de nombreux ouvrages pédagogiques et de recueils de chansons du début du siècle à nos jours.

Les magasins Paul Beuscher sont les premiers importateur de guitares Gibson en France.

Le succès aidant, la maison a étendue son influence à travers trois nouveaux magasins, Paul Beuscher Rive gauche, La Librairie musicale de Paris, Paul Beuscher C/VIRGIN MEGASTORE.

Années 2000[modifier | modifier le code]

À la mort de Philippe Seiller, en 2000, ses trois filles reprennent la direction des magasins. Le 1er septembre 2006, Pierre Lemoine, P-DG. des éditions Henry Lemoine, rachète Paul Beuscher Publications et les magasins Paul Beuscher et en devient le nouveau dirigeant.

Afin de finaliser une réorganisation essentielle, l'activité Magasins sera à partir de 2010 regroupée exclusivement sur le secteur de Paris Bastille, place historique de cette enseigne.

Depuis, Paul Beuscher sponsorise de nombreux artistes tel que Les Têtes raides, BB Brunes, No One Is Innocent, Ilene Barnes, Tony Jazz et participe à des événements en partenariat avec des radios telles que Ouï FM, RTL2 ou Voltage FM.

Dans un registre plus classique, l'enseigne a noué des partenariats, par exemple avec l'Ensemble orchestral de Paris, et poursuit une politique d'aide aux artistes ou aux institutions de toutes dimensions. Paul Beuscher a entrepris différents partenariats avec plusieurs salles parisiennes afin de participer à la vie active des musiciens et pouvoir s'associer à leurs spectacles.

Enfin, la société a repris la fabrication d'instruments à son nom, tels qu'une ligne de guitares électriques équipées de micros EMG, une ligne de guitare folk et continue de produire depuis quelques années sa collection de guitares classiques de fabrication espagnole.

Pour compléter sa présence sur les médias, en plus de son site internet, Paul Beuscher a développé une application spécifique aux smartphones et Iphones et est aussi présent de façon active sur Facebook, Google + et Twitter.

Les artistes diffusés[modifier | modifier le code]

Dans la première moitié du XXe siècle, Édith Piaf (La Vie en rose...), André Claveau (J'ai pleuré sur tes pas...), etc. ont été diffusés par Paul Beuscher.

Dans un passé plus récent, Prince, Brad Pitt, Nino Ferrer, Michel Polnareff, Eddy Mitchell, Michel Jonasz, Sophie Marceau, Charles Aznavour, Bernard Lavilliers et beaucoup d'autres ont été ou sont toujours des clients des éditions Paul Beuscher.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a et b La Chanson française, éd. Larousse, 1999 p. 398

Sources[modifier | modifier le code]