Emil Stern

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Stern.

Emil Stern

Nom de naissance Émile Stern
Naissance 28 avril 1913
Paris (France)
Décès 14 janvier 1997 (à 83 ans)
Cannes (France)
Activité principale Compositeur, arrangeur, parolier, pianiste, chef d'orchestre, chanteur
Genre musical Chanson française
Instruments Piano

Emil Stern, pseudonyme d'Émile Stern (né à Paris le 28 avril 1913, et mort à Cannes le 14 janvier 1997) est un compositeur, pianiste et chef d’orchestre français.

Biographie[modifier | modifier le code]

Né de parents roumains, Emil Stern obtient un premier prix de piano à l’issue de ses études musicales classiques au Conservatoire de Paris.

Vers le milieu des années 1930, il est pianiste de jazz et musicien de scène, notamment pour Maurice Chevalier. Il fut ensuite l’un des artistes polyvalents (musicien, chanteur, humoriste) de l’orchestre de Ray Ventura puis, après guerre, accompagnateur, arrangeur et directeur d’orchestre pour des chanteurs-vedettes de l’époque comme André Claveau, Renée Lebas ou Jean Sablon.

Il enregistre également, avec son orchestre, quelques disques d’ambiance ou de danse en reprenant les succès du moment de chanteurs en vogue comme Charles Aznavour, Gilbert Bécaud, Les Compagnons de la chanson, Dalida, Sacha Distel ou Édith Piaf :

  • Emil Stern Et Son Piano Magique – Danse Vol. 6 (Riviera, 1953), grand prix du disque de dance 1953
  • Avec son piano magique : Vous, vous, vous, Deux amoureux… (1955)
  • Sweet music : Du soleil plein la tête, Ay que je t'aime (1955)
  • Avec son piano amoureux : Tête de bois, Itsi bitsi petit bikini, Verte campagne, L'Absent, Tu t’laisses aller, Les Bleuets d'azur… (1960)
  • Neige, flirt et piano (Barclay)

Mais c’est en s’associant avec le parolier Eddy Marnay, au début des années 1950, qu’il va accéder à la notoriété en composant pour une multitude de chanteurs célèbres, livrant des succès populaires dont plusieurs s’inscriront au patrimoine de la chanson française : Un jour, un enfant pour Frida Boccara, La Ballade irlandaise (Un oranger) pour Bourvil, Java (Qu'est-ce que tu fais là ?) pour Lucienne Delyle, Ivan, Boris et moi pour Marie Laforêt, Tire l'aiguille (Laï, laï, laï) pour Renée Lebas, Okazou et Patchouli chinchilla pour Régine

Il compose également la musiques de film Mazel Tov ou le Mariage de Claude Berri (1968)

Ses interprètes (liste non exhaustive)[modifier | modifier le code]

Marcel Amont[modifier | modifier le code]

Elga Andersen[modifier | modifier le code]

Michèle Arnaud[modifier | modifier le code]

Jean Bertola[modifier | modifier le code]

Frida Boccara[modifier | modifier le code]

Bourvil[modifier | modifier le code]

André Claveau[modifier | modifier le code]

Les Compagnons de la chanson[modifier | modifier le code]

Dalida[modifier | modifier le code]

François Deguelt[modifier | modifier le code]

Suzy Delair[modifier | modifier le code]

Lucienne Delyle[modifier | modifier le code]

Colette Deréal[modifier | modifier le code]

Rosalie Dubois[modifier | modifier le code]

Jacqueline François[modifier | modifier le code]

Juliette Gréco[modifier | modifier le code]

Marie Laforêt[modifier | modifier le code]

Serge Lama[modifier | modifier le code]

Renée Lebas[modifier | modifier le code]

Eddy Marnay[modifier | modifier le code]

Yves Montand[modifier | modifier le code]

Mouloudji[modifier | modifier le code]

Nana Mouskouri[modifier | modifier le code]

Jean-Claude Pascal[modifier | modifier le code]

Régine[modifier | modifier le code]

Colette Renard[modifier | modifier le code]

Jean Sablon[modifier | modifier le code]

  • Môm ! de mon cœur, musique cocomposée avec Jean Sablon, paroles de Jean Sablon et Henry-Lemarchand (1958)
  • Ballade irlandaise
  • Monsieur Hans

Téréza (Tereza Kesovija)[modifier | modifier le code]

Les Trois Ménestrels[modifier | modifier le code]