Colgate-Palmolive

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Colgate-Palmolive Company

Description de l'image  Colgate palmolive logo.svg.
Création 1806
Dates clés 1928: Fusion de Colgate et Palmolive
Fondateurs William Colgate
Forme juridique Public
Action NYSE : CL
Slogan World of Care / Le Monde du soin
Siège social Drapeau des États-Unis New York, État de New York (États-Unis)
Direction Ian M. Cook, CEO
Actionnaires State street corporation (The)Vanguard Group, inc[1].
Activité Produits de grande consommation
Effectif 39 200 (2012)
Site web www.colgate.com
Chiffre d’affaires en augmentation $12.950 milliards (2011)[2]
Résultat net en augmentation $2 milliards (2011)

Colgate-Palmolive est une entreprise américaine spécialisée dans la fabrication et la commercialisation de produits d'entretien et de produits d'hygiène, tels que les savons, les détergents, les dentifrices et les brosses à dents. C'est un acteur international du marché, avec des marques bénéficiant d'une forte notoriété dans de nombreux pays.

Histoire[modifier | modifier le code]

Années 1800[modifier | modifier le code]

Annonce d'un magazine pour Palmolive en 1915
Publicité pour la pâte à dents en tube datant de 1915

En 1806, William Colgate, un fabricant de savon et de chandelles, démarre une entreprise de savon, de chandelles et d'amidon sur la rue Dutch à New York, le nom de sa compagnie : "William Colgate & Company". En 1833, William Colgate a une grave crise cardiaque ce qui arrête les ventes de l'entreprise. Après quelques années de repos, il reprend le travail. Dans les années 1840, la compagnie commence à vendre des savonnettes individuelles au poids identique. En 1857, William Colgate décède et la compagnie se renomme "Colgate & Company" sous la direction de Samuel Colgate, son fils, qui ne souhaitait pas poursuivre le travail de son père, mais le fit, croyant que c'était la bonne chose à faire. En 1872, Colgate présente Bouquet de Cachemire, leur premier savon parfumé moulé. En 1873, la firme produit sa première pâte à dents, une pâte odorante vendue en bocaux. La compagnie est la première à vendre de la pâte à dents en tube, la Colgate Ribbon Dental Cream, en 1896. La même année, Colgate embauche Martin Ittner et sous sa direction fonde l'un des premiers laboratoires de recherche appliquée[3]. En 1898, au Milwaukee dans le Wisconsin, la compagnie B.J. Johnson fabrique du savon fait entièrement d'huile de palme et d'huile d'olive, la formule ayant été développée par B.J. Johnson. Le savon était si populaire que la compagnie se renomma "Palmolive"[4].

Années 1900[modifier | modifier le code]

Publicité datant de 1922 pour le savon Palmolive

En 1908, les cinq fils de Samuel Colgate dirigent l'entreprise. Ils lancent la vente massive de pâte dentifrice en tubes.

L'une des techniques de publicité de la compagnie Palmolive était l'heure Palmolive, une émission de radio hebdomadaire qui débuta en 1927[5] et le Palmolive Beauty Box Theater qui dura de 1934 à 1937.

Fusion[modifier | modifier le code]

En 1926, une compagnie de savon du Missouri, connue sous le nom de Peet Brothers, fusionne avec Palmolive. La compagnie devint alors Palmolive-Peet.

En 1928, Palmolive-Peet fusionne avec la compagnie Colgate, créant l'entreprise: Colgate-Palmolive-Peet.

En 1930, la compagnie est la première compagnie cotée à la Bourse de New York[6].

Publicité de 1934 pour la crème à raser Palmolive

Colgate Palmolive[modifier | modifier le code]

En 1953, on renonce au "Peet" dans le titre, ce qui laisse "Colgate-Palmolive", le nom présent[7].

En 1956, la compagnie établit son siège social sur Park avenue, à New York[8],[9].

George Henry Lesch est PDG et président du conseil de Colgate-Palmolive dans les années 1960 à 1971[10],[11].

En 1966, le savon à laver Palmolive est vendu sur le marché.

En 1976, la compagnie acquiert la marque Hill's, qui vend de la nourriture pour animaux[12].

En 1987, Colgate-Palmolive et Henkel acquièrent les activités de Lesieur-Cotelle dans le domaine des produits d'entretien. Colgate récupère l'eau de javel La Croix, et l'usine de Rillieux-la-Pape qui la fabrique.

En 1993, les marques Tahiti et Pouss'Mousse sont reprises à la société S. C. Johnson[13].

Années 2000[modifier | modifier le code]

En 2005, Colgate se sépare des marques Fab, Dynamo, Arctic Power, ABC, Cold Power et Fresh Start, et de la licence pour la marque Ajax aux États-Unis, au Canada et à Porto Rico, à Phoenix Brands LLC, dans le cadre d'un plan visant à se concentrer sur les produits à plus haut rendement (hygiène buccodentaire, hygiène personnelle et produits de soins pour animaux)[14].

En 2006, Colgate-Palmolive annonce l'acquisition de la compagnie Tom's of Maine, un important fabricant de dentifrice naturel, pour la somme de 100 millions $US[15],[16],[17],[18].

En juin 2007, du dentifrice Colgate contrefait importé de Chine est contaminé par du diéthylène glycol, plusieurs individus des États-Unis ont déclaré avoir subi des maux de tête et de la douleur après utilisation du produit[19].

En mars 2011, Colgate-Palmolive achète à Unilever (anciennement Sara Lee) la marque Sanex (gels de douche et déodorants) pour un montant de 940 millions USD[20].

Marques du groupe[modifier | modifier le code]

L'entreprise commercialise une vaste gamme de produits :

Organisation[modifier | modifier le code]

Colgate-Palmolive possède de nombreux sites de production dans plus de 200 pays, mais elle est cotée dans seulement deux d'entre eux, les États-Unis et l'Inde. Le siège social de la compagnie est établi à New York. Le siège europeén de la compagnie est établi à Genève.

En France[modifier | modifier le code]

Colgate-Palmolive possède deux usines en France : une à Compiègne, de 600 salariés, qui fabrique les produits "Tahiti, Soupline, Paic et Ajax"[21] ; ainsi qu'une à Rillieux-la-Pape, qui fabrique l'eau de Javel "La Croix". Il s'agit de l'ancienne usine Cotelle, reprise en 1987.

L’usine compiégnoise est la plus importante que possède le groupe en Europe. Elle fournit à elle seule la moitié de la production européenne du groupe[22].

Mises en causes et controverses[modifier | modifier le code]

Traitement des animaux[modifier | modifier le code]

En mars 1999, PETA souligne que la compagnie fait des progrès en ce qui concerne les tests sur les animaux. Colgate-Palmolive établit à cette époque un moratoire sur les tests fait sur des animaux pour les produits d'hygiène personnelle pour adultes ce qui inclut déodorants, shampoings, fragrances et crèmes à raser[23].

Impact environnemental[modifier | modifier le code]

En 2007, les émissions de CO2 de la compagnie atteignaient approximativement 675 000 tonnes, en hausse de 11 000 comparativement à 2006[24]. De 1998 à 2007, la compagnie a réduit la quantité d'énergie nécessaire à la production d'une tonne de ses produits d'environ 28 % et réduit sa consommation d'eau de 42 %.

Colgate-Palmolive, étant l'un des successeurs de la compagnie Mennen, il est parmi les 300 compagnies tenues potentiellement responsables de déchets toxiques sur le site fédéral Chemsol, superfund (classé toxique), dans le comté de Piscataway, au New Jersey[25].

La compagnie a réduit sa production de gaz à effet de serre de 21 %, sa consommation d'eau de 44 % de 2002 à 2010[26].

La compagnie obtient un score de 3 sur le site Ethiscore[27], un pointage déplorable[28].

Éducation et implication dans la communauté[modifier | modifier le code]

En 1890, l'Université de Madison dans l'État de New York fut renommée l'Université de Colgate, en honneur de la famille Colgate après des décennies de soutien financier et d'implication de leur part[29].

La compagnie commandite par ailleurs une compétition sportive à but non-lucratif ouverte aux femmes de tous âges. Cet évènement est appelé les jeux pour femmes Colgate et est tenu à l'Institut Pratt de Brooklyn[30],[31]. Les finalistes rivalisent afin d'obtenir des trophées et des subventions d'aide aux études.

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Lien externe[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. http://fr.finance.yahoo.com/q/mh?s=CL
  2. http://bourse.latribune.fr/actions/commerzbank-s-p500/colgate-palmolive/donnees-financieres/id_notation-258597.html
  3. (en) Maxine N. Lurie (éd.) et Marc Mappen (éd.), Encyclopedia of New Jersey, Rutgers University,‎ 2004 (lire en ligne)
  4. (en) « Colgate-Palmolive Company History: Creating Bright Smiles for 200 Years » (consulté le 2009-02-24)
  5. « http://fr.zettapedia.com/tag/palmolive.htm#/lheure-palmolive.htm » (ArchiveWikiwixArchive.isGoogleQue faire ?). Consulté le 2013-03-30
  6. http://www.colgate.com/app/Colgate/US/Corp/History/1901.cvsp
  7. http://www.colgate.com/app/Colgate/US/Corp/History/1931.cvsp
  8. « http://www.nycskyscrapers.com/parkavenue.html » (ArchiveWikiwixArchive.isGoogleQue faire ?). Consulté le 2013-03-30
  9. http://library.columbia.edu/indiv/avery/da/collections/uris.html
  10. http://www.nndb.com/people/965/000124593/
  11. http://www.nytimes.com/1994/09/28/obituaries/george-h-lesch-84-ex-chief-of-colgate.html
  12. http://www.docstoc.com/docs/15038827/Colgate-Palmolive-With-a-continuous-expansion-in-its-produ
  13. Histoire du groupe Colgate Palmolive
  14. (en) « Colgate-Palmolive Sells Detergents to Phoenix Brands », PROMO Magazine,‎ July 13, 2005 (consulté le 2009-02-24)
  15. http://www.boston.com/business/articles/2006/03/22/colgate_will_buy_toms_of_maine/
  16. http://www.tomsofmaine.com/press/releases/detail/colgate-purchasing-toms-of-maine
  17. http://www.enn.com/top_stories/article/3915
  18. http://www.usatoday.com/money/companies/2006-03-21-natural-usat_x.htm
  19. (en) « Toothpaste recall expands », ABC News 7,‎ Monday, June 18, 2007 (consulté le 2009-02-24)
  20. Associated Press, « En bref - Transactions dans le savon », Le Devoir,‎ 24 mars 2011 (lire en ligne)
  21. L'usine Colgate Palmolive toujours en grève, sur leparisien.fr
  22. L'inquiétude des salariés de Colgate-Palmolive
  23. (en) « Ask Carla », Ask Carla (consulté le 2009-02-25)
  24. http://www.environmentalleader.com/2008/05/08/colgate-palmolive-improves-production-efficiency/
  25. (en) « Settlement Clears Way for Continued Funding of New Jersey Superfund Cleanup », Market Watch (consulté le 2009-02-25)
  26. http://www.colgate.com/Colgate/US/Corp_v2/LivingOurValues/Sustainability_v2/Sustainability_Report_2011.pdf#page=1
  27. « http://www.ethiscore.org/company.aspx?id=13250 » (ArchiveWikiwixArchive.isGoogleQue faire ?). Consulté le 2013-03-30
  28. « http://www.ethiscore.org/info.aspx?info=research » (ArchiveWikiwixArchive.isGoogleQue faire ?). Consulté le 2013-03-30
  29. The Encyclopedia Americana, The Encyclopedia Americana Corporation,‎ 1918 (lire en ligne)
  30. http://www.colgategames.com/
  31. http://www.colgategames.com/recruit.htm