Cliff Richard

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Richard.

Sir Cliff Richard
OBE

alt=Description de cette image, également commentée ci-après

Cliff Richard en 2009

Informations générales
Nom de naissance Harry Rodger Webb
Naissance 14 octobre 1940 (73 ans)
Lucknow
Drapeau de l'Empire britanniques des Indes Inde britannique
Activité principale Chanteur
Musicien
Acteur
Philanthrope
Genre musical Skiffle, rock 'n' roll, pop, gospel, musique chrétienne contemporaine (en)
Instruments Chant, guitare, percussion
Années actives depuis 1958
Labels EMI
EMI's Columbia (en)
Epic
Decca
Rocket (en)
Papillon (en)
Site officiel http://www.cliffrichard.org

Sir Cliff Richard, OBEHarry Rodger Webb, le 14 octobre 1940, à Lucknow (Inde) est un chanteur de rock britannique. Il fut d'abord reconnu comme la réponse britannique à Elvis Presley, son idole. Comme il l'a souvent répété : « S'il n'y avait pas eu Elvis Presley, alors il n'y aurait sans doute jamais eu de Cliff Richard et les Shadows, de Gene Vincent, Billy Fury, Buddy Holly, etc. » Il reste très populaire au Royaume-Uni, en Australie, en Nouvelle-Zélande et au Japon, et a été une star majeure du rock dans toute l'Europe de 1959 à 1963, avant l'émergence des Beatles. En France, quantité de ses chansons ont été adaptées par des artistes de l'époque yéyé, de Johnny Hallyday à Claude François. Sa gloire s'est alors combinée à celle de son groupe accompagnateur, les Shadows. Par contre, il n'est jamais parvenu à vraiment percer aux États-Unis, où il n'a remporté que deux top ten. Il a vendu à ce jour 250 millions de disques.

Biographie[modifier | modifier le code]

Les parents de Harry Webb, alias Cliff Richard, faisaient partie de la colonie anglaise établie en Inde. Outre Cliff, ils ont eu trois filles. En 1948, suite à l'indépendance de l'Inde, la famille se rapatrie au Royaume-Uni pour s'établir dans de lointaines banlieue de Londres, d'abord à Carshalton, puis en 1949 à Waltham Cross dans le Hertfordshire, et enfin en 1950 à Cheshunt, où le jeune Harry Webb fait ses études secondaires pour en sortir avec l'équivalent d'un baccalauréat littéraire. Il prit ensuite un emploi administratif, mais dès alors son intérêt est principalement tourné vers la musique, en particulier le skiffle, très en vogue en Grande-Bretagne dans ces années-là. Alors qu'il a seize ans, son père lui achète sa première guitare.

Harry Webb forme en 1957 son premier groupe, les Quintones, prend ensuite la place de chanteur dans un autre orchestre, le Dick Teague Skiffle Group, et se joint enfin à un ensemble de rock appelé les Drifters (à ne pas confondre avec les Drifters américains), dont le principal guitariste est alors Ian Samwell. C'est à cette époque que Harry Webb change de prénom pour prendre celui de Cliff, qui est un diminutif courant de Clifford ou Clifton mais signifie aussi en anglais « falaise », ce qui s'associe à la notion de « rock ». Et sur la suggestion de Ian Samwell, il prend en 1958 pour patronyme de scène « Richard », en hommage au rocker considéré comme le plus extrême de l'époque, Little Richard. Et c'est en tant que « Cliff Richard and the Drifters » que le groupe enregistre chez Columbia Records (groupe EMI) son premier single, produit par Norrie Paramor, avec en face A Move It, une composition de Ian Samwell. Le disque sort le 29 août 1959 et grimpe en n°2 des Charts, c'est le début de la gloire.

Suivent les mois suivants trois autres singles qui positionnent Cliff Richard en équivalent anglais d'Elvis Presley, puis, en juillet 1959, le 45 tours Living Doll qui marque la consécration. Le disque est n°1, et pour la première fois, Cliff est réellement accompagné par les Drifters (pour les précédents enregistrements on avait recouru à des musiciens de studio). À cette date, la composition des Drifters a été totalement changé, le groupe rassemble désormais Hank Marvin, Bruce Welch, Jet Harris, Tony Meehan. Le disque est distribué aux États-Unis, ce qui suscite des complications juridiques avec les Drifters américains. Aussi le groupe est-il renommé The Shadows. Tous en étant les accompagnateurs attitrés de Cliff, ils ont une relation contractuelle distincte avec le label Columbia. Ils sont payés pour enregistrer avec Cliff Richard mais ne touchent pas de pourcentage sur les ventes de disques, alors qu'ils peuvent publier des enregistrements à part sous leur propre nom de groupe.

Entre 1960 et 1963 Cliff Richard et/ou les Shadows dominent outrageusement les Charts britanniques. Leur son, renommé pour sa qualité exceptionnelle pour l'époque, se recentre sur un style pop moins brutal mais générateur de ventes massives. Comme dira John Lennon, « avant Cliff et les Shadows, il n'y avait rien d'écoutable dans la musique anglaise ».

Cliff Richard

Les principaux succès de Cliff accompagnés des Shadows furent : Move It (1958), Livin Doll (1959) , Travellin Light (1959), Please Don't Tease (1960), The Young Ones (1962), We Say Yeah (1962), Summer Holiday (1963).

Cliff Richard a participé deux fois au Concours Eurovision de la chanson. Il termina deuxième en 1968 avec le tube international Congratulations et troisième en 1973 avec Power to all our Friends, certes un peu moins connu mais qui se vendit néanmoins à plus d'un million d'exemplaires.

Cliff Richard aurait gagné l'Eurovision 1968 : « Un documentaire espagnol affirme que le dictateur Franco aurait acheté les résultats de l'Eurovision 1968, permettant à l'Espagnole Massiel de gagner. »[1]

Après cette période musicalement hésitante, il est revenu à une musique populaire de qualité en 1975 avec une ballade phare dans sa carrière Miss You Nights et un 33 tours rock-pop de qualité, produit par Bruce Welch (Shadows) I'm nearly Famous, sorti en 1976. Elton John en fit la publicité. Cliff Richard fut redécouvert pendant la deuxième moitié des années 1970. Grâce à un répertoire de qualité, il est revenu sur le devant de la scène britannique et internationale.

Devil Woman (1976), We don't Talk Anymore, Carrie (1979), Dreamin' (1980) , Wired for Sound (1981), The Only Way Out (1982), Ocean Deep (1983), Some People (1987), Mistletoe and Wine (1988), Saviour's Day (1990), Peace In Our Time (1993), A Misunderstood Man (1995), The Millenium Prayer (1999), Santa's List (2003), Simplicity (2004).

Vie personnelle[modifier | modifier le code]

Richard possède une propriété viticole dans le sud du Portugal à Albufeira[2], une propriété à la Barbade ainsi qu'en Angleterre et à Manhattan (New-York).

Richard a démenti, le jeudi 14 août 2014, être impliqué dans une affaire d'agression sexuelle sur mineur dans les années 1980, après la révélation d'une perquisition dans un appartement lui appartenant en Angleterre[3],[4]. Le 23 août 2014, il a été interrogé par la police pour cette affaire d'agression sexuelle sur un garçon de 16 ans. "Il a été entendu samedi 23 août 2014 par la police britannique", a annoncé son porte-parole[5].

Carrière[modifier | modifier le code]

Cliff Richard est l'artiste britannique ayant obtenu le plus de numéros 1 dans les hit-parades britanniques.

Il totalise en 2005 14 numéros 1 dans les charts musicaux et plus de 50 top ten au Royaume-Uni. Il est également très régulièrement classé dans les charts de ventes de DVD musicaux au Royaume-Uni.

Il est dans le Guinness Book des records britanniques pour sa carrière au sommet des charts, dans chacune des cinq dernières décennies (1950, 1960, 1970, 1980, 1990...).

Cliff Richard n'a jamais été un rocker pur et dur, sauf au début de sa carrière. Il s’est essayé à d’autres styles musicaux en ayant pour seul but de se faire plaisir et de contenter son public. Il a ainsi intégré, dans sa vision pop-rock, plusieurs styles musicaux (rock, hard rock, gospel (rockspell), reggae, country, comédies musicales...)

Il a ainsi séduit un public familial alors qu’il était considéré au début de sa carrière comme « trop sexy pour passer à la TV ». Son image et sa vie sont pétries par le christianisme.

Cliff Richard au centre

Il a eu sa « révélation divine » en 1966, lors d'un séminaire du pasteur Billy Graham. Il a confié publiquement être chrétien en juin 1966, sur la scène de Earl's Court (Londres). Depuis, il vit en conscience avec sa foi et participe aussi régulièrement qu'il le peut à des œuvres caritatives. Il rappelle sa foi en Dieu régulièrement lors de ses concerts en chantant quelques titres à sa gloire... Sa renommée et popularité auprès des familles britanniques sont sans doute aussi grandes que celles d'un Johnny Hallyday en France ou un Adriano Celentano en Italie.

Il a été fait Officier de l'Ordre de l'Empire britannique en 1980 et anobli en 1995 par la reine Élisabeth II du Royaume-Uni. Il est communément surnommé le "Peter Pan de la Pop" ou qualifié de "National Treasure" par les médias britanniques.

Il commercialise de nombreux produits dérivés dont le parfum Miss you Nights.

Sa tournée internationale World Tour (2003) a été un succès public et DVD (enregistré en Nouvelle-Zélande).

Sa tournée mondiale Now & Then (2006), sortie en DVD également, est un modèle de qualité artistique sur scène.

En 2008, il a effectué une tournée britannique "The Time Machine Tour" dont le DVD a été classé premier dans les charts DVD anglais. Sa popularité est intacte après 50 ans de carrière.

2009 et 2010 sont les années qui voient se réunir pour la dernière fois en tournée mondiale Cliff et les Shads. La plupart des concerts anglais ont dû être doublés à la suite de la demande importante. Ils seront en France pour la dernière fois ensemble à Paris le 7 novembre et à Bruxelles le 8 novembre 2009. Le nord de l'Europe suivra en novembre 2009 et en 2010 ce sera le tour de la Nouvelle-Zélande et de l'Australie. La clôture de la tournée mondiale est prévue en Afrique du Sud. Il est cependant possible que l'Asie soit visitée. Un DVD de cette dernière tournée internationale a été enregistré au concert de l'O2 de Londres et sera disponible à la vente à la mi-novembre 2009.

Ensemble après 50 ans de carrière, Cliff et les Shadows totalisent 19 numéros 1 dans les Charts 14 pour Cliff avec ou sans les Shadows et cinq numéros 1 pour les Shadows sans Cliff Richard !

Si les Shadows comptent s'arrêter de jouer ensemble après la tournée internationale 2009-2010, par contre Sir Cliff admet vouloir continuer tant que sa santé le lui permettra... Ils n'excluent cependant pas de se réunir à nouveau pour des concerts ciblés (occasions particulières telles des concerts de soutien à cause sociale ou humanitaire...) mais il ne sera plus question de tournées internationales.

Le dernier DVD de leur tournée de réunion 2009-2010 est classé numéro 1 des ventes de DVD musicaux en Angleterre à la mi-novembre 2009.

Le nouveau DVD de Cliff Richard, STILL REELIN' AND A-ROCKIN' - LIVE, est numéro 1 du classement officiel britannique "Music Video Top 40 - 30th November 2013".

Discographie (Albums)[modifier | modifier le code]

Vidéographie[modifier | modifier le code]

  • Cliff Richard "Serious Charge" (fim 1959)
  • Cliff Richard "Expresso Bongo" (film 1960)
  • Cliff Richard & The Shadows "The Young Ones" (film 1961)
  • Cliff Richard & The Shadows "Summer Holiday" (film 1963)
  • Cliff Richard "Vienne reste toujours Vienne (Rote Lippen soll man küssen)", (film 1964)
  • Cliff Richard & The Shadows "Wonderful life" (film 1964)
  • Cliff Richard & The Shadows "Thunderbirds are go" (en marionnettes, film 1966)
  • Cliff Richard & The Shadows "Finders keepers" (film 1966)
  • Cliff Richard "Two a penny" (film 1968)
  • Cliff Richard "His Land" (film documentaire 1970)
  • Cliff Richard "Take me high" (film 1973)
  • Cliff Richard & The Shadows "Thank you very much !" (1978)
  • Cliff Richard "The Video Connection" (1983)
  • Cliff Richard & The Shadows - "Together 1984" (1986)
  • Cliff Richard "Rock in Australia" (1985)
  • Cliff Richard "Private Collection" (1988)
  • Cliff Richard "Live & Guaranteed" (1988)
  • Cliff Richard "Dressed for the occasion" (1989)
  • Cliff Richard & The Shadows "Knebworth" (1989)(avec d'autres artistes)
  • Cliff Richard "From A Distance - The Event"(1990)
  • Cliff Richard "Together with Cliff Richard" (1991)
  • Cliff Richard "My Kinda life" (1992)
  • Cliff Richard "All Access Areas - The Tour" (Wembley 1993)
  • Cliff Richard "The Story so far" (1993)
  • Cliff Richard with The Shadows "The Hit List - The Best of 35 years" (1994)
  • Cliff Richard "Christmas with Cliff Richard" (1994)
  • Cliff Richard "Hit List Live - Celebrating of 35 years of Top 5 Hits" (1995)
  • Cliff Richard "Cliff at the movies" (1996)
  • Cliff Richard "Heathcliff"(1997)
  • Cliff Richard "The Making of Heathcliff - a dream came true" (1998)
  • Cliff Richard "The 40th anniversary concert - as real as ever at The Royal Albert hall" (1998)
  • Cliff Richard "An audience with Cliff Richard" (1999)
  • Cliff Richard "Live in the Park" (1999)
  • Cliff Richard "The Countdown Concert" (special Guest Hank Marvin)(2000)
  • Cliff Richard "Unforgettable" (2001)
  • Cliff Richard "The Hits I Missed" (2002)
  • "Party at The Palace - The Queen's Golden Jubilee" Cliff Richard & autres artistes(2002)
  • Cliff Richard "World Tour 2003"(2003)
  • Cliff Richard "Live Castles in the air" (2004)
  • Cliff Richard "On the beach / In Portugal" (2005)
  • Dessin animé "It's a boy" Cliff Richard (2005)
  • Cliff Richard "The Essential Music of Cliff Richard" (2006)
  • Cliff Richard "Live here & Now" (2006)
  • Cliff Richard "The Time Machine Tour" (2008)
  • Cliff Richard "50th Anniversary Album" (2009)
  • "Cliff Richard and The Shadows The Final Reunion" (2009)
  • "Cliff Richard "Bold As Brass" (octobre 2010)
  • "Cliff Richard "The Soulicious Tour, Live at The 02 " (novembre 2011)
  • "Cliff Richard "Still Reelin' and A-Rockin' Live in Sydney" (11 novembre 2013)

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Cécile Thibaud, « Eurovision 1968 : un prix espagnol Franco de port ? », Libération,‎ 12 mai 2008 (consulté le 21 décembre 2008)
  2. Propriété viticole
  3. "BBC"
  4. [1]
  5. [2]

Liens externes[modifier | modifier le code]