Sous le ciel de Paris (chanson)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Sous le ciel de Paris.

Sous le ciel de Paris est la chanson originellement interprétée par Jean Bretonnière dans le film Sous le ciel de Paris de Julien Duvivier sorti en 1951.

Les paroles sont de Jean Dréjac et la musique d'Hubert Giraud.

Genèse[modifier | modifier le code]

En 1950, le scénariste Henri Jeanson, qui collabore au film Sous le ciel de Paris que tourne Julien Duvivier, remarque Jean Dréjac qui interprète sa Chanson de Paris dans l’émission Télé-Paris. Jean Dréjac est convoqué avec le compositeur Hubert Giraud par le réalisateur qui recherche la chanson-thème pour son film. Ils lui apportent dès le lendemain[1], au Jardin des Tuileries où Julien Duvivier tourne la séquence avec Brigitte Auber et Jacques Clancy, leur chanson Sous le ciel de Paris qui est immédiatement acceptée par le réalisateur. C’est l’acteur-chanteur Jean Bretonnière qui crée la chanson dans le film.

Historique[modifier | modifier le code]

Après Anny Gould, c'est Juliette Gréco qui est la troisième à enregistrer la chanson pour son troisième 78 tours sorti en septembre 1951[2]. Elle est l'une des artistes à populariser l'œuvre sur la scène internationale comme elle l'écrit dans ses mémoires : « Jean Dréjac et Hubert Giraud, avec ce morceau de « Ciel de Paris » que Gréco continue de transporter soigneusement dans chacun de ses voyages autour du monde, et arrivée sur scène, le déployant comme un drapeau »[3]. Grâce à elle et à d'autres prestigieux interprètes comme Édith Piaf et Yves Montand, la chanson devient un symbole de Paris et de la France dans le monde.

Incessamment reprise depuis sa création, la chanson est notamment enregistrée par Jacqueline François, Les Compagnons de la chanson, Michel Legrand, Enrico Macias, Mireille Matthieu, Isabelle Aubret, Zaz et bien d'autres[4]...

Seule chanson française reprise par les trois ténors José Carreras, Plácido Domingo et Luciano Pavarotti, lors de leur concert donné à Paris en 1998.

Le tempo de Sous le ciel de Paris se prête particulièrement bien au musette, c'est une pièce maîtresse du répertoire d’accordéonistes très populaires comme Aimable, André Verchuren, Jo Privat ou Maurice Larcange[4], de la même façon qu'elle est l'une des mélodies fréquemment jouées par les accordéonistes ambulants dans les métros et les rues.

Elle a été adaptée en anglais par Kim Gannon (en) sous le titre Under Paris Skies[5] et notamment interprétée aux États-Unis par Édith Piaf, Andy Williams, Paul Anka et Bing Crosby. Remportant un grand succès là-bas, sa version instrumentale figure au répertoire de nombreux jazzmen parmi lesquels Duke Ellington, Toots Thielemans et Coleman Hawkins.

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Source : pages 54-55 du récit de Frédéric Brun (fils de Jean Dréjac), Le Roman de Jean, Paris, Éditions Stock, coll. « La Bleue »,‎ 2008 (ISBN 9782234060272, présentation en ligne).
  2. Source : livret du CD volume 1 (Je suis comme je suis) de son intégrale L'Éternel Féminin, Mercury Records (2003).
  3. Source : page 242 de son ouvrage Jujube, éditions Stock, 1982 (ISBN 9782234008168).
  4. a et b Sous le ciel de Paris dans le répertoire de la Sacem
  5. Under Paris Skies dans le répertoire de la Sacem