Gouvernement Raymond Barre (3)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Gouvernement Raymond Barre.
Gouvernement Raymond Barre III
Régime Ve République
Président Valéry Giscard d'Estaing
Premier ministre Raymond Barre
Début
Fin
Durée &0000000000000003.0000003 ans, &0000000000000040.00000040 jours
Coalition RPR-UDF
VIe législature
277 / 491
Chronologie
Gouvernement précédent Gouvernement Raymond Barre II
Gouvernement suivant Gouvernement Pierre Mauroy I

Cet article présente la composition du gouvernement français sous le Premier ministre Raymond Barre du au , pendant la présidence de Valéry Giscard d'Estaing. Il s’agit du troisième gouvernement de Raymond Barre.

Le troisième gouvernement Raymond Barre est le 14e gouvernement de la Ve République française.

Composition initiale[modifier | modifier le code]

La nomination du Premier ministre est publiée au JO du 4 avril 1978, celles des ministres au JO du 6 avril 1978 et celles des secrétaires d'État au JO du 7 avril 1978.

Ministres[modifier | modifier le code]

Secrétaires d'État[modifier | modifier le code]

  • Secrétaire d’État aux Postes et Télécommunications : Norbert Ségard
  • Secrétaire d’État aux Anciens combattants : Maurice Plantier (RPR)
  • Secrétaire d’État auprès du Premier ministre : Jacques Dominati (UDF-PR) (auprès du Premier ministre)
  • Secrétaire d’État auprès du Premier ministre, chargé des Relations avec le Parlement : Jacques Limouzy (RPR)
  • Secrétaire d’État auprès du Premier ministre, chargé de la Recherche : Pierre Aigrain
  • Secrétaire d’État auprès du Garde des Sceaux, ministre de la Justice : Monique Pelletier (UDF-PR)
  • Secrétaire d’État auprès du ministre de la Santé et de la Famille : Daniel Hoeffel (UDF-CDS)
  • Secrétaire d’État auprès du ministre de l’Intérieur, chargé des Départements et Territoires d’outre-mer : Paul Dijoud (UDF-PR)
  • Secrétaire d’État auprès du ministre de l’Intérieur, chargé des Collectivités locales : Marc Bécam
  • Secrétaire d’État auprès du ministre des Affaires étrangères : Olivier Stirn (UDF-RAD)
  • Secrétaire d’État auprès du ministre du Travail et de la Participation, chargé de la Formation professionnelle : Jacques Legendre (UDF-PR)
  • Secrétaire d’État auprès du ministre du Travail et de la Participation, chargé des Travailleurs manuels et Immigrés : Lionel Stoléru (UDF-RAD)
  • Secrétaire d’État auprès du ministre du Travail et de la Participation, chargé de l'Emploi féminin : Nicole Pasquier (UDF-PR)
  • Secrétaire d’État auprès du ministre de l’Environnement et du Cadre de vie, chargé du Logement : Marcel Cavaillé (UDF-PR)
  • Secrétaire d’État auprès du ministre de l’Environnement et du Cadre de vie chargé de l'Environnement : François Delmas (UDF-PR)
  • Secrétaire d’État auprès du ministre de l'Éducation nationale : Jacques Pelletier (GD)
  • Secrétaire d’État auprès du ministre de l’Agriculture : Jacques Fouchier (CNIP)
  • Secrétaire d’État auprès du ministre de l’Industrie (petite et moyenne industrie) : Jean-Pierre Prouteau (UDF-RAD)

Remaniements[modifier | modifier le code]

Remaniement du 11 septembre 1978[modifier | modifier le code]

Remaniement du 29 novembre 1978[modifier | modifier le code]

Remaniement du 4 juillet 1979[modifier | modifier le code]

  • Démission de Simone Veil et suppression du poste de ministre de la Santé et de la Famille
  • Ministre de la Santé et de la Sécurité sociale : Jacques Barrot (UDF-CDS)
  • Ministre du Commerce et de l’Artisanat : Maurice Charretier (en remplacement de Jacques Barrot)
  • Secrétaire d’État auprès du ministre de la Santé et de la Sécurité sociale : Jean Farge
  • Secrétaire d’État auprès du ministre de la Santé et de la Sécurité sociale : Daniel Hoeffel (UDF-CDS) (changement de titre)

Nomination du 22 octobre 1979[modifier | modifier le code]

  • Secrétaire d’État auprès du Premier ministre, chargé des Industries agricoles et alimentaires : Michel Debatisse

Nomination du 8 novembre 1979[modifier | modifier le code]

Nominations du 18 février 1980[modifier | modifier le code]

  • Ministre délégué auprès du Premier ministre, chargé de la Famille, et de la Condition féminine : Monique Pelletier (UDF-PR) (changement de titre)

Remaniement du 2 octobre 1980[modifier | modifier le code]

  • Ministre de la Défense : Joël Le Theule (RPR) (à la suite de la démission de Yvon Bourges)
  • Ministre des Transports : Daniel Hoeffel (UDF-CDS) (en remplacement de Joël Le Theule)
  • Ministre du Commerce extérieur : Michel Cointat (en remplacement de Jean-François Deniau)
  • Ministre délégué auprès du Premier ministre, chargé des Réformes administratives : Jean-François Deniau (UDF-PR)
  • Secrétaire d’État auprès du Premier ministre, chargé de la formation professionnelle : Jacques Legendre
  • Suppression du poste de Secrétaire d’État auprès du ministre de la Santé et de la Famille (Daniel Hoeffel)
  • Démission de Marc Bécam et suppression du poste de Secrétaire d’État auprès du ministre de l’Intérieur, chargé des collectivités locales
  • Démission de Marcel Cavaillé et suppression du poste de Secrétaire d’État auprès du ministre de l’Environnement et du Cadre de vie, chargé du Logement
  • Secrétaire d’État auprès du ministre de la Santé et de la Sécurité sociale : Rémy Montagne
  • Démission de Jacques Pelletier et suppression du poste de secrétaire d’État auprès du ministre de l’Education nationale

Remaniement du 5 novembre 1980[modifier | modifier le code]

  • Ministre délégué auprès du Premier ministre : Norbert Ségard
  • Secrétaire d’État aux Postes et Télécommunications et à la Télédiffusion : Pierre Ribes (en remplacement de Norbert Ségard et avec un changement d’intitulé)

Nomination du 22 décembre 1980[modifier | modifier le code]

Suppression de poste du 1er février 1981[modifier | modifier le code]

  • Ministre délégué auprès du Premier ministre (à la suite du décès de Norbert Ségard)

Remaniement du 4 mars 1981[modifier | modifier le code]

Remaniement du 12 mai 1981[modifier | modifier le code]

  • Démission de Jean Farge et suppression du poste de Secrétaire d’État auprès du ministre de la Santé et de la Sécurité sociale

Démission[modifier | modifier le code]

La démission de ce Gouvernement est publiée au JO du , à la suite de la victoire de François Mitterrand à l'élection présidentielle de la même année. Le successeur de Raymond Barre, Pierre Mauroy forme alors le Gouvernement Pierre Mauroy 1.

Féminisation du gouvernement[modifier | modifier le code]

Le gouvernement compte quatre femmes ministres : Simone Veil, ministre de la Santé, Alice Saunier-Seité, ministre aux Universités puis ministre déléguée à la Famille, Nicole Pasquier, secrétaire d’État à l'Emploi féminin et Monique Pelletier, secrétaire d’État auprès du ministre de la Justice puis ministre déléguée chargée de la Famille et de la Condition féminine).

Liens externes[modifier | modifier le code]