Actuel (magazine)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Actualité (homonymie).
Actuel
Pays Drapeau de la France France
Langue Français
Date de fondation 1967
Date du dernier numéro 1994
Ville d’édition Paris

ISSN (version électronique) 0587-2472
OCLC 421637286

Actuel était un magazine mensuel, d'abord underground puis de société, publié en France.

Histoire[modifier | modifier le code]

Dans sa première version, en 1967, Actuel fut d'abord un fanzine spécialisé dans le jazz d’avant garde et les musiques alternatives, dirigé par Claude Delcloo. Il passe ensuite sous le contrôle du label Byg Records et prend la forme d'un magazine sous l’égide de Jean Georgakarakos et Jean Luc Young, fondateurs de Byg Records : Actuel, engagé à gauche, est alors destiné à la contre-culture et accompagne les événements de Mai 68. Le magazine s’ouvre au rock et à la culture hippie, ainsi qu’a des sujets de société comme la politique, la drogue et l’écologie.

C'est la reprise du titre en mai 1970 par Jean-François Bizot, alors journaliste, qui, tout en restant proche du courant initial, va lui donner un nouvel essor et en faire un magazine de référence dans les années 1980-90.

L'équipe d'Actuel entre 1970 et 1976 fut notamment composée de Michel-Antoine Burnier (rédacteur en chef), Patrick Rambaud, Yves Frémion et Bernard Kouchner (resté une année), Claudine Maugendre (maquettiste puis directrice de la photo), Jean-Pierre Lentin, Dominique Lacout, Léon Mercadet, Patrice Van Eersel, Patrick Zerbib, Jean Rouzaud, Jean-Paul Ribes, Yves Simon, entre autres[1].

Actuel publia très tôt de la bande dessinée, et fit connaître au public français des classiques traduits de l'underground américain.

Les illustrateurs sont à cette époque : Marcel Gotlib, Robert Crumb, Gilbert Shelton puis Bruno Blum, et bien d'autres.

Le magazine cesse fin 1976, d'une façon inattendue puisque le journal se saborde, estimant ne pas se renouveler et ne rien avoir à dire dans l'immédiat, et ce, la première année où le journal est bénéficiaire [2]!

Après deux almanachs, Actuel renaît de ses cendres en octobre 1979 dans le quartier de la Bastille (11e arrondissement). Le noyau des journalistes fondateurs se reforme avec le renfort de Jacques Massadian, Henri de Bodinat puis Fabrice Rebois. Le magazine s'impose comme le mensuel branché et agitateur d'idées des années 1980[2] avec succès.

L'équipe rédactionnelle est rapidement rejointe alors par Ariel Kyrou, Frédéric Joignot (qui sera rédacteur en chef), Christophe Nick, Philippe Aubert, Brigitte Cornand, Jocie Drehaut, Philippe Vandel, Doug Headline, Ariel Wizman, Frédéric Taddeï, François Weyergans , Daniel Lainé (photographe), Bernard Zekri, Rocking Yaset, Bernard Nauer, Denis Robert [ Il disparaît à nouveau en 1994. Un autre almanach paraît en 1997.

L'équipe du mensuel, toujours autour de Bizot, avait lancé entre temps Radio Nova (1981) puis Nova Magazine (1995), journal urbain des sorties parisiennes, destiné aux publics des 18-35 ans, à mi-chemin entre Time Out et de Colors dont le premier rédacteur en chef fut Patrick Zerbib.

Actuel a plusieurs fois parodié d'autres périodiques (L'hibernation pour Libération, Chienlit Hebdo pour Charlie Hebdo, etc.). Le journal est à ce titre une source directe d'inspiration avouée pour le collectif Jalons.

Jean-François Bizot est décédé d'un cancer le 8 septembre 2007.

Bibliographie[modifier | modifier le code]

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Actuel
  2. a et b Nécrologie de Jean-François Bizot dans Libération du 10 septembre 2007 liberation.fr

Liens externes[modifier | modifier le code]