Opération Barracuda

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

L'opération Barracuda est une opération extérieure de l'armée française visant à soutenir le président David Dacko nouvellement au pouvoir en Centrafrique à la suite de l'opération Caban du 21 septembre 1979, coup d'état au cours duquel Bokassa a été déposé.

L'opération Barracuda fut dirigée par le colonel Bernard Degenne basé à Ndjamena, la capitale du Tchad, qui envoya ses « Barracudas », nom de code pour quatre hélicoptères Puma et quatre avions de transport Transall, transportant des éléments du 8e régiment de parachutistes d'infanterie de marine, à Bangui. À midi, une compagnie du 3e régiment de parachutistes d'infanterie de marine venue de Libreville, au Gabon, se déployait à son tour dans la capitale centrafricaine[1].

Références[modifier | modifier le code]

  1. Stephen Smith et Géraldine Faes, Bokassa Ier : un empereur français, Paris, Calmann-Lévy, 2000 (ISBN 2-7021-3028-3).