Dassault Mirage 4000

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Dassault Mirage 4000
{{#if:
Image illustrative de l'article Dassault Mirage 4000

Constructeur Drapeau : France Dassault aviation
Rôle Avion de chasse
Statut Prototype
Premier vol 9 mars 1979
Nombre construits 1
Équipage
1 pilote
Motorisation
Moteur Snecma M 53-P2 x 9 700 kg
Nombre 2
Type turboréacteur avec postcombustion
Poussée unitaire 83 kN avec PC
Dimensions
Envergure 12 m
Longueur 18 7 m
Hauteur 5 80 m
Surface alaire 73 m2
Masses
À vide 13 400 kg
Avec armement 16 100 kg
Maximale 32 000 kg
Performances
Vitesse maximale 2 445 km/h (Mach 2,2)
Plafond 20 000 m / 65 600 ft m
Vitesse ascensionnelle 18 300 m/min
Rayon d'action 2 000 km
Charge alaire 220 kg/m2
Rapport poussée/poids superieur à 1
Armement
Interne 2 canons de 30 mm + Radar Thomson-CSF RDM
Externe 8 000 kg de charges externe comme Magic II + GBU + reservoir + radar de suivi de terrain en pod

Le Mirage 4000 est un prototype d'avion de chasse développé par Dassault Aviation comme une version biréacteur du Mirage 2000. Les deux avions partagent un certain nombre de caractéristiques comme leurs moteurs, leurs ailes delta et les commandes de vol électriques. Le développement du prototype a été entièrement financé par son constructeur, mais n'a débouché sur aucune construction en série.

Conception[modifier | modifier le code]

Les études pour le Super Mirage 4000 ont été lancées en 1976, en parallèle de celles du Mirage 2000 qui venait d'être choisi pour équiper l'Armée de l'Air française. Comparable en taille au F-15 Eagle américain, l'avion est largement construit en matériaux composites afin de réduire son poids au maximum. Il est équipé de plan canard ajustable en vol. Particularité, c'est la première dérive au monde à être en composite de carbone, elle contient un réservoir de carburant augmentant considérablement l'autonomie de l'appareil (la dérive a la surface d'une aile de Mirage F1). Au total, le Mirage 4000 emporte trois fois plus de carburant que le Mirage 2000.

Le prototype piloté par Jean-Marie Saget fait son premier vol 9 mars 1979 soit un an après celui du Mirage 2000; pendant ce vol il atteint la vitesse de Mach 1,6. Le 11 avril, lors de son sixième vol d'essai, l'avion dépasse Mach 2 avec ces 2 moteurs M-53 prélevés du programme Mirage 2000.

Exemplaire conservé au Musée de l'air et de l'espace du Bourget.

L'Arabie saoudite et l'Irak se montrent intéressés par le projet, l'avion sera renommé Mirage 4000 et sera repeint aux couleurs du désert mais les négociations n'aboutissent pas. Engagée dans le programme du Mirage 2000, la France refuse de financer les cinq avions de présérie souhaités par le constructeur. Le programme est finalement abandonné à la fin des années 1980, Dassault n'ayant pas trouvé d'acheteur.

En 1986, l'unique Mirage 4000 est remotorisé avec des Snecma M53-P2 puis, à partir de 1987, mène des essais dans le cadre du programme ACX Rafale. Le prototype qui a effectué environ 290 vols, se trouve au Musée de l'air et de l'espace depuis 1992. Entretemps il a été repeint aux couleurs des prototypes de Dassault et renommé Super Mirage 4000.

Culture populaire[modifier | modifier le code]

Le Mirage 4000 a été utilisé (au sol) dans le film Un ticket pour l'espace, et la scène a été tournée au Musée de l'Air et de l'Espace de l'Aéroport du Bourget.

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Développement lié

Liens externes[modifier | modifier le code]