Jijé

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Jijé
une illustration sous licence libre serait bienvenue
Biographie
Naissance
Décès
Voir et modifier les données sur Wikidata (à 66 ans)
DraveilVoir et modifier les données sur Wikidata
Nom de naissance
Joseph Gillain
Nationalité
Formation
Activités
Famille
Père
Enfant
Autres informations
A travaillé pour
Mouvement
Site web
Distinction
Œuvres principales
signature de Jijé
signature

Joseph Gillain, dit Jijé, né le à Gedinne et mort le à Versailles, est un scénariste et dessinateur de bande dessinée belge.

Biographie[modifier | modifier le code]

Joseph Gillain est formé à l'école d’art de l'abbaye de Maredsous, à l'école de La Cambre de Bruxelles et à l’école normale provinciale de Charleroi où il est l'élève en dessin de Léon Van den Houten. Il est l'initiateur de ce que le monde de la bande dessinée désigne comme l'école de Marcinelle. Celle-ci est au Journal de Spirou, fondé à Marcinelle par Jean Dupuis en 1938, ce que l'école de Bruxelles est au Journal de Tintin, lancé par les Éditions du Lombard en 1946.

Une des premières œuvres de Jijé, en 1935, fut la création du 'chemin des Sept Douleurs' pour la chapelle Notre-Dame de Haurt, à Bure

Les dessinateurs de l'école de Marcinelle (Franquin, Morris, Will, Tillieux, Roba, Jidéhem, Gos…) sont adeptes de la bulle arrondie, où fusent des dialogues simples, joyeux et spontanés. Pour leur part, leurs confrères et concurrents bruxellois (Hergé, Edgar P. Jacobs, Jacques Martin…) écrivent des textes plus longs et qui sont plus volontiers didactiques.

Carrière[modifier | modifier le code]

Très tôt, Jijé fait preuve d’une imagination foisonnante, créant de très nombreux héros qu'il n'hésite pas à confier ensuite à d’autres, à titre provisoire ou définitif. Il devient rapidement un pilier du Journal de Spirou pour lequel il continue de dessiner durant l'occupation de la Belgique. Jijé est d'ailleurs incarcéré durant deux mois à la libération, soupçonné de collaboration. Il est libéré sur intervention de son rédacteur en chef, Jean Doisy — lui-même résistant et communiste —, qui demande le soutien de Fernand Demany, ministre sans portefeuille chargé de l’information. Jijé n'est ensuite plus inquiété[1].

C'est également durant la guerre qu'il reprend brièvement, en 1940, le personnage de Spirou, créé par le Français Rob-Vel, alors prisonnier de guerre. Le petit groom en uniforme rouge sera l’objet d’une véritable adoption en chaîne. Jijé le restitue en à Rob-Vel, qui vient d'être libéré. Celui-ci cède deux ans plus tard tous les droits à Dupuis qui confie à nouveau la série à Jijé. Celui-ci contribue à en fixer le style et à lui donner un ton plus fantaisiste[1]. Il est également à l'origine de l'aspect définitif du compagnon de Spirou, le journaliste Fantasio, personnage imaginé par Jean Doisy. La série Spirou et Fantasio est ensuite reprise par Franquin en 1946.

Avec trois jeunes dessinateurs, Franquin, Will et Morris, Jijé constitue « la bande des quatre » qui participe au renouveau du Journal de Spirou après-guerre. Franquin et Will travaillent dans sa maison. La famille Gillain embarque même Franquin et Morris pour un long voyage en 1947 en Amérique[N 1]. Lors de leur séjour dans le Connecticut, Jijé rencontre René Goscinny et le présente à Morris, dont il deviendra le scénariste pour Lucky Luke.

De retour en Belgique, Jijé continue à collaborer avec Le Journal de Spirou, puis rejoint Pilote, magazine créée entre autres par Goscinny en 1959. Cet hebdomadaire français évolue à la fin des années 1960 et fait passer la BD du monde des enfants et adolescents à celui des adultes. Jijé y reprend Les Aventures de Tanguy et Laverdure des mains d'Albert Uderzo, toujours sur des scénarios de Jean-Michel Charlier.

Parmi les créations de l'auteur, on peut citer Blondin et Cirage (série créée en 1939 dans la presse chrétienne), Les Aventures de Jean Valhardi (série reprise par Eddy Paape et René Follet) et Jerry Spring. Cette dernière série n'a connu qu'une reprise éphémère après la mort de Jijé, mais de son vivant elle a directement inspiré le style et l'atmosphère des Aventures du lieutenant Blueberry, nées sous le crayon de Gir dans Pilote. Jijé met aussi en images les biographies de Don Bosco, de Christophe Colomb, de Charles de Foucauld et de Baden-Powell — la bande dessinée de cette époque se voulant aussi éducative et édifiante.

Distinction[modifier | modifier le code]

Jijé reçoit le prix du jury des prix Saint-Michel (assimilé a posteriori au Grand Prix Saint-Michel) et le prix Stripschap en 1975 et il est sacré Grand Prix de la ville d'Angoulême en 1977[2]. En 2013, l'édition espagnole de Mon ami Red (Jerry Spring) reçoit le prix Haxtur de la meilleure histoire courte.

Influences[modifier | modifier le code]

Virtuose du dessin et grand inventeur de formes, Jijé a reconnu avoir subi l'influence d'Hergé à ses débuts. À son séjour aux États-Unis, il doit l'influence de Milton Caniff — laquelle se traduit par le choix qu'il fait vers 1949 de remplacer la plume par le pinceau — mais aussi celle de Saul Steinberg, perceptible dans tous les Blondin et Cirage d'après-guerre.

Jijé est considéré comme l'un des pères de la bande dessinée franco-belge. Son influence a été décisive sur plusieurs générations d'auteurs, soit qu'ils aient travaillé à ses côtés, soit qu'ils aient été ses assistants, soit que, venus lui soumettre leurs travaux, ils aient bénéficié de ses conseils. Parmi eux, on compte Franquin, Morris, Will, Eddy Paape, Jean Giraud, Jean-Claude Mézières, Derib, Pat Mallet, Patrice Serres, Daniel Chauvin, André Juillard, Christian Rossi… Son influence s'est aussi étendue à toute une génération surgie après sa mort, tels Yves Chaland ou Serge Clerc qui s'en réclament dès leurs débuts[3].

Hommage[modifier | modifier le code]

Peyo a donné les traits de Joseph Gillain à un personnage nommé Joseph dans Les Taxis rouges, première histoire de sa série Benoît Brisefer. Dans les planches 28 à 31 il aide Benoît Brisefer et Monsieur Dussiflard à quitter un navire en leur fournissant un canot pneumatique.

Le , le Musée Jijé, financé par des fonds privés, ouvre ses portes au cœur de Bruxelles, à l'initiative d'un collectionneur, François Deneyer. Mais des recettes insuffisantes entraînent sa fermeture dès le [4]. En , le créateur du musée obtient cette fois des fonds publics et ouvre, toujours à Bruxelles, la Maison de la bande dessinée. Outre l'œuvre de Jijé, elle met en scène le travail de nombre de ses collaborateurs de l'âge d'or de la bande dessinée belge, avec des expositions permanentes et temporaires[5].

Publications[modifier | modifier le code]

Dans Spirou[modifier | modifier le code]

  1. Marc, Hercule moderne, 1939-1941.
  2. Superman, Hercule moderne, 1945-1945.
  1. Trinet et Trinette dans l'Himalaya, 1939-1941.
  2. Du sang sur la neige, 1941.
  1. Le Fils du milliardaire (suite d'une histoire commencée par Rob-Vel), 1940.
  2. Spirou vedette de cinéma, 1940.
  3. Spirou chez les esquimaux, 1940-1941.
  4. Spirou chez les trappeurs, 1941.
  5. Le Pilote rouge, 1943.
  6. Spirou et l'aventure, 1944-1945.
  7. Happy Christmas ! Noël 1944, 1944.
  8. Les Têtes noires, 1945.
  9. La Jeep de Fantasio, 1945-1945.
  10. Fantasio et le fantôme, 1946.
  11. La Maison préfabriquée (5 premières planches), 1946.
  12. Comme une mouche au plafond, 1949.
  13. Les Hommes-grenouilles, 1951.
  1. Jean Valhardi détective (dessin), avec Jean Doisy (scénario), 1941-1943. Repris en 1979.
  2. Jean Valhardi détective, 1944-1946.
  3. Valhardi contre le soleil noir, 1956.
  4. Le gang du diamant, 1957.
  5. L'affaire Barnes, 1957-1958.
  6. Le mauvais œil (dessin), avec Philip (Philippe Gillain, scénario), 1958.
  7. Le secret de Neptune, 1959-1960.
  8. Rendez-vous sur le Yukon, 1961.
  9. Le retour de Jean Valhardi (dessin), avec Guy Mouminoux (scénario), 1963.
  10. Le grand rush (dessin), avec Guy Mouminoux, 1964.
  11. Le duel des idoles (dessin), avec Guy Mouminoux, 1965.
  • Christophe Colomb, 1942-1945.
  • Couvertures de numéros spéciaux, 1943-1946, 1957.
  • Calendrier 1949, 1948.
  • Baden-Powell, 1948-1950.
  • Blondin et Cirage :
  1. Blondin et Cirage au Mexique, 1951. Repris en 1982 dans la collection Péchés de jeunesse.
  2. Le nègre blanc, 1951. Repris en 1984 dans la collection Péchés de jeunesse.
  3. Kamiliola, 1952. Repris en 1980 dans la collection Péchés de jeunesse.
  4. Silence, on tourne !, 1953. Repris en 1987.
  5. Blondin et Cirage découvrent les Soucoupes volantes, 1954-1955. Repris en 1978 dans la collection Péchés de jeunesse.
  6. Le merveilleux Noël de Blondin et Cirage, 1963.
  1. Jerry Spring, 1954.
  2. Le splendide cavalier (dessin), avec Maurice Rosy (scénario), 1954. Repris en 1985. Publié en album sous le titre Yucca Ranch.
  3. Le visage pâle, 1955. Repris en album sous le titre Lune d'argent.
  4. La révolution mexicaine, 1955. Repris en album sous le titre Trafic d'armes.
  5. La passe des indiens, 1955-1956.
  6. La piste du grand nord (dessin), avec René Goscinny (scénario), 1956.
  7. L'or du vieux Lender (dessin), avec René Goscinny (scénario), 1956.
  8. Le ranch de la malchance, 1956-1957.
  9. Enquête à San Juan, 1957.
  10. Le testament de l'oncle Tom, 1957.
  11. Les trois barbus de Sonoyta (dessin), avec Jean Acquaviva (scénario), 1957-1958.
  12. Fort Red Stone (dessin), avec Philip (scénario), 1958.
  13. Le maître de la Sierra (dessin), avec Philip (scénario), 1960.
  14. La route de Coronado (dessin), avec Jean Giraud (assistant dessin) et Philip (scénario), 1961.
  15. El Zopilote, 1962.
  16. Pancho hors-la-loi, 1963.
  17. Les broncos du Montana, 1963-1964.
  18. Mon ami Red Lover, 1964.
  19. Le loup solitaire (dessin), avec Daniel Dubois (scénario), 1964.
  20. Les vengeurs du Sonora, 1965.
  21. Jerry Spring contre K.K.K. (dessin), avec Lob (scénario), 1966.
  22. Le duel (dessin), avec Lob (scénario), 1966-1967.
  23. L'or de personne (dessin), avec Philip (scénario), 1974.
  24. La fille du canyon (dessin), avec Philip (scénario), 1976.
  25. Le grand calumet (dessin), avec Philip (scénario), 1977.
  1. Docteur Gladstone, 1964.
  2. Zone interdite, 1964-1965.
  • Que barbaridad !, six gags, 1977.
  • Blanc Casque, 1981.

Dans Pilote et Super Pocket Pilote[modifier | modifier le code]

  1. Le cavalier perdu, 1965.
  1. Mission spéciale, 1966.
  2. Les anges noirs, 1967.
  3. Destination Pacifique, 1967-1968.
  4. Menace de mort sur Tahiti, 1968.
  5. Première mission, 1968. Repris dans Super As en 1979.
  6. Le grand mirage, 1968. Repris dans Super As en 1979.
  7. Lieutenant double bang, 1968.
  8. Piège pour un pilote, 1969.
  9. Rapt en plein ciel, 1969. Repris dans Super As en 1979.
  10. Baroud sur le désert, 1969.
  11. Le saboteur, 1969. Repris dans Super As en 1979.
  12. Contre-espionnage aérien, 1969. Repris dans Super As en 1979.
  13. Les vampires attaquent la nuit, 1970.
  14. Station brouillard, 1969. Repris dans Super As en 1979.
  15. Fréquence 268.5, 1969. Repris dans Super As en 1979.
  16. Les espions des sables, 1969. Repris dans Super As en 1979.
  17. La terreur vient du ciel, 1969-1970.
  1. Le pirate sans visage (avec Victor Hubinon au dessin et Eddy Paape au scénario), 1966-1967.
  • French connection, 1 page, 1972.
  • Qu’est devenu Spassky ?, 3 pages, 1972.
  • Les rois de la pédale, 4 pages, 1972. Repris dans le Pilote annuel 1973.
  • Le téléphone rouge, gag, 1972.

Dans Les histoires de Bonux-Boy[modifier | modifier le code]

Dans d'autres revues[modifier | modifier le code]

  1. Dévouement de Jojo, 1936-1937.
  2. Les nouvelles aventures de Jojo, 1937-1939.
  3. Freddy aux Indes, 1939-1940. Repris en 1954-1955.
  • 137 couvertures de La semaine du croisé, 1935-1940.
  • Blondin et Cirage, dans Petits Belges, 1939-1942.
  • Bernadette, dans Line, 1958.
  • Les aventures de Bonux-Boy (dessin), avec Benoît Gillain (scénario), dans Le Journal de Tintin :
  1. Bonux-Boy joue au corsaire, 1959.
  2. La chasse au trésor, 1961.
  • Tanguy et Laverdure (dessin), avec Jean-Michel Charlier (scénario), dans Le Journal de Tintin :
  1. Mission dernière chance, 1973.
  2. Un DC 8 a disparu, 1973.
  3. Les anges noirs, 1976.
  1. Raid sur la corne d'or, 1979.
  2. L'Île des vaisseaux perdus, 1979.

Albums[modifier | modifier le code]

  1. Le dévouement de Jojo, 1937. Réédition Chlorophylle, 1979.
  2. Les aventures de Jojo, ?. Réédition Chlorophylle, 1980.
  1. Blondin et Cirage en Amérique, Averbode, 1942. Réédition Magic Strip, 1985, avec une couverture d'Yves Chaland.
  2. Blondin et Cirage contre les gangsters, Averbode, 1946. Réédition Michel Deligne, 1973.
  3. Jeunes ailes, Averbode, 1946. Réédition Yann Rudler, 1980, avec une couverture d'Yves Chaland ; Magic Strip, 1984, avec une couverture d'Yves Chaland.
  4. Les nouvelles aventures de Blondin et Cirage (scénario), avec Victor Hubinon (dessin), Dupuis, 1951. Réédition Michel Deligne, 1977.
  5. Blondin et Cirage au Mexique, Dupuis, 1952. Réédition coll. « Pêché de Jeunesse » (no 15), 1983. Réédition Michel Deligne, 1973.
  6. Le nègre blanc, Dupuis, 1952. Réédition coll. « Pêché de Jeunesse » (no 17), 1984.
  7. Kamiliola, Dupuis, 1954. Réédtion coll. « Pêché de Jeunesse » (no 9), 1980.
  8. Silence on tourne, Dupuis, 1954.
  9. Les soucoupes volantes, Dupuis, 1956. Réédition coll. « Pêché de Jeunesse » (no 3), 1978.
Première série :
1. Jean Valhardi détective (dessin), avec Jean Doisy (scénario), 1943.
2. Jean Valhardi détective 2 (dessin), avec Jean Doisy (scénario), 1951.
6. Valhardi contre le Soleil Noir, 1958.
7. Le gang du diamant (dessin), avec Jean-Michel Charlier (scénario), 1958.
8. L'affaire Barnes, 1959.
9. Le mauvais œil (dessin), avec Philip (scénario), 1960.
10. Le secret de Neptune (dessin), avec Philip (scénario), 1961.
11. Rendez-vous sur le Yukon (dessin), avec Philip (scénario), 1963.
12. Le retour de Valhardi (dessin), avec Dimitri (scénario), 1965.
13. Le grand rush (dessin), avec Guy Mouminoux (scénario), 1965.
Deuxième série :
Les volumes 6 à 13 sont réédités avec les numéros, successivement, 1, 2, 4, 7, 8, 9, 11 et 12.
13. Le duel des idoles (dessin), avec Guy Mouminoux (scénario), 1986.
  • La clef hindoue, Dupuis, 1944. Réédition Michel Deligne, 1973.
  • Christophe Colomb, Dupuis, 1946. Réédition partielle redessinée par Laurent Gillain, Hélyode, 1992.
  • Emmanuel (dessin), avec Balthasar (scénario), Dupuis, 1947.
  • Spirou et Fantasio : Spirou et l'aventure, Dupuis, 1948.
  • Baden-Powell, Dupuis, 1950. Réédition coll. « Histoires en bandes dessinées » (no 9 et 10), 1981.
  • Don Bosco (seconde version), Dupuis, 1950. Réédition coll. « Figures de proue », 1990.
  • Les hommes grenouilles et Comme une mouche au plafond dans Spirou et Fantasio t. 3 : Les chapeaux noirs, Dupuis, 1952.
  • Jerry Spring, Dupuis :
  1. Golden Creek (Le secret de la mine abandonnée), 1955.
  2. Yucca Ranch (dessin), avec Maurice Rosy (scénario), 1955.
  3. Lune d'argent, 1956.
  4. Trafic d'armes, 1957.
  5. La passe des indiens, 1957.
  6. La piste du grand nord (dessin), avec René Goscinny (scénario), 1958.
  7. Le ranch de la malchance, 1959.
  8. Les 3 barbus de Sonoyta (dessin), avec Jean Acquaviva (scénario), 1959.
  9. Fort Red Stone (dessin), avec Philip (scénario), 1960.
  10. Le maître de la Sierra (dessin), avec Philip (scénario), 1962.
  11. La route de Coronado (dessin), avec Philip (scénario), 1962.
  12. Et Zopilote, (dessin), avec Philip (scénario), 1964.
  13. Pancho hors-la-loi, 1964.
  14. Les Broncos du Montana, 1965.
  15. Mon ami Red (dessin), avec Philip (scénario), 1965. Contient également Le loup solitaire (dessin), avec Daniel Dubois (scénario).
  16. La fille du canyon, (dessin), avec Philip (scénario), 1977.
  17. La grand calumet, (dessin), avec Philip (scénario), 1978.
  18. Duel, (dessin), avec Lob (scénario), 1984.
  19. Les vengeurs du Sonora, 1985.
  20. Jerry contre KKK, (dessin), avec Lob(scénario), 1986.
  21. L'or de personne, (dessin), avec Philip (scénario), 1987.
  • Blanc Casque, Dupuis, 1956. Réédition coll. « Meilleurs récits du journal de Spirou » (no 7), 1982.
  • Charles de Foucault, Dupuis, 1959. Rééditions coll. « Histoires en BD » (no 14), 1984 et coll. « Figures de Proue », 1990.
  • Tanguy et Laverdure (dessin), avec Jean-Michel Charlier (scénario) :
Dargaud :
9. Les anges noirs, 1968.
10. Mission spéciale, 1968.
11. Destination Pacifique, 1969.
12. Menace sur Mururoa, 1969.
13. Lieutenant Double-Bang, 1970.
14. Baroud sur le désert, 1970.
15. Les vampires attaquent la nuit, 1971.
16. La terreur vient du ciel, 1971.
17. Mission dernière chance, 1972.
18. Un DC-8 a disparu, 1973.
Fleurus :
  1. La mystérieuse escadre Delta, 1979. Réédité en numéro 5 de l'édition Novedi - Hachette.
Novedi - Hachette :
  1. Opération tonnerre, 1981.
  2. Premières missions, 1981.
  3. Station brouillard, 1982.
  • L'étrange destin de Bernadette, Fleurus, 1979.
  • Zone interdite, Phigi-Jonas, 1980.
  • Barbe-Rouge (dessin), avec Jean-Michel Charlier (scénario) :
18. Raid sur la corne d'or, avec son fils Laurent Gillain dit Lorg (assistant dessin), Fleurus, 1979.
19. L'Île des vaisseaux perdus, avec Lorg (assistant dessin), Fleurus, 1980.
21. Les Disparus du Faucon noir, avec Christian Gaty (assistant dessin), Novedi (Belgique) - Hachette (France), 1982.
  • El Senserenico, Michel Deligne, 1982, d'après une histoire de Flora Sabeiran, paru dans Les Bonnes Soirées en 1952.
  • Sitting Bull, Bédésup, 1982.
  • Tristan et Tritinette dans l'Himalaya, Magic Strip, 1984, avec une couverture d'Yves Chaland.
  • Tout Jijé, Dupuis, 18 volumes, 1991-2010. Reprend l'intégralité des planches réalisées par Jijé pour Dupuis, de Trinet et Trinette aux derniers Jerry Spring.

Notes et références[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

  1. Jijé, par peur d'une future Troisième Guerre mondiale, souhaite émigrer aux États-Unis. Selon lui, Will, n'ayant pas de série en cours — donc pas de ressources —, n'est pas du voyage. Comme ils ne sont munis que de visas touristiques, ils doivent passer par le Mexique où ils attendront une autorisation de résidence[1].

Références[modifier | modifier le code]

  1. a b et c Gilles Ratier, « Les « Spirou » de Jijé : 2ème partie », sur BD Zoom,
  2. « Festival d'Angoulême », sur Encyclopédie Larousse (consulté le 31 janvier 2019)
  3. Vous avez dit BD... Jijé, Dupuis 1983
  4. « Fin de partie pour le Musée Jijé », sur Actua BD, (consulté le 4 janvier 2020).
  5. « La Maison de la Bande Dessinée reprend le flambeau du Musée Jijé », sur Actua BD, (consulté le 4 janvier 2020).
  6. http://bdzoom.com/123143/actualites/johnny-un-journal-pour-une-idole%E2%80%A6/ consulté le 27 octobre 2019.

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Comment on devient créateur de bandes dessinées, Franquin et Gillain répondent aux questions de Philippe Vandooren, collection Réussir, Marabout, 1969
  • Alain Van Passen, Survol d'une carrière : Jijé dans les journaux belges, in Spécial Jijé, RTP 33, 1975, p. 3-13.
  • André Leborgne, Joseph Gillain et l'Afrique, in Spécial Jijé, RTP 33, 1975, p. 14-15.
  • André Leborgne, Joseph Gillain et le Western, in Spécial Jijé, RTP 33, 1975, p. 16-20.
  • Jean-Maurice Dehousse, Jacques Hansenne, André Leborgne, De Gillain à Jijé (1914-1949) (interview), in Spécial Jijé, RTP 33, 1975, p. 21-36.
  • André Leborgne, Jijé et l'aviation française, in Spécial Jijé, RTP 33, 1975, p. 37-39.
  • Alain Van Passen, Bibliographie générale : les œuvres de Jijé, in Spécial Jijé, RTP 33, 1975, p. 42-56.
  • Les Cahiers de la bande dessinée no 39, 1979.
  • Spirou no 2204, (4 pages de bio et de témoignages à l'occasion de sa mort)(10 04 1980)
  • Joseph Gillain présente Jijé, Vous avez dit BD…, Dupuis, coll. « Grands auteurs Dupuis », 1983.
  • Jijé, illustrateur, par Dany Evrard et Michel Roland, in : Le collectionneur de BD no 16 (1992)
  • Franquin, Jijé : créateurs de bande dessinée, entretiens avec Philippe Vandooren (Niffle, 2001)
  • Michel Béra, Michel Denni et Philippe Mellot, BDM 2005-2006, Éditions de l'amateur, 2004.
  • Laurent Demoulin, Savoureuse archéologie de la bande dessinée sur le site Culture. Le magazine culturel de l'Université de Liège, (à propos de la réédition de l'album Spirou et l'aventure)
  • Evariste Blanchet, Jerry Spring, boy-scout de l'Ouest, Bananas n°5, 2013, p.8.
  • Henri Filippini, « Je me souviens de Jijé », dBD, no 7,‎ , p. 94-95.

> À noter que les intégrales Dupuis Tout Jijé proposent toutes du matériel bibliographique en sus des histoires.

Documentaires[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]