André-Paul Duchâteau

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Duchâteau.
André-Paul Duchâteau
Alias
Michel Vasseur (1962-1967)
Naissance (92 ans)
Tournai, Belgique
Activité principale
Auteur
Langue d’écriture Français

André-Paul Duchâteau, né le à Tournai en Belgique, est un journaliste, nouvelliste, écrivain de roman policier et scénariste de bande dessinée dont la série la plus célèbre est Ric Hochet, dessinée par Tibet. Il a été responsable éditorial aux Éditions Rossel, rédacteur en chef du Journal de Tintin en 1976, directeur littéraire des Éditions du Lombard, responsable de la collection BD Détectives des Éditions Lefrancq en 1989 et scénariste pour émissions de télévision. Il est connu sous plusieurs noms de plume : D. Aisin (BD), Michel Vasseur (de 1962 à 1967), André Jean, André Nô, Michaël Nô, André Voisin et le pseudonyme collectif Cap avec Christian Denayer[1].

Biographie[modifier | modifier le code]

Scénariste de bande dessinée et écrivain policier, il publie son premier roman policier, Meurtre pour Meurtre, à l'âge de 15 ans. Gagnant du grand prix de littérature policière en 1974 avec De cinq à sept avec la mort, il écrit notamment la série Ric Hochet, mettant en œuvre un journaliste-reporter dans des enquêtes dessinées par Tibet. Rédacteur en chef du journal Le Journal de Tintin, il a écrit des dramatiques pour la radio et pour la télévision.

Œuvre[modifier | modifier le code]

Romans policiers[modifier | modifier le code]

  • Meurtre pour meurtre, Le Jury, 1940.
  • Tout ou Rien, Le Jury, 1940.
  • La Mort est du voyage, Le Jury, 1940.
  • De 5 à 7 avec la mort, Éditions du Rocher, coll. « Les Maîtres de la littérature policière », 1985.
  • La Petite Fille à gauche sur la photo, Éditions du Rocher, coll. « Les Maîtres de la littérature policière », 1987.
  • Mourir à Angoulême, Éditions du Rocher, coll. « Les Maîtres de la littérature policière », 1990.
  • Palmarès pour cinq crimes, Le Masque, coll. « Le Masque », 1990.
  • La 139e victime, Le Masque, coll. « Le Masque », 1990.
  • Crimes par ricochet, Claude Lefrancq Éditeur, coll. « Attitudes », 1991.
  • Sherlock Holmes revient, Claude Lefrancq Éditeur, coll. « Attitudes », 1992.
  • Défis Impossibles, Quorum, coll. « Police fiction », 1994.
  • série Charles Dickens
  1. Les Chemins de lune, Le Masque coll. « Labyrinthes » no 69, 2000.
  2. Le Voleur d'âmes, Le Masque, coll. « Labyrinthes », no 82, 2000.
  3. Les Anges de cire, Le Masque, coll. « Labyrinthes », no 116, 2003.

Bande dessinée (albums)[modifier | modifier le code]

Sauf précision, Duchâteau est le scénariste de ces albums et son collaborateur leur dessinateur.

Autres[modifier | modifier le code]

  • Préfaces des œuvres complètes de Stanislas-André Steeman, six tomes aux éditions du Masque.
  • L'Écrivain habite au 21, Quorom, 1998. Biographie de Stanislas-André Steeman.
  • 7 à 77 Ans, Souvenirs d'un Scénariste, Mémor, coll. « Transparences », 2002. Autobiographie.

Récompenses[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Source BnF
  2. Yalek a été édité par Rossel (1-7), Fleurus (8-9), Novedi (10, 12, 15, 16), Hachette (11, 13, 14) et Super Scoop (17).
  3. Saint-Gilles couronne André-Paul Duchâteau sur le site Actuabd, 11 septembre 2010

Annexes[modifier | modifier le code]

Documentation[modifier | modifier le code]

  • André-Paul Duchâteau, 7 à 77 ans. Souvenirs d'un scénariste, Memor, coll. « Transparences », 2002. Autobiographie.
  • Patrick Gaumer, André-Paul Duchâteau, Gentleman Conteur, Le Lombard, coll. « Auteurs Lombard », 2005.

Liens externes[modifier | modifier le code]