Olivier Schwartz (dessinateur)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Olivier Schwartz
OlivierSchwartzLM2014.jpg
Olivier Schwartz en 2014.
Naissance
Nationalité
Activité

Olivier Schwartz, né le à Nogent-sur-Marne, est un dessinateur de bande dessinée français né en 1963.

Biographie[modifier | modifier le code]

Dessinateur autodidacte, son style est inspiré de la néo-ligne claire dont Yves Chaland fut le chef de file. Il débute en 1983 dans le fanzine Plein la gueule pour pas un rond, puis réalise ses premières bandes dessinées pour la jeunesse chez Milan, en collaboration avec les scénaristes Claude Ecken et Christian Goux. Parallèlement, il se lance en 1988, sur commande du magazine Astrapi, dans la réalisation graphique des enquêtes de l'Inspecteur Bayard, scénarisées par Jean-Louis Fonteneau. Il participe également à la plupart des titres de la presse pour jeunes en dessinant de nombreux jeux, tests ou bandes dessinées historiques et en illustrant des romans ou des encyclopédies.

Repéré par le scénariste Yann, il abandonne l'Inspecteur Bayard au bout de dix-huit albums, à l'approche de l'année 2010. Après quelques projets avortés (dont une reprise de la série Gil Jourdan que la fille de Maurice Tillieux refuse sans vouloir consulter les essais réalisés), la collaboration se concrétise finalement au travers de l'album Le Groom vert-de-gris, un album ayant pour cadre Bruxelles durant la Seconde Guerre mondiale et dont la sortie donne lieu à une polémique dans la presse spécialisée[1],[2]. Sorti juste après le succès critique et public du tome précédent, Le Journal d'un ingénu, écrit et dessiné par Émile Bravo, cet album devient l'un des plus gros succès de la série.

Leur collaboration se poursuit ensuite avec le projet d'un diptyque relatant de façon décalée les aventures américaines authentiques de Jijé, Franquin et Morris. Mais en , les ayants droit de ces derniers tentent de bloquer la sortie du premier tome, alors que 35 000 exemplaires ont été prévus par les éditions Dupuis[3]. Si l'album paraît finalement, accompagné d'un dossier pédagogique, la suite, qui devait raconter la rencontre de Franquin avec René Goscinny, est avortée[4].

L'éditeur renouvelle cependant sa confiance envers le tandem en leur commandant deux nouveaux tomes de Une aventure de Spirou et Fantasio par... : le diptyque La Femme Léopard [5],[6] et Le Maitre des Hosties Noires[7],[8] est publié en 2014 et 2017.

Puis en , ils lancent une nouvelle série originale, Atom Agency, permettant à Schwartz d'exercer dans un univers de polar proche de Gil Jourdan.

Œuvre[modifier | modifier le code]

  • Les enquêtes de l'Inspecteur Bayard, scénario de Jean-Louis Fonteneau, éd. Bayard Presse, collection Astrapi (tomes 1 à 16)
  1. Pas de vacances pour l'inspecteur !, 1993
  2. L'inspecteur n'a peur de rien, 1993
  3. Mystères à toute heure, 1993
  4. Lili, Grisbi et compagnie, 1994
  5. Les dragons du diable, 1995
  6. Bons baisers de l'inspecteur, 1996
  7. La nuit du Yorg, 1997
  8. Alerte à Zyklopolis, 1998
  9. Sale temps pour l'inspecteur, 2000
  10. Coups de feu à New-York, 2000
  11. L'inspecteur voit rouge, 2001
  12. L'inspecteur chez les stars, 2002
  13. Ça chauffe à Texico !, 2004
  14. Le Yorg se déchaîne, 2005
  15. L'inspecteur crève l'écran, 2006
  16. Bienvenue en enfer, 2007
  17. Sam se rebiffe, 2009
  18. Trafics en Afrique, 2010
H.S. La malédiction d’Agaba, 2005, collection Zénigmes
  • Le testament du docteur Zèbre, scénario Christian Goux, 1986, collection Mikado, éd. Milan
  • Georges Bouton, explomigrateur, scénario Gérard Moncomble, 2000, éd. Milan poche
  • 4 histoires de Père Noël, scénario de Ann Rocard, 2000, collection La bibliothèque des 4-8 ans, éd. Lito
  • J'ai sauvé le père Noël, scénario Andreas Steinhöfel, 2001, éd. Milan poche
  • Le père Noël cambrioleur, scénario de Jean-Louis Fonteneau, 2001, éd. Milan poche
  • La menace, scénario Lucette Graas-Hoisnard, 2003, éd. Milan poche
  • Le plus fort… C’EST PAPA !, 2002, éd. Milan
  • L'ogre aux gros mots, scénario Christophe Loupy, 2002, éd. Milan poche
  • Basile contre les têtes-en-fer, scénario Gérard Moncomble, 2003, éd. Milan poche
  • Menace au Lascar palace, Jean-Louis Fonteneau, Bayard / Astrapi n°599, jeu d'aventure[9]
  • Basile et le prince des troubadours, scénario Gérard Moncomble, 2004, éd. Milan poche
  • Basile et le secret de l'abbaye, scénario Gérard Moncomble, 2007, éd. Milan poche
  • Une aventure de Spirou et Fantasio par…, trois tomes, scénario Yann, 2009, 2014 et 2017, éd. Dupuis.
  • Gringos Locos, tome 1, scénario Yann, 2012, éd. Dupuis
  • La Femme Léopard, tome 1, scénario Yann, 2014, éd. Dupuis
  • Atom Agency, tome 1: Les Bijoux de la Begum, scénario Yann, 2018, éd. Dupuis.

Prix[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Didier Pasamonik, Spirou et Fantasio : Une polémique vert-de-gris, Actua BD, 11 juin 2009
  2. Laurence Le Saux, Yann défend son Spirou et répond à Joann Sfar, BoDoï, 20 mai 2009
  3. Didier Pasamonik, Gringos Locos : Les héritiers bloquent la sortie, Actua BD, 12 janvier 2012
  4. Francis Forget , Gringos Locos, la BD qui fait encore polémique, France TV info, 6 août 2012
  5. Jacques Schraûwen, « La Femme Léopard », sur RTBF,
  6. Jean-Laurent Truc, « La Femme Léopard, Spirou de Bruxelles à Saint-Germain-des-Prés », sur Ligne claire,
  7. Jacques Schraûwen, « Les Aventures de Spirou : Le Maître des Hosties Noires (Spirou Au Kongo Belche) », sur RTBF,
  8. Philippe Tomblaine, "« Le Spirou de… T11 : Le Maître des hosties noires : » par Olivier Schwartz et Yann"., BD Zoom, 19 janvier 2017
  9. Stephane Bechard, « Astrapi 599, Menace au Lascar palace », sur planete-ldvelh.com (consulté le 9 juillet 2017)
  10. Patrick Albray, « "Jimmy Corrigan" de Chris Ware sacré meilleur album de l’année à Angoulême », sur Actua BD,
  11. (nv) « Prix Sproing - Liste des lauréats », sur Tegneserie (consulté le 20 avril 2020)
  12. Léopoldine Leblanc, Le Festival Polar de Cognac dévoile son palmarès, sur livreshebdo.fr, 22 octobre 2018

Annexes[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Frédéric Bosser, Olivier Schwartz, enfant de Gil Jourdan !, dBD n°119, - , p. 10-13

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :