Olivier Schwartz (dessinateur)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Schwartz et Olivier Schwartz.
Olivier Schwartz
OlivierSchwartzLM2014.jpg

Olivier Schwartz en 2014.

Naissance
Nationalité
Activité

Olivier Schwartz, né le à Nogent-sur-Marne, est un dessinateur de bande dessinée français.

Biographie[modifier | modifier le code]

Dessinateur autodidacte, son style est inspiré de la néo-ligne claire dont Yves Chaland fut le chef de file. Il débute en 1983 dans le fanzine Plein la gueule pour pas un rond, puis réalise ses premières bandes dessinées pour la jeunesse chez Milan, en collaboration avec les scénaristes Claude Ecken et Christian Goux. Parallèlement, il se lance en 1988, sur commande du magazine Astrapi, dans la réalisation graphique des enquêtes de l'Inspecteur Bayard, scénarisées par Jean-Louis Fonteneau. Il participe également à la plupart des titres de la presse pour jeunes en dessinant de nombreux jeux, tests ou bandes dessinées historiques et en illustrant des romans ou des encyclopédies.

Repéré par le scénariste Yann, il décide ensuite de collaborer avec ce dernier et d'abandonner l'Inspecteur Bayard. Après quelques projets avortés (dont une reprise de la série Gil Jourdan que la fille de Maurice Tillieux refusera sans vouloir consulter les essais réalisés), la collaboration se concrétise finalement au travers de l'album Le Groom vert-de-gris, dans la série Une aventure de Spirou et Fantasio par…. Cet album sera l'un des plus gros succès de la série. Olivier Schwartz y révèle toute l'étendue de son talent. La collaboration se poursuit ensuite avec le diptyque Gringos Locos qui relate les aventures américaines authentiques de Jijé, Franquin et Morris.

Il retrouve Yann pour deux autres tomes de Une aventure de Spirou et Fantasio par... : le diptyque La Femme Léopard et Le Maitre des Hosties Noires est publié en 2014 et 2017.

Œuvre[modifier | modifier le code]

  • Les enquêtes de l'Inspecteur Bayard, scénario de Jean-Louis Fonteneau, éd. Bayard Presse, collection Astrapi (tomes 1 à 16)
  1. Pas de vacances pour l'inspecteur !, 1993
  2. L'inspecteur n'a peur de rien, 1993
  3. Mystères à toute heure, 1993
  4. Lili, Grisbi et compagnie, 1994
  5. Les dragons du diable, 1995
  6. Bons baisers de l'inspecteur, 1996
  7. La nuit du Yorg, 1997
  8. Alerte à Zyklopolis, 1998
  9. Sale temps pour l'inspecteur, 2000
  10. Coups de feu à New-York, 2000
  11. L'inspecteur voit rouge, 2001
  12. L'inspecteur chez les stars, 2002
  13. Ça chauffe à Texico !, 2004
  14. Le Yorg se déchaîne, 2005
  15. L'inspecteur crève l'écran, 2006
  16. Bienvenue en enfer, 2007
  17. Sam se rebiffe, 2009
  18. Trafics en Afrique, 2010
H.S. La malédiction d’Agaba, 2005, collection Zénigmes
  • Le testament du docteur Zèbre, scénario Christian Goux, 1986, collection Mikado, éd. Milan
  • Georges Bouton, explomigrateur, scénario Gérard Moncomble, 2000, éd. Milan poche
  • 4 histoires de Père Noël, scénario de Ann Rocard, 2000, collection La bibliothèque des 4-8 ans, éd. Lito
  • J'ai sauvé le père Noël, scénario Andreas Steinhöfel, 2001, éd. Milan poche
  • Le père Noël cambrioleur, scénario de Jean-Louis Fonteneau, 2001, éd. Milan poche
  • La menace, scénario Lucette Graas-Hoisnard, 2003, éd. Milan poche
  • Le plus fort… C’EST PAPA !, 2002, éd. Milan
  • L'ogre aux gros mots, scénario Christophe Loupy, 2002, éd. Milan poche
  • Basile contre les têtes-en-fer, scénario Gérard Moncomble, 2003, éd. Milan poche
  • Menace au Lascar palace, Jean-Louis Fonteneau, Bayard / Astrapi n°599, jeu d'aventure[1]
  • Basile et le prince des troubadours, scénario Gérard Moncomble, 2004, éd. Milan poche
  • Basile et le secret de l'abbaye, scénario Gérard Moncomble, 2007, éd. Milan poche
  • Une aventure de Spirou et Fantasio par…, trois tomes, scénario Yann, 2009, 2014 et 2017, éd. Dupuis.
  • Gringos Locos, tome 1, scénario Yann, 2012, éd. Dupuis
  • La Femme Léopard, tome 1, scénario Yann, 2014, éd. Dupuis

Prix[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. bechard stephane, « astrapi 599,menace au lascar palace », sur planete-ldvelh.com (consulté le 9 juillet 2017)

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Liens externes[modifier | modifier le code]