Philippe Vuillemin

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Vuillemin.
Philippe Vuillemin
Phlippe Vuillemin au salon du livre de Grenoble 2018.jpg
Phlippe Vuillemin au salon du livre de Grenoble 2018
Naissance
Nationalité
Activités
Distinction

Philippe Vuillemin est un dessinateur de bande dessinée et acteur français, né le à Marseille.

Depuis 2015, le dessinateur a rejoint l'équipe de l'hebdomadaire satirique Charlie Hebdo.

Le parcours[modifier | modifier le code]

Philippe Vuillemin entre dans le monde de la bande dessinée en 1977, en inventant de courtes histoires dans L'Écho des savanes, Hara-Kiri ou encore Charlie Mensuel. À l'opposé des lignes claires de Hergé et de ses héritiers, Vuillemin dessine d'un trait gras et brouillon, tel Jean-Marc Reiser ou Jack Davis, style qu'il nomme lui-même « ligne crade ».

En 1984, il crée avec Jackie Berroyer Raoul Teigneux contre les Druzes. Jouant parfois de la provocation et se spécialisant dans l'humour féroce, il assure la continuation, après Reiser et Coluche, de la série des Sales Blagues de l’Écho, histoires scatologiques sur lesquelles il travaille en compagnie de Jean-Marie Gourio. C'est aussi avec ce dernier que Vuillemin se voit interdire la publication de Hitler = SS, un album Hara-Kiri.

Rôle-titre du drame historique de René Féret en 1985, dans Le Mystère Alexina où il interprète le rôle de l'hermaphrodite de Camille/Alexina, il apparait aussi dans les films L'Homme qui n'était pas là du même réalisateur, au côté de Georges Descrières en 1986, dans Paulette, la pauvre petite milliardaire de Claude Confortès la même année, et plus récemment dans Avida de Benoît Delépine et Gustave Kervern en 2006.

Au cours des années 1980, il participe au groupe de musique Dennis'Twist en tant que guitariste et bassiste (ce groupe était composé d'auteurs de BD édités par Les Humanoïdes Associés).

Ensuite, il travaille pour des publications variées, comme L'Hebdo, Zoulou, Grand Café, Zéro et ZOO. En 1989, il illustre Les Versets Sataniques de l'Evangile, texte du Professeur Choron.

En 1992, il participe au côté du professeur Choron et de son équipe à la survie du journal satirique La Grosse Bertha, pour fabriquer un Hara-kiri hebdomadaire, sous un nouveau titre Hara-Kiri Le journal de l'Europe à feu et à sang avec indiqué sur le côté du titre Prolongement hebdomadaire de La Grosse Bertha. Ses dessins font la une des dix numéros de la courte existence de cet hebdomadaire humoristique[1].

En janvier 1995, on lui décerne le Grand Prix de la ville d'Angoulême[2]. Ce qui déclenche la colère et le départ du jury de Morris[3]. En 1998, il contribue au scénario de l'opérette du professeur Choron, Ivre mort pour la patrie. Il en réalise les décors et interprète le rôle d'Hitler[4]. En 1999, il illustre le recueil de nouvelles de Marc-Édouard Nabe, K.-O. et autres contes. Entre 2003 et 2004, il collabore (Une et illustrations intérieures) au mensuel de l'écrivain, La Vérité.

En 2004, il illustre l'émission 7 jours au Groland sur Canal+, d'abord en introduisant chaque émission par des saynètes où était mentionné « Groland Frères présente » et avec comme fond un anus, puis à l'émission de fin d'année où il a introduit chaque mois grolandais par d'autres saynètes, avec le même fond et un « Oooh ! » d'étonnement à la fin (l'émission de fin d'année est revenue sur les « trous de balles » qui ont marqué 2004. En 2017, à l'occasion de sa venue au Festival d'Angoulême 2017, l'équipe de Groland rediffuse ses saynètes dans Groland Le Zapoï sur BD TV.

En 2015, il rejoint Charlie Hebdo.

Publications[modifier | modifier le code]

Les Sales Blagues de l'Écho[modifier | modifier le code]

  • Les Sales Blagues de l'Écho no 1, janvier 1987
  • Les Sales Blagues de l'Écho no 2, septembre 1989
  • Les Sales Blagues de l'Écho no 3, avril 1991
  • Les Sales Blagues de l'Écho no 4, février 1993
  • Les Sales Blagues de l'Écho no 5, mars 1995
  • Les Sales Blagues de l'Écho no 6, novembre 1996
  • Les Sales Blagues de l'Écho no 7, juin 1998
  • Les Sales Blagues de l'Écho no 8, juillet 2000
  • Les Sales Blagues de l'Écho no 9, décembre 2001
  • Les Sales Blagues de l'Écho no 10, novembre 2002
  • Les Sales Blagues de l'Écho no 11, décembre 2003
  • Les Sales Blagues de l'Écho no 12, décembre 2004
  • Les Sales Blagues de l'Écho no 13, décembre 2005
  • Les Sales Blagues de l'Écho no 14, décembre 2006
  • Les Sales Blagues de l'Écho no 15, juin 2009
  • Les Sales Blagues de l'Écho no 16, novembre 2011
  • Les Sales Blagues de l'Écho no 17, septembre 2013

One shots[modifier | modifier le code]

  • La Bande à moi
  • Les Chansons du professeur Choron
  • Frisson de bonheur
  • Hitler = SS
  • Joie de recevoir
  • Le Monde Merveilleux de Vuillemin
  • Nouvelle encyclopédie des lumières
  • Plaisir d'offrir
  • Raoul Teigneux contre les Druzes
  • Saine ardeur
  • Sexologues
  • Sueurs d'homme
  • Tout est dans le sourire
  • Tragiques destins
  • Les Versets sataniques de l'Évangile
  • Vuillemin Dictateur et Dieu Truquelemin
  • Y a rien de plus beau que le boulot
  • Y'a pas que le sexe dans la vie
  • Y'a rien d'pire que l'ignorance
  • Le Monde magique de la bande dessinée, recueil des éditoriaux dessinés parus dans dBD, Desinge & Hugo & cie, 2016

Anthologies[modifier | modifier le code]

  • Les Chefs-d'œuvre de Vuillemin
  • Le Meilleur de moi-même
  • Le Meilleur de Vuillemin
  • " Vuillemin ! Beau et Méchant " auteure Virginia Ennor : (ISBN 9782370260635)

Filmographie[modifier | modifier le code]

Acteur[modifier | modifier le code]

Scénario[modifier | modifier le code]

Dessin[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Caricatures et caricature
  2. « Festival d'Angoulême », sur Encyclopédie Larousse (consulté le 31 janvier 2019)
  3. Mathieu Lindon, « Morris, 73 ans, fête un bon demi-siècle de Lucky Luke », sur liberation.fr, 16 septembre 1997 (consulté le 31 décembre 2018).
  4. « Ivre mort pour la patrie », sur senscritique.com, 2018 (consulté le 31 janvier 2018). — « Ivre mort pour la patrie », sur harakiri-choron.com, 25 novembre 2012 (consulté le 31 décembre 2018).

Annexes[modifier | modifier le code]

Documentation[modifier | modifier le code]

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]