La Mauvaise Tête

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
image illustrant la bande dessinée
Cet article est une ébauche concernant la bande dessinée.

Vous pouvez partager vos connaissances en l’améliorant (comment ?) selon les recommandations des projets correspondants.

La Mauvaise Tête
38e histoire de la série Spirou et Fantasio
Auteur Franquin
Genre(s) Franco-Belge
Aventure

Personnages principaux Spirou
Fantasio
Spip

Éditeur Dupuis
Première publication 1954
ISBN 2-8001-0010-9
Nb. de pages 55

Prépublication Spirou
Albums de la série Spirou et Fantasio
Précédent Le Dictateur et le Champignon Le Repaire de la murène Suivant

La Mauvaise tête est la trente-huitième histoire et le huitième album de la série Spirou et Fantasio d'André Franquin. L'histoire est publiée pour la première fois dans Spirou du no 840 au no 869.

Univers[modifier | modifier le code]

Synopsis[modifier | modifier le code]

Fantasio est furieux : il vient de se faire licencier de son journal (Le Moustique) et s'est fait voler une série de six photos d'identité de lui-même, format passeport. Spirou tente de le calmer mais ne parvient qu'à se brouiller avec lui. Un peu plus tard, Spirou entend le témoignage d'un bijoutier qui prétend que Fantasio lui a volé des chronomètres en or, puis il assiste en direct (à la télévision) au vol du masque de Nefersisit par Fantasio. S'étant rendu, le lendemain, chez Fantasio, il entend ce dernier prétendre revenir à l'instant de Paris (donc à 300 kilomètres de là). Le commissaire Chevelu survient alors, perquisitionne et tente d'arrêter le journaliste, qui s'échappe et s'enfuit.

Craignant que son ami ait sombré dans la folie, ou plus simplement ait été hypnotisé, Spirou se rend à la maison d'un voisin, dans le jardin duquel il avait, la veille au matin, retrouvé une des photos disparues de Fantasio, et en compagnie duquel il a aperçu son ami la soirée précédente. Il y découvre un buste de plâtre ainsi qu'une matière élastique étrange. Il comprend alors que le voleur porte un masque cagoule à l'effigie de Fantasio. À l'étage au dessus, il voit le locataire de la maison se disputer avec ses complices, un Chinois et un nommé Michel, l'organisateur. Le locataire signale (par écrit) à Spirou que ses complices se sont enfuis à Montauris (dans le Midi). Retrouvant Fantasio dans le coffre de la Turbotraction où il s’était caché, il tente d'atteindre Montauris avec lui, mais le commissaire Chevelu rattrape finalement et arrête Fantasio. Spirou continue donc seul son investigation puis découvre dans un buisson le Chinois bâillonné et entravé. Il ne lui reste donc plus qu'à trouver le chef de la bande.

Le chef en question se révèle être Zantafio, ayant cherché à se venger de son récent échec en Palombie. Ce dernier prend la fuite puis essaye de cacher le masque de latex en le gonflant de gaz et en le suspendant avec celui de Nefersisit au-dessus du cabanon où il a trouvé refuge. Mais le Chinois, qui s'est libéré, se dispute avec lui et l’oblige à fuir. Spirou, qui a compris, rate son coup en voulant récupérer le masque qui s'envole. Après une course harassante, il chute gravement dans un ravin et en devient amnésique. Trois mois plus tard il reprend heureusement conscience, juste à temps pour intervenir dans le procès de Fantasio et apporter, avec le masque en latex et celui de Nefersisit, la preuve de l'innocence de son ami.

Personnages[modifier | modifier le code]

Autour de l'album[modifier | modifier le code]

On ne manquera pas d'observer, dans la séquence de la course cycliste (étape Midiville-Montauris à laquelle Fantasio participe anonymement et discrètement - du moins le voulait-il) une anomalie technique.

Un vélo moderne, normalement constitué, dispose du système de roue libre qui, sur élan en marche avant, laisse la roue propulsive tourner sans que le pédalier ne soit entraîné dans sa rotation. En revanche en marche arrière, sauf à n'avoir aucun effet propulsif sur la roue, il est impossible de dissocier la roue du pédalier. La rotation en arrière de la roue entraîne donc obligatoirement celle du pédalier.

Or, vers la fin de sa descente vertigineuse du Mont Pilou, Fantasio roule en marche arrière ; mais son pédalier est immobile, comme s'il était en roue libre en marche arrière.

Historique[modifier | modifier le code]

Publication[modifier | modifier le code]

Revues[modifier | modifier le code]

  • La mauvaise tête : publié pour la première fois dans le journal de Spirou du n°840 (paru le 20 mai 1954) au n°869[1] (paru le 9 décembre 1954).

Album[modifier | modifier le code]

La première édition de La Mauvaise Tête fut publiée par Frankin (sic) et les Éditions J. Dupuis Fils et C(ie) en 1956 (dépôt légal n°548, 4e trimestre 1956[2]). On retrouve cette histoire dans Voyages autour du monde, le tome 3 de la série Les intégrales Dupuis - Spirou et Fantasio (Dupuis - 2007).

  • L'album a bénéficié d'un tirage de luxe, édité par Dupuis, en 1987.

Traductions[modifier | modifier le code]

Références[modifier | modifier le code]

  1. sur Bdoubliees.com (consulté le 19 août 2015)
  2. CHAIX - PARIS