Philippe Mellot

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Philippe Mellot
Naissance (58 ans)
Paris
Nationalité Drapeau de France Français
Profession journaliste
écrivain
Autres activités expert en livres modernes et en bandes dessinées au Conseil des ventes
directeur de collection
Années d'activité depuis 1976
Distinctions honorifiques Chevalier des Arts et Lettres (1997)
Site internet philippemellot.com
Médias
Média principal presse écrite
Pays France
Presse écrite Charlie Mensuel
Pilote & Charlie
Pilote
Fonction rédacteur en chef (1983-1989)

Philippe Mellot, né le à Paris, est un journaliste et auteur, spécialiste de bandes dessinées ainsi que du Paris des XIXe et XXe siècles.

Présentation générale et spécialités[modifier | modifier le code]

Diverses bandes dessinées, dont celles de Hergé ou de Art Spiegelman.

Philippe Mellot est le coauteur, avec Michel Béra et Michel Denni, du BDM Trésors de la bande dessinée — BDM est l’acronyme de leurs trois patronymes —, guide de référence en matière de bande dessinée, « catalogue encyclopédique et argus »[1], dont la première édition date de 1979, alors qu'il avait 20 ans. La dernière en date est la vingtième édition, le BDM 2015-2016, publié en 2014.

Il est l'auteur ou le coauteur de plusieurs autres guides autour du 9e art, comme Les Aventures de la BD, collection « Découvertes », Gallimard, Chronologie de la BD, guide culturel chez Flammarion en 1996, L’ABCdaire de la bande dessinée, toujours chez Flammarion en 2002, ou le BDguide, encyclopédie de la bande dessinée internationale chez Omnibus, l'année suivante.

À 21 ans, en 1980, il est expert membre de l’U.N.E.C.O. (Union Internationale des Experts en Collections Spécialisées) et, 30 ans plus tard, en 2010, est agréé comme expert en livres modernes et en bandes dessinées auprès du Conseil des ventes volontaires.

En 1982, à 23 ans, il est secrétaire général de la rédaction du nouveau Charlie Mensuel. L'année suivante il en est rédacteur en chef jusqu'en 1986, date à laquelle le magazine fusionne avec Pilote et devient Pilote & Charlie. Philippe Mellot garde sa fonction jusqu'en 1988, année où le magazine reparaît sous le seul nom Pilote. Il sera le tout dernier rédacteur en chef de cette célèbre revue créée en 1959, jusqu'à sa fin définitive, en octobre 1989.

En 1988, il signe L’Univers de Morris chez Dargaud et participe en 2013 au hors-série coédité par Le Point et Historia : Les Personnages de Lucky Luke et la véritable conquête de l’Ouest.

La signature d'Hergé
La signature d'Hergé.

Il est aussi spécialiste des œuvres d'Hergé[2], duquel il a été nommé expert lors de ventes publiques de collections[3],[4]. Entre 2010 et 2014, il est coauteur, avec Jean-Marie Embs et Philippe Goddin, de la documentation et des suppléments des quarante-cinq volumes de la série Archives Tintin aux Éditions Atlas. En 2014, il participe au hors-série L’Express / Beaux Arts magazine intitulé Le Rire de Tintin : Les Secrets du comique d’Hergé. Il prépare, à partir de 2015, la publication des Œuvres complètes d’Hergé en prépublication originale, en plusieurs volumes, chez Casterman, avec Jean-Marie Embs et Benoît Peeters.

Couverture originelle de 1904 aux éditions Hetzel de Maître du Monde de Jules Verne, série des Voyages extraordinaires.

Autre auteur dont Philippe Mellot est spécialiste : Jules Verne[5]. En 2005, pour le centenaire de la mort de l’auteur, il a coécrit Le Guide Jules Verne avec Jean-Marie Embs et, de 2005 à 2007, il est directeur de collection et concepteur graphique pour une série de fac-similés des éditions Hetzel de la série des Voyages extraordinaires, en 16 volumes. Il est nommé expert à l'hôtel Drouot de plusieurs ventes publiques : en 2009, la « Collection Richard Kakou »[6], qui rassemble des livres, affiches et autographes de Jules Verne ; en 2012, celle des « Voyages extraordinaires de Jules Verne, collection Jean-Alain Marquis »[7]. Avec Jean-Marie Embs, il codirige la librairie Monte Cristo[8] depuis 1989 (anciennement librairie Jules Verne) à Paris 6e, spécialiste des ouvrages de Jules Verne et des cartonnages illustrés du XIXe et début du XXe siècle.

Parallèlement à son inclination pour les vieux ouvrages et la bande dessinée, il se passionne pour le Paris du XIXe et du XXe siècle, autour d'archives photographiques comme celles de Charles Marville (1813-1879) avant les grands travaux de Haussmann, dans les ouvrages Paris sens dessus-dessous (1991) et Le Nouveau Paris sens dessus-dessous (1995), tous deux réédités depuis. Il a publié une quinzaine d'ouvrages illustrés[9],[10]. En 2014, à l’occasion du centenaire du début de la Seconde Guerre mondiale, il publie Paris en guerre 1914-1918[11], qui est finaliste du Prix du Guesclin[12].

Paris, rue du Contrat Social, photographie de Charles Marville, vers 1860.

Autour de la bande dessinée[modifier | modifier le code]

Publications[modifier | modifier le code]

  • 1979 : BDM Trésors de la bande dessinée, avec Michel Béra et Michel Denni, éditions de L’Amateur
    Le BDM est régulièrement revu, corrigé, augmenté, et a connu 20 nouvelles éditions jusqu'en 2014, la dernière en date.
  • 1986 : Mémoires d’une entraîneuse, scénario écrit avec Michel Denni, dessins de G. Lévis, Charlie Mensuel. Album édité en Italie chez Isola Trovata en 1986, puis en France chez Ædena en 1987 et chez Albin Michel en 1989 sous le titre À corps perdu.
  • 1986 : Images passions, la bande dessinée française de 1980 à 1986, avec Claude Moliterni et Michel Denni, Fleurus
  • 1988 : L’Univers de Morris, Dargaud
  • 1996 :
  • 1997 : trois ouvrages sur l’iconographie des fascicules populaires, éditions Michèle Trinckvel
    • Les Maîtres du fantastique (1907-1959)
    • Les Maîtres du mystère (1907-1914)
    • Les Maîtres de l’aventure (1907-1959)
  • 1998 : Les Héros de la bande dessinée internationale et leurs auteurs, CD-ROM interactif, avec Claude Moliterni, Michel Denni, Laurent Turpin, Nathalie Michel et Isabelle Morzadec, ODA éditeur
  • 2002 : L’ABCdaire de la bande dessinée, avec Claude Moliterni et Laurent Turpin, Flammarion
  • 2003 : BDguide, encyclopédie de la bande dessinée internationale, Omnibus
    Nouvelle édition revue et augmentée parue l’année suivante
  • 2005 : Le Guide Jules Verne, avec Jean-Marie Embs, éditions de L’Amateur.
  • 2008 : BDM Trésors de la bande dessinée 2009-2010, « BDM fête ses 30 ans »
  • 2012 : BDM Trésors de la bande dessinée 2013-2014, 19e édition revue, corrigée et augmentée, éditions de L’Amateur
  • 2014 : BDM Trésors de la bande dessinée 2015-2016, 20e édition revue, corrigée et augmentée, éditions de L’Amateur
    1 200 pages, 130 000 albums référencés, dont 8 000 ajoutés depuis l'édition précédente[1] (ISBN 9782859175436)

Rédacteur en chef[modifier | modifier le code]

  • Charlie Mensuel : à la réapparition du journal en 1982, il est secrétaire général de la rédaction jusqu'en 1983 (nos 1 au 16), date à laquelle il devient rédacteur en chef jusqu'en 1986[13] (nos 17 au 45), quand le journal devient Pilote & Charlie
  • Pilote & Charlie : rédacteur en chef de 1986 à 1988 (nos 1 au 27), quand le journal redevient Pilote
  • Spot-BD : rédacteur en chef de 1986 à 1988 (nos 1 au 23, dernier numéro du magazine), mensuel édité par Dargaud
  • Pilote : rédacteur en chef de 1988 à 1989 (nos 28 au 41, dernier numéro du journal)
  • P&BD (Prévention et Bande Dessinée) : rédacteur en chef, 2009

Directeur de collection ou collaborateur[modifier | modifier le code]

Autres travaux[modifier | modifier le code]

En 1976, il fonde le magazine L’Œil à roulettes et participe les années suivantes à plusieurs revues, comme L’Avant-scène cinéma, (À suivre), Le Collectionneur de bandes dessinées ou Le Masque noir. En 1979, lorsqu'est publiée la première édition du BDM Trésors de la bande dessinée, Philippe Mellot alors âgé de 20 ans est assistant du journaliste et historien Francis Lacassin, et attaché de presse, commissaire d'exposition et coorganisateur de la Convention de la BD à Paris, jusqu'en 1981.

En 1980, à 21 ans, il est expert membre de l’U.N.E.C.O. (Union Internationale des Experts en Collections Spécialisées).

En 1989, il participe à la refonte de L’Histoire mondiale de la bande dessinée dirigée et éditée par Pierre Horay. Dix ans plus tard, il crée BDzoom.com, premier portail sur le sujet, avec Claude Moliterni et Laurent Turpin.

En 2010, il est agréé comme expert en livres modernes et en bandes dessinées auprès du Conseil des ventes volontaires, et est nommé expert pour des ventes autour de collections des œuvres de Jules Verne[6],[7] et d'Hergé[2],[3],[4].

Contributions[modifier | modifier le code]

Autour du vieux Paris[modifier | modifier le code]

Publications[modifier | modifier le code]

  • 1991 : Paris sens dessus-dessous, éditions V&O, avec plus de 300 photographies de rues prises par Charles Marville entre 1852 et 1867, à la veille de leur disparition avant les grands travaux d'Haussmann.
    Réédité chez Michèle Trinckvel à partir de 1993 puis les deux volumes en un (Paris sens dessus-dessous et Le nouveau Paris sens dessus-dessous), EDL, 2001.
Carte postale de Paris inondé 1910 : avenue Daumesnil.
  • 1995 : Le Nouveau Paris sens dessus-dessous, second volume, Michèle Trinckvel.
  • 1996 : Paris disparu, avec 337 photographies inédites de rues et décors du vieux Paris entre 1845 et 1930.
    Réédité chez EDL en 2000, et chez Lodi en 2012.
  • 2001 : Villages et faubourgs du vieux Paris, avec près de 300 photographies inédites, prises entre 1917 et 1973, des faubourgs rattachés à Paris en 1860, EDL.
  • 2003 : Paris inondé, avec près de 300 photographies de l’inondation de Paris début 1910, EDL.
  • 2006 : Paris au temps des fiacres, illustré d’environ 350 photos et dessins, dont photos de Eugène Atget, éditions de Borée.
  • 2008 : La Vie secrète de Montmartre, illustré par des centaines de photographies et dessins, Omnibus.
  • 2009 : La Vie secrète du Quartier latin, illustrée d’environ 350 photos et dessins, Omnibus
  • 2010 : La Vie secrète des Halles de Paris[14], Omnibus.
  • 2011 : Les Vies secrètes du vieux Paris. Le Livre d’or des petites gens, des mauvais garçons et des filles de joie[15], Omnibus[16].
  • 2012 : Vivre à Paris de la Restauration à la Belle Époque[17],[18], illustré de 500 photographies et dessins, Omnibus.
  • 2014 :
    • Les Églises de Paris. Abbayes, chapelles, couvents, monastères et cimetières, illustré de 500 documents. Éditions Place des Victoires.
    • Paris disparu. Les Faubourgs (Villages et faubourgs du vieux Paris), nouvelle édition sous une nouvelle couverture, éditions Place des Victoires.
    • Paris Sens dessus dessous ; L’intégrale, nouvelle édition, éditions Place des Victoires.
    • Paris en guerre 1914-1918. Le Quotidien des femmes, des enfants, des vieillards, des «  embusqués » et des profiteurs[11], illustré de 600 photographies, dessins et documents, Omnibus.
      Finaliste du Prix du Guesclin 2014[12].
  • 2015 :
    • Les Gastronomes parisiens : restaurants & gargotes du Palais-Royal, des Halles, des Grands boulevards, des Champs-Élysées et du Quartier latin, 1765-1914, coll. « Les vies secrètes du vieux Paris », Omnibus (ISBN 9782258118225)
    • Les Montmartrois : l'album de famille : marchands de vin, restaurateurs, cabaretiers, artistes, petits commerçants et autre figures de la Butte, 1871-1940, coll. « Les vies secrètes du vieux Paris », Omnibus (ISBN 9782258118218)

Autour de la littérature jeunesse[modifier | modifier le code]

Publications[modifier | modifier le code]

  • 1999 : Le Siècle d’or du livre d’enfants et de jeunesse (1840-1940), avec Jean-Marie Embs, éditions de l’Amateur.
    Réédition augmentée en 2006 sous le titre : 100 ans de livres d’enfant et de jeunesse, EDL.

Autour du cinéma[modifier | modifier le code]

Distinctions[modifier | modifier le code]

  • 1979 : Juré pour le Prix du Génie décerné durant la Convention de la BD
  • 1980 : Expert membre et chargé des relations publiques de l’U.N.E.C.O. (Union Internationale des Experts en Collections Spécialisées)
  • 1996 :
    • Juré pour le Centenaire de la bande dessinée, décerné au restaurant Drouant à Hugo Pratt.
    • Juré pour les Grands Prix Nationaux du ministère de la Culture, catégorie Arts graphiques, attribué à Philippe Druillet.
  • 1997 : Chevalier des Arts et Lettres
  • 2010 : Agréé comme expert en livres modernes et en bandes dessinées auprès du Conseil des ventes volontaires.
  • 2014 : Finaliste du Prix du Guesclin pour son ouvrage Paris en guerre 1914-1918[12]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a et b « Le BDM 2015-2016 », sur editionsdelamateur.fr
  2. a et b « Hergé, Picasso de la bande dessinée ? », sur republicain-lorrain.fr,
  3. a et b « Des pièces de collection de la bande dessinée Tintin aux enchères à Paris », sur ArtMediaAgency.com,
  4. a et b « Tintin, superstar des enchères », sur leJDD.fr,
  5. « Les éditions Hetzel : des volumes en or », sur lexpress.fr,
  6. a et b « Page de la vente », sur Auction.fr
  7. a et b « Catalogue Sudoc, notice d'ouvrage Voyages extraordinaires »
  8. Site de la librairie Monte Cristo, Paris
  9. Parmi ses ouvrages sur Paris, les six publiés par les éditions Omnibus.
  10. Parmi ses ouvrages sur Paris, les trois publiés par les éditions Place des Victoires
  11. a et b Article et émission de radio autour de l'ouvrage, RFI, du 11 novembre 2014.
  12. a, b et c « Salon de l’Histoire le 4 décembre 2014 Cercle National des Armées de 19h à 21h – 5e édition », sur CoktailEtCulture.fr,
  13. « Charlie Mensuel année 1983 », sur BDoubliées.com ; « Charlie Mensuel année 1984 » ; « Charlie Mensuel année 1985 » ; « Charlie Mensuel année 1986 »
  14. Article sur l'ouvrage, site Terre des écrivains, du 12 décembre 2010.
  15. Critique de l'ouvrage, journal La République des Pyrénées, du 18 novembre 2011.
  16. Présentation et photos de l'ouvrage, site de l'éditeur, Omnibus.
  17. Critique de l'ouvrage, Le Magazine littéraire, novembre 2012.
  18. Article et émission de radio sur l'ouvrage, radio France Bleu, du 30 avril 2013.

Liens externes[modifier | modifier le code]