Le Nid des marsupilamis (album)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Le Nid des marsupilamis
12e album de la série Spirou et Fantasio
Scénario Franquin
Dessin Franquin
Assistant Jidéhem (décors la Foire aux gangsters)
Genre(s) Franco-Belge
Aventure

Personnages principaux Spirou
Fantasio
Spip

Éditeur Dupuis
Première publication 1960
ISBN 2-8001-0014-1
Nb. de pages 61

Prépublication Spirou
Albums de la série Spirou et Fantasio

Le Nid des Marsupilamis est un album de bande dessinée, le douzième de la série Les aventures de Spirou et Fantasio. Il contient deux aventures: Le Nid des Marsupilamis et La Foire aux gangsters.

Le Nid des Marsupilamis[modifier | modifier le code]

Article connexe : Le Nid des Marsupilamis.

Synopsis[modifier | modifier le code]

Revenus d'Afrique, Spirou et Fantasio se voient proposer de faire une conférence sur le sujet. Fantasio n'est pas très chaud, mais il accepte. Soudain, on lui annonce qu'on a trouvé mieux. Ils apprennent le soir même que c'est Seccotine qui fera une conférence à leur place. Se rendant à la conférence, ils comprennent pourquoi : il s'agit de la vie d'un Marsupilami filmé en Palombie. Celui-ci rencontrera une femelle, fondera un foyer et aura trois petits qu'il devra protéger du jaguar, des piranhas et autres dangers de la jungle palombienne. Après la conférence, Spirou et Fantasio vont féliciter Seccotine pour la qualité de son travail.

Publications[modifier | modifier le code]

Publié pour la première fois dans le journal de Spirou du n°969 au n°991.

La Foire aux gangsters[modifier | modifier le code]

Article connexe : La Foire aux gangsters.

Synopsis[modifier | modifier le code]

Un étrange individu, Soto Kiki, vient solliciter l'aide de Spirou et Fantasio pour protéger le milliardaire John P. Nut qui arrive en Europe contre le bandit Lucky Caspiano qui lui veut du mal. Pour ce faire, il leur apprend le judo. Cependant, quelques jours après, il appelle Spirou en lui disant de se rendre à la baraque des boxeurs de la foire qui se trouve sur la place Saint-Pancrace, où le bandit fait détenir le fils de John P. Nut, avant d'être expulsé de la route par les bandits de Caspiano en voiture. Spirou se rend sur place et parvient avec l'aide de Bertrand, l'un des boxeurs qui s'est attaché à l'enfant, à fuir en assommant tous les bandits. En rentrant, il apprend que l'enfant est en réalité le fils du milliardaire Honeysuckle et que Kiki était un rival de Caspiano, également sur le coup. Grâce à Spirou, l'enfant est donc sauvé et les bandits sont tous mis sous les verrous.

Publications[modifier | modifier le code]

Publié pour la première fois dans le journal de Spirou du n°1034 au n°1045. L'épisode connaissait lors de sa publication originale une fin plus complète: Soto Kiki, sorti de l'hôpital, dépose une bombe dans la voiture du bandit Lucky Caspiano qui meurt dans l'explosion, avant d'être arrêté par la police. Cette fin, jugée trop violente, a été coupée pour la sortie en album.

Personnages[modifier | modifier le code]

Lucky Luciano (1930) est parodié en Lucky Caspiano dans La Foire aux gangsters.

Autres éditions[modifier | modifier le code]

L'album a bénéficié d'un premier tirage de luxe, édité par les Editions du Lion, en 1985. Il a ensuite bénéficié d'un second tirage de luxe, édité par Marsu Productions, en 2006.

Adaptations[modifier | modifier le code]

Le Nid des Marsupilamis fut adapté en 1983 en conte audio, sous forme d'un livre-disque édité par Adès dans sa collection "Le petit ménestrel", sous le titre Les Bébés Marsupilamis avec la voix de Roger Carel.

Traductions[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

  • L'album fait partie de la liste des œuvres de littérature de jeunesse officiellement recommandées par le Ministère de l'Éducation Nationale[1], dans la catégorie bande dessinées.

Notes et références[modifier | modifier le code]