Art sacré

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Exemple d'architecture romane chrétienne Saint-Austremoine d'Issoire
La Sainte-Chapelle, Paris (gothique rayonnant).
La Grande Mosquée de Kairouan (également appelée mosquée Oqba Ibn Nafi), fondée en 670 mais datant dans son état actuel du IXe siècle, est un chef-d'œuvre de l'art et de l'architecture religieuse islamique[1] ; elle est située dans la ville de Kairouan en Tunisie.
Bouddha du temple de Borobudur.

Les arts sacrés sont les productions artistiques ou les pratiques (comme la peinture, la musique, la danse, etc.) ayant pour but l'expression du sacré. Les édifices religieux relèvent, par définition, de l'art sacré.

Autres exemples qui font partie de l'art sacré mondial : les vitraux et les rosaces des cathédrales, les icônes chrétiennes, les mandalas bouddhistes construits sur le cercle et selon des formes géométriques, la calligraphie coranique des mosquées...

Par opposition le mot profane catégorise les arts qui ne relèvent pas du sacré.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Seyyed Hossein Nasr, Islamic art and spirituality, éd. Université d'État de New York, Albany, 1987, p. 53

Articles connexes[modifier | modifier le code]