Fabrice Tarrin

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Fabrice Tarrin
Fabrice Tarrin 20080315 Salon du livre 1.jpg

Fabrice Tarrin lors du Salon du livre 2008 (Paris, France)

Naissance
Nationalité
Activité

Fabrice Tarrin est un auteur de bande dessinée né à Neuilly-sur-Seine en France le .

Biographie[modifier | modifier le code]

  • 1991 : Il entre chez Spirou magazine en illustrant la rubrique Zig Zag ainsi que des sommaires. La même année paraît une histoire complète : Mademoiselle Peggy Sue, l’histoire d’une moniteur de ski.
  • 2000 : En duo avec Tronchet, il raconte l’histoire de Violine, une petite fille capable de lire les pensées de ses interlocuteurs dans leurs yeux. Malgré un plébiscite des lecteurs de Spirou magazine, cette collaboration ne durera que trois albums, en raison de divergences scénaristiques. La série continue dès 2005, avec Jean-Marc Krings au dessin. Elle sera finalement arrêtée en 2008, alors qu'un second cycle de 5 albums avait pourtant été annoncé.
  • En janvier 2010 : Fabrice réalise une nouvelle série aux éditions Dupuis : Maki en reprenant son personnage du lémurien dans une version d'auto-fiction.

Bibliographie[modifier | modifier le code]

De Spirou à Maki[modifier | modifier le code]

Le personnage autobiographique du Lémurien et son avatar de fiction, Maki, sont nés de l'aventure passionnelle avec Laurel, quelques mois après le déménagement de Fabrice de Paris à Montpellier.

Les mois Fleurblog.[modifier | modifier le code]

Au début de leur relation, sur le blog de Laurel et le Fleurblog qu'ils lancent en commun pour témoigner de leur amour, Fabrice apparaît sous les traits d'un jeune homme élancé et souriant qui tient à la fois de Spirou et de Fantasio. Il faut dire qu'à l'époque, Fabrice, fervent admirateur de Franquin, est en passe de réaliser son rêve : marcher sur les traces de son illustre aîné en dessinant et coscénarisant (avec Yann) l'un des one-shots « Une aventure de Spirou et Fantasio par... », en l'occurrence « Le Tombeau des Champignac » ; Laurel, de son côté, est enthousiaste de voir un « Spirou » prendre vie sous son toit, sous ses yeux.

Un jour, les deux amoureux ont l'idée d'une bande dessinée scénarisée par Fabrice et dessinée par Laurel, où l'héroïne est une petite fille avec un chapeau vache, clone enfantin d'elle-même, et le héros, un extra-terrestre constitué uniquement d'un squelette mais déguisé en lémurien dans un zoo.

Rapidement, Laurel, puis Fabrice se mettent à dessiner Tarrin sous les traits d'un lémurien, en référence à cette bande dessinée. Parallèlement, leur histoire d'amour s'envenime, et le Fleurblog devient peu à peu le théâtre de leurs déchirements. Comme tous les deux ont les droits d'accès et que cela donne parfois lieu à des conflits, Fabrice lance son propre Tarrinblog, où il continue de dessiner ses aventures au jour le jour.

La naissance du Tarrinblog.[modifier | modifier le code]

Le Tarrinblog démarre vraiment au moment où il reçoit la visite de son ami d'enfance Cyril, représenté sous les traits d'un canard noir, caricaturiste doué et schizophrène, dont les éclats dans la vie quotidienne fournissent à Fabrice, infatigable observateur, la matière à de délicieuses et hilarantes tranches de vie. La fréquentation grandissante de son blog propre pousse Fabrice à laisser les clés du Fleurblog à son pote de toujours Fred Neidhardt, qui y prépublie bientôt « Pattes d'éph et col roulé ».

Nouveau virage et nouvel essor pour le Tarrinblog lorsque dans les commentaires, un lien renvoie vers un blog énigmatiquement intitulé le « Sblorf », où une « Chronix » signée Lolita dresse un portrait humoristique et fasciné de Fabrice en émettant le souhait qu'il la dessine en petite renarde. Si par pudeur, Fabrice la présente au tout début comme la fille de Jean-Luc Lahaye, il apparaît bientôt qu'il s'agit de Lolita Séchan, petite-fille du romancier Olivier Séchan et fille de Renaud « le Renard ». Une nouvelle histoire d'amour débute pour quelques mois, le personnage fantasque et haut en couleurs de la renarde apportant une nouvelle touche de poésie et de loufoquerie aux aventures du Lémurien.

Fabrice commence à mettre en ligne des souvenirs d'enfance touchants, ainsi que le récit épique de son déménagement en compagnie de Fred. Lorsque son histoire avec Lolita se termine, il connaît quelques difficultés avec « son » Spirou, qui prend du retard mois après mois. Lewis Trondheim, installé lui aussi à Montpellier, le stimule pour honorer son contrat, tout en manifestant clairement sa préférence pour le personnage du Lémurien. Le « Journal intime d'un Lémurien » se termine avec le départ de Cyril le Canard vers les... Canaries, et sort quelques mois plus tard en version papier, dans la collection « Shampooing » dirigée par Lewis Trondheim chez Delcourt.

Le Lémurien et Maki.[modifier | modifier le code]

La vie de Fabrice devient plus calme. Il a toujours mis un point d'honneur à ne représenter que des histoires vraies, et ses principales matières à aventures ne sont plus là. Il reprend ses souvenirs d'enfance, articulés autour de sa passion pour Charlotte Gainsbourg à l'époque de « Lemon incest » (sur disque) et « L'Effrontée » (au cinéma).

Paradoxalement, l'histoire rebondit auprès des Editions Dupuis : Fabrice, un temps pressenti pour reprendre la série officielle de Spirou, est finalement écarté, mais la candeur et l'humour de son Lémurien intéresse le journal du groom pour une série de fiction. Pour bien marquer la différence entre réalité et fiction, Fabrice dessine avec un trait plus fin, plus enfantin, un personnage proche du Lémurien, qu'il nomme sobrement « Maki ». Il s'agit en quelque sorte de la transposition fictive du « Petit Lémurien » des années 70 au 21° siècle. Sur un ton caustique, la série cherche à capter la violence larvée qui est le lot quotidien des ados de 2010, déclenchant des réactions passionnées dans les forums du journal Spirou.

« Charlotte Gainsbourg mon amour », deuxième tome des aventures du Lémurien, sort en 2010, bouclant la boucle en présentant en épilogue la psychanalyse de Fabrice et sa rencontre avec Caro, dessinée sous les traits d'une petite chatte hyper-sexy, qui partage sa vie depuis 2008, tandis que Maki prend sa place dans le journal de Spirou, établissant une synthèse entre le souci du détail de Franquin et le style propre de Fabrice.

Notes et références[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :