Les Aventures de Tanguy et Laverdure

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Les Aventures de Tanguy et Laverdure
Série
logo de la série (en 1963)
logo de la série (en 1963)

Scénario Jean-Michel Charlier
Dessin Albert Uderzo
Jijé

Personnages principaux Michel Tanguy
Ernest Laverdure

Pays Drapeau de la France France
Drapeau de la Belgique Belgique
Langue originale Français
Éditeur Dargaud
Nb. d’albums 33 (série en cours)
Un T-33 T-Bird français avec l'insigne de l' école de chasse de Meknès, appareil piloté par Tanguy et Laverdure dans le premier Album "L'École des Aigles"
Un Mirage III de l'époque où Tanguy et Laverdure le pilotaient.
Al Coutelis dédicaçant Survol interdit en août 2008.

Les Aventures de Tanguy et Laverdure est une série de bande dessinée créée par Jean-Michel Charlier (scénariste) et Albert Uderzo (dessinateur), parue dans le journal Pilote en 1959 puis publiée ensuite en 30 albums avec divers dessinateurs depuis 1961. Il existe des traductions d'albums de cette série en néerlandais, allemand, danois, suédois, indonésien, anglais, espagnol, italien, portugais et serbo-croate. Il s'agissait à l'origine d'offrir aux lecteurs de Pilote une série concurrente de Buck Danny (dans le Journal de Spirou) et de Dan Cooper (dans le Journal Tintin).

Beaucoup d'épisodes du début de la série font état d'une vente prospective à un pays étranger de chasseurs Mirage III, avec des tentatives de sabotage afin de faire avorter la vente au profit d'un concurrent.

Histoire[modifier | modifier le code]

Michel Tanguy et Ernest Laverdure sont deux amis inséparables avec des personnalités totalement opposées. Si Tanguy est sérieux, honnête et dévoué, Laverdure est quant à lui excentrique, gaffeur et maladroit. Toutefois, Laverdure s'avère être un bon coéquipier dans les situations difficiles. En effet, ils sont habitués aux missions dangereuses...

En quittant l'École de l'Air de Salon-de-Provence, ils sont envoyés au Maroc à la base aérienne 708 Meknès pour améliorer leurs connaissances (en fait pour se spécialiser dans la chasse, puisque l'école de chasse de l'armée de l'air s'y trouvait alors établie, et formait ses futurs pilotes de chasse sur T-33). Tout juste arrivés, ils doivent partir à la recherche d'une ogive contenant des informations confidentielles. Plus tard, Tanguy et Laverdure retournent en France où ils pilotent le Super Mystère B2. Ils rejoignent rapidement l'escadrille des Cigognes où ils pilotent le Mirage III.

Les aéronefs pilotés par Tanguy et Laverdure[modifier | modifier le code]

Pas moins de 34 modèles d'aéronefs, dont deux hélicoptères, sont pilotés par Michel et Ernest au fil de leurs aventures. Parmi les chasseurs récents de l'armée de l'air, le Rafale est le seul qu'ils n'aient encore expérimenté.

  • Dans L'École des Aigles, ils rejoignent la base aérienne 708 Meknès depuis la base aérienne 701 Salon-de-Provence à bord d'un Fouga CM-170 Magister. Ils suivent ensuite leur instruction de pilote de chasse sur Lockheed T-33 Shooting Star.
  • Dès leur affectation à la Base aérienne 110 Creil, dans l'album Danger dans le ciel, ils pilotent des Dassault Super Mystère B2 supersoniques. A l'occasion d'un essai moteur, Ernest Laverdure prend les commandes d'un Max-Holste MH-1521 Broussard.
  • A partir de l'album Escadrille des Cigognes, leurs montures habituelles sont des Mirage III C et parfois B (biplace), appareils de la classe Mach 2.
  • Dans Canon bleu ne répond plus, ils font partie des premiers pilotes opérationnels à voler sur Mirage III E, évolution qui intègre en plus du radar de tir un radar de navigation, conférant la capacité d'attaque au sol tous temps à basse altitude. Dans ce même album, pour rechercher Laverdure pris en otage, Tanguy emprunte un avion lent, un vénérable biplan de type à déterminer.
  • Dans Les pirates du ciel, plusieurs avions sont mis à disposition des deux héros en sus des Mirage III : un Broussard pour Tanguy, un Supermarine Spitfire pour Laverdure et même un Douglas DC-6 dont Tanguy est forcé de prendre le manche après que le capitaine Marceau ait été atteint par un projectile.
  • Dans Les anges noirs, Ernest pilote de nouveau un Broussard. Avec Tanguy, il vole plus tard à bord d'un Bristol Blenheim. Puis Tanguy seul s'essaie aux commandes d'un Saab 35 Draken.
  • Dans Destination Pacifique, Laverdure est seul à bord d'un Piper PA-23 Aztec.
  • Tanguy et Laverdure prennent place pour la première fois aux commandes d'un hélicoptère, un SNCASE Alouette II, dans les épisodes Lieutenant Double Bang et Baroud sur le désert.
  • L'album Les vampires attaquent la nuit présente Tanguy pilotant un Morane-Saulnier MS.760 Paris, puis dans la seconde partie, La terreur vient du ciel, un Noratlas. Laverdure dans ce même album embarque Tanguy à bord d'un Jodel. A la fin de l'aventure, Tanguy est aux commandes d'un Hawker Siddeley Harrier.
  • A l'occasion de leur retour au Sarrakat dans Mission "dernière chance", Tanguy et Laverdure exploitent les qualités d'un Dornier Do 28 D Skyservant, curieusement baptisé "Do 21" par le prince Azraf.
  • L'enrôlement dans la La mystérieuse escadre Delta leur offre l'occasion de piloter un Stampe (Tanguy), de nouveau un Skyservant ainsi qu'un Douglas DC-3. Tanguy pilotait déjà très jeune un Stampe dans Première mission.
  • Par la suite, dans Opération tonnerre, c'est un Douglas DC-4 qui est mis entre les mains de Michel et Ernest. Tanguy a de nouveau l'occasion de s'essayer aux voilures tournantes, cette fois-ci un Sikorsky H-34.
  • Dans Rapt en plein ciel, Tanguy et Laverdure sont une nouvelle fois dans le cockpit d'un Noratlas.
  • Pour Le saboteur, c'est à nouveau le Fouga Magister qui leur tient lieu de monture, tout comme dans Station brouillard, aventure au cours de laquelle ils pilotent une nouvelle fois un DC-3.
  • Pour L'espion venu du ciel et Survol interdit, ils forment l'équipage d'un Dassault Falcon 50. En fin d'aventure, Ernest Laverdure est à nouveau aux commandes d'un DC-4.
  • L'album Prisonniers des Serbes présente le duo en tant que pilotes sur Dassault Mirage 2000 D. Mais pour la circonstance, Laverdure y pilote aussi un Dassault Mirage F1 CR. C'est au cours de cette aventure que Tanguy réalise le seul appontage connu du duo, à bord d'un Antonov An-2T "Colt".
  • Lors de l'Opération opium, Tanguy est à nouveau aux commande d'un Mirage 2000 D. Lui et Laverdure sont ensuite rapidement transformés sur Dassault Mirage IV P.
  • Pour Le vol 501 et Taïaut sur bandits !, Tanguy et Laverdure apparaissent respectivement à bord de Mirage 2000 C et B. Tanguy a l'opportunité de s'essayer au manche d'un Consolidated PBY Catalina.
  • Dans Rencontre de trois types, seul Laverdure est aperçu en vol, toujours dans un Mirage 2000 C.
  • Diamants de sable débute par l'arrivée à Istres d'Ernest et Michel tous deux à bord d'un même Alpha Jet. Ils prennent ensuite leur poste à l'escadron 2/4 La Fayette sur Mirage 2000 N, bombardier nucléaire. Par la suite, Laverdure pilote un Pilatus PC-6 Porter. Au cours de la seconde partie de l'aventure, Le sabre du désert, c'est un Messerschmitt 108 qu'Ernest à l'occasion de dompter.
  • Pour leur Retour aux Cigognes, ils prennent en main le Mirage 2000-5F. Ils embarquent par la suite à bord d'un Globe Swift. La suite de l'aventure, Tanguy vs Laverdure, les montre aux commandes d'un Piper Cub.
  • Dans Menace sur Mirage F1 et L'avion qui tuait ses pilotes, les deux comparses sont devenus pilotes d'essai à Istres. Ils sont affectés au programme Mirage F1. Laverdure prend plus tard le manche d'un Stampe, d'un Cap 10 et enfin d'un SO-4050 Vautour.
  • Coups de feu dans les Alpes voit Tanguy et Laverdure retrouver le Mirage III, dans ses versions C et BS, aux corcardes des Forces aériennes suisses.

Les autres aéronefs croisés dans les aventures de Tanguy et Laverdure[modifier | modifier le code]

Albums[modifier | modifier le code]

  • 1 L'École des Aigles, Dargaud, collection « Pilote », 1961
    Scénario : Jean-Michel Charlier - Dessin : Albert Uderzo
  • 2 Pour l'honneur des cocardes, Dargaud, collection « Pilote », 1962
    Scénario : Jean-Michel Charlier - Dessin : Albert Uderzo
  • 3 Danger dans le ciel, Dargaud, collection « Pilote », 1963
    Scénario : Jean-Michel Charlier - Dessin : Albert Uderzo
  • 4 Escadrille des Cigognes, Dargaud, collection « Pilote », 1964
    Scénario : Jean-Michel Charlier - Dessin : Albert Uderzo
  • 5 Mirage sur l'Orient, Dargaud, collection « Pilote », 1965
    Scénario : Jean-Michel Charlier - Dessin : Albert Uderzo
  • 6 Canon bleu ne répond plus, Dargaud, 1966
    Scénario : Jean-Michel Charlier - Dessin : Albert Uderzo
  • 7 Cap Zéro, Dargaud, 1967
    Scénario : Jean-Michel Charlier - Dessin : Albert Uderzo
  • 8 Pirates du ciel, Dargaud, 1967
    Scénario : Jean-Michel Charlier - Dessin : Albert Uderzo, Marcel Uderzo et Jean Giraud
  • 9 Les Anges noirs, Dargaud, 1968
    Scénario : Jean-Michel Charlier - Dessin : Jijé
  • 10 Mission spéciale, Dargaud
    Scénario : Jean-Michel Charlier - Dessin : Jijé ; couverture : Yves Thos - Couleurs : 1968
  • 11 Destination Pacifique, Dargaud, 1969
    Scénario : Jean-Michel Charlier - Dessin : Jijé, Daniel Chauvin
  • 12 Menace sur Mururoa, Dargaud, 1969
    Scénario : Jean-Michel Charlier - Dessin : Jijé, Daniel Chauvin
  • 13 Lieutenant Double Bang, Dargaud, 1970
    Scénario : Jean-Michel Charlier - Dessin : Jijé, Daniel Chauvin
  • 14 Baroud sur le désert, Dargaud, 1970
    Scénario : Jean-Michel Charlier - Dessin : Jijé, Daniel Chauvin
  • 15 Les vampires attaquent la nuit, Dargaud, 1971
    Scénario : Jean-Michel Charlier - Dessin : Jijé, Daniel Chauvin
  • 16 La terreur vient du ciel, Dargaud, 1971
    Scénario : Jean-Michel Charlier - Dessin : Jijé, Daniel Chauvin
  • 17 Mission « dernière chance », Dargaud, 1972
    Scénario : Jean-Michel Charlier - Dessin : Jijé
  • 18 Un DC.8 a disparu, Dargaud, 1973
    Scénario : Jean-Michel Charlier - Dessin : Jijé, Patrice Serres
  • 19 La Mystérieuse Escadre Delta[1], Fleurus, 1979
    Scénario : Jean-Michel Charlier - Dessin : Jijé
  • 20 Opération Tonnerre, Novedi, 1981
    Scénario : Jean-Michel Charlier - Dessin : Jijé, Patrice Serres
  • 21 Premières Missions, Hachette, 1981
    Scénario : Jean-Michel Charlier - Dessin : Jijé, Daniel Chauvin
  • 22 Station Brouillard, Hachette, 1982
    Scénario : Jean-Michel Charlier - Dessin : Jijé, Daniel Chauvin
  • 23 Plan de vol pour l'enfer, Hachette, 1982
    Scénario : Jean-Michel Charlier - Dessin : Patrice Serres
  • 24 L'Espion venu du ciel, Novedi, 1984
    Scénario : Jean-Michel Charlier - Dessin : Patrice Serres
  • 25 Survol interdit, Novedi, 1988
    Scénario : Jean-Michel Charlier - Dessin : Al Coutelis
  • 26 Prisonniers des Serbes, Dargaud, 2002
    Scénario : Jean-Claude Laidin - Dessin : Yvan Fernandez - Couleurs : Jocelyne Charrance[2]
  • 27 Opération opium, Dargaud, 2005
    Scénario : Jean-Claude Laidin - Dessin : Renaud Garreta - Couleurs : Jocelyne Charrance
  • 28 Le vol 501, Dargaud, 2012
    Scénario : Jean-Claude Laidin - Dessin : Yvan Fernandez
  • 29 Taïaut sur bandits!, Dargaud, 2015
    Scénario : Jean-Claude Laidin - Dessin : Frédéric Toublanc, Julien Lepelletier, Sébastien Philippe - Couleurs : Sylvaine Scomazzon
  • 30 Rencontre de trois types, Dargaud, 2017
    Scénario : Jean-Claude Laidin - Dessin : Yvan Fernandez
  • 31 Diamants de sable, Dargaud, 2018
    Scénario : Patrice Buendia, Frédéric Zumbiehl - Dessin : Sébastien Philippe
  • 32 Le sabre du désert, Dargaud, 2018
    Scénario : Frédéric Zumbiehl, Patrice Buendia - Dessin : Sébastien Philippe
  • 33 Retour aux Cigognes, Dargaud, 2019
    Scénario : Patrice Buendia, Frédéric Zumbiehl - Dessin : Sébastien Philippe
  • 34 Tanguy vs Laverdure, Dargaud, 2021
    Scénario : Patrice Buendia, Frédéric Zumbiehl - Dessin : Sébastien Philippe

Intégrales[modifier | modifier le code]

Intégrales Tanguy et Laverdure.
  1. scénario : Charlier, dessin : Uderzo
    • L’École des Aigles
    • Pour l'honneur des cocardes
    • Danger dans le ciel
  2. scénario : Charlier, dessin : Uderzo
    • Escadrille des Cigognes
    • Canon Bleu ne répond plus
    • Cap Zéro
  3. scénario : Charlier, dessin : Uderzo-Jijé
    • Mirage sur l'Orient
    • Pirates du ciel
    • Les Anges noirs
  4. scénario : Charlier, dessin : Jijé
    • Mission spéciale
    • Destination Pacifique
    • Menace sur Mururoa
  5. scénario : Charlier, dessin : Jijé
    • Lieutenant Double Bang
    • Baroud sur le désert
    • Les vampires attaquent la nuit
  6. scénario : Charlier, dessin : Jijé
    • La terreur vient du ciel
    • Mission « dernière chance »
    • Un DC.8 a disparu
  7. scénario : Charlier, dessin : Jijé-Serres
    • La Mystérieuse Escadre Delta
    • Opération Tonnerre
    • Plan de vol pour l'enfer
  8. scénario : Charlier, dessin : Jijé-Serres
    • Premières Missions
    • Station Brouillard
    • L’Espion venu du ciel

Histoires courtes[modifier | modifier le code]

Plusieurs histoires courtes (scénario : Charlier, dessin : Jijé) ont été publiées dans le magazine Super Pocket de 1968 à 1970, comme suit :

  • Super Pocket no 1 : Premières Missions, 1968
  • Super Pocket no 2 : Le Grand Mirage, 1968
  • Super Pocket no 3 : Piège pour un pilote, 1969
  • Super Pocket no 4 : Rapt en Plein Ciel, 1969
  • Super Pocket no 5 : Le Saboteur, 1969
  • Super Pocket no 6 : Contre-Espionnage Aérien, 1969
  • Super Pocket no 7 : Station Brouillard, 1970
  • Super Pocket no 8 : Fréquence 268.5, 1970
  • Super Pocket no 9 : Les Espions des Sables, 1970

Les histoires no 1, no 4 et no 5 ont depuis été réimprimées dans l'album 21 Premières Missions, les histoires no 6, no 7 et no 8 dans l'album 22 Station Brouillard.

Collection collector chez les marchands de journaux[modifier | modifier le code]

Hachette Collections a sorti du mois d' au mois de en kiosque une suite d'ouvrages intitulée Tanguy et Laverdure La Collection. Chaque album était présenté en grand format (22,3 × 31 cm) avec un dos toilé ainsi qu'une frise de collection marquée au fer chaud. Un cahier exclusif était disponible dans chaque numéro sur la naissance de la série et son évolution, l'envers du décor, une rubrique sur le monde de l'aviation ainsi que des portraits des scénaristes et dessinateurs. La périodicité était d'un numéro tous les quinze jours pour un total de 30 titres.

Il est à noter que l'album : Survol interdit (1988) n'est pas inclus dans la série. Il clôture pourtant l'histoire commencée dans le N° 22 : L'espion venu du ciel

Tanguy et Laverdure « Classic »[modifier | modifier le code]

Une nouvelle série des aventures de Tanguy et Laverdure existe[3] depuis 2016. Elle retrace l'aventure des deux héros, dans le passé en revenant aux racines du succès. Le premier diptyque est une adaptation du roman de 1971, L'Avion qui tuait ses pilotes.

Dessin de Matthieu Durand, scénario de Patrice Buendia d'après Jean-Michel Charlier

  1. Menace sur Mirage F1, 2016
  2. L'avion qui tuait ses pilotes, 2017
  3. Coup de feu dans les Alpes, 2019
  4. Le Pilote qui en savait trop, 2021

Hors-série[modifier | modifier le code]

Dessin de Sébastien Philippe, scénario de Patrice Buendia et Frédéric Zumbiehl

  1. La rencontre, 2016 (16 pages, aventure commune de Buck Danny et Tanguy et Laverdure)

Une BD inédite de 16 pages racontant la première aventure commune de Tanguy et Laverdure avec Buck Danny en 1965. Édition hors commerce, ne peut être commercialisé séparément du fourreau et réalisée spécialement pour ce fourreau regroupant le tome 3 de Buck Danny « Classic » et le tome 1 de Tanguy et Laverdure « Classic ».

Roman[modifier | modifier le code]

L'avion qui tuait ses pilotes est un roman écrit par Jean-Michel Charlier contenant des illustrations de Jijé publié en 1971 dans la collection « Bibliothèque verte »[4]. Il sera adapté en bande dessinée en 2017 dans la série classic.

Adaptations[modifier | modifier le code]

Télévision[modifier | modifier le code]

Cinéma[modifier | modifier le code]

En 2005, est sorti sur les écrans Les Chevaliers du ciel, film réalisé par Gérard Pirès et librement inspiré de la bande dessinée. Les deux personnages principaux, interprétés par Clovis Cornillac et Benoît Magimel, ne portent pas les noms de Tanguy et Laverdure et sont désignés par des surnoms, Walk'n et Fahrenheit.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Henri Filippini, « La Mystérieuse Escadre Delta », Schtroumpfanzine, no 31,‎ , p. 23.
  2. Jean-Pierre Fuéri, « Tanguy et l'affaire dure (suite) », BoDoï, no 57,‎ , p. 14.
  3. « "Une aventure ""Classic"" de Tanguy & Laverdure " », sur Éditions Dargaud (consulté le ).
  4. [1]

Annexes[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]