Les Pirates du silence (album)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Les Pirates du silence
10e album de la série Spirou et Fantasio
Scénario Rosy (Les Pirates du silence)
Franquin (Quick Super)
Dessin Franquin
Assistant Will (décors Les Pirates du silence)
Genre(s) Franco-Belge
Aventure

Personnages principaux Spirou
Fantasio
Spip
Le Marsupilami

Éditeur Dupuis
Première publication 1959 (prépublication en 1955)
ISBN 2-8001-0012-5
Nb. de pages 60

Prépublication Spirou
Albums de la série Spirou et Fantasio

Les Pirates du silence est un album de bande dessinée, le dixième de la série Les aventures de Spirou et Fantasio. Il contient deux aventures: Les Pirates du silence et La Quick super.

Les Pirates du silence[modifier | modifier le code]

Article connexe : Les Pirates du silence.

Synopsis[modifier | modifier le code]

Le Marsupilami débarque harassé chez Spirou et Fantasio: il est venu à pied de Champignac. Spirou appelle le Comte pour le prévenir mais celui-ci ne répond pas. Peu importe, Fantasio embarque Spirou pour un reportage à Incognito City, la ville où tous les milliardaires se cachent. Ils font rapidement connaissance avec un des autochtones, Juan Corto dos Orejas y Rabo[1]. Peu après, ils interrompent une rixe entre deux brutes et un garagiste, puis retrouvent les brutes dans le jardin de Juan Corto. Spirou, qui part en ville essayer de rappeler le Comte, découvre en rentrant M. Minet, qui les héberge, attaché et Fantasio disparu. Grâce au Marsupilami, il retrouve sa trace chez Juan Corto, ainsi que le Comte également prisonnier : Juan Corto l'a enlevé pour s'emparer de son gaz soporifique et endormir la ville afin de la cambrioler. Grâce au vaccin du Comte, ils ne s'endorment pas et arrêtent les bandits.

Publication[modifier | modifier le code]

  • Publié pour la première fois dans le journal de Spirou du no 916 (paru le 3 novembre 1955) au no 940[2] (paru le 19 avril 1956).

La Quick super[modifier | modifier le code]

Article connexe : La Quick super.

Synopsis[modifier | modifier le code]

M. Content, des entreprises Content, est furieux, les compagnies d'assurance enquêtent sur des vols de voiture venant de son entreprise, et il fait partie des suspects. Spirou et Fantasio, qui ont une de ses voitures à l'essai, rencontrent le détective des compagnies d'assurance qui leur apprend qu'il a un jour travaillé au cirque Zabaglione, repère de bandits s'il en est. En apercevant le géant Goliath dans une foire, Spirou comprend que c'est le nabot directeur du personnel qui se cache dans un compartiment secret du coffre arrière, dont la profondeur ne correspond pas à ce qui est indiqué sur la notice technique. Cependant, Fantasio, qui n'a pas compris, laisse la voiture sans surveillance et le bandit tente de la voler. Mais grâce au détective qui surgit à ce moment-là au volant de sa voiture, ils le rattrapent et l'arrêtent. Le voleur passe alors aux aveux.

Publication[modifier | modifier le code]

  • Publié pour la première fois dans le journal de Spirou du no 907 (paru le 1er septembre 1955) au no 915[2] (paru le 27 octobre 1955).

Personnages[modifier | modifier le code]

Traductions[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. "Jean court deux oreilles et la queue"
  2. a et b sur Bdoubliees.com (consulté le 12 novembre 2016)