Akira Toriyama

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Akira Toriyama
Description de l'image Akira Toriyama.jpg.

鳥山 明

Alias
Tori
Naissance (61 ans)
Kiyosu, Préfecture d'Aichi, Japon
Nationalité japonaise
Auteur

Œuvres principales

Akira Toriyama (鳥山 明, Toriyama Akira?) est un auteur de manga et character designer japonais né le à Kiyosu dans la préfecture d'Aichi.

Son œuvre la plus célèbre, Dragon Ball, connait un très grand succès mondial. En 2007, les Japonais le classent « meilleur manga de tous les temps » à l'occasion du dixième anniversaire du Japan Media Arts Festival, derrière Slam Dunk et JoJo's Bizarre Adventure[1].

Biographie[modifier | modifier le code]

Akira Toriyama commence sa carrière en 1978 avec Wonder Island, publiée dans le magazine Weekly Shōnen Jump, et devient célèbre grâce à sa publication hebdomadaire de Dr Slump de 1980 à 1984, pour laquelle il remporte le Prix Shōgakukan en 1982 dans la catégorie shōnen[2].

Il travaille sur Dragon Ball de 1984 à 1995. Pendant ces onze ans, il dessine 42 volumes d'environ 200 pages chacun (ce qui fait de Dragon Ball une œuvre d'environ 8 000 pages). Dragon Ball devient un immense succès, et connaît des adaptations animées puis par la suite en 2009 le réalisateur James Wong sort son film sur le grand écran appelé Dragonball Evolution (qui fut un énorme échec), des jeux vidéo, des jeux de cartes, etc.

Grâce à son sens créatif, Toriyama obtient du travail dans plusieurs projets de jeux vidéo tel que Dragon Quest. Il conçoit également les personnages de Chrono Trigger sur Super Nintendo, des jeux de combat Tobal No. 1 et Tobal 2 sur PlayStation, et enfin de Blue Dragon sur Xbox 360.

Après Dragon Ball, Toriyama produit des one shot ou de courts récits (de 100 à 200 pages), tels que Go! Go! Ackman, Cowa, Kajika, Sand Land ou encore Cross Epoch en collaboration avec Eiichirō Oda.

En 2008, Toriyama entame une nouvelle collaboration en tant que scénariste, avec Masakazu Katsura (l'auteur de Video Girl Ai et Zetman) au dessin, sur le one shot Sachie-chan Guu! (さちえちゃんグー!?) dont la prépublication débute le 4 avril dans le 5e numéro du nouveau magazine de Shueisha : Jump Square. Cette même année, Blue Dragon est adapté en série animée et est diffusé en français sur Nickelodeon à partir de mai 2009[3]. L'année suivante, l'adaptation hollywoodienne Dragonball Evolution de Dragon Ball sort sur grand écran. Mais le film est malmené par la critique. Toriyama et Katsura publient alors un nouveau manga, Jiya. Attaché à sa vie à la campagne, tous ses mangas se passent dans un même monde à différentes époques, The World, une planète jumelle à la Terre.

En janvier 2013, le Festival international de la bande dessinée d'Angoulême lui décerne le prix spécial du 40e anniversaire du Festival. Symbole de l'impact de Toriyama, il est le premier mangaka à être célébré parmi les quarante Grands Prix et autres prix anniversaires[4]. De plus, lors de ce scrutin, il arrive en tête du vote des auteurs.

En juillet 2013, à l'occasion des 45 ans du magazine Weekly Shonen Jump, dont il fut un des auteurs vedettes, il publie une nouvelle série, Ginga Patrol Jako (la Patrouille galactique Jako) dans le numéro 33[5].

Le 28 avril 2015, le studio japonais Toei Animation annonce qu'il est le scénariste de la série Dragon Ball Super, suite directe à Dragon Ball Z[6].

Œuvres[modifier | modifier le code]

Article détaillé : Liste des œuvres d'Akira Toriyama.

Récompenses et hommages[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Olivier Richard, Akira Toriyama : le maître du manga, Paris, 12bis, , 300 p. (ISBN 2356483322)

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]