Saint-Clément-de-la-Place

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Saint-Clément.

Saint-Clément-de-la-Place
Saint-Clément-de-la-Place
L'église Saint-Clément.
Image illustrative de l’article Saint-Clément-de-la-Place
Logo
Administration
Pays Drapeau de la France France
Région Pays de la Loire
Département Maine-et-Loire
Arrondissement Angers
Canton Angers-3
Intercommunalité Angers Loire Métropole
Maire
Mandat
Jean-Paul Taglioni
2014-2020
Code postal 49370
Code commune 49271
Démographie
Gentilé Clémentais
Population
municipale
2 161 hab. (2016 en augmentation de 9,14 % par rapport à 2011)
Densité 65 hab./km2
Géographie
Coordonnées 47° 31′ 33″ nord, 0° 44′ 43″ ouest
Altitude Min. 40 m
Max. 102 m
Superficie 33,23 km2
Localisation

Géolocalisation sur la carte : Maine-et-Loire

Voir sur la carte administrative de Maine-et-Loire
City locator 14.svg
Saint-Clément-de-la-Place

Géolocalisation sur la carte : Maine-et-Loire

Voir sur la carte topographique de Maine-et-Loire
City locator 14.svg
Saint-Clément-de-la-Place

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte administrative de France
City locator 14.svg
Saint-Clément-de-la-Place

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte topographique de France
City locator 14.svg
Saint-Clément-de-la-Place
Liens
Site web Site de Saint-Clément-de-la-Place

Saint-Clément-de-la-Place est une commune française située dans le département de Maine-et-Loire, en région Pays de la Loire.

Géographie[modifier | modifier le code]

Localisation[modifier | modifier le code]

Commune angevine du Segréen, Saint-Clément-de-la-Place se situe à 15 km au nord-ouest d'Angers[1], sur les routes D 103, La Meignanne, D 56, La Pouëze - Beaucouzé, et D 104, Bécon-les-Granits - La Membrolle-sur-Longuenée[2].

Communes limitrophes[modifier | modifier le code]

Rose des vents Erdre-en-Anjou Erdre-en-Anjou Longuenée-en-Anjou Rose des vents
Bécon-les-Granits N Longuenée-en-Anjou
O    Saint-Clément-de-la-Place    E
S
Bécon-les-Granits Saint-Lambert-la-Potherie Saint-Lambert-la-Potherie

Géologie et relief[modifier | modifier le code]

La commune se situe sur l'unité paysagère du plateau du Segréen[3].

Histoire[modifier | modifier le code]

Politique et administration[modifier | modifier le code]

Liste des maires[modifier | modifier le code]

La mairie
Liste des maires successifs[4]
Période Identité Étiquette Qualité
1935 1953 Émile Roulois    
1953 [5]
(décès)
Daniel Poumaillou    
[6] André Chatenay   Ancien régisseur
Jean-Claude Launay   Directeur d'école
Jean-Pierre Lavarello PS Professeur certifié d'histoire et géographie
en cours Jean-Paul Taglioni[7] DVG Retraité de l'enseignement supérieur
Les données manquantes sont à compléter.

Intercommunalité[modifier | modifier le code]

La commune est membre de la communauté urbaine Angers Loire Métropole[8], elle-même membre du syndicat mixte Pays Loire-Angers[9].

Autres circonscriptions[modifier | modifier le code]

Jusqu'en 2014, Saint-Clément-de-la-Place fait partie du canton du Louroux-Béconnais et de l'arrondissement d'Angers[10]. Ce canton compte alors dix communes. Dans le cadre de la réforme territoriale, un nouveau découpage territorial pour le département de Maine-et-Loire est défini par le décret du . La commune est alors rattachée au canton d'Angers-3, avec une entrée en vigueur au renouvellement des assemblées départementales de 2015[11].

Population et société[modifier | modifier le code]

Évolution démographique[modifier | modifier le code]

L'évolution du nombre d'habitants est connue à travers les recensements de la population effectués dans la commune depuis 1793. À partir de 2006, les populations légales des communes sont publiées annuellement par l'Insee. Le recensement repose désormais sur une collecte d'information annuelle, concernant successivement tous les territoires communaux au cours d'une période de cinq ans. Pour les communes de moins de 10 000 habitants, une enquête de recensement portant sur toute la population est réalisée tous les cinq ans, les populations légales des années intermédiaires étant quant à elles estimées par interpolation ou extrapolation[12]. Pour la commune, le premier recensement exhaustif entrant dans le cadre du nouveau dispositif a été réalisé en 2008[13].

En 2016, la commune comptait 2 161 habitants[Note 1], en augmentation de 9,14 % par rapport à 2011 (Maine-et-Loire : +2,61 %, France hors Mayotte : +2,44 %).

Évolution de la population  [ modifier ]
1793 1800 1806 1821 1831 1836 1841 1846 1851
1 1868748821 1671 2961 2401 2191 2571 247
1856 1861 1866 1872 1876 1881 1886 1891 1896
1 2621 2841 2861 2861 3221 3041 3801 2861 257
1901 1906 1911 1921 1926 1931 1936 1946 1954
1 2401 2381 2231 0541 048980989952945
1962 1968 1975 1982 1990 1999 2006 2007 2008
9849049011 2001 3201 3921 7271 7771 826
2013 2016 - - - - - - -
2 1182 161-------
De 1962 à 1999 : population sans doubles comptes ; pour les dates suivantes : population municipale.
(Sources : Ldh/EHESS/Cassini jusqu'en 1999[14] puis Insee à partir de 2006[15].)
Histogramme de l'évolution démographique

Pyramide des âges[modifier | modifier le code]

La population de la commune est relativement jeune. Le taux de personnes d'un âge supérieur à 60 ans (11,8 %) est en effet inférieur au taux national (21,8 %) et au taux départemental (21,4 %). Contrairement aux répartitions nationale et départementale, la population masculine de la commune est supérieure à la population féminine (52,1 % contre 48,7 % au niveau national et 48,9 % au niveau départemental).

La répartition de la population de la commune par tranches d'âge est, en 2008, la suivante :

  • 52,1 % d’hommes (0 à 14 ans = 26,6 %, 15 à 29 ans = 17,2 %, 30 à 44 ans = 25,2 %, 45 à 59 ans = 20 %, plus de 60 ans = 10,9 %) ;
  • 47,9 % de femmes (0 à 14 ans = 23 %, 15 à 29 ans = 17,7 %, 30 à 44 ans = 26,4 %, 45 à 59 ans = 20,2 %, plus de 60 ans = 12,8 %).
Pyramide des âges à Saint-Clément-de-la-Place en 2008 en pourcentage[16]
HommesClasse d’âgeFemmes
0,1 
90  ans ou +
0,5 
2,8 
75 à 89 ans
3,7 
8,0 
60 à 74 ans
8,6 
20,0 
45 à 59 ans
20,2 
25,2 
30 à 44 ans
26,4 
17,2 
15 à 29 ans
17,7 
26,6 
0 à 14 ans
23,0 
Pyramide des âges du département de Maine-et-Loire en 2008 en pourcentage[17].
HommesClasse d’âgeFemmes
0,4 
90  ans ou +
1,1 
6,3 
75 à 89 ans
9,5 
12,1 
60 à 74 ans
13,1 
20,0 
45 à 59 ans
19,4 
20,3 
30 à 44 ans
19,3 
20,2 
15 à 29 ans
18,9 
20,7 
0 à 14 ans
18,7 

Économie[modifier | modifier le code]

Sur 120 établissements présents sur la commune à fin 2010, 38 % relevaient du secteur de l'agriculture (pour une moyenne de 17 % sur le département), 8 % du secteur de l'industrie, 12 % du secteur de la construction, 39 % de celui du commerce et des services et 4 % du secteur de l'administration et de la santé[18].

Lieux et monuments[modifier | modifier le code]

  • Chapelle Saint-Jean-des-Marais-et-Pierre.
  • Château du Bois Travers, XVIIIe siècle, théâtre d'un violent combat entre les Chouans et les troupes républicaines les 9 et .
  • Château des Brosses XIXe siècle.
  • Château de La Meignannerie XVIIe siècle.
  • Château du Pinelier.
  • Château de La Plesse XVIIIe siècle.
  • Château du Rossay XVIIIe siècle remanié.
  • Ancienne corderie XIXe et XXe siècle, propriété de M. Bessonneau.
  • Église Saint-Clément du XIXe siècle : diptyque de l'école allemande XVIe siècle, tapisseries XVIIe siècle.
  • Ancienne maison noble avec chapelle de La Chiffolière XVIIIe siècle.
  • Manoir de La Godinière XVIe et XVIIe siècles.
  • Moulin de la Roche Transolière XIXe siècle. Haut de 22 mètres, situé à la Croix des Frux, route des Marais. Système Berton, 1er moulin de France à posséder une orientation automatique des ailes (propriété de Pascal Lambert).
  • Ruines d'un moulin à eau sur le Brionneau.
  • Forêt de Longuenée[19].
  • Hippodrome du Bois Travers à 1 km de la sortie du bourg environ sur la route de Bécon, avant 1939 la commune accueillait une réunion hippique une fois par an.

Personnalités liées à la commune[modifier | modifier le code]

  • Julien Bessonneau ou Julien Pierre Ange Bessonneau (1842-1916), né à Saint-Clément-de-la-Place en 1842, maire de la commune en 1876 jusqu'à sa mort en 1916. Il fut un industriel angevin, fondateur de la « Société anonyme des Filatures, Corderies et Tissages d'Angers » appelée Établissements Bessonneau.
  • Maxime Chabroud alias Amixem (1991- ), vidéaste et chef d'entreprise ayant passé une partie de son enfance à Saint-Clément-de-la-Place[20].
  • Nicolas Touzaint (1980- ), installé sur la commune, cavalier professionnel de concours complet d'équitation.

Notes et références[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

  1. Population municipale légale en vigueur au 1er janvier 2019, millésimée 2016, définie dans les limites territoriales en vigueur au 1er janvier 2018, date de référence statistique : 1er janvier 2016.

Références[modifier | modifier le code]

  1. Lion1906, Distances orthodromiques à partir de Saint-Clément-de-la-Place (49), consulté le - Les distances affichées sont des distances orthodromiques (à vol d'oiseau).
  2. IGN et BRGM, Géoportail Saint-Clément-de-la-Place (49), consulté le .
  3. Département de Maine et Loire - DIREN Pays de la Loire - DDE Maine et Loire, Atlas des paysages de Maine-et-Loire, Le Polygraphe Éditeur, 2003, p. 158 - Données consultables sur WikiAnjou.
  4. [PDF] Mémoire et patrimoine de Saint-Clément-de-la-Place : Nos maires dans le temps
  5. « Nécrologie : M. Daniel Poumaillou maire de St-Clément-de-la-Place et ancien président du conseil d'administration des établissements Bessonneau », Ouest-France,‎
  6. « M. André Chatenay, élu maire de St-Clément-de-la-Place », Ouest-France,‎
  7. « Le conseil municipal a élu le maire et ses adjoints », Ouest-France,‎ (lire en ligne)
  8. Insee, Composition de la CU Angers Loire Métropole (244900015), consulté le
  9. Préfecture de Maine-et-Loire, Arrêté DRCL no 879 du , RAA spécial du .
  10. Insee, Code officiel géographique, Fiche de la commune de Saint-Clément-de-la-Place, consultée le .
  11. Légifrance, Décret no 2014-259 du , portant délimitation des cantons dans le département de Maine-et-Loire.
  12. L'organisation du recensement, sur insee.fr.
  13. Calendrier départemental des recensements, sur insee.fr.
  14. Des villages de Cassini aux communes d'aujourd'hui sur le site de l'École des hautes études en sciences sociales.
  15. Fiches Insee - Populations légales de la commune pour les années 2006, 2007, 2008, 2009, 2010, 2011, 2012, 2013, 2014, 2015 et 2016.
  16. « Évolution et structure de la population à Saint-Clément-de-la-Place en 2008 », sur le site de l'Insee (consulté le 18 octobre 2012).
  17. « Résultats du recensement de la population de Maine-et-Loire en 2008 » [archive du ], sur le site de l'Insee (consulté le 18 octobre 2012)
  18. Insee, Statistiques locales du territoire de Saint-Clément-de-la-Place (49), consultées le
  19. « Histoire de la forêt de Longuenée »(ArchiveWikiwixArchive.isGoogleQue faire ?) par Jean Poussin.
  20. Amixem, « VOS PIRES RECHERCHES GOOGLE SUR MOI », (consulté le 13 mai 2019)

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]