Jennifer Lopez

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir López.

Jennifer Lopez

Description de cette image, également commentée ci-après

Jennifer Lopez, à la 25e cérémonie des GLAAD Media Awards, en avril 2014.

Informations générales
Surnom Jennifer Muniz[1]
Naissance 24 juillet 1969 (45 ans)
New York, États-Unis
Activité principale Actrice, businesswoman, chanteuse, danseuse, productrice
Genre musical Dance, latino, hip-hop, pop, RnB[2]
Années actives Depuis 1991
Labels Epic, Sony BMG, Island Def Jam, 2101
Site officiel jenniferlopez.com
Logo

Jennifer Muñiz[1] (née Jennifer Lynn Lopez, le 24 juillet 1969 à Castle Hill, dans le quartier du Bronx, à New York), plus connue sous le nom de Jennifer Lopez, et souvent surnommée J.Lo, est une chanteuse américaine, également actrice, chanteuse, danseuse, productrice et styliste. Elle s'intéresse à l'industrie cinématographique après son rôle dans le film My Little Girl (en). Jennifer gagne ensuite en notoriété comme danseuse Fly Girl sur In Living Color (en) en 1991. Elle reçoit son premier grand rôle dans le film Selena en 1997. Elle fait par la suite paraître son premier album studio, On the 6.

Avec la sortie de son second studio album J.Lo et son film Un mariage trop parfait en 2001, Lopez devient la première artiste à posséder un album et un film classés à la première place la même semaine. Son album remix de 2002, J to tha L–O! The Remixes, devient le premier de l'histoire à atteindre la première place du classement Billboard 200, tandis que son cinquième album, Como Ama una Mujer (2007), se classe comme le plus rentable des albums espagnols aux États-Unis. Avec plus de 55 millions[3],[4] et des revenus filmographiques estimés à $ 2 milliards, Lopez est considérée comme la plus influente et la mieux payée des artistes latinos[5]. En mai 2012, Jennifer Lopez est élue personnalité la plus influente du monde[6] selon Forbes. En 2014, sa fortune est estimée à environ 300 millions de dollars[7].

Avant de devenir chanteuse, Jennifer Lopez était notaire à New York.

Biographie[modifier | modifier le code]

Jeunesse et débuts (1991–1996)[modifier | modifier le code]

Jennifer Lopez est née le 24 juillet 1969 à Castle Hill, un secteur du quartier du Bronx, à New York, aux États-Unis[8],[9]. Elle est fille de parents portoricains, sa mère Guadalupe est une enseignante maternelle, et son père David Lopez, un spécialiste en informatique[10], et sont tous deux nés à Ponce, Porto Rico. Jennifer Lopez a deux sœurs, Lynda et Leslie. Elle fait ses études dans des écoles catholiques, notamment dans l'établissement Preston High School dans le Bronx. Elle finance ses cours de chant et de danse elle-même dès l'âge de 19 ans. Après avoir étudié au Baruch College pendant un semestre, Jennifer Lopez partage son temps entre l'activité de clerc de notaire et des cours et des spectacles de danse dans des boîtes de nuit du quartier de Manhattan.

Lopez obtient un petit rôle dans un film à petit budget, My Little Girl, réalisé par Connie Kaiserman, en 1987[11]. Après des mois d'auditions pour des rôles de danse, Jennifer Lopez est sélectionnée comme danseuse pour divers vidéoclips de musique rap, un épisode de Yo! MTV Raps en 1990, et comme danseuse de secours pour les New Kids on the Block et la performance de leur chanson Games pour les American Music Awards en 1991[12]. Elle obtient son premier grand rôle récurrent en tant que danseuse Fly Girl, sur le programme de télévision comique In Living Color (en) de 1991 à 1993. Peu de temps après, Lopez devient danseuse professionnelle pour Janet Jackson et fait une apparition dans le vidéoclip de la chanson That's the Way Love Goes sorti en 1993.

Selena et On the 6 (1997–2000)[modifier | modifier le code]

En février 1997, Lopez joue aux côtés de Jack Nicholson et Stephen Dorff dans le thriller néo-noir Blood and Wine[13]. C'est un échec commercial ; le budget de $ 26 millions dépensé pour le thriller ne réussit qu'à engendrer un million au box-office[14]. Malgré ça, le thriller est bien accueilli par la presse spécialisée[15]. Lopez joue désormais la principale protagoniste Selena dans le film homonyme en mars la même année[16]. Lopez subit d'ailleurs une intense audition lors du casting[17]. Avec un budget de $ 20 millions, tle film remporte $35 millions[18]. Après ses débuts dans Selena, Lopez, se sentant « à l'aise avec ses racines latines », enregistre une démo musicale en espagnol[19]. Le manager de Lopez envoie la démo, intitulée Vivir Sin Ti, à Sony Music Entertainment, qui s'intéresse immédiatement à la chanteuse. Tommy Mottola, à la tête du label, désire lui faire chanter la démo en anglais[20].

Le premier album de Jennifer Lopez, On the 6 est une référence à la ligne 6 du métro qu'elle prenait pour rejoindre Castle Hill[21]. L'album est publié le 1er juin 1999, et atteint le top dix du Billboard 200[22]. L'album contient le premier numéro de la chanteuse au Billboard Hot 100, le premier single If You Had My Love, ainsi que le top dix Waiting for Tonight. L'album inclut également une piste en espagnol, un duo à la saveur latine, No Me Ames avec Marc Anthony. Bien que No Me Ames n'ait jamais été commercialisé, il atteint la première place du classement US Hot Latin Tracks aux États-Unis. On The 6 comporte des duos avec des artistes tels que Big Pun et Fat Joe sur le titre Feelin' So Good, qui remporte un succès modéré au sein du Billboard Hot 100. Let's Get Loud, dernier single de l'album, est nommé aux Grammy Awards dans la catégorie « Meilleure chanson dance » en 2001. Waiting for Tonight est nommé dans la même catégorie l'année précédente. No Me Ames reçoit deux nominations aux Latin Grammy Awards en 2000 dans les catégories « Meilleur duo/groupe pop vocal » et « Meilleur vidéoclip ».

J.Lo, J To That L-O!: The Remixes, et This Is Me... Then (2001–2003)[modifier | modifier le code]

Le second album de Jennifer Lopez, J.Lo, parait le 23 janvier 2001, et débute à la première place du Billboard 200[23]. Cet album prend une orientation musicale davantage urbaine par rapport au film Un mariage trop parfait, dans lequel Jennifer Lopez interprète Mary, une jeune femme organisant des cérémonies de mariage, qui tombe amoureuse d'un homme dont elle organise le mariage sans le savoir. Elle devient la première chanteuse-actrice à avoir un album et un film numéro un la même semaine[24]. Le premier single de l'opus, Love Don't Cost a Thing, est son premier single numéro un au Royaume-Uni, et est classé top cinq aux États-Unis[25]. Ce single est suivi de Play, qui sera classé 20e du Billboard Hot 100, et troisième au Royaume-Uni. Les deux singles suivant sont I'm Real et Ain't It Funny qui ont rapidement grimpés dans les charts. Sur cette lignée, Jennifer Lopez demande au label The Inc. Records (alors connu sous le nom de 'urder Inc.) de remixer les deux chansons, avec les artistes Ja Rule (I'm Real et Ain't It Funny) et Caddillac Tah (sur Ain't It Funny). Les deux remixes atteignent la première place du Billboard Hot 100 pendant plusieurs semaines. La chanteuse réédite J. Lo à l'occasion de son trente-deuxième anniversaire avec le remix de I'm Real en tant que bonus[25]. Par ailleurs, Si Ya Se Acabó sort en Espagne, en raison de la réussite Que Ironia (version espagnole de Ain't It Funny). En 2001, Jennifer Lopez lance une tournée promotionnelle, le Let's Get Loud 'Live in Puerto Rico' Concert, qui sortira sous format DVD en 2003[26].

À la suite du succès de la réédition de J. Lo, Jennifer Lopez décide de consacrer un album entier à des remixes. J To Tha L-O! The Remixes sort le 5 février 2002[27],[28]. Cet album débute à la première place du Billboard 200, devenant le premier album de remixes de l'histoire à débuter au sommet du classement[29]. J To Tha L-O! The Remixes contient des duos avec P. Diddy, Fat Joe et Nas, et de rares remixes dance et hip-hop de précédents singles. L'album est le troisième de remixes le plus vendu de l'histoire[30]. En mai 2002, Lopez joue dans le thriller Plus jamais, incarnant une femme nommée Slim tentant de fuir son époux abusif. Le film remporte $ 52 millions au box-office[31], et est bien accueilli par la presse spécialisée[32]. Pour le tournage de Plus jamais, Lopez devait s'entraîner très dur afin de maitriser le Krav Maga, mais elle fait, malgré sa popularisation grandissante à cette période, d'une crise nerveuse. Lopez se remémore cette période qu'elle qualifie de « bizarre », et refuse toute assistance thérapeutique ou médicamenteuse. Elle admet en ses termes : « Je ressentais des choses – je ne voulais pas bouger, je ne voulais parler à personne, je ne voulais rien faire[33]. » En septembre, Lopez crée son premier parfum, Glow by JLo, qui est un véritable succès[34].

Le mois suivant son engagement avec l'acteur Ben Affleck, Lopez fait paraître son troisième album studio This Is Me... Then le 26 novembre 2002. Il atteint la deuxième place du Billboard 200 et engendre les principaux singles Jenny from the Block avec Jadakiss et Styles P., et All I Have avec LL Cool J. L'album inclut principalement des chansons sur l'amour[35], et se vend à 2,5 millions d'exemplaires aux États-Unis[30]. Il inclut également une reprise de Carly Simon, You Belong to Me. Le clip du titre I'm Glad recrée des scènes du film Flashdance, entraînant à un procès pour violation de droit d'auteur, qui est ensuite rejeté[36].

Films, Rebirth, et Como Ama una Mujer (2004–2009)[modifier | modifier le code]

Lopez, en 2004.

En mars 2004, Lopez joue un petit rôle dans le film Père et fille, avec Ben Affleck. Son personnage, Gertrude Steiney, meurt lors de la mise au monde de son enfant pendant les quinze premières minutes du film[37]. Avec un budget de $ 35 millions, le film est un échec commercial, engendrant un total d'à peine $ 36 millions au box-office[38]. Le film, cependant, est généralement bien accueilli par la presse spécialisée, malgré qu'il soit considéré comme un « cliché de film à l'eau de rose »[39]. En octobre, Lopez joue aux côtés de Richard Gere dans le drama Shall We Dance?, un remake du film japonais homonyme de 1996. Avec un budget de $ 50 millions, le film rapporte un total de $ 170 millions dans le monde[40]. Il est bien accueilli par la presse spécialisée[41]. Toujours en 2004, Lopez se lie d'amitié avec une petite patiente âgée de onze ans atteint d'un cancer, Paige Patterson. La petite fille décède au lendemain de la remise d'une récompense à Lopez en novembre 2004[42]. Après une année loin de la scène musicale, Jennifer Lopez sort son quatrième album studio, Rebirth, le 1er mars 2005 qu'elle dédie à Patterson[43]. Bien qu'il débute au sommet du Billboard 200, l'album chute rapidement dans le classement. Le premier single Get Right atteint le top quinze aux États-Unis, et devient son deuxième single certifié disque de platine (après If You Had My Love). Get Right est un succès au Royaume-Uni, devenant son deuxième single numéro un dans ce pays. Le second single, Hold You Down, en duo avec Fat Joe, se classe soixante-quatrième aux États-Unis, sixième au Royaume-Uni et est top vingt en Australie. Une autre chanson, Cherry Pie, est sortie fin 2005, mais les projets de vidéo sont annulés. Il est envoyé aux radios en Espagne. Rebirth est certifié disque de platine aux États-Unis par la RIAA[44]. Jennifer Lopez participe ensuite à un duo avec LL Cool J sur Control Myself, sorti en single le 1er février 2006. Il atteint la quatrième place du Billboard Hot 100 et la seconde aux top singles britanniques. Il s'agit du premier top dix de Lopez aux États-Unis depuis trois ans. Rebirth a plus de succès au Royaume-Uni, où la plupart de ses singles atteignent le top cinq.

Lopez fait officiellement paraître son premier album complètement chanté en espagnol, Como Ama una Mujer, en mars 2007[45]. C'est son mari, le chanteur Marc Anthony, qui a produit l'album. L'album atteint la dixième place du Billboard 200, et est classé numéro un aux US Top Latin Albums pendant quatre semaines consécutives[46]. Le premier single, Qué Hiciste est officiellement diffusé par les stations de radio en janvier 2007, et culmine au top 10 des charts européens[47]. La vidéo de la chanson est la première en langue espagnole à classée première au MTV Total Request Live, classement des vidéos les plus plébiscitées par les téléspectateurs[48]. Jennifer Lopez remporte un American Music Award en tant qu'artiste latine favorite en 2007[49]. Avec Como Ama una Mujer, Lopez est l'une des rares artistes à débuter au top 10 du Billboard 200 avec un album en espagnol[46]. En juillet 2007, Lopez et son époux Marc Anthony annoncent une tournée mondiale appelée Juntos en Concierto qui débutant le 29 septembre dans le New Jersey, aux États-Unis[50]. La tournée remporte approximativement $ 10 millions, dont un dollar par ticket est donné à Run for Something Better — une organisation à but non lucratif encourageant les programmes de remise en forme chez les enfants[51],[52]. Lopez sort son cinquième album studio en anglais (sixième album studio globale), intitulé Brave, le 9 octobre 2007, six mois après la sortie de Como Ama una Mujer ; il s'agit néanmoins de l'album le moins rentable[53].

Love? et Dance Again World Tour (2011–2012)[modifier | modifier le code]

Jennifer Lopez lors du Pop Music Festival (en) de São Paulo, au Brésil, en juin 2012.

Depuis sa grossesse en 2007, Jennifer Lopez entame l'écriture de son septième album studio, Love?[54]. Sa sortie était prévue pour l'été 2010, et l'opus devrait comporter des productions de Danja, Jim Jonsin, Darkchild, Tricky Stewart, The-Dream ou encore The Neptunes en autres. Une chanson intitulée Fresh Out the Oven en duo avec Pitbull est mise en ligne en octobre 2009, mais sa maison de disques déclare qu'il s'agissait simplement d'un single promotionnel[55]. Il atteint tout de même la première place du Hot Dance Club Songs[56]. Le premier single officiel de ce projet était à l'origine Louboutins qui fait ses débuts à la radio le 23 novembre 2009, après sa première mondiale et la performance de Jennifer Lopez lors de l'ouverture des American Music Awards en 2009. La chanson réussit à entrer uniquement que dans le Hot Dance Club Play Chart six semaines après sa sortie et à atteindre la première place[57]. À la fin février 2010, la séparation de Jennifer Lopez et Epic Records est confirmée. Le manager de Jennifer Lopez, Benny Medina, confirme cette nouvelle en déclarant : « Jennifer a eu une merveilleuse relation avec le groupe Sony et ils ont partagé de nombreux succès ensemble, mais le moment est venu de prendre une autre direction afin de servir au mieux le sens de sa carrière en tant qu'actrice et chanteuse, elle est reconnaissante et apprécie tout le monde chez Sony, pour tout ce qu'ils ont accompli ensemble[58]. » Plus tard, Jennifer Lopez déclare à la presse qu'elle avait déjà terminé ses obligations contractuelles avec Sony Music Entertainment et Epic Records, et avoir décidé qu'il était préférable de mettre fin au partenariat à l'amiable. Elle ajoute avoir trouvé un nouveau label pour son album Love?, prévu pour l'été 2010[59]. Peu de temps après, dès le 19 mars 2010, Jennifer Lopez signe avec Def Jam[60], et travaille sur du nouveau matériel pour Love? avec RedZone Entertainment (Harrell Kuk, The-Dream et Tricky Stewart)[61].

Début 2011, le retour de la chanteuse s'amorce sur le plateau de l’émission de télévision américaine Most Fascinating People of 2010 de Barbara Walters sur la chaîne ABC[62]. Dans cette émission, Lopez dévoile la pochette de Love?[63]. L'album, paru le 3 mai 2011, se classe 5e des classements américains avec seulement 83 000 exemplaires écoulés[64], 6e au Royaume-Uni (avec plus de 15 000 ventes), et 7e en France, entre autres[65]. En fin d'exploitation, les ventes de l'album sont estimées à 318 000 exemplaires aux États-Unis[66], et à 1 063 500 dans le monde[67]. Le premier extrait de cet opus, produit par RedOne, et en duo avec le rappeur Pitbull, s'intitule On the Floor. Le morceau reprend la célèbre Lambada[68]. À sa sortie sur iTunes en février 2011, il devient le cinquième titre le plus vendu dans le monde sur la plateforme de téléchargement en une journée[69]. Le titre devient également un succès mondial, et atteint la première place des classements musicaux de nombreux pays. Aux États-Unis, On The Floor atteint la cinquième place du US Singles Top 100[70],[71], et la troisième place du Billboard Hot 100, soit son premier top 10 dans le pays depuis All I Have en 2003[72]. Une version espagnole du morceau intitulée Ven a Bailar (On the Floor) est parue en single et figure sur l'édition deluxe de Love?. Le vidéoclip de On the Floor est dévoilé le 3 mars 2011, et remporte un franc succès sur YouTube[73]. Le deuxième single de l'album s'intitule I'm Into You, et bénéficie de la participation du chanteur Lil Wayne[74]. Le titre, paru le 1er avril 2011 sur iTunes, se veut davantage urban, par rapport à On the Floor et ses sonorités pop et dance. Le clip de la chanson est mis en ligne le 2 mai 2011, et tourné au Mexique[75].

Papi, un titre aux sonorités dance, est le troisième single issu de Love?. Un clip, tourné à Los Angeles, est diffusé le 19 septembre 2011[76]. Des images de ce dernier sont reprises dans une publicité pour la Fiat 500[77],[78]. Papi remporte un accueil plutôt mitigé dans le monde[79]. En janvier 2012, Lopez annonce l'enregistrement de nouveaux titres en collaboration avec le producteur Antonio « L.A. » Reid pour la promotion de son premier best-of prévu courant 2012 ; le single Dance Again, en collaboration avec le rappeur Pitbull sort en avril 2012[80]. Le Dance Again World Tour, annoncé en avril 2012, est la toute première tournée mondiale de Lopez qui a débuté le 14 juin 2012, et durant laquelle elle partage la scène avec le chanteur Enrique Iglesias.

A.K.A. (depuis 2012)[modifier | modifier le code]

Lopez, sur scène le 23 juin 2012.

Le 29 janvier 2013, le ténor Andrea Bocelli sort l'opus intitulé Passione, qui contient le titre Quizas, Quizas, Quizas en duo avec Jennifer Lopez[81]. Entretemps, elle apparaît également dans le vidéo clip Becky From The Block de la chanteuse Becky G, reprenant le morceau Jenny from the Block de Lopez. Le 8 mai 2013, elle sort le single Live It Up où elle retrouve à nouveau Pitbull[82]. Le single, qui rencontre un succès modéré, est annoncé comme le premier single officiel de son nouvel album, mais est finalement retiré. En 2014, elle est invitée sur le single Adrenalina en compagnie de Ricky Martin, extrait de l'opus Regreso Del Sobreviviente, du rappeur Wisin[83]. Le 17 mars 2014, Enrique Iglesias fait paraître l'album Sex + Love, contenant le titre Physical en duo avec Jennifer Lopez[84]. Elle collabore également avec Pitbull et la chanteuse brésilienne Cláudia Leite pour enregistrer We Are One (Ole Ola), l'hymne officiel de la Coupe du monde de football de 2014, qui sort en avril[85].

Jennifer Lopez dévoile, début 2014, le titre et le clip du titre Same Girl[86], écrit par Chris Brown, puis le morceau Girls en featuring avec Tyga, produit par DJ Mustard[87] ; les chansons sont urbaines, et annonciatrices de son nouvel album mais ne sont pas des titres exploités. En mars 2014, Jennifer Lopez annonce le premier single de son nouvel album, I Luh Ya Papi, un morceau urbain en duo avec French Montana[88], plutôt bien accueilli par la presse spécialisée américaine. La vidéo de ce morceau suscite également des commentaires positifs, le clip est humoristique et « affronte » le sexisme de l'industrie musicale. Le single est promu avec une performance sur la treizième saison d'American Idol, émission dans laquelle est juge[89]. Le 1er mai 2014, Lopez fait paraître le titre First Love, produit par Max Martin, deuxième single extrait de son nouvel album[90]. Le 5 mai 2014, elle dévoile le titre et la pochette du nouvel album, annoncé comme étant intitulé A.K.A[91], prévu pour le 17 juin 2014 aux États-Unis[réf. nécessaire].

Vie privée[modifier | modifier le code]

Jennifer Lopez en compagnie de son ex-mari Marc Anthony, en 2007.

Le 22 février 1997, Jennifer épouse Ojani Noa, un chef cuisinier cubain, qu'elle fréquente depuis avril 1996. Ils divorcent en mars 1998, au bout de 13 mois de mariage. Elle est ensuite en couple avec le rappeur, Sean Combs, d'août 1999 à février 2001. Peu après sa rupture avec Sean Combs, Jennifer commence à fréquenter Cris Judd, un danseur/chorégraphe, qu'elle épouse le 29 septembre 2001, au bout de seulement sept mois de relation. Après s'être séparés en mai 2002, ils divorcent en janvier 2003.

En juillet 2002, elle entame une relation sur-médiatisée avec l'acteur, Ben Affleck, avec qui elle se fiance trois mois plus tard, en octobre 2002. Cependant, ils se séparent en janvier 2004[92]. En février 2004, elle commence à fréquenter l'acteur et chanteur latino, Marc Anthony, qu'elle épouse le 5 juin 2004. Le 22 février 2008, elle donne naissance à des jumeaux ; un garçon, prénommé Maximilian David « Max », et une fille, prénommée Emme Maribel. En juillet 2011, Jennifer et Marc annoncent leur séparation au bout de sept ans de vie commune et de mariage. Après avoir demandé le divorce en avril 2012[93], leur divorce est prononcé en juin 2014[94].

En octobre 2011, Jennifer entame une relation avec le danseur, Casper Smart - de dix-huit ans son cadet, qui a d'ailleurs joué dans le clip Dance Again (2012). Ils se sont séparés en juin 2014 au bout de deux ans et demi de relation[95]. Moins d'une semaine après l'annonce de leur rupture, il est annoncé que Jennifer serait actuellement en couple avec le danseur et chorégraphe de Dancing with the Stars, Maksim Chmerkovskiy - de onze ans son cadet[96],[97] ; Jennifer nie très vite les faits[98],[99].

Filmographie[modifier | modifier le code]

Jennifer Lopez, en 2009.

Télévision[modifier | modifier le code]

Cinéma[modifier | modifier le code]

Discographie[modifier | modifier le code]

Article détaillé : Discographie de Jennifer Lopez.

Albums[modifier | modifier le code]

Compilations[modifier | modifier le code]

Tournées[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a et b (en) « Jennifer Lopez Requests Name Change In Divorce Documents », sur Huffington Post,‎ 6 décembre 2013 (consulté le 13 juillet 2014).
  2. « Jennifer Lopez: Dance Again... The Hits », Slant Magazine,‎ 29 juillet 2012 (consulté le 17 décembre 2012).
  3. (en) « Jennifer Lopez gyrates in new video for "I'm Into You" », sur The Independent,‎ 3 mai 2011 (consulté le 13 juillet 2014).
  4. (en) « Jennifer Lopez to play first ever Irish show in October », sur entertainment.ie,‎ 12 mai 2012 (consulté le 13 juillet 2014).
  5. (en) Icons of American Popular Culture: From P.T. Barnum to Jennifer Lopez – Robert C. Cottrell, Google Books,‎ 1er septembre 2009 (ISBN 978-0-7656-2299-0, lire en ligne), p. 221.
  6. « Le classement Forbes des 100 célébrités », sur Huffington Post Québec,‎ 20 mai 2012 (consulté le 2 juin 2014).
  7. (en) « J Lo 'sexism' video: Are we finally entering the post-twerk era? », sur The Daily Telegraph,‎ 18 mars 2014 (consulté le 13 juillet 2014).
  8. (en) « Jennifer Lopez », sur Allmusic (consulté le 13 juillet 2014).
  9. « Duty Captain's Report », Court TV, Time Warner,‎ 17 janvier 2001 (consulté le 29 octobre 2006).
  10. « Mamás y Mamacitas – Música », Terra Networks,‎ 11 mai 2007 (consulté le 24 mai 2012).
  11. Eleanor Mannikka, « My Little Girl – Cast, Reviews, Summary, and Awards », AllRovi, Rovi Corporation (consulté le 30 octobre 2011).
  12. Kathleen Perricon, « Jennifer Lopez dances with New Kids on the Block in 1991 video clip », The New York Times, The New York Times Company,‎ 10 mai 2011 (lire en ligne).
  13. Sandra Brennan, « Blood and Wine – Cast, Reviews, Summary, and Awards », AllRovi. Rovi Corporation (consulté le 30 octobre 2011).
  14. « Blood and Wine – Box Office Data, Movie News, Cast Information », The Numbers (consulté le 2 janvier 2012).
  15. « Blood and Wine », Rotten Tomatoes. Flixster (consulté le 29 novembre 2011).
  16. Mark Deming, « Selena – Cast, Reviews, Summary, and Awards », AllRovi. Rovi Corporation (consulté le 30 octobre 2011).
  17. Associated Press, « Lopez gets Selena role », Dallas News, A. H. Belo Corporation,‎ 14 juin 1996.
  18. « Selena – Box Office Data, News, Cast Information », The Numbers (consulté le 22 janvier 2012).
  19. (en) Mendible, M. (2007). "From bananas to buttocks: the Latina body in popular film and culture". Austin: University of Texas Press. 4 septembre 2012.
  20. « On the Down Lo », Nielsen Business Media, vol. 119, no 5,‎ 3 février 2007, p. 27 (ISSN 0006-2510, lire en ligne).
  21. (en) « She's still Jenny from the Block: Dressed down Jennifer Lopez shows off her shapely derriere in skintight jeans for casual snap », sur DailyMail,‎ 2 janvier 2014 (consulté le 13 juillet 2014).
  22. (en) « Jennifer Lopez » (consulté le 13 juillet 2014).
  23. (en) Karinah Santiago, « Chart Juice: Jennifer Lopez's Greatest Hits Debuts in Top 10 », sur Billboard (consulté le 13 juillet 2014).
  24. (en) « 50 Things You Didn't Know about Jennifer Lopez », sur Boomsbeat,‎ 14 février 2014 (consulté le 13 juillet 2014).
  25. a et b (en) Bill Lamb, « Jennifer Lopez », sur About.com (consulté le 13 juillet 2014).
  26. « Jennifer Lopez - Let's Get Loud - Live In Puerto Rico - NBC Special Music DVD » (consulté le 13 juillet 2014).
  27. (en) The Billboard Book of Number One Hits: Updated and Expanded 5Th Edition – Fred Bronson – Google Boeken, Google Books (lire en ligne).
  28. Jennifer Lopez, « J to Tha L-O!: The Remixes », Allmusic (consulté le 20 octobre 2012).
  29. Abbey Goodman, « Jennifer Lopez Kicks The Boys to the Curb On Next Week's Albums Chart Singer's remix album knocks Alan Jackson, Creed from top of Billboard 200 », MTV News. Viacom International, Inc.,‎ 13 février 2002 (consulté le 29 janvier 2012).
  30. a et b Gary Trust, « Ask Billboard: Analyzing 'American Idol' », Billboard, Prometheus Global Media,‎ 1er octobre 2010 (consulté le 29 janvier 2012).
  31. « Enough (2002) », Box Office Mojo (consulté le 20 octobre 2012).
  32. Stephen Schaefer, « Movies: Singer-actress Jennifer Lopez shows her strength in thriller `Enough' », Boston Herald, Boston, Herald Media, Inc.,‎ 19 mai 2002.
  33. Anita Singh, « Jennifer Lopez: I had a nervous breakdown », The Daily Telegraph, Telegraph Media Group,‎ 7 octobre 2008 (consulté le 20 octobre 2012).
  34. (en) Geoffrey Jones, Beauty Imagined:A History of the Global Beauty Industry, Oxford University Press,‎ 25 février 2010 (lire en ligne).
  35. « J-Lo disc declares her love », Melbourne, Fairfax Media,‎ 27 novembre 2002 (consulté le 29 janvier 2012)
  36. (en) « J. Lo Sued Over 'Flashdance'-Inspired Video », sur Billboard,‎ 14 novembre 2003 (consulté le 13 juillet 2014).
  37. « Marketing ‘Jersey Girl’ in a post-‘Gigli’ world », MSNBC,‎ 29 mars 2004 (consulté le 20 octobre 2012).
  38. « Jersey Girl (2004) », Box Office Mojo (consulté le 20 octobre 2012).
  39. « Jersey Girl », Rotten Tomatoes. Flixster (consulté le 20 octobre 2012).
  40. « Shall We Dance (2004) », Box Office Mojo,‎ 24 février 2005 (consulté le 7 octobre 2009).
  41. « Shall We Dance », Rotten Tomatoes. Flixster (consulté le 20 octobre 2012).
  42. « Jennifer Lopez – Lopez's Cancer Hero Dies – Contactmusic News », Contactmusic.com,‎ 11 janvier 2005 (consulté le 10 juillet 2012).
  43. Livret du CD Rebirth. Jennifer Lopez. 2005. Epic Records.
  44. (en) « Jennifer Lopez’s ‘Rebirth’ Goes Platinum », sur PopDirt,‎ 22 avril 2005 (consulté le 13 juillet 2014).
  45. (en) Stephen Thomas Erlewine, « Como Ama una Mujer », sur Allmusic (consulté le 13 juillet 2014).
  46. a et b « Jennifer Lopez's First Spanish-Language Album is an Instant No. 1 on the Billboard Latin Chart », PRWeb. Vocus, New York,‎ 6 avril 2007 (consulté le 29 janvier 2012).
  47. (en) « Jennifer Lopez - Que Hiciste », sur acharts (consulté le 13 juillet 2014).
  48. JFN, Jennifer Lopez - la bomba latina (lire en ligne), p. 7.
  49. (en) « Awards 2005 », sur FactMonster (consulté le 13 juillet 2014).
  50. « J-Lo's New Album, Tour and Baby? », sur ABC News,‎ 9 octobre 2007 (consulté le 13 juillet 2014).
  51. Cobo, Leila, « Together Again », New York City, New York, Nielsen Business Media, Inc,‎ 7 juin 2008 (ISSN 0006-2510, consulté le 28 mai 2012), p. 10.
  52. Kym Kilgore, « Jennifer Lopez to drop 'Brave' new album », LiveDaily,‎ 13 août 2007 (consulté le 4 septembre 2010).
  53. Robert Copsey, « Jennifer Lopez: 'Love?' », Digital Spy. Hearst Magazines UK,‎ 4 mai 2011 (consulté le 29 janvier 2012).
  54. Concepcion, Mariel; Ben-Yehuda, Ayala; Caulfield, Kieth, « Updated: Jennifer Lopez Confirms Split With Epic Records », Billboard, Prometheus Global Media,‎ 23 février 2010 (consulté le 16 mars 2010).
  55. (en) James Dinh, « Jennifer Lopez’s ‘Fresh Out The Oven,’ Featuring Pitbull, Hits The Web », sur MTV,‎ 7 octobre 2009 (consulté le 16 juillet 2014).
  56. (en) Maura Johnson, « Sony Label Dumps Jennifer Lopez: End of the Superstar Era? », sur Daily Finance,‎ 23 février 2010 (consulté le 16 juillet 2014).
  57. (en) « Jennifer Lopez's new cover for upcoming album entitled Love », sur devadevotee,‎ 11 décembre 2010 (consulté le 16 juillet 2014).
  58. (en) Ayala Ben-Yehuda, « UPDATED: Jennifer Lopez Confirms Split With Epic Records »,‎ 23 février 2010 (consulté le 16 juillet 2014).
  59. (en) Patty Lee, « Jennifer Lopez already signed to new label; album 'Love?' to be released this summer », sur NY Daily News (consulté le 16 juillet 2014).
  60. (en) Sam, « Jennifer Lopez Confirms Def Jam Deal », sur That Grape Juice,‎ 31 mars 2010 (consulté le 16 juillet 2014).
  61. (en) « JLo Getting Overall Fox Deal Along With $12M ‘American Idol’ Judging Job — But Her Most Diva Demands Were Refused », sur Deadline,‎ 12 septembre 2010 (consulté le 16 juillet 2014).
  62. (en) James Dinh, « Jennifer Lopez Dishes On ‘Most Fascinating People’ Interview With Barbara Walters », sur MTV,‎ 12 juin 2010 (consulté le 16 juillet 2014).
  63. (en) Robbie Daw, « Jennifer Lopez’s “Love?” Cover Revealed During Barbara Walters Interview », sur Idolator,‎ 10 décembre 2010 (consulté le 16 juillet 2014).
  64. (en) « Beastie Boys Are Hot At No. 2, Jennifer Lopez Finds Love In Top 5, Sade & Musiq Invade The Chart », sur SOHH,‎ 11 mai 2011 (consulté le 13 juillet 2014).
  65. (en) « Jennifer Lopez - Love? », sur acharts.
  66. (en) « Enrique Iglesias, Jennifer Lopez 'In Discussions' For Summer Tour », sur Billboard,‎ 18 avril 2012 (consulté le 13 juillet 2014).
  67. (en) « World Top 50 Albums ~ 2011 », sur MusicCharts (consulté le 2 juin 2014).
  68. (en) Albin Shmitt, « Jennifer Lopez : On The Floor, sa Lambada », sur Suite 101,‎ 8 juillet 2013 (consulté le 16 juillet 2014).
  69. (en) Trent, « Jennifer Lopez Storms iTunes With ‘On The Floor’ »,‎ 23 février 2011 (consulté le 16 juillet 2014).
  70. « J.LO n°1 sur iTunes avec "On The Floor" », sur Charts in France,‎ 23 février 2011 (consulté le 16 juillet 2014).
  71. (en) « Jennifer Lopez and Pitbull - On The Floor » (consulté le 16 juillet 2014).
  72. (en) Gary Trust, « Jennifer Lopez Leaps Onto Hot 100 with 'On the Floor' », sur Billboard,‎ 3 mars 2011 (consulté le 16 juillet 2014).
  73. (en) Jillian Mapes, « Jennifer Lopez's 'On the Floor' Video Premieres on 'American Idol' », sur Billboard,‎ 3 mars 2011 (consulté le 16 juillet 2014).
  74. (en) Jocelyne Vena, « Jennifer Lopez Calls Lil Wayne ‘An Interesting Artist’ », sur MTV,‎ 5 mai 2011 (consulté le 16 juillet 2014).
  75. « Jennifer Lopez dévoile le clip "I'm Into You" », sur Charts in France,‎ 2 mai 2011 (consulté le 16 juillet 2014).
  76. (en) « Jennifer Lopez: 'Papi' Video Premiere », sur Just Jared,‎ 19 septembre 2011 (consulté le 16 juillet 2014).
  77. (en) Aaron Foley, « Watch: Jennifer Lopez's 'Papi' video -- with special guest, Fiat 500 cabrio »,‎ 19 septembre 2011 (consulté le 16 juillet 2014).
  78. (en) Amy Sciaretto, « Fiat 500 Commercial Features Clips from Jennifer Lopez’s ‘Papi’ Video », sur Popcrush,‎ 16 septembre 2011 (consulté le 16 juillet 2014).
  79. (en) « Jennifer Lopez - Papi », sur acharts (consulté le 16 juillet 2014).
  80. (en) « Jennifer Lopez Reunites With RedOne, Pitbull And Epic Records For “Dance Again” »,‎ 3 avril 2012 (consulté le 16 juillet 2014).
  81. (en) « Andrea Bocelli opus Passione », sur Amazon (consulté le 13 juillet 2014).
  82. It Up « Jennifer Lopez : son nouveau single "Live It Up" (feat. Pitbull) le 8 mai », sur Charts in France,‎ 25 avril 201 (consulté le 16 juillet 2014).
  83. (en) « Wisin opus Regreso del Sobreviviente », sur Allmusic (consulté le 13 juillet 2014).
  84. (en) « Enrique Iglesias : Sex+Love », sur Allmusic (consulté le 13 juillet 2014).
  85. (en) « World Cup song 2014: Jennifer Lopez and Pitbull present 'We Are One (Ole Ola)' », sur The Independant,‎ 11 juin 2014 (consulté le 13 juillet 2014).
  86. (en) Amanda Batista, « "Same Girl," New Marketing Tricks: What Marketers Can Learn From Jennifer Lopez » (consulté le 13 juillet 2014).
  87. (en) Martin Spasov, « Listen to Tyga Jump on the Remix to Jennifer Lopez' "Girls" », sur Complex Music,‎ 1er mars 2014 (consulté le 13 juillet 2014).
  88. « "I Luh Ya Papi" : Jennifer Lopez torride, drôle et bling bling dans son nouveau clip (màj) », sur Charts in France,‎ 14 mars 2014 (consulté le 14 juillet 2014).
  89. (en) « Jennifer Lopez Performs 'I Luh Ya Papi' on 'American Idol' & Brings Back Some of Our Favorite Contestants! », sur Just Jared,‎ 20 mars 2014 (consulté le 13 juillet 2014).
  90. (en) Alison Rowley, « Jennifer Lopez announces new single 'First Love' », sur Digital Spy,‎ 25 avril 2014 (consulté le 14 juillet 2014).
  91. « Jennifer Lopez : l'album "A.K.A.", titre par titre », sur Charts in France,‎ 16 juin 2014 (consulté le 14 juillet 2014).
  92. (en) « Ben & Jen's Split: The Day After », sur People (consulté le 13 juillet 2014).
  93. (en) « Marc Anthony Files For Divorce From Jennifer Lopez », sur Hollywood Life (consulté le 16 juillet 2014).
  94. (en) Christie D'Zurilla, « Jennifer Lopez, Marc Anthony finalize years-long divorce », sur LA Times (consulté le 16 juillet 2014).
  95. (en) « Jennifer Lopez: Ready to date despite Casper Smart split », sur SheKnows,‎ 11 juin 2014 (consulté le 2 juin 2014).
  96. (en) « Jennifer Lopez dating ‘Dancing with the Stars’ pro Maksim Chmerkovskiy following Casper Smart split: source », sur NY Daily News,‎ 11 juin 2014 (consulté le 2 juin 2014).
  97. (en) « Jennifer Lopez dating Maksim Chmerkovskiy after Casper Smart split? », sur FOX,‎ 12 juin 2014 (consulté le 2 juin 2014).
  98. (en) Shyam Dodge, « Jennifer Lopez denies dating dancer Maksim Chmerkovskiy... amid claims they are 'getting to know each other' following Casper Smart split », sur DailyMail (consulté le 2 juin 2014).
  99. (en) Nardin Saad, « Jennifer Lopez shuts down rumors linking her to Maksim Chmerkovskiy », sur LA Times (consulté le 2 juin 2014).

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :