Shopping

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Shopping (homonymie).
Magasineurs sur Yonge-Dundas Square à Toronto
Les centres commerciaux : lieux prisés pour faire du shopping.

Le shopping, magasinage[1], ou chalandage[1] est l'examen des biens ou des services de détaillants avec l'intention d'acheter à ce moment. Le shopping est une activité de sélection et d'achat. Dans certains contextes, le shopping est considéré comme une activité de loisir mais aussi comme une activité économique.

Ce terme est considéré comme étant un anglicisme dans certaines régions de la francophonie, comme au Québec et au Nouveau-Brunswick, où il est peu utilisé.

Concept[modifier | modifier le code]

Pour beaucoup, le shopping est considéré comme une activité récréative et de distraction dans laquelle on visite une variété de magasins avec une intention préméditée d'acheter un produit.

Lèche-vitrine à Toronto en 1937.

Le lèche-vitrine est une activité qui consiste à visiter des magasins sans aucune intention d'acheter, pour passer le temps entre d'autres activités, ou pour planifier un achat ultérieur.

Pour certains, le shopping est une tâche de désagréments et de dépit. Les acheteurs font parfois de grands efforts pour attendre dans de longues queues pour acheter des produits populaires.

Histoire[modifier | modifier le code]

Le shopping dans les sociétés antiques[modifier | modifier le code]

Dans la Rome antique, il y avait les marchés de Trajan avec tabernae qui ont servi en tant qu'unités de détail. Les liste de courses sont également connues pour avoir été utilisés par les Romains[2].

Historique du shopping moderne[modifier | modifier le code]

Les foires et les marchés ont une longue histoire qui a commencé quand l'homme sentait le besoin d'échanger des biens. Les gens achetaient des produits à un marché hebdomadaire dans les villes voisines. Puis les magasins ont commencé à s'établir. Des magasins se sont spécialisés, par exemple, une boulangerie, une boucherie, une épicerie. Puis les supermarchés sont apparus.

Il y a eu trois grandes phases dans le monde commercial dans les 100 dernières années :

  1. Les clients étaient servis par le commerçant, qui récupéraient tous leurs biens sur leur liste de courses. Les commerces livraient la marchandise au domicile des clients.
  2. Les clients peuvent choisir eux-mêmes leurs produits sur les étagères en libre-service.
  3. Les clients choisissent des produits via internet. Les marchandises sont livrées à leur domicile comme dans la première phase.

Shopping à domicile[modifier | modifier le code]

Achat à domicile[modifier | modifier le code]

Article détaillé : Achat à domicile.

Commerce en ligne[modifier | modifier le code]

Article détaillé : Commerce en ligne.

Les systèmes de livraison du courrier à domicile et la technologie moderne (comme la télévision, les téléphones et l'internet), en combinaison avec le commerce en ligne et les entreprises à consommateur en ligne, permettent aux consommateurs de faire du shopping chez eux. Il y a trois principaux types de courses à domicile : par courrier ou par téléphone à partir des catalogues; par commande téléphonique en réponse à des annonces dans les médias imprimés et électroniques (tels que les périodiques, la télévision et la radio) et les achats en ligne. Les achats en ligne ont complètement redéfini la façon dont les gens prennent leurs décisions d'achat; l'internet donne accès à une foule de renseignements sur un produit particulier, qui peut être regardé, évalué et comparé. Les achats en ligne permettent à l'acheteur d'économiser le temps et les dépenses, ce qui aurait été passé à se déplacer au magasin ou centre commercial.

Commerces[modifier | modifier le code]

Zones commerciales[modifier | modifier le code]

Les plus grandes zones commerciales peuvent être trouvées dans de nombreuses villes, appelé le centre-ville ou dans les villes arabes, le souk. Les centres commerciaux sont des collections de magasins, des regroupements de plusieurs entreprises.

Les exemples typiques incluent les centres commerciaux, les places des villes, les marchés aux puces et les bazars.

Magasins[modifier | modifier le code]

Les magasins sont divisées en plusieurs catégories qui vendent un ensemble sélectionné de biens ou de services. Habituellement, ils sont à plusieurs niveaux par la démographie cible basée sur le revenu disponible de l'acheteur. Ils peuvent être à plusieurs niveaux, de bon marché à cher.

Certains magasins vendent des produits de seconde main. Dans les magasins gratuits, les marchandises peuvent être prises librement. Dans les magasins d'antiquités, le public peut trouver des produits qui sont plus âgés et plus difficiles à trouver. Parfois, les gens sont fauchés et empruntent de l'argent à partir d'un prêteur sur gage en utilisant un objet de valeur en tant que garantie.

Différents types de magasins de détail spécialisés dans la vente de biens liés à un thème incluent les librairies, les boutiques, les magasins de bonbons, les magasins d'alcools, les boutiques de cadeaux, les quincailleries, les magasins de loisirs, les animaleries, les pharmacies, les boutiques érotiques et les supermarchés.

D'autres magasins tels que grandes surfaces, les hypermarchés, les épiceries de quartier, les grands magasins, les magasins généraux, les magasins à prix unique vende une plus grande variété de produits non horizontalement liés les uns aux autres.

Activité commerciale[modifier | modifier le code]

Règlement[modifier | modifier le code]

Certaines entreprises ont des horaires d'ouvertures, mais d'autres sont ouvertes sans interruption. Certaines nations réglementent le fonctionnement des entreprises pour des raisons religieuses et ne permettent pas d'achats à des jours ou à des dates particulières.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a et b « Entrée « shopping » », sur Grand dictionnaire terminologique, Office québécois de la langue française (consulté le 15 juillet 2012)
  2. (en) « Roman shopping list deciphered », sur web.archive.org (consulté le 11 juillet 2011)

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Articles connexes[modifier | modifier le code]