Cirque du Soleil

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Ne doit pas être confondu avec Théâtre du Soleil.

Cirque du Soleil

alt=Description de l'image Logo Cirque du Soleil.svg.
Création 1984
Fondateurs Guy Laliberté
Daniel Gauthier
Personnages clés Daniel Lamarre, PDG
Slogan Invoke Provoke Evoke
Siège social Drapeau du Canada Montréal (Canada)
Activité Spectacles vivants
Site web www.cirquedusoleil.com
Chapiteau du Cirque du Soleil au Vieux-Port de Montréal
Chapiteau du Cirque du Soleil

Le Cirque du Soleil est une entreprise canadienne de divertissement artistique spécialisée en cirque contemporain. Son siège social se trouve à Montréal, au Québec, dans le quartier Saint-Michel. Elle a été fondée en 1984 à Baie-Saint-Paul par deux anciens artistes de rue Guy Laliberté et Daniel Gauthier. Elle est détenue depuis août 2008 à 20 % par un consortium de deux entreprises dubaïotes appartenant à la société d'investissements Dubai World[1].

La compagnie se distingue par une vision artistique différente du cirque traditionnel, avec notamment l'absence d'animaux, une grande importance donnée aux jeux de comédiens, et en basant principalement ses productions sur des numéros d'acrobaties. Elle emploie aujourd'hui[note 1] 5 000 personnes dans le monde parmi lesquels plus de 1 300 artistes dont certains sont des anciens sportifs professionnels reconvertis[2],[3].

Elle présente actuellement dix-huit productions à thématiques dont dix spectacles en tournée dans le monde (six sous chapiteaux et quatre en arenas) et huit spectacles fixes (à Las Vegas et Orlando). D'autres projets sont en cours de réalisation[4] à Dubaï[5], Las Vegas, Macao, New York et sous forme de spectacles de tournée.

Le Cirque du Soleil, qui développe des activités d'affaires dérivés de ses spectacles (organisation d'évènements, productions audiovisuelles, merchandising, licensing), est également un acteur important de l'action sociale et culturelle. Se qualifiant de « Cirque citoyen », l'entreprise participe entre autres au financement d'associations dans une vingtaine de pays différents sur cinq continents[6] et a créé un programme international « Cirque du Monde » pour aider les jeunes de la rue en difficultés[7]. Elle se penche également sur la problématique du développement durable et de l'environnement[8], notamment par le biais de son fondateur Guy Laliberté et sa fondation One Drop, dont la mission est de lutter contre la pauvreté dans le monde en favorisant l'accès à l’eau[9].

Histoire[modifier | modifier le code]

Premier logo de la compagnie

À la fin de ses études, à l'âge de 18 ans, le jeune Québécois Guy Laliberté à la recherche d'une carrière dans le monde du spectacle quitte le domicile familial et décide de parcourir l'Europe en tant que musicien ambulant. Il y apprend le métier de cracheur de feu. À son retour au Canada en 1979, il travaille très brièvement dans une centrale électrique avant de prendre la décision de ne plus chercher de travail et de se consacrer aux arts de la rue[10].

Durant l'été de la même année, il participe à l'organisation d'une fête populaire à Baie-Saint-Paul en compagnie de deux amis Daniel Gauthier et Gilles Sainte-Croix. Ces deux derniers géraient une auberge pour artistes débutants, Le Balcon Vert, et Sainte-Croix pensait à la transformer, avec les talents qui s'y trouvaient, en une troupe itinérante. Cherchant à convaincre le gouvernement du Québec de l'aider à financer son projet, Sainte-Croix décide de marcher les 90 km séparant Baie-Saint-Paul de la ville de Québec sur des échasses. L'opération fut un succès et les trois hommes reçoivent les fonds qui leur permettent de fonder la troupe de théâtre de rue des Échassiers de Baie-Saint-Paul. Composée par de jeunes artistes qui, plus tard, seront la cheville ouvrière du Cirque, Les Échassiers effectuent une tournée dans la province de Québec durant l'été 1980. Leur premier spectacle est consacré à un personnage célèbre de la région de Charlevoix, Alexis Lapointe dit « Alexis le trotteur ». Dénommé La légende d'Alexis le trotteur, il est présenté entièrement sur échasses par une dizaine d'artistes et musiciens[11].

Malgré une bonne réception du public, la troupe Les Échassiers est déficitaire. Laliberté passe alors l'hiver à Hawaï, lieu d'inspiration pour lui, tandis que Sainte-Croix reste à Québec pour mettre au point une société sans but lucratif, Le Club des Talons Hauts, afin de rattraper les pertes de l'année précédente. À l'été 1981, la troupe se lance dans une nouvelle tournée avec son spectacle Le Défilé du Dragon et les résultats financiers sont meilleurs. Durant l'hiver, Le Club des Talons Hauts présente même un spectacle d'échasses sur patins à glace durant les mi-temps de match de hockey grâce à une nouvelle subvention de la région. Porté par le succès des premières créations, Sainte-Croix et Laliberté décident à l'automne de la mise en point d'un grand festival populaire d'été à Baie-Saint-Paul pour l'année suivante[10],[11].

Ce festival populaire, baptisé La Fête foraine, prend place pour la première fois en juillet 1982. Inspiré par les grandes fêtes célébrées en Europe durant le Moyen Âge par saltimbanques et amuseurs publics, il propose au public de s'initier aux arts forains, au cirque, au théâtre ou encore aux arts de la rue, avant de permettre à ce dernier de participer à une performance collective dans la rue. Le festival attire du monde et reçoit même plusieurs plaintes de la part de citoyens de la ville, hostiles à l'organisation. Laliberté dirige le festival les deux années suivantes et mène la troupe à l'équilibre financier[10].

L'année 1984 marque un tournant dans l'histoire de la compagnie. En vue des célébrations du 450e anniversaire de la venue de Jacques Cartier au Québec, Le Club des Talons Hauts cherche l'appui du gouvernement pour obtenir de nouveaux fonds lui permettant la création d'un cirque en parallèle avec la Fête foraine. Le ministre des Affaires culturelles de l'époque, Clément Richard, se montre peu intéressé par la proposition, ce qui pousse Laliberté à se rendre directement chez le premier ministre du Québec, René Lévesque, qui lui accorde 1,5 million de CAD pour réaliser le projet[11].

Baptisé Le Cirque du Soleil, la compagnie présente son premier spectacle de cirque, Le Grand Tour du Cirque du Soleil, lors de la Fête foraine de 1984. Le nom et le logo du Cirque seraient venus à l'esprit de Laliberté durant son passage à Hawaï, après avoir observé le coucher de soleil sur la mer, symbole de l'énergie de la jeunesse[10],[12].

Spectacles[modifier | modifier le code]

Varekai

Le Cirque du Soleil a créé au total 32 grands spectacles (que nous considérerons comme des « productions principales », en opposition par exemple aux « productions événementielles » décrites plus bas) dont 18 sont actuellement[note 2] en représentations dans le monde. Ces spectacles peuvent être classifiés en cinq catégories :

  • les spectacles de tournée sous chapiteau ;
  • les spectacles de tournée en arena (dans des salles de concert) ;
  • les spectacles de tournée en théâtre ;
  • les spectacles fixes (dans des théâtres permanents) ;
  • les spectacles saisonniers (dans un théâtre fixe mais pour une courte période et annoncé pour un nombre d'années limité).

Spectacles de tournée sous chapiteau[modifier | modifier le code]

Dralion (1999-2010)[modifier | modifier le code]

Article détaillé : Dralion.
Numéro d'équilibre sur pointes (Dralion)
Dralion, treizième production (la dixième en tournée), marque un tournant artistique dans l'histoire de la compagnie. C'est en effet le premier spectacle conçu après le départ de Franco Dragone fin 1998, peu après les lancements réussis de O et La Nouba. Après 12 ans de collaboration, Dragone souhaitait instaurer une année de transition afin de « réfléchir au devenir artistique de la compagnie », mais à sa grande surprise, il apprend qu'un nouveau spectacle était en préparation avec un autre metteur en scène[13]. Il décide alors de quitter l'entreprise pour fonder sa propre compagnie en Belgique: le groupe Dragone.
La création du spectacle fut difficile, car le metteur en scène français préalablement choisi décidera finalement de jeter l'éponge mettant en péril le projet. Guy Laliberté fait alors appel à son ancien directeur artistique, le québécois Guy Caron, qui avait quitté la compagnie en 1988 pour se consacrer à la fondation de l'École nationale de cirque de Montréal. À la suite du départ de plusieurs collaborateurs de Dragone (avec à leur tête, Michel Crête), celui-ci reforme alors une toute nouvelle équipe, incluant entre autres Stéphane Roy (un ancien du Balcon vert de Baie-Saint-Paul) chargé de la scénographie et Violaine Corradi à la composition musicale[10].
Caron décide de jeter un œil nouveau sur cette production et il fut convenu, avec Laliberté, que Dralion serait un spectacle de style très différent de celui mis en place par Dragone. Ils le conçoivent comme une fusion entre le style du Cirque du Soleil et le cirque traditionnel chinois, connu pour son haut niveau acrobatique. Caron souhaite aussi revisiter le style de « Le Cirque Réinventé » en mettant en retrait l'importance donnée aux personnages, pour se concentrer plutôt sur un cirque acrobatique et une mise en scène plus drôle[10].
Dralion s'inspire en grande partie de la philosophie orientale qui se caractérise par la quête perpétuelle de l'harmonie entre l'homme et la nature. C'est un hommage à la vie dont les personnages principaux sont inspirés des quatre éléments: l'eau, le feu, l'air et la terre[14]. La musique s'inspire également de la fusion entre l'Orient et l'Occident par l'utilisation d'instruments acoustiques et électriques et où l'on retrouve des influences à la musique indienne, africaine, asiatique et européenne[15].
Dralion (qui est en fait un mot-valise créé de la fusion des mots Dragon - représentant l'Orient - et Lion - représentant l'Occident -) est présenté pour la première fois à Montréal le 22 avril 1999. Malgré l'important travail réalisé, le spectacle n'est pas bien reçu, et ce au sein même du personnel du Cirque du Soleil qui n'est pas très inspiré par ce nouveau style radicalement différent de Dragone. Malgré ce manque d'enthousiasme, les réactions du public s'avèrent finalement très positives et le spectacle devient rapidement l'un des spectacles les plus rentables de la compagnie[10]. Il est même lauréat de trois Primetime Emmy Award en 2001[16].
Le tombé de rideau se déroule le 17 janvier 2010 à Mexico au Mexique après treize ans de tournée, 5 continents visités et plus de 7 millions de spectateurs accueillis. Le spectacle est toutefois remis en scène pour les arénas et reprend la route en octobre de la même année aux États-Unis[17].

KOOZÅ (2007)[modifier | modifier le code]

Article détaillé : Koozå.
La vingtième production de la compagnie, KOOZÅ, dont le nom est inspiré du mot sanscrit koza (qui signifie « boîte », « coffre » ou encore « trésor ») est considéré par le Cirque comme « un retour aux sources »[18]. Le spectacle, dont la première a eu lieu le 17 avril 2007 à Montréal, a été mis en scène par l'Américain David Shiner, qui avait déjà performé en tant que clown pour le Cirque avec Nouvelle Expérience ainsi qu'avec le Cirque Knie.
KOOZÅ réunit deux traditions circassiennes: la performance acrobatique et les arts clownesques. On y découvre un personnage solitaire, mélancolique et naïf, L'Innocent, emmené par le Trickster, auteur d'un monde burlesque teinté d'exotisme. Inspirés par les vieux films comiques et la bouffonnerie, le spectacle explore également les thèmes de l'identité, de la peur, de la reconnaissance et du pouvoir[19].
L'espace scénique, qui renoue avec la vision traditionnelle du cirque, présente en son centre un élément mobile nommé le Bataclan dont la décoration s'inspire de la culture hindoue, des bijoux indiens et des autobus pakistanais[20]. La musique, composée par Jean-François Côté, mélange les styles de la pop occidentale, du funk des années 1970, des grands arrangements orchestraux et de la musique traditionnelle indienne[21].

OVO (2009)[modifier | modifier le code]

Article détaillé : OVO.
OVO (qui signifie « œuf » en portugais) a été mis en scène par la danseuse et chorégraphe brésilienne Deborah Colker, première femme à concevoir un spectacle pour le Cirque du Soleil. La production s'articule autour de la danse, de la musique brésilienne et des arts du cirque traditionnel. Le spectacle s'inspire de la biodiversité du monde des insectes, en contant l'histoire d'un œuf tombé au milieu de leur univers et qui devient une icône qui représente les énigmes du cycle de leurs vies. Lancé en avril 2009 à Montréal, la troupe est actuellement en tournée en Amérique du Nord.
  • TOTEM (2010)
  • Amaluna (2012)
  • KURIOS (2014)

Spectacles de tournée en arena[modifier | modifier le code]

DELIRIUM (2006 - 2008)[modifier | modifier le code]

DELIRIUM
Article détaillé : Delirium.
Lancé dans le cadre des festivités des 20 ans, DELIRIUM a été le premier spectacle de la compagnie à être conçu pour les arenas sous forme d'un concert musical live. Cette production, lancée en partenariat avec Live Nation, était un mélange théâtral de projections multimédia, de performances acrobatiques, de cirque et de danse, le tout sur des réinterprétations de musiques du Cirque du Soleil.
Mis en scène par Michel Lemieux et Victor Pilon, DELIRIUM racontait l'aventure de Bill, un citadin perdu dans son conformisme et confronté à des personnages tentant de lui éveiller les sens. La chorégraphie fut réalisée par Mia Michaels qui a notamment travaillé pour Céline Dion, Madonna et Prince. La musique fut confiée au producteur Francis Collard, qui avec son équipe a réécrit plusieurs chansons des spectacles Alegría, Dralion, La Nouba, O, Quidam, Saltimbanco, Varekai ainsi que d'Alegría le film avec une touche de pop/rock et des paroles en anglais.
Après une tournée nord-américaine d'un an et demi qui a débuté le 26 janvier 2006, le spectacle est arrivé en Europe à l'automne 2007 et fut présenté la dernière fois le 19 avril 2008 dans l'O2 Arena à Londres avant de se retirer définitivement.

Saltimbanco (2007 - 2012)[modifier | modifier le code]

Article détaillé : Saltimbanco.
Après le tombé de rideau du spectacle annoncé à Rio de Janeiro le 10 décembre 2006[22] par le vice-président de la compagnie Daniel Lamarre, le Cirque a créé la surprise en annonçant en mars de l'année suivante le retour de Saltimbanco dans une nouvelle formule conçue pour les arenas nord-américaines.
La production a finalement repris les routes le 31 juillet 2007 à London (Ontario, Canada)[23] sous la direction artistique de la québécoise Carmen Ruest avec plusieurs modifications au niveau des numéros. Après une tournée fructueuse de près de deux ans aux Etats-Unis et au Canada (le spectacle aurait engrangé près de 16,1 millions de dollars US lors du premier semestre de l'année 2009[24]), la troupe a pris la direction de l'Europe où les représentations ont débuté le 17 septembre 2009 à Stockholm en Suède. En mars 2011, le spectacle se lance dans une tournée internationale où de nouveaux marchés sont explorés, notamment en Afrique du Sud, au Moyen-Orient, en Asie et en Europe de l'Est. De retour en Amérique du Nord à l'automne 2012, le Cirque du Soleil annonce que la production va effectuer ses dernières représentations avant le tombé de rideau définitif à Montréal le 30 décembre 2012[25].
Après 20 ans de tournée, Saltimbanco a visité plus de 200 villes dans 48 pays, totalisant plus de 6.000 représentations devant environ 14 millions de spectateurs[26].

Alegría (2009)[modifier | modifier le code]

Article détaillé : Alegría.
Depuis le 27 mai 2009, le spectacle a également été remodelé pour être présenté dans les arénas. À la différence de Saltimbanco, la transition a été courte (deux mois entre la dernière représentation sous chapiteau à Dubaï et la première en aréna à Halifax) et il a subi peu de modifications au niveau de sa mise en scène et des numéros présentés. Il circule actuellement en Europe pour sa tournée mondiale.

Spectacles de tournée en théâtre[modifier | modifier le code]

  • Banana Shpeel (2009). Ce spectacle, présenté à New York, fut mal accueilli par les critiques et a été un échec commercial[27].
  • Zarkana (2011-2012)

Spectacles fixes[modifier | modifier le code]

Mystère (1993)[modifier | modifier le code]

À la suite du succès engendré en 1992 par le passage du chapiteau de Nouvelle Expérience sur le parking de l'hôtel The Mirage à Las Vegas, la compagnie signe un contrat avec le milliardaire Steve Wynn, alors président de la société Mirage Resort, pour la création d'un spectacle permanent dont l'exploitation est prévue pour dix ans[10].
La production, baptisée Mystère, est hébergée dans un nouveau théâtre de 1 629 places construit au pied de l'hôtel Treasure Island, et marque une étape importante du développement économique du Cirque du Soleil. Pour la première fois, les concepteurs doivent concevoir un spectacle dont l'infrastructure est permanente et la logistique plus conséquente. Il fallait aussi réussir le pari de séduire la ville dont les productions présentées étaient avant tout d'inspirations européennes avec de nombreux cabarets inspirés des Folies Bergères. En 1990 déjà, le Cirque avait fait une approche avec les propriétaires de l'hôtel-casino Caesar's Palace, mais le directoire leur avait annoncé, après une présentation de concepts, que ce serait « trop risqué » et « ésotérique » pour une ville comme Las Vegas[10].
Le spectacle est une nouvelle fois mis en scène par Franco Dragone et l'équipe qui a travaillé, entre autres, sur Saltimbanco. À l'origine basé sur les mythologies grecque et romaine, le thème de Mystère se résume finalement comme « l'histoire de l'univers au travers de toutes les mythologies » et s'inspire de la nature, du monde animal et de l'évolution de l'homme. On y découvre le voyage initiatique d'un bébé qui est confronté à différents mondes et rites de passage. La musique est composée tout d'abord par René Dupéré qui a voulu la rendre « ethnique », puis par Benoit Jutras, alors directeur musical du spectacle. Ce dernier a composé de nouveaux extraits lors de différents changements de numéros intervenus par la suite. À la manière de Dupéré, il utilise un style qui marque également une nouvelle étape pour la compagnie: l'utilisation des musiques du monde ou world beat[10].
La conception de Mystère fut laborieuse, de part l'influence des enjeux financiers relatifs au partenariat avec Mirage Resort, mais aussi par le « clash culturel » engendré par l'engagement de plusieurs sportifs professionnels chargés de réaliser des numéros acrobatiques en endossant le rôle de personnages. Peu avant la première du 25 décembre 1993, lors d'une répétition générale, Steve Wynn s'avoue peu convaincu et déclare même que cela ressemblait à un opéra allemand. Malgré ces réticences, la trame fut préservée et le spectacle rencontre rapidement le succès attendu[28]. Plus de 8,5 millions d'entrées ont été enregistrées depuis[29].
En juin 2009, le Cirque du Soleil a annoncé la prolongation du spectacle jusqu'en 2016, et ce grâce au support du nouveau propriétaire de l'hôtel, le milliardaire Phil Ruffin[30].

ZAIA (2008)[modifier | modifier le code]

En avril 2006, l'annonce est faite de la création du premier spectacle permanent du Cirque à l'extérieur des États-Unis[31],[note 3]. Le contrat d'un montant estimé à 150 millions USD est signé avec la société Las Vegas Sands qui souhaitait installer la production au sein d'un nouveau complexe hôtelier : The Venetian situé sur le Cotai Strip de Macao, cette région de la République populaire de Chine considérée comme le nouveau Las Vegas[32],[33].
La première a lieu le 28 août 2008 dans le cadre du premier anniversaire de l'hôtel, dans un théâtre de 1 800 places spécialement aménagé pour le spectacle. Le nom ZAIA est tiré d'un prénom grec qui signifie "la vie" et s'inspire de la déesse de la Terre grecque Gaïa, symbole de l'équilibre planétaire. Mis en scène par le québécois Gilles Maheu qui a travaillé sur les comédies musicales Notre Dame de Paris et Don Juan, le spectacle raconte l'histoire d'une jeune fille qui entreprend un voyage imaginaire dans l'espace[34].
Le premier bilan officiel effectué par la compagnie en décembre 2009 fait état d'une percée du marché chinois plus difficile que prévue avec un taux de remplissage plafonné à 65 % contre un minimum de 70 % attendu. Le Cirque a indiqué par la même occasion qu'un contrat de trois ans le lie avec Las Vegas Sands pour obtenir la rentabilité financière du projet, et que si ça n'était pas le cas, la production serait définitivement arrêtée. Les deux groupes ont l'intention de travailler sur le marketing afin de promouvoir le spectacle plus largement[35],[36].

La dernière représentation du spectacle a eu lieu en 19 février 2012, soit 6 ans avant le terme du contrat prévu.

ZED (2008)[modifier | modifier le code]

Début 2005, le Cirque du Soleil signe un contrat avec la société propriétaire de Tokyo Disney Resort, la Oriental Land Company, pour l'installation d'un spectacle permanent au sein du complexe japonais. Un théâtre de 2 170 places, nommé Cirque du Soleil Theatre Tokyo, est construit spécialement pour l'occasion. Conçu par le bureau d'architectes québécois Saucier + Perotte, son toit est formé de polyèdres rappelant la forme d'un chapiteau de cirque et dessinés pour diriger les rayons du soleil vers l'intérieur du bâtiment.

Le 3 juin 2008, Cirque du Soleil dévoile son nouveau spectacle, ZED pour le Tokyo Disney Resort[37].

La mise en scène est confiée au québécois François Girard qui signe là sa première collaboration avec le Cirque. Le spectacle, baptisé ZED, est « une évocation intemporelle de l’aventure humaine, un poème vivant puisant sa source dans le tarot et ses arcanes ». Il raconte l'épopée du personnage du même nom dans un monde où les peuples du ciel et de la terre tentent de se rejoindre[38]. La scène, conçue par François Séguin, est inspirée de l'astrolabe, un instrument de mesure des astres utilisé avant l'invention du sextant, et évoque l’apogée de la Renaissance et le début de l’ère de la mécanisation[39]. La première mondiale s'est déroulée le 1er octobre 2008.

Le 24 juillet 2011, OLC annonce la fermeture du spectacle ZED pour des raisons financières aggravées par le séisme du 11 mars 2011 au Japon[40].

CRISS ANGEL BeLIEve (2008)[modifier | modifier le code]

En mars 2007, le Cirque du Soleil annonce la création d'un nouveau spectacle permanent pour 10 ans à l'hôtel Luxor Las Vegas en collaboration une nouvelle fois avec le groupe MGM Mirage. Ce dernier mets en scène l'illusionniste et magicien américain Criss Angel, célèbre pour son émission Mindfreak et son look gothique. C'est la première fois que le Cirque décide de centrer une production sur un seul artiste. Mis en scène par le québécois Serge Denoncourt, le spectacle d'un budget estimé à 100 millions de dollars US est un mélange d'illusions, de tours de magie, de danse, d'acrobaties, d'effets pyrotechniques et d'arts de la marionnette.
La première de CRISS ANGEL BeLIEve se déroule le 31 octobre 2008, le soir d'Halloween, avec plus d'un mois de retard sur le planning précédemment annoncé, et ce à la suite de différents ennuis techniques[41]. Le spectacle se déroule dans un théâtre d'influence baroque, clin d'œil au XIXe siècle et à l'âge d'or de la magie, et conte l'histoire d'un mystérieux prince de la nuit doté de pouvoirs magiques.
Malgré l'importante campagne de communication menée par la compagnie et par Criss Angel ainsi qu'un bon taux d'occupation, le spectacle a été globalement mal reçu par le public[42], les fans du magicien et la critique de presse[43],[44]. En février 2009, le Cirque prend même la décision de procéder à plusieurs modifications[45].

Viva ELVIS (2009-2012)[modifier | modifier le code]

Le 17 août 2006, la compagnie signe un contrat avec les sociétés Elvis Presley Enterprises (filiale de CKX, inc.) et MGM Mirage pour la création d'une nouvelle production fixe à Las Vegas consacrée au chanteur américain Elvis Presley. Le partenariat prévoit la construction d'un théâtre de 1 840 sièges dans un tout nouveau complexe hôtelier : l'Aria Resort & Casino au CityCenter, sur le Strip[46].
La mise en scène est confiée à Vincent Paterson, un chorégraphe américain connu pour ses collaborations avec des artistes tels que Michael Jackson et Madonna, mais aussi pour la création de séquences musicales de films tels que Dancer in the Dark et Evita[47]. Baptisée Viva ELVIS, la 27e production du Cirque s'inspire de l'univers musical et de la carrière d'Elvis Presley, à la manière de LOVE avec les Beatles. Elle mélange danse, acrobaties, musique live, projections et enregistrements de l'artiste qui, surnommé le « King of Rock'n Roll », a marqué l'histoire de ce genre musical et a contribué à la renommée de Las Vegas[48].
Un important travail de recherche documentaire a été effectué par le concepteur des images, Ivan Dudynsky, qui s'est inspiré de près de 60 000 photos, d'une trentaine de films, d'une quinzaine de documentaires et d'une dizaine de concerts pour monter les projections diffusées au fur et à mesure des numéros. Il a été par ailleurs décidé de ne pas créer un personnage « imitateur » d'Elvis, mais d'utiliser de vrais enregistrements de sa voix en combinaison avec des chanteuses et des musiciens[49].
Les représentations ont débuté le 19 décembre 2009 et la première officielle a eu lieu le 19 février 2010, et furent arrêtées le 31 août 2012 pour être remplacées par le spectacle autrefois itinérant Zarkana. Cette décision a été prise dût au manque de succès du spectacle[50].
  • IRIS (2011-2013)
  • Zarkana (2012)
  • Michael Jackson ONE (2013)

Spectacles saisonniers (théâtres transformés pour l'occasion)[modifier | modifier le code]

Anciens spectacles de tournée (sous le Grand Chapiteau)[modifier | modifier le code]

Ensemble des spectacles[modifier | modifier le code]

Spectacle Type Date de la première Mise en scène Location actuelle
Le Grand Tour Tournée 16 juin 1984 Franco Dragone Retiré
Le Cirque du Soleil Tournée 14 mai 1985 Franco Dragone Retiré
La Magie continue Tournée 20 avril 1986 Franco Dragone Retiré
Le Cirque Réinventé Tournée 7 mai 1987 Franco Dragone Retiré
Nouvelle expérience Tournée 8 mai 1990 Franco Dragone Retiré
Saltimbanco Tournée / Arenas (depuis 2007) 23 avril 1992 Franco Dragone Retiré
Fascination Tournée 22 mai 1992 Roger Parent Retiré
Mystère Fixe 25 décembre 1993 Franco Dragone Las Vegas (Treasure Island Hotel & Casino)
Alegría Tournée / Arenas (depuis 2009) 21 avril 1994 Franco Dragone Retiré
Quidam Tournée / Arenas (depuis 2010) 23 avril 1996 Franco Dragone Europe
« O » Fixe 19 octobre 1998 Franco Dragone Las Vegas (Bellagio)
La Nouba Fixe 23 décembre 1998 Franco Dragone Orlando (Downtown Disney)
Dralion Tournée / Arenas (depuis 2010) 22 avril 1999 Guy Caron Europe
Varekai Tournée / Arenas (depuis 2013) 24 avril 2002 Dominic Champagne Amérique du Nord
Zumanity Fixe 31 juillet 2003 Dominic Champagne / René Richard Cyr Las Vegas (New York-New York Hotel & Casino)
Fixe 26 novembre 2004 Robert Lepage Las Vegas (MGM Grand)
Corteo Tournée 21 avril 2005 Daniele Finzi Pasca Amérique du Sud
Delirium Tournée / Arenas 26 janvier 2006 Michel Lemieux / Victor Pilon Retiré
The Beatles LOVE Fixe 2 juin 2006 Dominic Champagne Las Vegas (The Mirage)
KOOZA Tournée 19 avril 2007 David Shiner Europe
Wintuk Fixe / Saisonnier 1er novembre 2007 Richard Blackburn Retiré / New York (Madison Square Garden)
ZAIA Fixe 26 juillet 2008 Gilles Maheu Retiré / Macao (The Venetian)
ZED Fixe 15 août 2008 François Girard Retiré / Tokyo (Tokyo Disney Resort)
CRISS ANGEL Believe Fixe 26 septembre 2008 Serge Denoncourt Las Vegas (Luxor Hotel)
OVO Tournée 23 avril 2009 Deborah Colker Asie
Banana Shpeel Tournée / Théâtres 19 novembre 2009 David Shiner Retiré
Viva ELVIS Fixe 16 décembre 2009 Vincent Paterson Retiré / Las Vegas (ARIA Resort & Casino)
TOTEM Tournée 22 avril 2010 Robert Lepage Océanie
Zarkana Fixe (depuis 2012) 29 juin 2011 François Girard Las Vegas (ARIA Resort & Casino)
IRIS Fixe 25 septembre 2011 Philippe Découflié Retiré / Los Angeles (Kodak Theatre)
Michael Jackson THE IMMORTAL World Tour Tournée / Arenas 2 octobre 2011 Jamie King Amérique du Nord
Amaluna Tournée 19 avril 2012 Diane Paulus Amérique du Nord
Michael Jackson ONE Fixe 29 juin 2013 Jamie King Las Vegas (Mandalay Bay Resort and Casino)
Kurios Tournée 24 avril 2014 Michel Laprise Amérique du Nord

Projets en développement[modifier | modifier le code]

Le Cirque du Soleil est actuellement en train de travailler sur de nouvelles productions prévues entre 2014 et 2015 dont la plupart ont été annoncées officiellement. Étant donné que ces projets n'ont pas toujours de noms officiels, nous utilisons ici des appellations temporaires (marquées par *) dont certaines sont utilisées par la compagnie pour communiquer avec la presse.

Type Date de la première Mise en scène Lieu Commentaires
JOYÀ Fixe 8 novembre 2014 Martin Genest Riviera Maya (The Grand Mayan)
Nom inconnu Tournée / Arena 2015 Inconnu Monde Spectacle inspiré par l'univers du film AVATAR. En collaboration avec la 20th Century Fox et Lightstorm Entertainment[51]

Projets abandonnés[modifier | modifier le code]

Au cours de son histoire, le Cirque du Soleil a annoncé différents projets de spectacle qui n'ont finalement pas vu le jour. Nous indiquons dans le tableau ci-dessous une liste non-exhaustive de ces projets abandonnés.

Nom du projet Type Date prévue Mise en scène Lieu Commentaires
Nom inconnu Fixe 2010-2011 Inconnu Montréal (Bassin Peel) Annoncé en 2005. Théâtre de 2.500 places construit sur mesure. En partenariat avec Loto-Québec[52]
Nom inconnu Fixe Inconnue Inconnu Miami Beach (Jackie Gleason Theater) Annoncé en 2005[53]
Nom inconnu Fixe 2009 René Simard Macao (Four Seasons Macau) Annoncé en 2007. En partenariat avec Las Vegas Sands[54]
Nom inconnu Fixe 2011-2012 Guy Caron et Michael Curry Dubaï (The Palm Jumeirah) Annoncé en 2008. Théâtre de 1.800 places construit sur mesure. En partenariat avec Nakheel[55]

Productions événementielles[modifier | modifier le code]

Outre son activité principale de création de spectacles, le Cirque du Soleil a développé depuis une dizaine d'années une activité spécialisée en création d'événements. Si la majorité des projets de cette activité sont considérés comme privés (les clients sont principalement des entreprises), d'autres ont été conçus plus spécialement dans le cadre d'événements publics, cérémonies diverses, festivals et autres manifestations culturelles. La durée et le contenu des créations événementielles varient selon les commanditaires, les lieux de représentation, ou le cadre dans lequel elles sont organisées. C'est ainsi que certains événements peuvent plutôt être considérés comme des performances spéciales, comme ce fut le cas par exemple lors de la 74e cérémonie des Oscars en 2002 ou lors des Grammy Awards en 2008.

Voici une liste, non exhaustive, des principaux événements publics conçus ces dernières années.

Année Nom Lieu Commentaires
2002 Oscars 2002
(nom inconnu)
Los Angeles
Drapeau des États-Unis États-Unis
(Kodak Theater)
Numéro présenté lors de la 74e cérémonie des Oscars du 24 mars 2002 avec 30 artistes sur une musique de Benoit Jutras. Chorégraphe : Debra Brown.
2004 Soleil de Minuit Montréal
Drapeau du Canada Canada
(centre-ville)
Spectacle extérieur (gratuit et retransmis à la télévision) présenté le 11 juillet 2004 dans le cadre du Festival international de jazz de Montréal (25e anniversaire) avec environ 250 artistes dont plusieurs chanteurs internationaux. Mise en scène : Victor Pilon et Michel Lemieux.
2005 Réflexions de bleu[56],[57] Montréal
Drapeau du Canada Canada
(Complexe aquatique de l'île Sainte-Hélène)
Cérémonie d'ouverture des Championnats du monde de natation 2005 le 15 juillet 2005. Mise en scène : Guy Caron and Fernand Rainville, durée : 90 minutes.
2007 One Day, One Game, One Dream[58] Miami
Drapeau des États-Unis États-Unis
(Dolphin Stadium)
Spectacle d'ouverture du Super Bowl XLI le 4 février 2007 (gratuit et retransmis à la télévision). Mise en scène : Romero Britto, durée : environ 9 minutes, Date :
2007 Kaba[59] Mont-Tremblant
Drapeau du Canada Canada
(Circuit Mont-Tremblant)
Party payante organisée le 1er juillet 2007 dans le cadre du week-end de course de Champ Car sur le circuit Mont-Tremblant. L'ambiance musicale était assurée par Alain Vinet. Directeur de la création : Jean-François Bouchard.
2007 Cosmos[56] Macao
Drapeau de la République populaire de Chine Chine
(The Venetian Macao Resort Hotel)
Spectacle d'inauguration de l'hôtel The Venetian Macao, le 28 août 2007.
2008 A Tribute to The Beatles Los Angeles
Drapeau des États-Unis États-Unis
(Staples Center)
Performance hommage aux Beatles réalisée le 10 février 2008 lors de la 50e cérémonie des Grammy Awards avec une partie de la troupe de LOVE.
2008 Le Réveil du Serpent Saragosse
Drapeau de l'Espagne Espagne
(rives de l'Ebre)
Parade journalière organisée du 14 juin au 14 septembre 2008 dans le cadre de l'Exposition internationale Zaragoza 2008 qui mêlait acrobates, gymnastiques, comédiens, chanteurs et musiciens sur le thème de l'eau et du développement durable.
2008 400e anniversaire de Québec Québec
Drapeau du Canada Canada
(Colisée Pepsi)
Spectacle gratuit organisé dans le cadre du 400e anniversaire de Québec. Durée : 100 minutes, dates : cinq représentations entre le 17 et le 19 octobre 2008.
2009 Eurovision 2009 Moscou
Drapeau de la Russie Russie
(Olimpiisky Indoor Arena)
Performance de 3 minutes présentée en ouverture du Concours Eurovision de la chanson 2009 le 16 mai 2009[60].
2009 Les Chemins invisibles Québec
Drapeau du Canada Canada
(Quartier Saint-Roch)
Événement de rue gratuit organisé de juin à septembre 2009 dans le cadre des célébrations du 25e anniversaire du Cirque du Soleil. Durée : 60–70 minutes. Il s'agit du premier chapitre d'une saga qui se poursuivra les quatre étés suivants, toujours à Québec.
2009 375e anniversaire de Trois-Rivières Trois-Rivières
Drapeau du Canada Canada
(stade Fernand-Bédard)
Spectacle gratuit en extérieur d'une durée de 60 minutes donné à l'occasion de la fin des festivités du 375e anniversaire de Trois-Rivières les 26 et 27 septembre 2009 en présence de 38 000 personnes[61].
2009 De la terre aux étoiles pour l'eau International Monde
(14 villes au total)
Spectacle qualifié par le Cirque d'« événement artistique planétaire », organisé dans le cadre de la Mission sociale et poétique de Guy Laliberté dans l'espace. Sur le thème de la protection de l'eau, le spectacle diffusé en direct en télévision et sur Internet a réuni des artistes et intellectuels dans 14 villes différentes, le tout en relation avec la Station spatiale internationale. Durée : 120 minutes Date: le 9 octobre 2009[62],[63].
2010 Le Sillon des rêves Québec
Drapeau du Canada Canada
(Quartier Saint-Roch)
Deuxième chapitre de la saga des Chemins Invisibles, débutée en 2009. Toujours présenté gratuitement sous les bretelles de l’autoroute Dufferin-Montmorency. Durée : 60–70 minutes. Dates : de juin à septembre 2010.
2011 Le Royaume de tôle Québec
Drapeau du Canada Canada
(Quartier Saint-Roch)
Troisième chapitre de la saga des Chemins Invisibles, débutée en 2009. Encore une fois cette année, présenté gratuitement sous les bretelles de l’autoroute Dufferin-Montmorency. Durée : 60–70 minutes. Dates : du 24 juin au 3 septembre 2011.
2012 La Frontière de pixels Québec
Drapeau du Canada Canada
(Quartier Saint-Roch)
Quatrième chapitre de la saga des Chemins Invisibles, débutée en 2009. Encore présenté à l'Îlot Fleurie, sous les bretelles de l'autoroute Dufferin-Montmorency. Spectacle gratuit. Durée : 60–70 minutes. Dates : du 23 juin au 1er septembre 2012.
2013 SCALADA Andorre-la-Vieille
Drapeau d'Andorre Andorre
Durée : 60 minutes. Dates : du 13 juillet au 3 août 2013 (10 représentations au total)
2013 Le Hangar des oubliés Québec
Drapeau du Canada Canada
(Quartier Vieux-Québec)
Cinquième chapitre de la saga des Chemins Invisibles, débutée en 2009. Spectacle présenté à l'Agora du Vieux-Port, dans un secteur autrefois occupé par des hangars où étaient entreposées les marchandises transitant par le port de Québec. Durée : 50–60 minutes. Dates : du 23 juin au 1er septembre 2013.
2014 SCALADA Mater Natura Andorre-la-Vieille
Drapeau d'Andorre Andorre
Durée : 60 minutes. Dates : du 5 juillet au 2 août 2014 (17 représentations au total)

Musique[modifier | modifier le code]

Depuis ses débuts, le Cirque du Soleil se démarque des cirques traditionnels par l'utilisation de pièces musicales composées spécialement pour ses spectacles et utilisant des styles variés. Chaque bande originale est confiée à un compositeur qui s'inspire du thème du spectacle pour adapter l'atmosphère musicale à l'univers de ce dernier.

C'est ainsi que l'on retrouve des styles musicaux aussi élargis que le tango, le klezmer, le jazz, la musique électronique, le rock, le hip-hop, la new wave ou encore la musique classique. De façon générale, la musique des créations du Cirque du Soleil peut être définie comme faisant partie de la catégorie des musiques du monde.

Chaque spectacle possède un style musical qui lui est propre. Selon les créations, les musiques peuvent être d'influence culturelles (la musique indienne traditionnelle dans Koozå, les rythmes africains et asiatiques dans Dralion, la musique brésilienne dans OVO), s'inspirer de courants et modes (urbanité avec Saltimbanco et La Nouba, culture pop occidentale avec Koozå) ou évoquer des sonorités particulières (les ménestrels itinérants avec Alegría, le cabaret avec Zumanity). Enfin, certains spectacles se distinguent des autres par l'utilisation d'instruments rares, comme dans Mystère avec les taikos (tambours japonais) ou dans O avec une cornemuse, un violon chinois et une harpe africaine.

En 25 ans, une dizaine de compositeurs ont collaboré avec le Cirque du Soleil, pour la plupart des auteurs québécois. Ce nombre restreint s'explique par le fait que 3 compositeurs ont à eux seuls composé quasi l'entièreté du répertoire de la compagnie : René Dupéré (10 spectacles), Benoît Jutras (6 spectacles) et Violaine Corradi (3 spectacles).

La musique est jouée en live par un groupe de musiciens (à l'exception de LOVE), le plus souvent présents sur scène, ou en coulisses (dans un studio séparé) comme dans et ZAIA. Ils peuvent, selon les spectacles, être amenés à jouer plusieurs instruments, ou intervenir avec des artistes lors de numéros (comme le percussionniste d'Alegría qui joue du djembe durant la Danse de feu, ou le guitariste de qui représente un personnage dans plusieurs scènes).

Depuis 1985, le Cirque du Soleil a conçu plus d'une trentaine de produits musicaux parmi lesquelles les bandes originales de 20 productions. Celles-ci ne contiennent à chaque fois qu'une sélection de chansons ce qui fait qu'une partie du répertoire n'a jamais été publiée. Par exemple, l'album original d'Alegría contient 12 chansons alors que le répertoire des musiciens en comporte 23 au total depuis le lancement du spectacle en 1994[64]. Si les premiers albums retranscrivent assez fidèlement la musique jouée sur scène, ceux publiés depuis 2002 peuvent plutôt être considérés comme présentant des chansons "inspirées" ou "réinterprétées", notamment via le recours pour certains à des musiciens ou des chanteurs extérieurs au spectacle (Zumanity[65], Koozå), ou encore via des interprétations réalisées par des orchestres symphoniques (Corteo, ZAIA) voire de chorales () qui ne sont bien entendu pas présents sur scène.

Les bandes originales des spectacles les plus récents (Criss Angel Believe, Banana Shpeel et Viva ELVIS) n'ont pas encore été publiées.

Histoire et labels[66][modifier | modifier le code]

Le Cirque du Soleil a lancé ses premiers produits musicaux sous un label maison Nâga Productions qui était chargé de la création, de la production et de la distribution d'outils promotionnels pour la compagnie. En 1985 sort Fanfafonie 45, un disque vinyl composé de deux extraits du spectacle de tournée original de la compagnie. Le premier album titré Cirque du Soleil sort en 1987 et fait office de bande originale du spectacle Le Cirque Réinventé. Deux ans plus tard, en 1989, ressort une seconde version de l'album avec une nouvelle sélection musicale sous le titre Cirque du Soleil Volume 2. En 1990 sort le troisième album titré Nouvelle Expérience comme le spectacle du même nom.

En 1992, le Cirque du Soleil signe un contrat avec le label RCA Victor chargé de l'édition et de la distribution de ses produits musicaux sur les marchés canadiens et américains. C'est sous ce label que sortent les bandes originales des spectacles Saltimbanco, Mystère, Alegria, Quidam, "O", La Nouba et Dralion. Le partenariat donne également naissance à la sortie d'une première compilation (Cirque du Soleil Collection) et à la bande originale d'Alegria: le film, avec la participation de BMG, un autre label.

L'accord avec RCA/Victor se termine en 2002 et la compagnie en profite pour créer sa propre marque musicale dénommée Cirque du Soleil Records/Musique qui, avec l'aide de BMG Canada, ressort une grande partie de son catalogue.

En 2004, le Cirque du Soleil annonce le lancement de son propre label Cirque du Soleil Musique chargé de la création, production et marketing de la musique associée avec les actuelles et futures productions de la compagnie, ainsi qu'à la création d'un répertoire musical via le développement de la carrière d'artistes émergents dans le monde[67]. La majeure partie du catalogue ressort (avec de nouveaux visuels) ainsi qu'une nouvelle compilation (Le Best Of). Seule la bande originale de LOVE, qui reprend le catalogue des Beatles, est signée par un groupement de deux autres labels, Apple Records et Capitol Records.

Parmi les artistes émergents, Cirque du Soleil Musique a produit l'album Mouvement du DJ, remixeur et producteur québécois Alain Vinet[68].

Discographie[modifier | modifier le code]

Nous avons détaillés ci-dessous les principales sorties de produits musicaux du Cirque du Soleil (n'y figurent pas les éditions spéciales, les rééditions et les singles). La dernière colonne présente le label qui a sorti le produit en premier.

Année Titre Type Compositeur(s) Label
1987 Cirque du Soleil: Cirque Réinventé (Vol 1) Bande originale René Dupéré Nâga Productions
1989 Cirque du Soleil: Cirque Réinventé (Vol 2) Bande originale René Dupéré et Benoît Jutras Nâga Productions
1990 Nouvelle Expérience Bande originale René Dupéré RCA/Victor
1992 Saltimbanco Bande originale René Dupéré RCA/Victor
1994 Mystère Bande originale René Dupéré RCA/Victor
1994 Alegría Bande originale René Dupéré RCA/Victor
1996 Mystère Live Enregistrement live René Dupéré et Benoît Jutras RCA/Victor
1996 Quidam Bande originale Benoit Jutras RCA/Victor
1997 Cirque du Soleil Collection Compilation / Best of - BMG / RCA/Victor
1998 O Bande originale Benoit Jutras RCA/Victor
1999 La Nouba Bande originale Benoit Jutras RCA/Victor
1999 Dralion Bande originale Violaine Corradi RCA/Victor
1999 Alegria (musique d'Alegría: le film) Bande originale Benoît Jutras BMG Québec/RCA
2000 Journey of Man Bande originale Benoit Jutras Sony Music Entertainment
2002 Varekai Bande originale Violaine Corradi BMG/Cirque du Soleil Musique
2002 Tapis Rouge Solarium Album de remix - Cirque du Soleil Musique
2004 Le Best Of Compilation / Best of - Cirque du Soleil Musique
2005 Saltimbanco Bande originale (nouvelle version) René Dupéré Cirque du Soleil Musique
2005 Solarium / Delirium Album de remix - Cirque du Soleil Musique
2006 Zumanity Bande originale Simon Carpentier Cirque du Soleil Musique
2006 Bande originale René Dupéré Cirque du Soleil Musique
2006 DELIRIUM Bande originale Francis Collard (producteur et arrangeur) BMG/Cirque du Soleil Musique
2006 Corteo Bande originale Philippe Leduc et Maria Bonzanigo Cirque du Soleil Musique
2006 LOVE Bande originale The Beatles (par George Martin et Giles Martin) Capitol/Apple
2007 Wintuk Bande originale Simon Carpentier Cirque du Soleil Musique
2008 Koozå Bande originale Jean-François Côté Cirque du Soleil Musique
2009 25 Compilation (double) / Best of - Cirque du Soleil Musique
2009 Zaia Bande originale Violaine Corradi Cirque du Soleil Musique
2009 ZED Bande originale René Dupéré Cirque du Soleil Musique
2010 OVO Bande originale Berna Ceppas Cirque du Soleil Musique
2010 TOTEM Bande originale Guy Dubuc et Marc Lessard Cirque du Soleil Musique
2010 Viva ELVIS Bande originale Elvis Presley (produit par Erich Van Tourneau) Sbme/Legacy
2010 CRISS ANGEL Believe Bande originale Éric Serra Cirque du Soleil Musique
2011 Michael Jackson THE IMMORTAL World Tour Bande originale Michael Jackson Epic Records/MJ Music
2011 IRIS Bande originale Danny Elfman Cirque du Soleil Musique
2012 Amaluna Bande originale BOB & BILL Cirque du Soleil Musique
2012 LE BEST OF 2 Compilation / Best of - Cirque du Soleil Musique
2013 Zarkana Bande originale Nick Littlemore Cirque du Soleil Musique

Télévision et films[modifier | modifier le code]

Le Cirque du Soleil possède un catalogue important de productions destinées pour la majorité à être diffusées en télévision et qui ont fait l'objet de sorties VHS et DVD. On retrouve parmi celles-ci, outre le tournage de plusieurs spectacles (que ce soit en tournée ou dans les théâtres fixes), différents documentaires consacrés aux coulisses ou à l'univers de ces derniers, des séries télévisées et trois films dont un spécialement conçu pour les théâtres IMAX.

Le catalogue se compose d'une trentaine de réalisations qui ont été produites d'abord par Telemagik et ensuite par Cirque du Soleil Images Inc.

Telemagik[modifier | modifier le code]

À la fin des années 1980, le Cirque du Soleil a créé la société Telemagik qui a produit et distribué (de manière indépendante) une série de documentaires ainsi que l'enregistrement des spectacles La Magie Continue, Le Cirque Réinventé, Nouvelle Expérience et Saltimbanco. En 1999, lors de l'enregistrement de Quidam à Amsterdam, le Cirque du Soleil signe un partenariat avec Sony Home Entertainment qui a ressorti l'intégralité du catalogue en débutant sous le label Columbia/Tri-Star, utilisé plus récemment sous la marque Sony Pictures Classics[69].

Plusieurs productions de Telemagik ont été récompensées par des prix internationaux[70]. Les premiers furent décernés en 1989: un CableAce Award (en) (catégorie Variety Special or Serie) et un Emmy Awards (catégorie Outstanding Special Event) attribués au document télévisée Cirque du Soleil: The Magic Circus pour sa diffusion sur la chaîne américaine HBO et la Rose d'or de Montreux (attribué par la TSR suisse) à Cirque du Soleil: Le Cirque Réinventé.

En 1995, l'enregistrement de Cirque du Soleil: Saltimbanco (réalisé à Atlanta en 1994) remporte la médaille d'or (catégorie Performing Art) du New York Festivals.

Cirque du Soleil Images[modifier | modifier le code]

La compagnie lance en 1999 une nouvelle division multimédia nommée Cirque du Soleil Images Inc. et chargée de la création et de la distribution de produits pour la télévision et le DVD domestique.

Certaines de ces créations ont été récompensées par différents prix et distinctions internationales[70]. Ainsi, la production Cirque du Soleil présente Corteo a obtenu en 2007 un Prix Gémeaux (catégorie Meilleur montage: Humour, Variétés, Arts de la Scène) et un Emmy Awards (catégorie Outstanding Picture Editing For A Special (monteur : Sylvain Lebel)). La production Soleil de Minuit obtient, quant à elle, un Gemini (catégorie: Best Direction in a Variety Program or Series) en 2005, et un DVDA Excellence Award (catégorie: Music DVD Audio Excellence) en 2006[71]. La production Cirque du Soleil présente Dralion a, de son côté, remporté trois Primetime Emmy Awards en 2001 (catégories Outstanding Costumes for a Variety or Music Program, Outstanding Variety, Music or Comedy Special et Outstanding Directing for a Variety or Music Program). Enfin, Cirque du Soleil présente Alegría fut lauréat en 2003 de la Gold World Medal du New York Festivals (catégorie Performing Arts Special).

La série télévisée Fire Within (Sans filet en français) est la plus récompensée en obtenant un DVDA Excellence Award (catégorie TV Series DVD Excellence) en 2005[72], un Primetime Emmy Award (catégorie Outstanding Nonfiction Program (Alternative)) et deux Gemini (catgéories Best Direction in a Documentary Series et Best Reality Based Entertainment Program or Series) en 2003.

Cirque du Soleil Média[modifier | modifier le code]

En décembre 2012, le Cirque du Soleil et l'entreprise canadienne de services multimédias Bell Media annoncent la création d'une coentreprise baptisée Cirque du Soleil Média pour un investissement non dévoilé de plusieurs millions de dollars[73]. Son objectif est de développer du contenu média destiné à la télévision, au cinéma, aux jeux vidéo et à d'autres plateformes numériques - principalement pour le marché québécois - par l'alliance des ressources créatives de la compagnie avec l'expérience en production ainsi que le réseau de distribution de Bell Médias.

Le premier projet fruit de cette collaboration est un long métrage au format 3D Cirque du Soleil : Le voyage imaginaire dont la réalisation est confiée à Andrew Adamson sous la houlette de James Cameron en tant que producteur exécutif. Une émission de télévision ETALK PRESENTS: CIRQUE DU SOLEIL: WORLDS AWAY est également présentée à l'occasion de la sortie nationale sur les chaînes anglophones CTV et E![74].

Filmographie[modifier | modifier le code]

Nous utiliserons ici les titres en version anglaise en mentionnant dans les descriptions les éventuels équivalents en version française. Les productions sont classées par année de sortie (et non pas par date de création/enregistrement).

Année Titre Description
1988 Cirque du Soleil : la magie continue Enregistrement du spectacle La Magie continue devant public (réalisé en 1986 à Toronto, Canada).
1990 Cirque du Soleil: Le Cirque Réinventé Enregistrement du spectacle Le Cirque Réinventé devant public (réalisé en 1990 à Montréal, Canada).
1991 Quel Cirque ! Documentaire réalisé lors de la création du spectacle Nouvelle Expérience.
1992 Cirque du Soleil : Nouvelle Expérience Enregistrement du spectacle Nouvelle Expérience devant public (réalisé en 1990 à Toronto, Canada).
1992 Saltimbanco's Diary Documentaire réalisé lors de la création du spectacle Saltimbanco (réalisé en 1992 à Montréal, Canada)
1994 Cirque du Soleil: Saltimbanco Enregistrement du spectacle Saltimbanco devant public (réalisé en 1994 à Atlanta, États-Unis).
1994 A Baroque Odyssey Rétrospective des 10 ans du Cirque du Soleil (VF : L'Odyssée baroque)
1994 The Truth of Illusion Documentaire réalisé lors de la création du spectacle Alegría (réalisé en 1994 à Montréal, Canada)
1997 Full Circle: The Making of Quidam Documentaire réalisé lors de la création du spectacle Quidam (réalisé en 1996 à Montréal, Canada)
1999 Cirque du Soleil presents Quidam Enregistrement du spectacle Quidam devant public (réalisé en 1999 à Amsterdam, Pays-Bas).
2000 Alegría, the Film Film inspiré du spectacle Alegría réalisé par Franco Dragone. Le tournage s'est déroulé entre 1997 et 1998 à Amsterdam (Pays-Bas) et Berlin (Allemagne) (VF : Alegría, le film)
2000 Journey of Man Film conçu en IMAX 2D/3D de 35 minutes et réalisé entre 1999 et 2000 en différents lieux dans le monde. Le scénario raconte l'évolution de l'homme via l'histoire d'un jeune garçon grandissant dans un monde inconnu[75]. On y voit une compilation de plusieurs numéros des spectacles Mystère, « O » et Quidam. (VF : Passages)
2000 Inside La Nouba Documentaire présentant des extraits du spectacle La Nouba ainsi que des interviews avec les concepteurs (réalisé en 2000 à Downtown Disney, États-Unis)
2001 Cirque du Soleil presents Dralion Enregistrement du spectacle Dralion devant public (réalisé en 1999 à San Francisco, États-Unis).
2002 Fire Within Série documentaire télévisée de 13 épisodes réalisée lors de la création du spectacle Varekai en 2002 à Montréal (Canada) et diffusée sur la chaine américaine Bravo. On y découvre l'entraînement et l'évolution des artistes lors des 8 mois précédant la première (VF : Sans filets).
2002 Cirque du Soleil presents Alegría Enregistrement du spectacle Alegría devant public (réalisé en 2001 à Sydney, Australie).
2004 Midnight Sun Enregistrement de la performance réalisée lors du Festival international de jazz de Montréal le 11 juillet 2004 lors des célébrations des 25 ans du Festival et des 20 ans du Cirque du Soleil. (VF : Soleil de Minuit)
2004 Cirque du Soleil presents La Nouba Enregistrement du spectacle La Nouba devant public (réalisé à Downtown Disney, États-Unis).
2004 Solstrom Série télévisée réalisée en 2003 et composée de 13 épisodes diffusés en 2004 sur les chaînes nord-américaines Télévision de Radio-Canada, CBC et Bravo. Chaque épisode est présenté comme un mélange hybride d'arts du cirque, de jeux de comédiens, de cinéma, de théâtre burlesque et de spectacles du Cirque du Soleil[76].
2004 Cirque du Soleil presents Varekai Enregistrement du spectacle Varekai devant public (réalisé en 2002 à Toronto, Canada).
2005 KÀ Extreme Documentaire et making-of du spectacle (réalisé en 2005 à Las Vegas, États-Unis) (VF : KÀ Extrême)
2006 Cirque du Soleil presents Corteo Enregistrement du spectacle Corteo devant public (réalisé en 2005 à Toronto, Canada).
2006 Lovesick Documentaire réalisé par Lewis Cohen lors de la création du spectacle-cabaret Zumanity (réalisé en 2006 à Las Vegas, États-Unis) (VF : Indécences)
2007 FLOW Documentaire consacré aux artistes du spectacle O (réalisé en 2007 à Las Vegas, États-Unis)
2007 The Mystery of Mystère Documentaire consacré au spectacle Mystère (réalisé en 2007 à Las Vegas, États-Unis)
2007 A Thrilling Ride through Koozå Documentaire et making-of du spectacle Koozå (réalisé en 2007 à Montréal, Canada) (VF : Koozå Rires et Frissons)
2007 Enregistrement du spectacle , filmé exclusivement pour la télévision nationale allemande ZDF et diffusé également sur la chaîne francophone ARTE. Cette production télévisée était divisée en deux parties: l'enregistrement du spectacle en télévision, et une vue depuis les coulisses (accompagné par des interviews d'artistes et techniciens) par vidéo sur internet.
2008 DELIRIUM Film produit à partir de l'enregistrement de la dernière représentation du spectacle Delirium à Londres (Royaume-Uni) en 2007. Il est sorti le 20 août 2008 aux États-Unis et au Canada pour une durée limitée et dans un nombre de cinémas restreints. Des représentations supplémentaires, appelées Encore Presentation, ont été présentées fin octobre de la même année[77].
2008 All Together Now Documentaire et making-of du spectacle LOVE (réalisé à Las Vegas, États-Unis).
2008 Cirque du Soleil presents Koozå Enregistrement du spectacle Koozå devant public (réalisé en 2007 à Toronto, Canada).
2010 ZED in Tokyo Documentaire et making-of du spectacle ZED (réalisé à Urayasu, Japon et Montréal, Canada) (VF : ZED à Tokyo)
2011 ZAIA: Crossroads in Macau Documentaire et making-of du spectacle ZAIA (réalisé à Macao)
2012 Cirque du Soleil: Worlds Away 3D Film en 3D de 91 minutes réalisé par Andrew Adamson, produit par James Cameron et distribué par Paramount Pictures. L'histoire raconte l'épopée de deux personnages dans un monde imaginaire inspiré par les sept productions de Las Vegas présentées lors du tournage entre 2011 et 2012, c'est-à-dire avec Viva Elvis avant sa disparition au profit de Zarkana (VF : Cirque du Soleil : Le voyage imaginaire 3D)

Cirque du Monde[modifier | modifier le code]

Cirque du monde est un programme de cirque social crée en 1995 par le cirque du Soleil et l'organisme jeunesse du monde.

Ce programme vise a ouvrir les portes de la découverte du cirque au personnes des pays les plus pauvres dans le monde, comme à Rio de Janeiro. Ils peuvent alors se servir de ces compétences pour gagner leur vie en montrant leur travail dans la rue. les cours sont dispensés par les employés du cirque, qui peuvent s'investir quand ils le souhaitent[78],[79].

Notes et références[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

  1. Chiffre annoncé pour l'année 2013 par communiqué de presse.
  2. Chiffres à la date du 4 mai 2013
  3. En réalité, la première production fixe à l'extérieur des États-Unis a été annoncé en 2005 avec le contrat signé avec la Oriental Land Company (ZED) mais vu qu'il était prévu d'inaugurer celle de Macao avant cette dernière, nous avons donc utilisé cette formule de présentation.

Références[modifier | modifier le code]

  1. Istithmar World et Nakheel forment un partenariat stratégique avec le Cirque du Soleil Salle de presse du Cirque du Soleil - 6 août 2008
  2. Voir les annonces et articles publiés dans Gymnaste Magazine (par exemple le numéro 297 de septembre 2007 avec un article sur Isabelle Severino et Ken Futamura, anciens gymnastes ayant participé aux spectacles du Cirque du Soleil)
  3. « Des anciens gymnastes de haut niveau jouent les acrobates au Cirque du Soleil »,‎ 28 mai 2007
  4. Le Journal de Montréal par Jean-Philippe Décarie « Le Cirque du Soleil veut presque doubler en trois ans » (ArchiveWikiwixArchive.isGoogleQue faire ?). Consulté le 2013-03-29, 6 août 2007
  5. Nakheel to bring touring Cirque du Soleil show to Palm Jumeirah in spring 2009
  6. Cirque citoyen, les valeurs et l'engagement du Cirque du Soleil
  7. Cirque social, la cause des jeunes en difficultés, Cirque citoyen, cirquedusoleil.com
  8. Politique environnementale du Cirque du Soleil, Cirque citoyen, cirquedusoleil.com
  9. Fondation ONE DROP « Missions et valeurs » (ArchiveWikiwixArchive.isGoogleQue faire ?). Consulté le 2013-03-29
  10. a, b, c, d, e, f, g, h, i et j (en) Tony Babinski, Cirque Du Soleil: 20 years under the sun, New York, Harry N. Abrams Inc.,‎ 2004, relié (ISBN 978-0-8109-4636-1)
  11. a, b et c Encyclopédie du patrimoine culturel de l'Amérique française - Cirque du Soleil (origines) : les Échassiers de la Baie et la Fête foraine de Baie-Saint-Paul
  12. « Creative Mystique » (ArchiveWikiwixArchive.isGoogleQue faire ?). Consulté le 2013-03-29, Drawing inspiration from its fantastical performances, Cirque du Soleil re-energizes its licensing program, par Regina Molaro, 01-11-2005 - Consulté le 13-11-2009
  13. CONTACT (Telequebec.tv) Les invités : Franco Dragone par Marie-Andrée Lamontagne
  14. Cirque du Soleil - Salle de presse - À propos de Dralion
  15. Cirque Tribune - Wiki - Section Musique: Dralion
  16. Cirque du Soleil - Salle de presse - Trois Emmys pour l'émission de télévision Cirque du Soleil présente Dralion - 5 novembre 2001
  17. Canoë.ca - Dralion; Du Chapiteau à l'aréna
  18. Retour aux sources par Dany Bouchard, Le Journal de Montréal, 14-07-2007
  19. Cirque du Soleil - Salle de presse - KOOZÅ - Section « En bref »
  20. Cirque du Soleil - Salle de presse - KOOZÅ - Section Scénographie - Consulté le 25-10-2009
  21. Cirque du Soleil - Section Musique - KOOZÅ
  22. Les jeux sont faits pour Saltimbanco par Dany Bouchard, Le Journal de Montréal, 13-12-2006
  23. Saltimbanco prend la route... des arénas par Dany Bouchard, Le Journal de Montréal, 25-07-2007
  24. « Britney Spears fait plus d'argent que Céline Dion » (ArchiveWikiwixArchive.isGoogleQue faire ?). Consulté le 2013-03-29 par l'Agence QMI - Argent.canoe.ca - 5 août 2009
  25. Cirque du Soleil - Salle de presse - Saltimbanco - Cirque du Soleil to perform in portland for the first time with Saltimbanco - 06/09/2012
  26. Cirque du Soleil - Salle de presse - Saltimbanco - Après avoir tourné dans plus de 200 villes en 48 pays, Saltimbanco rentre à la maison pour son ultime révérence - 20/09/12
  27. http://www.nytimes.com/2011/06/05/theater/guy-laliberte-guides-cirque-du-soleil.html?pagewanted=all
  28. Gestionnaires et créatifs : la guerre des mondes par Marie-Andrée Lamontagne - CONTACT, l'encyclopédie de la création - L'invité: Franco Dragone
  29. Cirque du Soleil - Mystère - Communiqué de presse
  30. Cinq ans de plus pour Mystère par Dany Bouchard, Le Journal de Montréal, 08-06-2009
  31. Cirque du Soleil - Salle de presse - La grande odyssée
  32. À la conquête de l'Asie par Dany Bouchard, Le Journal de Montréal, 26-05-2006
  33. Les casinos de Macao talonnent Las Vegas en chiffre d'affaires, AFP, Aujourd'hui la Chine
  34. Cirque du Soleil - Salle de presse - ZAIA Section Communiqués, consulté le 31-01-2010
  35. Zaïa, départ difficile en Chine par Dany Bouchard, Le Journal de Montréal, 21-12-2009
  36. Le Cirque du Soleil ne brille pas à Macao par Hugo Fontaine, La Presse, 21-11-2009
  37. (en) « The First Cirque du Soleil Resident Show in Japan Celebrates its World Premiere on October 1 at Tokyo Disney Resort », Cirque du Soleil (consulté le 11 février 2011)
  38. « Cirque du Soleil ZED Official Website » (ArchiveWikiwixArchive.isGoogleQue faire ?). Consulté le 2013-03-29 - Show Concepts
  39. Cirque du Soleil - Salle de presse - ZED - Section Scénographie (document .pdf) - Consulté le 20-10-2006
  40. Cirque du Soleil to end shows at Tokyo Disneyland
  41. « La première de «vbCriss Angel Believe» encore reportée » (ArchiveWikiwixArchive.isGoogleQue faire ?). Consulté le 2013-03-29 - Argent - 19-09-2008
  42. TripAdvisoir - Notes de voyageurs - Consulté le 20-10-2009
  43. La presse américaine ne ménage pas Criss Angel par Marie-Joëlle Parent, Le Journal de Montréal, 04-11-2008
  44. Criss Angel Falters with Believe par Michelle Snow, WhyGoLasVegas, 01-10-2008
  45. Criss Angel en difficultés par Dany Bouchard, Le Journal de Montréal, 19-02-2009
  46. (en) « CKX and Cirque du Soleil Announce the Return of Elvis to Las Vegas at MGM MIRAGE's Project CityCenter » (ArchiveWikiwixArchive.isGoogleQue faire ?). Consulté le 2013-03-29 - Communiqué de presse
  47. Salle de presse du Cirque du Soleil - Portrait de Vincent Paterson
  48. Salle de presse du Cirque du Soleil - Viva ELVIS
  49. Elvis Presley - Vive le roi! - Dany Bouchard, le 31 décembre 2009
  50. MGM Resorts tells Cirque to shutter ‘Viva Elvis’ at Aria - par John Katsilometes et Robin Leach, Las Vegas Sun, le 23/11/11
  51. Le Cirque du Soleil et James Cameron vont créer un spectacle de tournée basé sur AVATAR - 29 mai 2014
  52. Loto-Québec et le Cirque du Soleil proposent d'implanter à Montréal un complexe de divertissement de calibre international - 22/06/2005
  53. Le Cirque du Soleil se retire par Dany Bouchard - 19/10/2006
  54. 'Le soleil se lève sur l’Orient' par Dany Bouchard - Le Journal de Montréal - 15/09/2007
  55. Istithmar World et Nakheel forment un partenariat stratégique avec le Cirque du Soleil Les sociétés de Dubai World se lancent dans le domaine du divertissement live - 6 août 2008
  56. a et b (en) « Roy of Super Art Creations » (ArchiveWikiwixArchive.isGoogleQue faire ?). Consulté le 2013-03-29
  57. Réflexions de bleu par le Cirque du Soleil
  58. (en) Cirque du Soleil to Open Super Bowl XLI Entertainment - VOANews.com, 2 février 2007
  59. Kaba risque d'être l'événement de l'année - Marie-Joëlle Parent, 29 juin 2007
  60. (en) Cirque du Soleil: opener for the final! par Andreas Schacht, 15 mai 2009
  61. Un spectacle magique - Radio-Canada.ca, 28 septembre 2009
  62. Détails du scénario de l'événement artistique planétaire - Communiqué de presse, 2 octobre 2009 [PDF]
  63. De la Terre aux étoiles pour l'eau: un message descendu du ciel - Paul Journet, Cyberpresse.ca, 9 octobre 2009
  64. The Cirque Tribune - Music Section Alegría
  65. The Cirque Tribune - CirqueWiki - Zumanity
  66. Le Grand Chapiteau's Cirque Musique section
  67. Site web du Cirque du Soleil - Secteurs d'activités - Cirque du Soleil Musique
  68. Cirque du Soleil Musique lance deux incontournables par J. Sébastien Chicoine — Canoë - 11/06/2005 - Consulté le 27/09/2009
  69. Richasi's Le Grand Chapiteau
  70. a et b Salle de presse du Cirque du Soleil - Prix et distinctions
  71. Intl Digital Media Alliance - DVD Association - 2006 DVDA Excellence Awards Winner
  72. Intl Digital Media Alliance - DVD Association - 2005 DVDA Excellence Awards Winner
  73. Communique de presse: Le Cirque du Soleil et Bell Média concluent une transaction de coentreprise et annoncent la création d’une nouvelle entreprise, Cirque du Soleil Média - 18 décembre 2012
  74. Communiqué de presse : From the Big Top to the Big Screen: New Special ETALK PRESENTS: CIRQUE DU SOLEIL: WORLDSAWAY, Premieres This Friday, Dec. 21 on CTV - 18 décembre 2012
  75. Journey of Man - Site internet du Cirque du Soleil
  76. Solstrom - Site internet du Cirque du Soleil
  77. Sony Pictures Releasing - Delirium
  78. « Présentation sur le site du cirque du Soleil »
  79. « Cirque du Monde », sur http://www.afrik.com,‎ 24 décembre 2003 (consulté le 17 juillet 2014)

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :