Ligue de la côte du Pacifique

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Pacific Coast League

alt=Description de l'image Pacific coast league.png.
Généralités
Création 1903
Organisateur(s) Pacific Coast League
Catégorie Ligue mineure (AAA)
Lieu Drapeau des États-Unis États-Unis
Participants 16
Statut des participants Professionnels
Palmarès
Tenant du titre Storm Chasers d'Omaha

La Ligue de la côte du Pacifique (anglais : Pacific Coast League ou PCL) est une ligue mineure de baseball composée d'équipes situées à l'ouest des États-Unis. Comme la Ligue internationale, elle est classée au niveau Triple-A, soit un niveau en dessous de la Ligue majeure de baseball. Chaque équipe est affiliée avec une franchise de Ligue majeure, permettant le développement de joueurs avant leur arrivée au plus haut niveau.

Histoire[modifier | modifier le code]

La ligue est créée en 1903 alors qu'aucune franchise MLB n'évoluent à l'ouest de Saint-Louis. La PCL compte alors six franchises à Los Angeles (Angels), Oakland (Oaks), Portland (Beavers), Sacramento (Senators), San Francisco (Seals) et Seattle (Indians). L'ouverture a lieu le 26 mars 1903[1].

L'objectif initial des dirigeants de la PCL est de sétendre au Nord. Déjà, les franchises situées à Portland et Seattle posent problèmes car elles sont clairement dans le territoire attribué à la Pacific Northwest League par la National Association of Professional Baseball. La PCL ne rejoint pas la National Association et hérite du surnom d'outlaw (hors la loi). En réaction, la Pacific Northwest League implantent des franchises au nord de la Californie. Un accord est trouvé en 1904, mais la PCL poursuit sa politique d'expansion vers le Nord en déménageant la franchise de Sacramento à Tacoma. Cette expérience ne dure qu'une saison en raison des affluences décevantes. En fait, l'ensemble des franchises est touché par une baisse des affluences en 1904 et 1905. Le tremblement de terre du 18 avril 1906 porte un sévère coup à la jeune ligue, mais même privé de stade, les San Francisco Seals reprennent le jeu le 23 mai, jouant leurs rencontres à domicile à Oakland, moins sévèrement touché que San Francisco[2].

Pendant la première moitié du XXe siècle, la PCL s'impose de fait comme la meilleure organisation de baseball de l'ouest des États-Unis. Parmi les autres grandes franchises de cette période, citons les Hollywood Stars (1926-1957) et les San Diego Padres (1936-1968).

De 1952 à 1958, la PCL évolue avec un staut "open", c'est-à-dire supérieur au niveau triple A, limitant ainsi le recrutement des joueurs en pleine saison par les franchises des ligues majeures. En 1958, la PCL est concurrencée sur ses terres à la suite du transfert des Brooklyn Dodgers à Los Angeles et des New York Giants à San Francisco. Les trois équipes vedettes de la ligue (LA Angels, Hollywood Stars et SF Seals) sont contraintes de déménager vers des villes de moindre importance. L'âge d'or de la PCL était du domaine du passé.

En 1997, la PCL absorbe quelques formations de l'American Association qui opérait également au niveau Triple-A dans le Midwest.

Quelques équipes canadiennes évoluèrent en PCL : Vancouver Mounties (1956-1969), Edmonton Trappers (1981-2004), Vancouver Canadians (1978-1999) et Calgary Cannons (1985-2002).

En 2008, les 1110 matches de la Ligue rassemblent 7 219 356 spectateurs soit 6 504 en moyenne par match, en chute de 2,7 % par rapport à la saison 2007[3]. Malgré la crise économique, l'affluence se maintient à 7 133 386 spectateurs en 2009[4].

Équipes et stades[modifier | modifier le code]

Conférence américaine
Division Équipe Affiliation MLB Ville Stade Capacité
Nord Cubs de l'Iowa Cubs de Chicago Des Moines, Iowa Principal Park 11 500
RedHawks d'Oklahoma City Astros de Houston Oklahoma City, Oklahoma AT&T Bricktown Ballpark 13 066
Sky Sox de Colorado Springs Rockies du Colorado Colorado Springs, Colorado Security Service Field 8 500
Storm Chasers d'Omaha Royals de Kansas City Omaha, Nebraska Werner Park 9 023
Sud Express de Round Rock Rangers du Texas Round Rock, Texas Dell Diamond 11 000
Redbirds de Memphis Cardinals de Saint-Louis Memphis, Tennessee AutoZone Park 14 320
Sounds de Nashville Brewers de Milwaukee Nashville, Tennessee Herschel Greer Stadium 10 700
Zephyrs de La Nouvelle-Orléans Marlins de Miami Metairie, Louisiane Zephyr Field 10 000
Conférence du Pacifique
Division Équipe Affiliation MLB Ville Stade Capacité
Nord Aces de Reno Diamondbacks de l'Arizona Reno, Nevada Aces Ballpark 9 100
Grizzlies de Fresno Giants de San Francisco Fresno, Californie Chukchansi Park 12 500
Rainiers de Tacoma Mariners de Seattle Tacoma, Washington Cheney Stadium 9 600
River Cats de Sacramento Athletics d'Oakland West Sacramento, Californie Raley Field 14 414
Sud Bees de Salt Lake Angels de Los Angeles d'Anaheim Salt Lake City, Utah Spring Mobile Ballpark 15 500
Isotopes d'Albuquerque Dodgers de Los Angeles Albuquerque, Nouveau-Mexique Isotopes Park 12 379
Chihuahuas d'El Paso Padres de San Diego Tucson, Arizona Kino Veterans Memorial Stadium 10 000
51s de Las Vegas Mets de New York Las Vegas, Nevada Cashman Field 9 334

Saison 2014[modifier | modifier le code]

Saison régulière[modifier | modifier le code]

Conférence américaine

Nord V D Pct. GB
Storm Chasers d'Omaha 76 67 .531
Cubs de l'Iowa 74 70 .514 2.5
RedHawks d'Oklahoma City 74 70 .514 2.5
Sky Sox de Colorado Springs 53 91 .368 23.5
Sud V D Pct. GB
Redbirds de Memphis 79 64 .552 -
Sounds de Nashville 77 67 .537 2.5
Zephyrs de La Nouvelle-Orléans 70 74 .486 9.5
Express de Round Rock 70 74 .486 9.5
 

Conférence du Pacifique

Nord V D Pct. GB
Aces de Reno 81 63 .563
River Cats de Sacramento 79 65 .549 2
Rainiers de Tacoma 74 70 .514 7
Grizzlies de Fresno 68 76 .472 13
Sud V D Pct. GB
51s de Las Vegas 81 63 .563
Chihuahuas d'El Paso 72 72 .500 9
Isotopes d'Albuquerque 62 80 .437 18
Bees de Salt Lake 60 84 .417 21

Play-offs 2013[modifier | modifier le code]

Demi-finales Finale
       
 Omaha Storm Chasers  3
 Oklahoma City RedHawks  0  
 Salt Lake Bees  1
 
   Omaha Storm Chasers  3
 Salt Lake Bees  3
 Las Vegas 51's  1  

Palmarès[modifier | modifier le code]

   

Présidents de la PCL[modifier | modifier le code]

  • 1903-1906 Eugene F. Bert
  • 1907-1909 J. Cal Ewing
  • 1910-1911 Judge Thomas F. Graham
  • 1912-1919 Allan T. Baum
  • 1920-1923 William H. McCarthy
  • 1924-1931 Harry A. Williams
  • 1932-1935 Hyland H. Baggerly
  • 1936-1943 William C. Tuttle
  • 1944-1954 Clarence H. Rowland
  • 1955-1955 Claire V. Goodwin
  • 1956-1959 Leslie M. O’ Connor
  • 1960-1968 Dewey Soriano
  • 1968-1973 William B. McKechnie, Jr.
  • 1974-1978 Roy Jackson
  • 1979-1997 William S. Cutler
  • depuis 1998 Branch Rickey III

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. (en) Kevin Nelson, The Golden Game. The Story of California Baseball, Berkeley (CA), Heyday Books, 2004, p. 64 (ISBN 1890771805)
  2. (en) Kevin Nelson, op. cit., p. 72-73
  3. (en) « Minor League Baseball Attendance Up 1.1% For '08 », sur sportsbusinessdaily.com
  4. (en) « Minor League attendance tops 41.6 million », le 16 septembre 2009, sur le site officiel des Ligues mineures.

Annexes[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • (en) Bill O'Neal et Melissa Roberts, The Pacific Coast League, 1903-1988, Austin (Tx), Eakin Press, 1990, (ISBN 0890157766)
  • (en) Paul J. Zingg et Mark D. Medeiros, Runs, Hits, and an Era: The Pacific Coast League, 1903-58, Urbana, University of Illinois Press, 1994, (ISBN 0252021177)
  • (en) Dick Dobbins et Richard Defendorf, The Grand Minor League: An Oral History of the Old Pacific Coast League, Woodford Publishing, 1999, (ISBN 0942627512)
  • (en) Donald R. Wells, The Race for the Governor's Cup: The Pacific Coast League Playoffs, 1936-1954, Jefferson (NC), McFarland & Company, 2000, (ISBN 0786407603)
  • (en) R. Scott Mackey, Barbary Baseball: The Pacific Coast League of the 1920s, Jefferson (NC), McFarland & Company, 1995, (ISBN 0786400552)
  • (en) Dennis Snelling, The Pacific Coast League: A Statistical History, 1903-1957, Jefferson (NC), McFarland & Company, 1995, (ISBN 0786400455)

Liens externes[modifier | modifier le code]