Châtillon - Montrouge (métro de Paris)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Châtillon.

Châtillon - Montrouge
Quai en direction de Paris avec les façades de quai installées.
Quai en direction de Paris avec les façades de quai installées.
Localisation
Pays France
Ville Châtillon, Montrouge, Bagneux et Malakoff
Coordonnées
géographiques
48° 48′ 38″ nord, 2° 18′ 07″ est

Géolocalisation sur la carte : Paris et la petite couronne

(Voir situation sur carte : Paris et la petite couronne)
Châtillon - Montrouge
Caractéristiques
Voies 3
Quais 2
Transit annuel 7 124 158 (2015)
Historique
Mise en service
Gestion et exploitation
Propriétaire RATP
Exploitant RATP
Code de la station 27-09
Ligne(s) (13)
Correspondances
Tramway (T)(6)
Bus RATP (BUS) RATP 68 194 195

294 323 388 391

Montbus Amibus

Sqybus (BUS) Sqybus 475
Noctilien (N) N63 NOCTILIEN.png N66 NOCTILIEN.png
(13)
(15) (en 2025)

Châtillon - Montrouge est une station de la ligne 13 du métro de Paris, à la limite des communes de Châtillon, Montrouge, Bagneux et Malakoff, dans le département des Hauts-de-Seine.

Histoire[modifier | modifier le code]

Rame MF 77 no 079 en attente au départ en , avant l'installation des portes palières.

La station est ouverte le .

Depuis juin 2008, le retournement automatique des trains est en service dans cette station. Cette évolution a nécessité l'installation de portes palières sur les quais afin de prévenir les chutes sur la voie en l'absence d'un conducteur en cabine lors de l'opération. Elle est la première station du métro de Paris équipée de portes palières, exception faite des stations des lignes automatisées 1 et 14.

En 2011, 6 540 563 voyageurs sont entrés à cette station[1]. Elle a vu entrer 7 124 158 voyageurs en 2015, ce qui la place à la 37e position des stations de métro pour sa fréquentation[2].

Services aux voyageurs[modifier | modifier le code]

Accès[modifier | modifier le code]

Un passage transversal, perpendiculaire à l'axe des voies ferrées, permet d'accéder aux quais depuis l'allée Bernard-Jussieu à Châtillon, à l'ouest, ou depuis l'avenue Marx-Dormoy à cheval sur les territoires de Bagneux et de Montrouge, à l'est.

Quais[modifier | modifier le code]

Les quais de la station sont aériens. Celui de départ, entouré de deux voies, dispose d'un afficheur indiquant celle d'où partira la prochaine rame et sa destination : Asnières - Gennevilliers ou Saint-Denis.

Intermodalité[modifier | modifier le code]

La station est desservie par les lignes 68, 194, 195, 294, 323, 388, 391, Montbus (526) et Amibus (592) du réseau de bus RATP, par la ligne 475 du réseau de bus Sqybus et, la nuit, par les lignes N63 et N66 du réseau de bus Noctilien. Depuis le , la station est en correspondances avec la ligne 6 du tramway d'Île-de-France (T6) dont elle est l'un des deux terminus.

En raison de la fermeture de la gare routière pour travaux depuis le , les bus des lignes 68 et Montbus (526) effectuent leur terminus à l'arrêt Maurice - Arnoux renommé pour l'occasion Maurice - Arnoux - Châtillon - Montrouge Métro tandis que les bus des lignes 195 et 294 effectuent leur terminus à l'arrêt Pierre Semard, renommé pour l'occasion Pierre - Semard - Châtillon - Montrouge Métro, ces arrêts déplacés étant situés à une dizaine de minutes à pied de la station[3].

Cliquez sur une vignette pour l’agrandir.

Projet du grand Paris Express[modifier | modifier le code]

À l'horizon 2025[4],[5], selon le projet du Grand Paris Express, elle devrait accueillir aussi une gare de la ligne 15[6],[7],[8],[9]. La conception de cette gare est confiée à David Trottin de l'agence Périphériques Architectes[10],[11]. Le génie civil de la gare sera réalisé par un groupement d’entreprises piloté par Vinci Construction Grands Projets[12].

Laurent Grasso créera sur une installation artistique dans la station en coordination avec David Trottin[13]. Il s'agira[14] d'un plafond central en lames métalliques sérigraphié de 800 m2 représentant un ciel en trompe-l'oeil qui vibrera avec la circulation de l’air[15].

Les travaux préparatoires ont commencé en août 2015. La construction de la gare a commencé au deuxième trimestre 2018 pour une livraison de la gare en 2025[5].

La réalisation des parois moulées a débuté en octobre 2018. En parallèle, les travaux de comblement des carrières souterraines ont été réalisés pour sécuriser les sols avant le passage du tunnelier Ellen prévu à l’été 2019.

La station de métro existante sera modifiée avec la construction d’une passerelle au-dessus des voies du métro, et la création d’un troisième quai « latéral départ » situé côté gare routière, au droit du mur de soutènement existant et doté d’une sortie de secours[16].

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Entrants annuels provenant de l'extérieur de la station (voie publique, correspondances bus, réseau SNCF, etc.), sur le site data.ratp.fr (consulté le 21 juin 2013).
  2. Trafic annuel entrant par station du réseau ferré 2015, sur l'open data RATP (consulté le 29 mai 2016).
  3. Travaux à la gare routière de Châtillon - Montrouge, sur www.busparisiens.fr, voir en fin de page (consulté le 18 avril 2016).
  4. La ligne 15 Sud entrera en service en 2025, Société du Grand Paris, www.societedugrandparis.fr, 28 septembre 2018.
  5. a et b Fiche de la gare de Châtillon - Montrouge, document de la Société du Grand Paris, www.societedugrandparis.fr, 26 février 2018 (consulté le 28 février 2018).
  6. Bérengère Lepetit, « Le supermétro, c’est parti au sud ! », Le Parisien, 6 juillet 2011.
  7. Châtillon - Montrouge, Société du Grand Paris, www.lignerougesud.fr.
  8. [PDF] Panneau d'information Gare Châtillon - Montrouge, Société du Grand Paris, www.lignerougesud.fr.
  9. [PDF] Présentation lors de la réunion publique d’information à Malakoff, 9 octobre 2012, Société du Grand Paris, www.societedugrandparis.fr.
  10. Grand Paris Express : la SGP choisit les groupements pour la ligne 15 Sud, www.lemoniteur.fr, 5 septembre 2013.
  11. Châtillon - Montrouge station métro ligne 15, Montrouge, www.peripheriques-architectes.com.
  12. [PDF] La Société du Grand Paris attribue le cinquième lot de génie civil de la Ligne 15 Sud du Grand Paris Express au groupement piloté par Vinci Construction, www.societedugrandparis.fr, 20 février 2017.
  13. Les gares du Grand Paris Express abriteront la plus grande collection d'art urbain d'Europe - Société du Grand Paris - 19 décembre 2018.
  14. EXCLUSIF. Voici les premiers projets d'œuvres destinées aux gares du Grand Paris Express - JDD - 16 décembre 2018.
  15. « Laurent GRASSO & David TROTTIN - Des trouées célestes », culture-grandparisexpress.fr (consulté le 21 décembre 2018)
  16. Organisation des stations de correspondances entre le réseau existant RATP et la ligne 15 sud, STIF, www.stif.org, p. 43, 8 juillet 2015.

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Article connexe[modifier | modifier le code]