Balard (métro de Paris)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Balard.

Balard
Accès principal de la station.
Accès principal de la station.
Localisation
Pays France
Ville Paris
Arrondissement 15e
Coordonnées
géographiques
48° 50′ 11″ nord, 2° 16′ 42″ est

Géolocalisation sur la carte : 15e arrondissement de Paris

(Voir situation sur carte : 15e arrondissement de Paris)
Balard

Géolocalisation sur la carte : Paris

(Voir situation sur carte : Paris)
Balard
Caractéristiques
Voies 3
Quais 2
Longueur 105 m
Zone 1
Transit annuel 4 994 071 voyageurs (2016)
Historique
Mise en service
Gestion et exploitation
Propriétaire RATP
Exploitant RATP
Code de la station 1609
Ligne(s) (M)(8)
Correspondances
Tramway (T)(2) (Suzanne Lenglen, à distance)
(T)(3a)
Bus (BUS) RATP 30 39 42 88 169 (N) N13 NOCTILIEN.png N62 NOCTILIEN.png N145 NOCTILIEN.png
(8)

Balard est une station de la ligne 8 du métro de Paris, dont elle est le terminus occidental, située dans le 15e arrondissement de Paris.

Histoire[modifier | modifier le code]

Quai central de la station.

La station est ouverte le . Elle prend le nom de la rue et de la place éponymes, qui rendent hommage au chimiste Antoine-Jérôme Balard. Parmi les stations desservant les boulevards des Maréchaux, elles est la seule à ne pas s'appeler Porte de…, alors qu'elle dessert la porte de Sèvres.

Le 3 septembre 1943, la Royal Air Force bombarde le quartier et détruit les accès de la station, causant la mort de 22 personnes dont 2 agents de la CMP[1].

Afin de faciliter la correspondance avec le tramway T2, prolongé depuis le à Porte de Versailles et de mieux desservir le quartier d'affaires du Val de Seine, des travaux de création d'un accès supplémentaire situé avenue de la porte de Sèvres sont réalisés en 2012. Afin de ne pas perturber le trafic de la ligne 8 et garantir la bonne articulation avec le réaménagement de la cité de l'Air dans le cadre de la mise en la mise en œuvre de l'ensemble immobilier dit Hexagone Balard, nouveau siège du ministère de la Défense, le projet se déroule en deux phases : dans un premier temps, de à fin , création d'accès simples permettant aux voyageurs une correspondance plus rapide entre le métro et le T2, à la station Suzanne Lenglen. Dans un second temps, de à début 2015, création de trois ascenseurs pour améliorer l'accessibilité aux personnes handicapées[2].

Le coût de ce projet, estimé à environ 16,4 millions d'euros, est porté par le budget du prolongement du T2 à Porte de Versailles[3].

En 2016, selon les estimations de la RATP, la fréquentation annuelle de la station est de 4 994 071 voyageurs, ce qui la place à la 86e position des stations de métro pour sa fréquentation[4].

Services aux voyageurs[modifier | modifier le code]

Accès[modifier | modifier le code]

Les bouches historiques sont de facture simple, agrémentées de mâts Dervaux. Deux d'entre elles sont situées à une extrémité des quais, place Balard, côté intérieur par rapport à la ligne de Petite Ceinture, deux autres à l'autre extrémité, côté extérieur par rapport à cette même ligne, de part et d'autre de l'avenue de la Porte-de-Sèvres. Les nouveaux accès construits au sud de la station sont de facture contemporaine avec garde-corps en parement gris et vitrage. Le mât est du type « Météor » que l'on retrouve sur les accès des stations de la ligne 14.

Quais[modifier | modifier le code]

La station présente une configuration avec trois voies à quai : le quai latéral côté est sert uniquement pour les rames arrivant à la station, tandis que le quai central côté ouest, entouré par deux voies, sert à la fois à l'arrivée et au départ.

La voûte de la station est elliptique et son éclairage est de style « Gaudin » caractéristique du renouveau du métro des années 2000. Le piédroit du quai côté ouest est décoré dans le style de la Compagnie du chemin de fer métropolitain de Paris (CMP) des années 1930, avec des carreaux blancs biseautés, le nom de la station est écrit en faïence et les cadres publicitaires, également en faïence avec des motifs végétaux, sont de couleur miel. Le reste de la station est simplement peint en gris sous le niveau des quais et en blanc partout ailleurs, le nom de la station étant indiqué en police de caractères Parisine sur des plaques émaillées.

Intermodalité[modifier | modifier le code]

Station de tramway Balard.

La station est desservie par le tramway de la ligne T3a (depuis le ), par les lignes 30, 39, 42, 88 et 169 du réseau de bus RATP, et la nuit, par les lignes N13, N62 et N145 du réseau de bus Noctilien.

À faible distance, une correspondance avec le tramway de la ligne T2 (station Suzanne Lenglen) est également possible.

À proximité[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. André Mignard et Didier Jansoone, L'Histoire du métro parisien pour les nuls, First, , 216 p. (ISBN 978-2-412-01706-7), p. 109.
  2. « Le nouveau visage du quartier Balard », sur balardt2m8.fr (consulté le 16 décembre 2012).
  3. « Le coût et le financement du projet », sur balardt2m8.fr (consulté le 16 décembre 2012).
  4. « Trafic annuel entrant par station du réseau ferré 2016. Balard », sur data.ratp.fr (consulté le 16 décembre 2017).

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Article connexe[modifier | modifier le code]

Lien externe[modifier | modifier le code]