Gare de La Garenne-Colombes

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
La Garenne-Colombes
Image illustrative de l'article Gare de La Garenne-Colombes
Entrée du bâtiment voyageurs de la gare.
Localisation
Pays France
Communes La Garenne-Colombes et Colombes
Adresse 8, rue de l'Arrivée
92250 La Garenne-Colombes
Coordonnées géographiques 48° 54′ 34″ nord, 2° 14′ 24″ est
Gestion et exploitation
Propriétaire SNCF
Exploitant SNCF
Services TransilienLigne L du Transilien
Caractéristiques
Ligne(s) Paris-St-Lazare - Le Havre
Paris-St-Lazare - St-Germain-en-Laye
Voies 4
Quais 2 latéraux + 1 central
Zone 3 (tarification Île-de-France)
Altitude 36 m
Historique
Mise en service
Correspondances
Bus et Noctilien (BUS) RATP 73 163 176 262
(N) N24 N152
Tramway (T)(2) à distance

Géolocalisation sur la carte : France

(Voir situation sur carte : France)
La Garenne-Colombes

Géolocalisation sur la carte : Île-de-France

(Voir situation sur carte : Île-de-France)
La Garenne-Colombes

Géolocalisation sur la carte : Paris et la petite couronne

(Voir situation sur carte : Paris et la petite couronne)
La Garenne-Colombes

La gare de La Garenne-Colombes est une gare ferroviaire française située dans la commune de La Garenne-Colombes (Hauts-de-Seine), les voies ferrées représentant la limite communale entre celle-ci, au sud, et celle de Colombes, au nord. Elle est en connexion distante avec la ligne 2 du tramway d'Île-de-France à la station Charlebourg.

Situation ferroviaire[modifier | modifier le code]

Quai central et bâtiment voyageurs.

La gare est située au point kilométrique (PK) 8,145 de la ligne de Paris-Saint-Lazare au Havre et au PK 8,394 de la ligne de Paris-Saint-Lazare à Saint-Germain-en-Laye, transférée à la RATP à partir de Nanterre-Université.

Elle est établie à 36 m d'altitude.

Histoire[modifier | modifier le code]

La gare, avant la Première Guerre mondiale.

Les voies sont utilisées depuis 1837 par les trains de la ligne de Paris-Saint-Lazare à Saint-Germain-en-Laye, première ligne française ouverte directement au trafic des voyageurs, et par ceux de la ligne de Paris à Rouen depuis 1843. La gare s'appela tout d'abord Colombes puis Colombes-Embranchement puis La Garenne-Bezons après l'ouverture de la ligne de Paris-Saint-Lazare à Argenteuil, et enfin La Garenne-Colombes.

La gare a dans un premier temps été construite du côté nord des voies et à l'ouest du pont de Charlebourg, avec un accès par la rue du Débarcadère à Colombes.

Après des travaux dans les années 1880, le bâtiment actuel est inauguré le 13 juillet 1887[1] à La Garenne-Colombes.

Pour rejoindre le quai central, une première passerelle était utilisée, située entre le bâtiment voyageurs et le pont du Commerce, jusque dans les années 1990. La passerelle est alors remplacée par une passerelle plus moderne, pourvue d'ascenseurs et escalators, située entre le bâtiment voyageurs et le pont de Charlebourg.

À partir des années 2000, l'accès aux quais et à la passerelle est contrôlé par des portillons d'accès dont l'ouverture est conditionnée à la présentation d'un Passe Navigo incluant la zone 3 ou à l'introduction d'un ticket Transilien ayant pour départ ou arrivée La Garenne-Colombes.

En 2013-2014, la réalisation du « plan immédiat de modernisation pour l'amélioration de la qualité Transilien » (projet IMPAQT) a pour but de fluidifier les cheminements voyageurs dans cette gare. Il a consisté en la mise en place d'une nouvelle passerelle, jumelée à la passerelle existante, la création d'un escalier fixe desservant le quai central, ainsi que le remplacement des ascenseurs existants. Les travaux ont eu lieu au 2e semestre 2013, pour s'achever en 2014. La nouvelle passerelle, son escalier fixe et les ascenseurs ont été ouverts au public le [réf. souhaitée].

En parallèle, courant 2013, le schéma directeur d'accessibilité (SDA) Île-de-France a permis l'adaptation de la hauteur des quais desservant les voies du groupe III, afin de les rendre accessibles aux personnes à mobilité réduite (quais à hauteur du plancher des rames Francilien)[réf. souhaitée].

En 2013-2014, le SDA permet également la réhabilitation des locaux du bâtiment voyageurs de la gare[réf. souhaitée].

La gare devrait être détruite puis reconstruite dans les années 2020 lors de sa mise en correspondance avec le réseau de métro du Grand Paris[2].

Liaison avec la ligne 2 du tramway[modifier | modifier le code]

Indication de correspondance avec le Transilien L à La Garenne-Colombes depuis la station Charlebourg du tramway T2.

La gare est en connexion distante avec la ligne 2 du tramway à la station Charlebourg, située sur la place de Belgique. Pour effectuer la liaison entre la gare Transilien et la station de tramway, les voyageurs doivent remonter la rue de l'Arrivée sur 150 mètres environ jusqu'au pont de Charlebourg, à côté duquel se trouve la station Charlebourg du tramway T2.

La ligne 2 du tramway joint le pont de Bezons à la porte de Versailles (15e arrondissement de Paris) en desservant notamment La Défense, le Parc de Saint-Cloud, le musée national de Céramique, l'Aquaboulevard et le parc des expositions de la porte de Versailles.

Sur cette ligne, Charlebourg est à trois stations au nord de La Défense, et à quatre stations du terminus Pont de Bezons.

Future station du métro du Grand Paris[modifier | modifier le code]

Plan de la Ligne orange du Grand Paris Express, ancêtre de la ligne 17 du métro.

Après les années 2030, la gare devrait être mise en correspondance avec une station de métro dans le cadre du projet Grand Paris Express. C'est la Ligne 17 du métro de Paris qui desservira la gare, reliant Nanterre Préfecture / La Folie au Mesnil-Amelot en passant par l'Aéroport de Paris-Charles-de-Gaulle.

Dans le cadre des travaux de cette nouvelle correspondance métro, les études liées aux projets antérieurs de métro à La Garenne-Colombes prévoyaient que le bâtiment voyageurs actuel serait détruit puis reconstruit[2].

Desserte[modifier | modifier le code]

Sur la gauche les quais du groupe V et à droite ceux du groupe III.

La gare est desservie par les trains du réseau Paris Saint-Lazare du Transilien.

Les trains s'arrêtant à La Garenne-Colombes sont tous omnibus entre Nanterre-Université et Paris-Saint-Lazare, sauf en été où les trains sont directs entre Bécon-les-Bruyères et Paris-Saint-Lazare.

En 2012, les trains pour la direction de Mantes-la-Jolie ne s'y arrêtent plus et la ligne est principalement exploitée de Paris-Saint-Lazare à Nanterre-Université. Pendant le « Service Grande Nuit » (ligne fonctionnant 24h/24 certains soirs de l'année, notamment pour le Nouvel An, la Nuit blanche ou la Fête de la musique), les trains à destination de Mantes-la-Jolie marquent leur premier arrêt depuis Saint-Lazare dans cette gare.

La desserte est d'un train toutes les dix minutes, sauf en soirée où elle est d'un train toutes les quinze minutes.

Trafic[modifier | modifier le code]

En 2009, le nombre de voyageurs entrants par jour ouvrable de base est de 8 901, avec 210 trains quotidiens[2]. La passerelle permettant de rejoindre les quais est saturée en 2009, et le quai dans la direction de Saint-Lazare est proche de ses capacités maximales[2].

Correspondances et intermodalité[modifier | modifier le code]

Gare de La Garenne-Colombes vue depuis la Place de Belgique.

En 2009, avant la mise en correspondance avec le tramway T2, pour rejoindre la gare, 81 % des usagers se déplaçaient à pied, 15 % en bus et 3 % en voiture ou sur un deux roues[2].

Au-delà des places régulières de stationnement le long des trottoirs, la gare dispose d'un parking public de huit places ainsi que d'un parking couvert pour vélos près du bâtiment voyageurs. Elle est desservie par d'autres modes de transport en commun :

  • aux arrêts Gare de La Garenne-Colombes et Charlebourg :
  • à l'arrêt Charlebourg uniquement :
    • par les lignes 73 et 163 du réseau de bus RATP,
    • par la ligne N24 du réseau Noctilien ;
  • à l'arrêt Gare de La Garenne-Colombes uniquement :
    • par la ligne N152 du réseau Noctilien.
  • à la station Charlebourg, au nord-ouest de la place de Belgique, par la ligne 2 du tramway.

Notes et références[modifier | modifier le code]

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Lien externe[modifier | modifier le code]


Origine Arrêt précédent Train Consultez la documentation du modèle Arrêt suivant Destination
Nanterre - Université
ou Maisons-Laffitte
Nanterre-Université Transilien Ligne L du Transilien Les Vallées Paris-Saint-Lazare